Comparatif Semrush Et Ahrefs : Quelle Boîte à Outils SEO Choisir en 2021?




À ce jour, j’ai déjà publié deux guides complets sur SEMrush et Ahrefs.

Alors, quand on a le choix, quelle boîte à outils SEO choisir ?

Plutôt comparables en termes de prix et de fonctionnalités, il est normal d’hésiter entre les deux…

Il est temps de confronter ces mastodontes du SEO pour savoir lequel est le plus utile.

Comparaison rapide entre SEMrush et Ahrefs

Pourquoi on parle de « boîte à outils » SEO à propos d’Ahrefs et de SEMrush ?

Il serait réducteur de considérer qu’ils sont de simples outils.

Leurs fonctionnalités recouvrent tous les aspects du SEO, distincts les uns des autres.

Grâce à ces solutions, vous pouvez mener votre stratégie SEO de A à Z… ou presque.

En effet, il est toujours possible de travailler plus précisément un aspect ou un autre du SEO.

C’est pour ça que l’on peut avoir recours à d’autres outils spécialisés…

… mais c’est un autre sujet !

Revenons à nos cobayes du jour.

À ma gauche vous avez SEMrush.

SEM comme Search Engine Marketing, c’est donc plus qu’une suite SEO, il inclut aussi le SEA et donc les campagnes publicitaires.

Il s’est fait connaître originellement comme outil de recherche de mots-clés.

Avec le temps, il a acquis des fonctionnalités qui en font une boîte à outils ultra complète.

SEMrush s’attaque aujourd’hui à :

  • L’analyse et la construction de liens
  • L’analyse du trafic des concurrents
  • L’analyse des campagnes publicitaires (PPC et display)
  • L’optimisation de contenu
  • Et même la création de campagnes Social Media

À ma droite vous avez Ahrefs.

Comme son nom le suggère (référence à l’attribut href d’un lien), Ahrefs est historiquement un outil d’analyse de backlinks.

Mais entre-temps, il a acquis de nombreuses autres fonctionnalités qui en font un très sérieux concurrent de SEMrush.

Ahrefs permet aujourd’hui :

  • La recherche de mots-clés
  • L’analyse des mots-clés de la concurrence
  • Des outils de SEO Technique de type « audit »
  • Le suivi de positions

Tout cela fait qu’aujourd’hui, les deux boîtes à outils sont vraiment similaires.

Voici le tableau des prix :

Prix d’entrée Standard Avancé Grosse entreprise
SEMrush 119,95
+ 200$ Veille concurrentielle
229,95
+ 200$ Veille concurrentielle
449,95
+ 200$ Veille concurrentielle
Ahrefs 99$ 179$ 399$ 999$

Il faut garder à l’esprit que pour avoir un maximum de fonctionnalités sur SEMrush, 200$ sont à ajouter au budget initial.

Alors, dans quelle suite SEO vaut-il mieux investir ?

Je vais les comparer en regardant chacune de leurs fonctionnalités, et l’ergonomie de celles-ci.

SEMrush vs Ahrefs : Le meilleur outil pour la recherche de mots-clés

Je commence cette comparaison approfondie par l’analyse de mots-clés car…

Comme je l’ai déjà dit, c’est la base de toute optimisation pour le référencement.

C’est en fonction de mots-clés que vous optimisez votre site pour les moteurs de recherche,

Et donc il faut les trouver, les combiner, bien les placer, etc.

Le Keyword Research de SEMrush

C’est bien pour cette fonctionnalité que SEMrush s’est fait un nom.

Pourquoi ?

De réputation, il a les données les plus précises du marché notamment en ce qui concerne le volume de recherche des mots-clés.

Et sa base de données est notoirement la plus gigantesque.

Voyons d’un peu plus près ce qu’il a dans le ventre.

D’abord, la Vue d’ensemble des mots-clés :

Dans ce rapport sur un mot-clé, de nombreuses métriques sont affichées côte à côte pour un résumé rapide :

Volume de recherche mensuel, Difficulté du mot-clé, CPC, degré de compétition, nombre de résultats et apparence des SERPs, et plus encore…

Et surtout, le Keyword Magic Tool :

C’est avec cet outil que SEMrush va se distinguer sur le plan de la recherche de mots-clés.

Il s’appuie sur 142 bases de données et plus de 20 milliards de mots-clés au total…

En entrant votre mot-clé racine dans sa barre de recherche, vous pouvez :

  • Découvrir quels mots-clés peuvent être facilement optimisés parmi ceux que vous utilisez déjà,
  • Trouver de nombreux mots-clés de longue traîne moins compétitifs, à ajouter à vos posts / vos pages,
  • Filtrer les termes que vous souhaitez exclure de votre recherche pour être le plus pertinent possible,
  • Choisir des types de mots-clés spécifiques : questions ou non, plus ou moins proches de votre racine,
  • Ajouter d’autres types de filtres en fonction des performances des mots-clés, ou pour vous rapprocher au maximum de termes souhaités.

Après avoir joué avec toutes ces suggestions et ces filtres,

puis trouvé les termes qui vous paraissent les plus pertinents,

vous pouvez ajouter votre sélection à l’outil Keyword Manager.

Dans celui-ci, vous gardez un œil sur ces mots-clés « prospects » et toutes leurs données associées.

SEMrush & Ahrefs : piquer les mots-clés des concurrents

SEMrush propose de piocher des mots-clés dans son analyse concurrentielle.

C’est un outil qui est similaire à l’équivalent chez Ahrefs, mais dont les données sont réputées être plus poussées.

Le plus intéressant pour aller droit au but…

À savoir trouver les mots-clés qui nous MANQUENT par rapport à nos concurrents.

Ce sera ces deux outils assez similaires :

  • Chez SEMrush on aura : Recherche de concurrents > Possibilités de mots-clés

  • Pour Ahrefs : Recherche organique > Content gap

Le Keyword Explorer d’Ahrefs

Comme beaucoup d’outils de recherche de mots-clés, le Keyword Explorer vous donne une liste d’idées, et le volume de recherche pour tel ou tel mot-clé.

Mais vous avez évidemment accès à des données bien plus poussées, comme le nombre de clics que vous pouvez espérer obtenir si vous vous positionnez sur un mot-clé.

Pourquoi est-ce intéressant ?

Parce qu’il arrive que le nombre de clics pour un mot-clé ne soit pas vraiment proportionnel au volume de recherche.

Parfois, seul un petit pourcentage de visiteurs va réellement cliquer sur un résultat Google.

C’est notamment dû aux résultats enrichis que Google propose de plus en plus.

Parfois, la SERP donne directement la réponse à la question que pose un utilisateur.

Ça peut être à travers les Knowledge Panels ou les PAA (People Also Asked) par exemple.

Donc, l’utilisateur ne va pas avoir besoin de cliquer sur un lien pour aller chercher sa réponse sur un site en particulier.

Par ailleurs, dans cet outil, vous pouvez trouver des centaines d’idées de mots-clés…

Bien triés en fonction de leur type : comportant les mêmes termes, sous forme de questions, ou que les concurrents utilisent en même temps.

Et même les « Newly discovered » (« découverts récemment »), qui représentent de nouvelles opportunités moins compétitives.

Le rapport Organic Keywords d’Ahrefs (ou « Mots-clés organiques »)

Ce rapport est similaire à la fonctionnalité de base de SEMrush.

Sa nouvelle fonctionnalité 2.0 permet notamment de voir des données historiques.

Vous avez alors un aperçu de l’évolution de votre concurrent quant à son positionnement sur des mots-clés.

Le gagnant sur les mots-clés 🏆

C’est SEMrush qui remporte la première manche.

Pourquoi ?

Je trouve qu’à ce niveau, on a une meilleure interface utilisateur pour Ahrefs.

Mais SEMrush domine en matière de quantité de données.

Et c’est le cas pour le SEO mais aussi en PPC…

Mais on verra tout ce que SEMrush fait en PPC un peu plus loin.

SEMrush vs Ahrefs : Lequel choisir pour l’analyse des backlinks ?

Le Profil de liens entrants par Ahrefs

Ahrefs est célèbre pour avoir le plus grand index de backlinks.

Aujourd’hui, si je compare rapidement, ma première impression c’est que ce n’est plus vraiment le cas :

Sauf que la différence (1,42 K pour Ahrefs contre 11,1 K pour SEMrush) est trop grande pour considérer qu’on mesure les mêmes choses…

En fait, dans l’onglet Backlinks de l’Analyse de Backlinks de SEMrush, si je retire tous les liens perdus grâce au filtre au-dessus du tableau des backlinks…

Je n’en retrouve plus que 646 :

Et sur Ahrefs, je compare la liste des « liens entrants » avec celle des « liens perdus ».

Je copie le domaine d’un lien perdu…

Et en entrant ce domaine perdu dans la liste de 1569 liens entrants, je constate qu’il n’y figure PAS.

Ahrefs a donc bien un index de backlinks plus grand !

Quoi qu’il en soit, l’analyse de backlinks est un vaste sujet, et dans ce cas on apprécie PARTICULIÈREMENT une bonne interface utilisateur.

Parce qu’il faut pouvoir s’y retrouver dans tous ces facteurs qui s’enchevêtrent…

En plus d’explorer plus de 5 millions de pages par minute, les outils d’Ahrefs sont d’une grande clarté d’utilisation.

En plus de toutes les métriques avancées sur les pages qui réfèrent à un site, accessibles dans la liste de backlinks… (Profil de liens entrants > Liens entrants)

Voici une liste de ce que vous pouvez faire en fonction des outils que vous utilisez :

  • Trouver les pages d’un site qui ont le plus de backlinks.
    -> Pages > Meilleures par liens
  • Ne jamais passer à côté des mentions de votre marque, afin d’y ajouter des liens
    -> Plus > Alertes, onglet Mentions, bouton « + Nouvelle alerte », et entrez votre nom / votre marque dans le champ de recherche.
  • Récupérer tous les liens perdus
    -> Profil de liens entrants > Perdu
  • Mener des analyses concurrentielles pour découvrir vos recoupements et vos lacunes en termes de backlinks
    -> Profil de liens entrants > Link intersect
  • Analyser la distribution des textes d’ancre ainsi que des adresses IP référentes
    -> Profil de liens entrants > Ancres et IPs référentes.
  • Repérer les attaques de SEO négatif via des apparitions de backlinks toxiques
    -> Mouvements inhabituels dans la Vue Générale.
  • Découvrir les opportunités de backlinks liées à des mots-clés (Keywords Explorer) ou à des sujets entiers (Content Explorer). À l’inverse, dans ces mêmes outils, on peut choisir les mots-clés et sujets EN FONCTION du nombre de backlinks qu’ils génèrent ailleurs.

Le petit + : Dans son rapport principal, en plus du texte d’ancre, vous avez un aperçu du texte qui entoure l’ancre. C’est bien pratique pour comprendre le contexte du lien.

Le gros + : Dans le Keyword Explorer, Ahrefs m’indique de combien de backlinks j’aurai besoin pour apparaître en 1er sur un mot-clé.

Ça n’a l’air de rien, c’est écrit en petit, mais c’est très, très utile.

La Construction de liens par SEMrush

Cette fois-ci, c’est SEMrush qui a fait la course dernièrement pour rattraper Ahrefs, dont les backlinks sont la spécialité.

Aujourd’hui, la base de données de SEMrush permet d’analyser les backlinks des concurrents, de trouver les opportunités faciles, et de partir à la chasse aux backlinks toxiques.

Une chose plutôt agréable c’est qu’on n’est pas obligé de créer un projet pour avoir un audit complet du profil de liens d’un site.

Voici une petite liste de ce que vous pouvez faire avec les outils de SEMrush relatifs aux backlinks :

  • Trouver les pages d’un site qui ont le plus de backlinks pour vous inspirer de leur contenu
    -> SEO > Vue d’ensemble du domaine
  • Découvrir quelles mentions de votre marque ne sont pas accompagnées d’un backlink sur divers contenus en ligne
    -> Marketing de contenu > Brand Monitoring
  • Trouver les backlinks qui pointent vers des erreurs 404 et les récupérer
    -> SEO > Construction de liens > Analyse de Backlinks, onglet « Pages référencées », cocher « Erreur d’URL cible »
  • Trouver des sites qui linkent vers vos concurrents et pourraient pointer vers vous également-> SEO > Construction de liens > Analyse de Backlinks, entrer le site d’un concurrent dans la barre de recherche principale.
  • Mener des analyses concurrentielles pour découvrir vos recoupements et vos lacunes en terme de sources de backlinks
    -> SEO > Recherche de concurrents > Possibilités de backlinks
  • Gérer des campagnes de netlinking notamment en terme de prises de contact et de communication avec les sources
    -> SEO > Construction de liens > Link Building Tool
  • Trouver des prospects pour vos sources de backlinks, évaluer leurs potentiels et connaître leurs informations de contact
    -> SEO > Construction de liens > Link Building Tool
  • Trouver et désavouer tous vos backlinks toxiques (classés par ordre de toxicité)
    -> SEO > Construction de liens > Backlink Audit

Le gagnant sur les backlinks 🏆

Cette fois-ci, Ahrefs remporte la manche, pour sa base de données spécialisée,

Et son côté hyper exhaustif,

en plus d’intégrer de façon logique des données de backlinks dans tous les domaines d’optimisation pertinents.

Par ailleurs, sa navigation en fonction des liens entrants « Nouveaux », « Perdus » et « Cassés », des Domaines Référents et des Ancres, reste à mon sens simple et extrêmement cohérente.

Analyse de la concurrence avec Ahrefs ou SEMrush

C’est dans ce secteur qu’on va trouver la plus grosse différence SEO entre Ahrefs et SEMrush.

En effet, avec le Traffic Analytics (entre autres), SEMrush se démarque de la concurrence à travers son analyse intelligente de données issues de flux de clics et l’utilisation de logiciels de machine learning.

SEMrush a donc développé un outil qui regroupe toute l’analyse concurrentielle du trafic, qu’elle soit d’un point de vue SEO ou SEA.

Du côté d’Ahrefs, on trouvera certainement des points de vue sur la concurrence, mais pas dans un outil dédié et limités à un point de vue SEO.

Le Traffic analytics de SEMrush

Depuis mon article sur l’analyse concurrentielle par SEMrush, ses fonctionnalités ont encore bien évolué.

Le principe de l’analyse du trafic est l’observation du comportement des utilisateurs, de leur canal d’arrivée sur un site à la visite qu’ils effectuent dessus.

Le principal intérêt de cette analyse est de comprendre d’où viennent les prospects, ce qu’ils cherchent, ce qui les intéresse, où ils vont, etc.

Vous pouvez analyser 1 concurrent :

Ou votre site par rapport à plusieurs concurrents :

Et dans ces rapports, vous pouvez :

  • Voir où se rendent les visiteurs après avoir été sur le site de votre concurrent, et connaître un peu mieux leurs centres d’intérêt ou trouver des partenariats
    -> Recherche de concurrents > Analyse du trafic > Parcours du trafic, « Sites de destination »
  • Découvrir ce qui attire le plus de trafic parmi les mots-clés, les types de contenu, mais aussi les sous-domaines, sous-dossiers, URLs, etc.
    -> Recherche de concurrents > Analyse du trafic > Pages principales / Sous-domaines

    OU Recherche de concurrents > Possibilités de mots-clés
  • Découvrir quels mots-clés payants attirent le plus de trafic et comment cela évolue dans le temps
    -> Recherche de concurrents > Possibilités de mots-clés, filtre « Payants »OU Recherche de concurrents > Recherche publicitaire > Positions, filtre « Filtrer par mot-clé », graphique « Estimation de trafic »
  • Comparer les performances de votre site à celles de vos concurrents, et analyser des sites concurrents par lots pour vous faire une idée stratégique globale,
    -> Recherche de concurrents > Analyse du trafic > Vue d’ensemble,OU Recherche de concurrents > Analyse du trafic > Analyse par lots
  • Découvrir les canaux (sites, appareils…) que vos concurrents choisissent pour leurs publicités Display :
    -> Recherche de concurrents > Annonces display > Overview

Et j’en passe !

Une analyse concurrentielle plus centrée SEO chez Ahrefs

L’analyse de la concurrence a lieu au gré des thématiques SEO proposées par Ahrefs :

  • Découvrez quelles pages, mots-clés ou sous-dossiers attirent le plus de visiteurs
    -> Site Explorer > Recherche organique > Meilleures pages / Mots-clés organiques / Top subfolders / Top sous-domaines
  • Voir quels mots-clés manquent à votre stratégie par rapport aux concurrents
    -> Site Explorer > Recherche organique > Content Gap
  • Découvrir les pages – et donc les contenus – qui attirent le plus de trafic sur un sujet précis.
    -> Content Explorer > filtre « Trier par Trafic de la page »(ici sur le topic « outils SEO »)
  • Déterminer quels sujets et types de contenus obtiennent le plus de backlinks à partir du classement des pages les plus linkées.
    -> Site Explorer > Profil de liens entrants, « Liens entrants »
  • Trouver quels domaines possèdent des liens vers (plusieurs) concurrents (en même temps) mais pas vers nous.
    -> Site Explorer > Link Intersect

Le gagnant sur l’analyse concurrentielle 🏆

Il y a beaucoup à faire avec Ahrefs déjà !

Mais clairement, SEMrush est maître en la matière.

Mention spéciale pour toutes les possibilités de comparer des sites entre eux,

Et bien sûr, pour réunir toutes les fonctionnalités (DONT l’analyse SEA) dans un même menu de recherche de concurrents.

L’audit SEO technique avec SEMrush ou Ahrefs

Quel outil est le meilleur pour faire un suivi et trouver les failles SEO techniques ?

– Et trouver des opportunités d’optimisation, éventuellement…-

Voyons qui va nous aider à repérer au mieux nos problèmes de rapidité, de structure, de code, etc.

Le Site Audit d’Ahrefs

D’un côté nous avons l’outil Site Audit d’Ahrefs.

Pour utiliser celui-ci, il faut choisir l’un de nos projets…

Et lancer un crawl.

Cela peut prendre un certain temps, donc autant attendre une notification par email.

Une fois le crawl terminé, la première interface vous présente un historique des audits de votre projet.

Pour accéder au dernier audit en date, il faut le sélectionner dans le tableau des crawls (All crawls).

C’est là que vous aurez une vue d’ensemble de votre audit avec un certain nombre de statistiques concernant les performances techniques de votre site ou le crawl en lui-même.

On a accès à la liste des problèmes en cliquant sur « View all issues » dans le tableau des erreurs.

Celles-ci sont ensuite classées par thèmes (Pages internes, liens, On page, etc.)

C’est assez clair mais cela mélange peut-être un peu les priorités.

En tout cas, il faut bien penser à régler le filtre d’Importance sur « Error » pour voir d’abord les problèmes les plus importants.

-D’ailleurs, la page d’accueil du Site Audit permet de personnaliser l’importance que l’on accorde aux problèmes : chacun peut être réglé sur Error, Warning ou Notice. –

À noter également, une sérieuse fonctionnalité qui est la possibilité de planifier des audits automatiquement.

Cette option est accessible dans le Dashboard, en cliquant sur les points de suspension et les Réglages d’un projet.

L’Audit de Site dans l’analyse SEO de SEMrush

D’un autre côté nous avons la fonction Audit de Site de SEMrush.

On le trouve dans l’outil SEO ainsi que le SEO Local (c’est le même rapport).

L’audit de site de SEMrush analyse environ 130 facteurs techniques pour y trouver d’éventuelles failles.

Pour le lancer, il faut également sélectionner un projet.

Une fois l’analyse terminée (elle est un peu plus rapide, mais rien de radical), vous avez accès à une vue d’ensemble de la santé de votre site.

En termes d’UI, c’est très direct et parlant.

Votre œil est directement attiré par les Erreurs à régler (en rouge), avant de voir les Avertissements (orange) et divers Avis (bleu) sur des choses à changer éventuellement.

Pour passer à l’action, vous n’avez qu’à cliquer sur « Afficher les problèmes ».

Et vous retrousser les manches pour attaquer la liste qui s’affiche par ordre de priorité.

Il faut noter qu’en plus du Site Audit, SEMrush propose une fonction d’optimisation On Page.

Comme pour un audit, le On Page SEO Checker analyse des pages déjà existantes…

Mais présente les possibilités d’amélioration comme des « idées » plus que des problèmes.

On n’est plus dans la technique mais vraiment dans une stratégie d’amélioration globale, qui prend en compte les backlinks, l’optimisation du contenu, l’adaptation aux fonctionnalités enrichies des SERPs, etc.

Tous les outils d’audits / suivis / veilles se retrouvent dans le menu de Gestion des projets, dans le Dashboard :

Le gagnant sur l’audit de site 🏆

Pour l’audit technique pur et dur, les outils sont très similaires cette fois-ci.

Mais pour une question d’UI encore plus que de rapidité, je vais opter pour SEMrush.

J’apprécie vraiment la clarté de la présentation des erreurs et l’accès en 1 clic à la to-do list de problèmes à solutionner.

Et quand on prend en compte son On Page Checker et l’intégralité de ses options de monitoring, SEMrush se démarque vraiment.

Le suivi de position avec Ahrefs et SEMrush

Les outils de suivi de position (Rank ou Position tracking) vous permettent de voir vos positions et leur évolution sur les SERPs pour des lots de mots-clés prédéfinis.

Cela vous permet de cibler plus précisément des mots-clés et de connaître vos performances par rapport à ceux-ci.

Plutôt satisfaisant pour mesurer les effets d’une campagne…

Les deux outils d’Ahrefs et de SEMrush permettent donc de prédéfinir les mots-clés que vous souhaitez associer à vos projets.

Vous pourrez également les comparer aux positions de concurrents eux-mêmes présélectionnés, sur ces mêmes mots-clés.

En fonction de vos positions par rapport à eux, vous pouvez affiner votre optimisation sur tel ou tel mot-clé à fort potentiel.

Attention, les métriques obtenues dans les deux outils ont des noms similaires mais sont différentes.

Ahrefs : le Rank Tracker

Le Rank Tracker se met en place dès la création d’un projet sur Ahrefs.

Ainsi, vous pouvez recevoir des notifications par email pour suivre vos positions, et leur évolution en fonction de vos campagnes SEO.

Avec cet outil, vous pouvez suivre votre liste de mots-clés en fonction de divers pays et appareils.

Cela se passe au niveau des filtres pour un coup d’œil comparatif rapide entre les résultats.

En règle générale, les rapports sont assez faciles à suivre, et les courbes faciles à lire :

chez SEMrush en comparaison, il y a beaucoup de fonctionnalités séparées par des onglets…

On s’y perd un peu.

Vous pouvez donc voir, calculés en moyenne sur votre liste de mots-clés :

  • Visibility : Votre visibilité (le pourcentage de clics pour ces mots-clés qui atterrissent sur votre site).
  • Average position : Votre position moyenne (pour les mots-clés positionnés dans les 100 premiers résultats).
  • Traffic : Le nombre de visiteurs moyen obtenus grâce à ces mots-clés (pour ceux positionnés dans le top 100).
  • SERP features : Le nombre de fonctionnalités SERP associées à vos apparitions.
  • Positions : Le nombre de mots-clés ayant grimpé dans les SERPs et le nombre de mots-clés ayant descendu.

SEMrush : le Suivi de Position

SEMrush n’est pas en reste niveau fonctionnalités avec son Suivi de Position.

Comme chez Ahrefs, il fonctionne par projet.

Une fois dans le rapport, un onglet est dédié à l’analyse en fonction des appareils et des lieux, ce qui complète bien le tableau de votre visibilité sur des mots-clés notamment au niveau local.

Du point de vue comparaison, par contre, je trouve cela moins pratique que sur Ahrefs.

Voici les métriques que l’on peut lire, à distinguer un peu de celles d’Ahrefs :

  • Visibilité : un indice qui prend en compte le taux de clics (CTR) ainsi que la moyenne de la position du site dans les 100 premiers résultats sur tous les mots-clés analysés.
  • Estimation de trafic : Nombre de visites estimées dans un mois pour tous ces mots-clés.
  • Position moyenne : Votre position moyenne (les mots-clés non performants étant automatiquement classés 100ème) – quasi similaire à la métrique Ahrefs.

Le système de filtres vous permet d’inclure le Pack Local à vos rapports.

Une nouveauté à signaler : l’onglet « Cannibalisation », tout juste arrivé, permet de voir si vous avez plusieurs pages en concurrence sur un même mot-clé, et qui par conséquent perdent des positions.

En effet Google limite le nombres d’apparitions d’un même domaine sur une SERP.

Le gagnant sur le suivi de position 🏆

Même si SEMrush a quelques fonctionnalités supplémentaires…

Visuellement, Ahrefs permet de lire rapidement les informations importantes, donc d’opérer un suivi vraiment efficace.

L’analyse PPC avec SEMrush et Ahrefs

Aussi amusant (et « gratuit ») que soit le référencement naturel, la recherche payante est un aspect important de toute stratégie de marketing digital.

Gagner en notoriété, au moins en attendant que les efforts SEO payent, peut-être vital pour un business.

C’est pourquoi il est complètement pertinent qu’une suite SEO prenne en charge des analyses SEA.

Comme pour le référencement naturel, elle va aider à travailler autrement qu’à la seule intuition pour les recherches de mots-clés, de sujets, de landing pages, etc.

Voyons ce que proposent nos deux boîtes à outils à ce niveau-là.

La Publicité avec SEMrush

Comme son nom l’indique, SEMrush fait du Search Engine Marketing.

L’analyse PPC (Pay Per Click), qui cherche à amener les visiteurs à cliquer sur des résultats ou publicités payants, fait donc partie intégrante de la suite.

À tel point que SEMrush fait mieux que beaucoup d’outils dédiés uniquement au PPC.

L’outil Publicité fournit de nombreuses informations sur la stratégie publicitaire des concurrents et leurs performances, que ce soit :

  • Les mots-clés qu’ils achètent sur les résultats de recherche payante de Google, et depuis combien de temps,
    -> Recherche Publicitaire > Positions, « Mots-clés »
    ET -> Recherche Publicitaire > Historique d’annonces
  • Le budget qu’ils leurs allouent,
    -> Recherche Publicitaire > Positions, « Coût du trafic »
  • Les cibles / destinations de leurs mots-clés,
    -> Recherche Publicitaire > Pages / Sous-domaines
  • Le contenu qu’ils créent pour attirer les clics,
    -> Recherche Publicitaire > Textes d’annonces
  • Le croisement de données / la compétition existante avec les concurrents trouvés automatiquement,-> Recherche Publicitaire > Concurrents

Ce n’est pas tout, le menu Annonces display analyse les annonces illustrées publiées sur des sites,

vous pouvez donc voir :

  • Quelles audiences sont visées par vos concurrents, en termes de genre et âge, centres d’intérêt,
    -> Annonces display > Overview
  • Quels types d’annonces sont utilisées (Image, HTML ou Texte),
    -> Annonces display > Ads
  • Quels sites (opportunités éventuelles) publient ces annonces,
    -> Annonces display > Publishers
  • À quoi ressemblent leurs landing pages, créées dans une optique de conversion,
    -> Annonces display > Landing pages

Par contre…

La fonctionnalité qui permettait de découvrir sur quelles chaînes Youtube se trouvaient des annonces vidéo semble pour l’instant avoir disparu.

Mais ce n’est pas tout, vous avez aussi :

  • De nombreuses informations sur les campagnes PLA (Product Listing Ads), apparaissant dans Google Shopping : images, textes utilisés, prix des produits…
    -> Recherche PLA > Positions
    ET -> Recherche PLA > Textes PLA pour plus de visuel

Les données SEA sur Ahrefs

Le PPC sur Ahrefs est loin d’être une priorité de la suite pour l’instant.

Ils ont tout de même fini par créer un outil dédié.

Vous avez trois options dans l’outil de Recherche payante :

  • Mots-clés PPC : avec leur CPC (Cost Per Click), leur placement, un aperçu de leur contenu…

Les données sont sensiblement différentes de celles de SEMrush pour une recherche similaire.

Cela peut-être dû au nombre de mots-clés un peu moindre, ou aux dates auxquelles sont effectuées les mises à jour.

Ici je les ai classés par CPC :

  • Publicités : des données similaires mais classées en fonction des annonces pour connaître les performances de chacune
  • Meilleures landing pages : les URLs de destination sont ici classées en fonction du trafic qu’elles génèrent, ce qui permet entre autres de voir le mot-clé qui les a mises en avant.

Le gagnant sur l’analyse PPC 🏆

Cette fois-ci, il n’y a pas photo.

Clairement, SEMrush est une suite complète qui fait honneur à son nom en intégrant un maximum de données PPC, display, et même PLA.

Ahrefs se contente d’ajouter des données PPC utiles dans un outil vraiment dédié SEO.

Les fonctionnalités uniques à SEMrush et à Ahrefs

Les deux suites ont certes des outils très similaires et comparables,

mais ils ont aussi développé des services qui leur sont uniques.

Cela se passe du côté de la création de contenu, mais aussi du SEO local pour SEMrush.

Le Content Explorer d’Ahrefs

Dans l’outil Content Explorer, tapez le sujet qui vous intéresse,

et découvrez quel contenu fonctionne déjà bien en fonction de toutes les métriques qui lui sont associées.

Si par exemple vous souhaitez voir quel contenu a permis la création de beaucoup de backlinks.

Vous pouvez trier les résultats en fonction du nombre de domaines référents.

Au premier plan, vous aurez toujours un bel aperçu du titre de la page et d’une partie du contenu (avec nombre de mots indiqués au-dessous).

Dans cette fonctionnalité, les auteurs sont mis en avant pour que vous puissiez suivre ceux dont les contenus se démarquent.

Vous trouverez également quels sites internet semblent être les plus spécialisés dans le sujet que vous recherchez,

et pourrez rechercher TOUTES les pages qui abordent ce sujet.

Unique !

Le marketing de contenu selon SEMrush

Le Topic Research de SEMrush vous présente les sujets sous forme de fiches.

Chaque fiche correspond à un mot-clé de longue traîne associé à votre sujet.

C’est pas mal pour trouver des questions !

Plus compliqué en termes d’interface… mais plus direct pour commencer à écrire du contenu.

Mais c’est surtout au niveau de l’assistant type SEO On-Page / Éditeur de contenu qu’on fait un saut dans le monde des fonctionnalités cool.

En effet, le SEO Content Template va vous donner plein de mots-clés LSI, d’objectifs à atteindre (en terme de backlinks, longueur de contenu, score de lisibilité),

et même des recommandations On-Page sur vos H1, meta-descriptions etc.

C’est un peu fourre-tout, mais tout de même malin.

Et surtout le SEO Writing Assistant vous permet de coller ou d’écrire votre contenu en direct, et vous attribue un score d’optimisation.

Ce n’est pas exactement au niveau de Surfer SEO encore (surtout au niveau des termes à utiliser, et il n’y a pas de possibilité de personnalisation),

mais franchement c’est un bon début !

Et une solution si on n’a pas la place pour deux gros outils SEO dans son budget.

SEMrush pour le SEO Local

SEMrush a une fonction basique (mais unique !) de gestion de votre référencement local :

Il trouve les endroits où vous pourriez être listé et propose de gérer directement vos citations NAP,

votre fiche Google My Business,

ainsi que certaines de vos reviews.

Qui fait la différence sur les fonctions spéciales 🏆

Les deux outils ont leurs petits « trucs en plus ».

Mais SEMrush en a plus !

Il faut dire qu’il a énormément évolué ces derniers temps.

Le moment de vérité : qui gagne entre Ahrefs et SEMrush ?

🏆 SEMrush 🏆

Il est vrai qu’Ahrefs est comparable à beaucoup de points de vue et qu’il remporte la palme en matière d’interface utilisateur.

Et en ce qui concerne l’analyse de backlinks, c’est toujours ce qu’il fait le mieux… et mieux que tout le monde.

Et comme il est moins cher… il remporte 1 point de plus.

Mais SEMrush garde une longueur d’avance en terme de valeur globale, non seulement parce que :

  • Il est plus précis dans certaines de ses analyses
  • Il a davantage de fonctionnalités SUPER utiles !

Notamment, si l’on programme une campagne PPC, c’est sans hésiter vers SEMrush qu’il faudra se tourner.

SEMrush va Ahrefs : votre avis

Et vous, quelle suite SEO préférez-vous entre SEMrush et Ahrefs ?

Est-ce que vous avez découvert des fonctionnalités que vous ne connaissiez pas ?

Participez à la bataille dans les commentaires 🙂

8 Commentaires

  • Bernard Sperandio Répondre

    bonjour Remi
    excellent comparatif, mais je trouve, si je peux me permettre, que vous ne prenez pas trop en compte le delta prix.
    En effet, et sauf erreur de ma part, le trafic Analytics sur Semrush est payant (est-ce les 200 $€ dont vous parlez en introduction ?).
    Autant avant les prix étaient comparables entre ces 2 tools, là avec l’augmentation de prix de Semrush, je m’interroge.
    Autant la version de base est très limitée sur Ahrefs (et donc la Semrush avec sa version pro a une longueur d’avance mais 20 $+ cher), mais la version medium de Ahrefs a 179 $ n’a rien à envier a celle de Semrush à 229 $ . Et beaucoup de consultants seo ou agences seo risquent de migrer : qu’en pensez vous?

    Et a quand un bon tuto sur le tool qui monte, qui monte..: SEranking. ?

    Perso, je l’ai testé 15 jours (par rapport a ma version pro de SEMrush), au niveau ux, il est quasi juste parfait.
    Certes, il n’a pas encore les data françaises aussi poussées que les 2 précités mais rapport qualité prix, il n’y a pas photo (surtout si on prend une surveillance hebdomadaire).
    Je pense , enfin, ayant aussi tester Ubersuggest, Mangools et Serpstat, que ces 3 là ont un gros souci à ce faire pour l’avenir.

    • Rémi Mondina Répondre

      Oui tout à fait il s’agit bien du Traffic Analytics, mais vous n’êtes pas obligé de l’acheter, c’est vraiment pour avoir un niveau très détaillé d’analyse concurrentielle.

      Vous pouvez faire sans, sincèrement.

      Pour le Delta prix, j’ai bien mis 1 point à Ahrefs pour ça 🙂

      Il faut garder en tête que Semrush est un tool de SEM, c’est à dire qu’il inclut (entre autre) le PPC et franchement ça en fait un outil ultra complet comparé à Ahrefs, qui lui focalise clairement que sur le SEO.

      Donc en effet, si vous ne faites que du SEO, Ahrefs peut-être la bonne solution pour vous.

      Bonne idée, je vais prévoir un test + tuto sur SEranking. Je mets ça dans mon calendrier éditorial. 🙂

  • Pierre Répondre

    Merci pour cet article tant attendu 🙂

    • Rémi Mondina Répondre

      Avec plaisir Pierre! 😉

  • CATTA Répondre

    MERCI pour cette analyse bien complète ! je met en favori pour le Seo!

    • Rémi Mondina Répondre

      Avec plaisir en espérant que ça vous permette de choisir le bon!

  • Thalia Répondre

    Très complet et très clair, toujours un plaisir de vous lire. Merci pour toutes ces informations!

    • Rémi Mondina Répondre

      Ravi que ça vous serve Thalia 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Drujok

Formation SEO et stratégies de référencement
naturel avancées

Entreprise Accueil A propos Contact
Se connecter
Mentions légales | Politique de confidentialité | Copyright © 2021 drujokweb.fr
36 Partages
Partagez34
Tweetez2
Enregistrer
Partagez