Les 14 meilleurs moteurs de recherche en 2022




Aujourd’hui, quand on pense moteur de recherche, on pense à Google, le choix n°1 du grand public, qui capte 93% de la recherche sur le web.

Malgré tout, beaucoup d’utilisateurs ne sont pas forcément en phase avec cette entreprise ou sont habitués à d’autres moteurs.

J’ai voulu lister dans cet article les meilleurs moteurs de recherche alternatifs à Google et leur mode de fonctionnement.

Si vous souhaitez optimiser votre site pour LES moteurs de recherche, vous aurez des pistes pour prendre en compte les concurrents de Google et leurs critères de classement, et ainsi élargir votre audience au maximum.

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche?

Un moteur de recherche est un outil qui permet de parcourir le web à la recherche de pages et de documents correspondant à un ou plusieurs mots-clés.

L’utilisateur, qui cherche des informations ou à effectuer un achat, est censé trouver rapidement la réponse à sa question grâce au moteur de recherche.

Celui-ci possède un index d’une gigantesque quantité de documents web (pages, images, vidéos, etc.), et propose des résultats qui sont classés en fonction de critères qu’il a mis en place dans un algorithme.

Ces résultats de recherche s’affichent en général sur une ou plusieurs pages (les SERPs), sous forme de liste de liens cliquables.

Dans ce domaine, c’est Google qui a réussi à imposer un quasi monopole ces 20 dernières années.

Il subsiste cependant des alternatives…

Parmi les moteurs de recherches alternatifs au géant américain, on trouve des entreprises implantées régionalement pour des raisons linguistiques ou même politiques.

En dehors des géants russe ou chinois, la plupart des alternatives à Google proposent deux choses majeures que Google n’est pas en mesure d’apporter :

  • La confidentialité et la protection des informations personnelles.
  • Le reversement de bénéfices publicitaires issus des résultats de recherche à des associations écologiques et / ou solidaires.

Allons voir de plus près qui sont ces moteurs de recherche alternatifs.

1. Qwant – le moteur de recherche français qui respecte votre vie privée

C’est le chouchou de l’administration française.

Ce moteur de recherche Made in France a refait son identité de marque en 2022 après beaucoup de remous et remaniements de l’équipe dirigeante.

D’abord méta-moteur s’appuyant sur l’API de Bing, Qwant poursuit son objectif de développer son propre algorithme.

En même temps, sa marque de fabrique est le “zéro tracking” qui garantit la vie privée de ses utilisateurs.

Cela veut dire que, même si Qwant autorise la publicité, celle-ci n’est pas fondée sur les cookies et le profilage des utilisateurs, mais uniquement contextuelle et identique pour tout le monde.

Le moteur de recherche a lancé son propre service d’Advertising sous forme de résultat classique, image et texte, ou de suggestion dans la barre de recherche.

Qwant concrètement, c’est trois services :

  • un moteur de recherche (Qwant Search),
  • Qwant Maps
  • et Qwant Junior, conçu pour une utilisation par les enfants.

Statistiques clés

  • Il possède 1% des parts de marché en France.
  • Il annonçait 20 milliards de pages web indexées en 2019.

Guidelines SEO de Qwant

Qwant ne propose pas de guidelines hormis ces modalités de référencement.

Mais il a lancé un étrange concours au printemps 2020 : se positionner dans les 1ers résultats de la SERP sur le terme totalement inventé “Qwanturank”.

Un terme à rechercher par curiosité.

Le but au passage : tester son système d’indexation.

Les gagnants ont donc créé des blogs plus ou moins farfelus dans lesquels, pour plus de pertinence, ils ont exposé leur méthode pour ranker sur Qwant (ce qui rend l’affaire très “méta”).

Aller sur Qwant

2. Bing – le moteur de recherche de Microsoft

Autrefois “Live Search”, Microsoft Bing est un des principaux concurrents de Google.

Il se présente comme une suite complète (avec Images, Vidéos, Actus, Shopping, Cartes, Voyages, Traduction, etc.).

Comme Google, il travaille constamment à l’amélioration de ses algorithmes et de son Intelligence Artificielle pour fournir des résultats qui soient à la fois pertinents et utiles.

Il possède naturellement ses propres outils de suivi de performance et de référencement (Bing Webmaster Tools).

Statistiques clés

  • 5% de parts de marché en France en 2022
  • 2,5% dans le monde en 2022
  • 14.6 milliards de recherches chaque mois
  • 699 milliards de visiteurs desktop uniques
  • 32ème site du monde

Voir les Webmaster Guidelines de Bing pour un guidage SEO complet.

Aller sur Bing

3. Ecosia – le moteur de recherche écologique

On oublie vite que chaque requête sur un moteur de recherche, c’est une consommation de CO2.

Le mot d’ordre d’Ecosia, métamoteur de recherche allemand créé en 2009, est d’agir pour le climat.

Pour se faire, Ecosia transforme les recherches de ses utilisateurs en arbres, précisément en plantant “le bon arbre au bon endroit” (en reversant ses bénéfices tirés de la pub à des associations de reforestation).

Ecosia possède aussi ses propres centrales solaires, qui produisent deux fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour alimenter les recherches des utilisateurs.

Par ailleurs, Ecosia mise également sur la transparence financière et la vie privée, tout en étant moins performant à ce niveau-là que des concurrents comme Qwant.

Statistiques clés d’Ecosia

  • Environ 1% de part de marché en France
  • 20 millions d’utilisateurs en tout.
  • Plus de 150 millions d’arbres plantés

Guidelines SEO d’Ecosia

Ecosia étant un métamoteur, sa technologie repose sur l’algorithme de Bing, les guidelines SEO vont donc être les mêmes que pour le moteur de recherche de Microsoft.

Aller sur Ecosia

4. Lilo – le moteur de recherche français solidaire

Autre métamoteur empruntant une bonne part de sa technologie à Bing mais aussi aux Pages Jaunes, le made in france Lilo mise sur la solidarité.

Tout comme Ecosia, Lilo reverse une part de ses revenus à des associations sélectionnées autour de trois thèmes :

  • société,
  • environnement,
  • cause animale.

Côté neutralité carbone, le moteur de recherche solidaire a fait le choix de financer en parallèle un programme de fours écologiques qui lutte contre la déforestation au Malawi.

Lilo s’engage également à ne pas revendre les données personnelles ou créer de profil utilisateur.

Inquiet d’offrir une expérience utilisateur à la hauteur, Lilo propose de rediriger vers les résultats Google si ses SERP ne se sont pas montrées satisfaisantes.

Le SEO sur Lilo ?

Tout comme Ecosia, Lilo emprunte sa technologie à Bing, dont il faut encore une fois suivre les guidelines SEO si l’on veut optimiser un site pour le moteur de recherche français.

Aller sur Lilo

5. Yahoo – l’un des plus anciens moteurs de recherche américain

Né en 1994, Yahoo a pendant longtemps été un annuaire doté d’un moteur interne.

Connu pour sa messagerie et ses services multiples, il se classe aujourd’hui troisième moteur de recherche mondial, loin après Google bien sûr.

Après avoir créé Yahoo! Search Technology en 2004, ses résultats ont ensuite été alimentés par Bing (et brièvement par Google), à l’exception de la recherche mobile depuis 2015.

À noter, Yahoo Search possède de très grandes parts de marché au Japon et au Mexique.

Cela veut dire que si vous ciblez les utilisateurs de ces pays, vous avez grand intérêt à optimiser votre site pour ce moteur de recherche alternatif à Google.

Par ailleurs, l’entreprise se taille une bonne part de marché aux États-Unis, où il était le moteur de recherche par défaut installé sur Mozilla Firefox entre 2014 et 2017 : les utilisateurs ont pris l’habitude de l’utiliser.

Statistiques clés de Yahoo

  • Yahoo possède 2% de parts de marché en France et 1,5% dans le monde.
  • Il est à la 4ème place des moteurs de recherche dans le monde.
  • Il est 11ème site le plus visité au monde en 2021.

Les guidelines SEO de Yahoo sont peu ou prou celles de Bing, mais vous pouvez jeter un œil à leurs recommandations spécifiques.

Aller sur Yahoo

6. Google – le moteur de recherche le plus utilisé en 2022


Fondé en 1998, Google s’est très vite fait remarquer pour ses performances et s’est imposé comme le leader des moteurs de recherches.

La taille de son index et ses choix stratégiques pour fournir des résultats pertinents lui ont permis d’asseoir son hégémonie et de fournir des produits et services de plus en plus variés, jusqu’à devenir l’empire Alphabet.

Le moteur de recherche ne cesse d’évoluer, de se raffiner à travers les mises à jours de ses algorithmes, pour se rendre indispensable aux utilisateurs.

Grâce à son intelligence ET à sa capacité à en apprendre toujours plus sur les gens à travers les informations qu’ils fournissent (plus ou moins sciemment), leur comportement, leurs déplacements…

Google comprend et devance les besoins des internautes.

Il peut donc les renseigner, les divertir, et bien sûr, tout leur vendre.

Statistiques clés de Google

  • Site n°1 dans le monde… rien que ça.
  • Google possède 92% des parts de marché des moteurs de recherche en France et dans le monde.
  • 130 000 milliards de pages indexées.
  • 89 milliards de visiteurs par an.
  • Un chiffre d’affaires de 257,6 milliards de $ en 2021.
  • $46.20 milliards de revenus publicitaires au dernier trimestre 2021.

Google possède une documentation très riche pour penser son SEO en fonction de son algorithme.

Le blog pour les webmasters liste des consignes d’ordre général qui permettent de démarrer concrètement et de bien s’orienter.

Aller sur Google

7. Yandex – le moteur de recherche russe

Yandex, c’était le premier moteur de recherche en Russie… avant d’être dépassé par Google en 2019.

Ça veut dire qu’il reste incontournable si l’on cible une audience Russe ou russophone.

Par ailleurs, il reste également le site web le plus utilisé de Russie, puisqu’il propose une grande variété de services : mail, maps, mais aussi taxi, navigateur web, paiement en ligne, et j’en passe.

Optimiser pour ce moteur de recherche sert aussi au moteur mail.ru populaire en Russie.

42% des requêtes en Russie sont entrées sur Yandex.

En France, il représente 0,2% de part de marché (il est donc dans les 7 premiers !)

Yandex ne possède pas de guidelines en anglais ou a fortiori en français.

Si vous explorez les blogs traitant du SEO sur Yandex, vous constaterez l’importance de la qualité du site et de l’optimisation de la localisation (du fait de la taille de la région).

Le netlinking n’est pas non plus à négliger.

Aller sur Yandex

8. Baidu – le moteur de recherche chinois

Si Baidu ne dit trop rien à une partie du public, c’est un mastodonte en Chine ; né en 2000, entré en bourse en 2005, il pèse lourd sur le marché des moteurs de recherche.

D’ailleurs, c’est – juste – le 6e site le plus visité au monde…

Comme on peut s’y attendre, Baidu est sujet aux filtres gouvernementaux en vigueur en Chine.

En plus de ses services divers (encyclopédie, maps, forum…), en 2021 l’entreprise a lancé son propre métavers, et en 2022 un service de taxi sans chauffeurs.

Depuis 2015, Baidu utilise Bing pour les recherches effectuées en anglais, une bonne chose à connaître pour l’optimisation (et qui confirme Bing comme alternative à Google vraiment indispensable).

Pour le côté mandarin par contre, Baidu a ses propres critères.

Par exemple, il privilégie énormément la valeur ajoutée du contenu (à l’instar de Google).

Statistiques clés de Baidu

  • 95% des parts de marché en Chine… et 1,3% dans le monde.
  • 5,7 milliards de visiteurs annuels.
  • 6ème site le plus visité au monde… quand même !
  • Plus de 100 pays apportent du trafic via Baidu
  • 19,5 milliards de $ de revenus en 2021.

Les guidelines SEO de Baidu

Avoir une visibilité en ligne en Chine est primordial pour être connu du public, mais se lancer sur le marché chinois ne se fait pas au hasard.

Avant toute chose, si on veut faire de la pub sur Baidu, il faut posséder une licence de commerce (Business Licence) ainsi qu’une “Content Provider Licence”.

Parmi les spécificités de Baidu, il faut souligner l’importance donnée aux métadonnées.

Aller sur Baidu

9. TinEye – le moteur de recherche par image

La fonction “magique” du canadien TinEye est de retrouver une image sur le web à partir d’une image provenant du disque dur de l’utilisateur ou d’une URL.

Cela permet de trouver des informations sur l’image en question, d’en obtenir une identique mais de meilleure qualité.

On peut aussi découvrir si un site utilise une image sans permission.

Google Image (ou même Bing) fait aussi “moteur inversé” d’image, alors quelle différence avec TinEye ?

Google Images va reconnaître les images grâce à leurs mots-clés, métadonnées et filigranes.

Si l’index de Google Image est plus grand, TinEye utilise une technologie différente, de reconnaissance d’image, qui lui permet d’obtenir des résultats plus précis.

Il peut trouver des images similaires mais pas identiques : éditées, coupées, modifiées, etc.

La solution TinEye s’est enrichie de nombreuses fonctionnalités comme l’identification des codes couleurs HTML au sein d’une image avec le MultiColor Engine.

L’index de TinEye compte aujourd’hui 56 milliards d’images.

Aller sur TinEye

10. DuckDuckGo – Le moteur de recherche américain qui respecte votre vie privée


Dans le même esprit que Qwant, le moteur de recherche alternatif américain DuckDuckGo s’attache depuis 2008 à protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Il fait de la recherche image et vidéo en plus de la recherche classique.

Sa philosophie est d’éviter les “bulles comportementales” en proposant à tous les utilisateurs les mêmes résultats, aussi larges que possible, sans profilage.

Idem pour la publicité issue de Microsoft, qui s’affiche sans biais.

Il ne conserve donc ni les données personnelles, ni l’historique de recherche.

Une petite particularité de DuckDuckGo est de proposer des raccourcis nommés “bang” qui permettent de lancer une recherche directement sur un site spécifique :
Par exemple, “‘!w” pour aller directement sur Wikipédia.

Ce moteur de recherche prend la confidentialité très au sérieux, et propose des extensions et apps mobiles pour l’appliquer partout.

Statistiques clés de DuckDuckGo

  • Environ 0,6% de part de marché en France et dans le monde mais 2,5% aux États-Unis.
  • 3 milliards de recherches par mois dans le monde.
  • 6 millions de téléchargements / mois sur mobile et desktop.
  • Plus de 400 sources fournissent les résultats.

Le SEO pour Duck Duck Go

Le moteur de recherche ne fournit pas d’infos sur ses facteurs de classement, mais comme beaucoup de ses pairs il utilise Bing.

En plus des bonnes pratiques SEO habituelles, une bonne chose à prendre en compte est l’impact de sa politique de protection des données sur le référencement local.

En effet, DuckDuckGo n’utilisant pas la géolocalisation, il faudra miser sur des mots-clés localisés précis plutôt que sur la géolocalisation automatique de l’utilisateur.

Aller sur DuckDuckGo

11. Brave Search – Le moteur de recherche privé

Né en 2021, Brave Search est un nouveau moteur de recherche web axé sur la protection des données personnelles mais qui fonctionne sur… son propre moteur de recherche (aka ses propres crawlers).

Son index est indépendant (bien qu’il puisse inclure un mix pour certains types de résultats) et se veut neutre, et c’est ce qui fait la vraie particularité de ce moteur de recherche alternatif.

Il possède son propre navigateur, peut être installé par défaut sur les autres navigateurs ou sous forme d’extension.

Brave possède en version bêta une fonctionnalité, Goggles, qui offre des options (règles et filtres) de classement directement proposées par la communauté.

Statistiques clés de Brave Search

  • Brave Search a connu une ascension fulgurante avec plus de 2,5 milliards de requêtes enregistrées en 1 an d’existence.
  • Aujourd’hui, il en enregistre 14 millions par jour.
  • Pour comparaison avec un autre moteur de recherche similaire, c’est un résultat que DuckDuckGo avait mis 4 ans à atteindre.
  • 50 millions d’utilisateurs / mois comptabilisés début 2022.
  • Il s’attribue un score d’indépendance (résultats issus de l’index indépendant) de 92%

Brave Search et le SEO

Le traitement des résultats par Brave Search en dehors de la possibilité donnée de les personnaliser reste flou à ce jour.

On pourrait même dire secret.

À propos de sa méthode de classement, voici ce qu’affirme Brave Search :

“Brave Search n’utilise ni méthodes cachées ni algorithmes pour influencer ou censurer les résultats. Nous dépendons de contributions communautaires anonymes pour affiner les résultats et des modèles de classement alternatifs issus des communautés pour garantir la diversité.”

Espérons que ce point va se clarifier avec le temps.

Aller sur Brave Search

12. Ask : Le moteur de recherche ancêtre de Google

Dans la catégorie “Ancêtres”, je vous présente Ask, le moteur de recherche né en 1996 appartenant à la corporation de média américaine IAC.

Il s’appelait d’abord Ask Jeeves, Jeeves étant le valet censé répondre à toutes les questions avec la courtoisie d’un gentleman.

Pas le meilleur moteur de recherche (loin de là), puisqu’il n’a jamais vraiment percé et fait l’objet de pas mal de plaintes.

Mais pas inintéressant non plus…

Il a lancé pas mal de bonnes idées comme la prise en compte des requêtes sous forme de langage “naturel”.

Il a cessé le développement de ses propres technologies de recherche en 2010, il y a un bon bout de temps, pour se consacrer au Q&A.

Alors, à qui Ask.

com sous-traite-t-il ses résultats de recherche hors “réponses aux Q&A” ?

Encore une fois, on est dans le flou à ce niveau-là (on pense bien sûr à des partenariats avec Google, ou Bing).

Aller sur Ask

13. YouCare : Le moteur de recherche français caritatif


Sur le même principe qu’Ecosia ou Lilo, ce moteur de recherche solidaire français transforme ses revenus publicitaires (clics sur liens sponsorisés) en action caritative choisie par l’utilisateur.

Il affirme par ailleurs compenser l’énergie carbone dépensée en finançant la plantation d’arbres dans le monde via l’association Eden Reforestation Project.

Les associations partenaires sont nombreuses à travers le monde, mais YouCare s’est beaucoup focalisé sur la protection des animaux.

Par ailleurs, il assure une protection de la vie privée en n’enregistrant pas les recherches, à travers un chiffrage et la confidentialité des données.

YouCare utilise cependant des cookies sur Facebook.

Il utilise aussi la collecte de l’adresse IP et la version du navigateur (user-agent) par Microsoft en plus des mots-clés de recherche, ceci “afin d’améliorer la pertinence des résultats commerciaux” :

une chose à prendre en compte dans sa stratégie d’optimisation.

Statistiques de YouCare

  • 130 000 utilisateurs quotidiens en mars 2021.
  • 80% des bénéfices reversés aux bonnes actions.
  • 24 associations partenaires en France métropolitaine et Outre-Mer.
  • Plus de 25 000 arbres plantés.

Le SEO sur YouCare

Pour optimiser son site pour YouCare, il faut comprendre que leur technologie est issue à la fois de Microsoft Bing (notamment pour la publicité), Google et Yahoo.

Le mieux est d’avoir une stratégie SEO qui prend bien en compte ces moteurs de recherche majeurs.

Aller sur YouCare

14. Startpage : Le moteur de recherche hollandais

Startpage est un autre moteur de recherche, hollandais, qui mise sur la confidentialité des données de ses utilisateurs.

Il se présente comme un pionnier dans ce domaine.

Sa différence majeure avec des concurrents comme Qwant et DuckDuckGo est qu’il utilise Google comme fournisseur de résultats.

Vous y retrouvez donc les résultats de Google, sans le suivi qui va avec.

Vous pouvez cliquer sur chaque résultat en utilisant “l’Anonymous View” qui masque la totalité de votre adresse IP et autres données (comme votre navigateur) au site cible.

Attention, une vue anonyme qui ne s’applique pas aux résultats sponsorisés…

Les données utilisateurs ne sont jamais stockées, suivies ou vendues.

Statistiques clés

  • 8ème d’Allemagne dans la catégorie “Moteurs de recherche” sur Similar Web
  • 71 millions de visites en août 2022

Et le SEO ?

Pas compliqué : le mot d’ordre pour une stratégie d’optimisation adaptée à Startpage est de suivre les consignes Google.

Aller sur Startpage

Les autres moteurs de recherche

Les moteurs de recherche solidaires

Lilo n’a pas le monopole des moteurs de recherche solidaires dont une partie des bénéfices sont reversés à des associations.

Tous ont souvent d’ailleurs un pendant écologique :

Ecogine: les associations environnementales sont choisies par le vote des internautes.

Fournisseur de résultats : Google

Ekoru: pour nettoyer les océans et donner à des œuvres de bienfaisance.

Fournisseur de résultats : Yahoo!

Tous les résultats des suivants sont fournis par Microsoft Bing :

OceanHero (extension navigateur) : contre la pollution océanique.

Mayyan: soutien pour l’Afrique dans les domaines de l’eau, de l’éducation, de la santé…

Seva Search: lutte contre la malnutrition ainsi que la pollution océanique et la déforestation.

Gexsi: projets multiples dans l’agriculture, la dépollution, l’entrepreunariat, le handicap, la santé, avec un accent sur l’émancipation et l’autonomisation.

Les moteurs de recherche écologiques

Tous les résultats de ces moteurs de recherche alternatifs sont fournis par Bing :

Blue: pour la restauration des océans.

WWF Panda Search: en faveur de WWF comme son nom l’indique.

Karma Search (sans tracking) : pour la biodiversité et le bien-être animal.

Les moteurs de recherche assurant la confidentialité des recherches

Latlas.eu: un français sans pub, sans traceur publicitaire, ni historique ou géolocalisation.

Fournisseur de résultats : annuaire La Boussole

Presearch: moteur de recherche décentralisé et rémunérateur en cryptomonnaie.

Searx: métamoteur en open source

Seeks: métamoteur en open source

YaCy: réseau pair à pair

Les moteurs de recherche du Dark Net

Souvent associé à l’illégalité, le darknet est en fait un réseau sur lequel on peut trouver des sites invisibles sur les navigateurs traditionnels.

Sa particularité est qu’il utilise des protocoles permettant l’anonymat, ce qui permet à ses utilisateurs d’échapper à de nombreuses formes de surveillance.

Le meilleur moteur de recherche disponible sur le dark net est probablement DuckDuck Go, mais on trouve aussi :

  • Torch, peut-être le plus fourni
  • Ahmia, conçu pour une utilisation avec Tor
  • NotEvil, le plus simpliste
  • Hidden Wiki
  • TOR Links (un répertoire de liens)
  • Candle, qui imite Google

Les moteurs de recherche de vidéos

SepiaSearch recherche les vidéos sur PeerTube, plateforme d’hébergement vidéo décentralisée.

C’est une alternative à YouTube et donc… à Google.

Les méta-moteurs de recherche

Qu’est-ce qu’un méta moteur de recherche ?

Tout simplement, c’est un moteur qui va puiser ses résultats dans un ou plusieurs moteurs existants capables de lui fournir la technologie adéquate.

Il le fait avec plus ou moins de transparence sur la technologie utilisée.

S’il utilise plusieurs moteurs, il fait en sorte de supprimer les doublons et permet éventuellement à l’utilisateur de paramétrer les logiciels interrogés.

Une grande partie des moteurs de recherche alternatifs à Google sont en fait des métamoteurs :

  • Duck Duck Go,
  • Ecosia,
  • Lilo
  • Metacrawler, qui cumule Google et Bing.
  • Searx,
  • Startpage,
  • Visymo,
  • WebCrawler,
  • Yippy,
  • YouCare…

Quel moteur de recherche choisir en 2022?

Pour choisir un moteur de recherche aujourd’hui, vous pouvez vous baser sur plusieurs critères et besoins.

Il est toujours intéressant de se pencher vers un moteur de recherche alternatif, surtout que ceux-ci la plupart du temps peuvent vous fournir un service similaire aux colosses du web.

Dans ce cas, vous pouvez choisir un moteur de recherche éthique comme Lilo, ou confidentiel comme Brave Search qui s’appuie sur Google.

Mais pour une utilisation intensive ou si vous aimez aller droit au but – et que votre moteur de recherche vous fournisse des résultats EXTRÊMEMENT pertinents -…

alors vous pouvez tout de même choisir d’être pisté(e) par Google.

Moteur de recherche Pays / ✅Dispo en français ? Avantage majeur 👍 Inconvénient majeur 👎
Qwant ✅France Indépendant, en cela c’est un vrai moteur de recherche. Offre à compléter en terme de produits & services.
Qwant Junior est plutôt limité.
Bing USA / ✅Oui Algorithme puissant qui garantit la pertinence des résultats Absence de confidentialité
Ecosia ✅France Résolument écologique Les arbres, ça met du temps à pousser… !
Lilo ✅France Solidaire, offrant la possibilité de choisir sa cause Métamoteur sur lequel subsistent des cookies malgré un engagement en faveur de la protection des données personnelles.
Yahoo USA / ✅Oui Portail multiservices Pas de différence avec Bing niveau moteur de recherche.
Google USA / ✅ Oui La plus grande pertinence + une multitude de fonctionnalités et résultats enrichis. Tracking et profilage constants à but lucratif.
Yandex Russie / ❌Non (anglais oui) Public russophone Pas d’intérêt hors russophonie.
Baidu Chine / ❌Non Public chinois Censuré et strict
TinEye Canada / ❌Non Hyper pratique Limité
DuckDuck Go USA /  ✅ Oui Sécurité maximum Pas de services supplémentaires ou résultats enrichis
Brave Search USA /  ✅ Oui Confidentiel ET indépendant.
Une option payante sans pub devrait voir le jour.
Pas de services supplémentaires ou résultats enrichis
Ask USA /  ✅ Oui À la limite, on peut y trouver des Q&A intéressantes si on en n’a pas assez avec Quora Dépassé, il ne trouve pas grand chose hors de ses services… encore moins en français.
YouCare ✅France Humanitaire et à petite échelle Pas de services supplémentaires ou résultats enrichis.
StartPage Pays-Bas /  ✅ Oui Confidentiel et régulations européennes strictes. Pas de services supplémentaires ou résultats enrichis.

FAQ sur les moteurs de recherche

Quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés dans le monde?

Voici comment se répartissent les parts de marché des meilleurs moteurs de recherche dans le monde :

  • Google : 91,88%
  • Bing : 3,19%
  • Yandex : 1,52%
  • Yahoo! : 1,33%
  • Baidu : 0,76%

Quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés en France?

Voici comment se répartissent les parts de marché des moteurs de recherche en France :

  • Google : 90,14 %
  • Bing : 5,25 %
  • Yahoo : 1,32 %
  • Ecosia : 1,14 %
  • Qwant : 1,07 %

Quel est le meilleur moteur de recherche sur internet?

Le plus abouti, riche et complet, et celui pour lequel optimiser son site en priorité c’est évidemment Google.

Avec Google, on a l’impression d’avoir le monde à portée de main, mais cela a un prix…
En fonction de ce que l’on attend d’un moteur de recherche, on peut donner une réponse différente.

Ecosia par exemple utilise une technologie avancée, celle de Bing, tout en possédant une éthique très forte.

Quel est le moteur de recherche le plus discret (confidentiel) ?

StartPage.

A condition que vous ne cliquiez pas sur leurs pubs.

Quel est le moteur de recherche le plus sécurisé?

Le meilleur moteur de recherche en termes de sécurité est probablement DuckDuckGo.

Son approche de la protection des données personnelles est vraiment exhaustive.

Comment mettre Google en moteur de recherche par défaut?

La plupart du temps, cela se passe dans les paramètres de votre navigateur.

Ici sur Chrome, menu “Moteur de recherche” :

Google vous propose un mode d’emploi détaillé, classé par navigateur ici.

Et vous, quel moteur de recherche utilisez-vous ?

Et quels sont ses avantages et inconvénients selon vous ?

Dites-le moi dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Drujok

Formation SEO et stratégies de référencement
naturel avancées

Entreprise Accueil A propos Contact
Se connecter
Mentions légales | Politique de confidentialité | Copyright © 2022 drujokweb.fr
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez