50 facteurs SEO « on-page » ayant un facteur positif sur le classement

  Par  |  Dernière mise à jour : 22 Fév 2017
50 facteurs SEO « on-page » ayant un facteur positif sur le classement

Quelques élèves lors de séances de formations m’ont demandé si je pouvais faire un listing des différents facteurs SEO positifs et négatifs pris en compte par Google dans ses algorithmes de classement.

C’est fait!

J’ai volontairement divisé en 4 parties cette « checklist » afin de séparer clairement les sujets suivants :

  • « Facteurs on-page positifs »,
  • « facteurs on-page négatifs »,
  • « facteurs off-page positifs »
  • et « facteurs off-page négatifs ».

 

URL et nom de domaine

 

  1. Mots clés dans l’URL : Les mots clés placés en première position dans une URL ont plus d’impact que ceux placés en deuxième ou troisième position.
  2. Traits d’union dans l’URL : Un ou deux « – » s’avère être un excellent moyen pour séparer des mots clés, mais en utiliser plus que cela peut être considéré comme du SPAM et être néfaste. Dix “-” peut mettre sérieusement en péril votre site.

 

En-tête

 

  1. Mots clés dans la balise Title : Les mots clés utilisés au début d’un titre de page améliore considérablement le classement. Les balises Title doivent contenir entre 10 et 60 caractères. Aucun caractère spécial ne doit être utilisé.
  2. Mots clés dans la balise meta Description : La balise Description doit présenter le thème de la page. Elle doit contenir au maximum 200 caractères. Cette balise n’impacte pas directement le classement, cependant le taux de clic en est directement lié, qui lui a un impact direct avec le classement… Pour plus d’informations, veuillez lire l’article – Les balises meta description impactent-elles le classement?.
  3. Mots clés la balise meta Keyword : Cette balise décrit également le thème de la page. Elle doit contenir moins de 10 mots. Chaque mot présent dans cette balise doit apparaître également dans le corps de la page; autrement cela peut être pénalisé pour manque de pertinence avec le contenu de la page. Chacun des mots ne doit apparaître au maximum deux fois dans la balise. Google ne prend plus en compte cette balise dans son algorithme mais s’en sert pour mieux identifier le thème de votre page.

 

Corps (body)

 

  1. Densité de mots clés : La densité de mots clés doit se situer entre 5 et 20%. La formule est : nombre total d’apparition de tous les mots-clés / nombre total de mots. Le % seuil varie selon le thème en question. Pour certain sujet le seuil de sur-optimisation est plus haut que pour d’autres.
  2. Densité de mot clé individuelle : Cela montre combien de fois un seul mot clé apparaît dans le texte d’une page. Elle doit se situer entre 1 et 6%. La formule est : nombre total d’apparitions d’un mot clé / nombre total de mots.
  3. Mots clés dans H1, H2 et H3 : Cela implique l’utilisation d’une police de texte approprié. L’utilisation de Hx peut être utile.
  4. Taille de police du mot clé : Selon Matt Cutts, « Strong est traité de la même manière que bold, italic est traité de la même manière que emphasis ». Il est donc possible d’utiliser un de ces deux attributs pour renforcer le mot clé.
  5. Proximité entre les mots clé (+ de 2 mots clés): Des mots clés directement adjacent est considéré comme optimal,en termes de pertinence. Plus la distance entre deux mots clés est petite dans un terme de recherche, plus le moteur de recherche trouve cela pertinent.
  6. Ordre des mots clés : Google apporte de l’importance à l’ordre des mots clés dans la page.
  7. Mise en valeur des mots clés : Il est préférable de placer un mot clé en haut de page, en gras et police de grande taille.

 

Alt text et texte d’ancrage

 

  1. Mots clés dans l’attribut alt text : Ils doivent décrire l’image et doivent apparaître si l’image ne s’affiche pas.
  2. Mots clés dans le texte d’ancrage : Les mots clés dans une ancre d’un lien aide à améliorer le classement, ils permettent de rendre plus pertinent la page cible.

 

Navigation – liens internes

 

  1. Mots clés dans les liens internes : Les liens internes doivent comporter des mots clés afin de donner de l’importance au thème d’une page cible.
  2. Validation des liens internes  : Verifier que tous les liens internes sont valides, est primordial. Par exemple pour détecter les liens morts.
  3. Maillage en forme d’arbre : Ajouter 2 liens dans une page vers deux autres pages permet de construire un maillage en forme d’arbre. Il ne faut pas plus de 4 liens par page.
  4. Liens Intra-site : Construire des liens entre des pages de niveau plus profond (N -3, N -4..) permet également d’améliorer le classement.

 

Navigation – liens sortants

 

  1. Mots clés dans les liens sortants : Construire des liens sortants vers les sites renommées et dans votre secteur peut améliorer le classement. Inversement, construire des liens vers des sites ayant aucun rapport peut rétrograder votre site.
  2. Texte d’ancrage des liens sortants : Les textes d’ancrage doivent décrire le thème de la page cible.
  3. Stabilité des liens au fil du temps : Il faut éviter qu’au fil du temps des liens ne soient plus visités.
  4. Validation des liens sortants : Vérifier de temps à autre si les liens sortants sont toujours valide. Eviter les liens morts.
  5. Moins de 100 liens sortant par page : Selon Google, la limite du nombre de liens sortant est fixé à 100.
  6. Lier à des sites à DA élevé : Lier vos pages à des sites de haute autorité peut impacter sur les résultats.

 

Autres facteurs On-page

 

  1. Extension du Nom de Domaine : L’extension du nom de domaine peut aussi avoir un impact important sur le destin de votre site. Les extensions .gov ont le statu le plus élevé. Suivent ensuite les extensions .edu et .org, you can do well with the .info sites. Les .com sont les extensions englobant le plus de SPAM,incitant donc Google à les passer à la loupe… enfin le .info est également un bon compromis.
  2. Taille des fichiers : Les fichiers de petites tailles s’ouvrent facilement. Il ne faut pas dépasser 100k,afin d’avoir de meilleurs résultats.
  3. Jeunesse des pages : Il faut modifier de temps à autre le contenu des pages. Plus une page est mise à jour, mieux celle-ci est classée.
  4. Quantité de nouveau contenu :  Plus le ratio « Vieux contenu » / « Nouveau contenu » est bas, plus Google s’y intéressera
  5. Jeunesse des liens : Les Sites renommés peuvent mettre à jour leurs liens afin d’augmenter leur classement. Cependant cette stratégie ne fonctionnent point avec les nouveaux sites ou sites peu connues.
  6. Fréquence des mises à jour : Des mises à jour fréquentes du contenu peut augmenter la fréquence à laquelle le robot araignée indexe votre site et ainsi améliorer votre classement.
  7. Thème des pages  : Chaque page doit proposer un thème pertinent.
  8. Radical des mots clés  : Il s’agît de l’ajout de mots se basant sur le même radical. Par exemple si votre page est autour du thème « Poisson », vous pouvez parler de « Poissonnier », « Poissonnerie »,etc..  cela permet d’attirer d’avantages le robot araignée et d’améliorer votre classement sur un terme de recherche.
  9. Applied Semantics : L’utilisation de synonymes augmentent les résultats.
  10. LSI : L’analyse sémantique latente permet d’établir des relations entre un ensemble de documents et les termes qu’ils contiennent, en construisant des « concepts » liés aux documents et aux termes. Google « utiliserait » ce concept, mais cela reste spéculatif à ce jour.
  11. La longueur des URL: Plus l’URL est courte mieux c’est.

 

Autre facteurs on-site

 

  1. Taille du site : Un site volumineux en termes de nombre de pages ne signifie pas qu’il sera mieux classé. Ajouter des pages n’aidera pas forcément à augmenter le classement.
  2. Age du site : Plus votre site est âgé, plus cela a un impact positif sur le classement.
  3. Age de pages vs. age de site : Changer régulièrement le contenu des pages d’un site âgé améliore d’autant plus le classement.

 

Récemment ajouté par Google

 

  1. Profil de l’auteur: Bien que Google ne s’intéresse plus au profil et ne l’affiche plus dans les SERPs, il semblerait qu’il garde toujours quelques critères en compte.
  2. Changer les titres : Si Google ajoute votre nom de marque sur le  titre de votre page dans les Serps, prenez cela comme une aide. Il essaie tout simplement de vous donner une indication sur comment mettre en avant vos titres. Vous pouvez ainsi ajouter votre nom de marque de la même manière sur toutes les autres pages.
  3. Contenu supplémentaire: Ajouter des liens vers des pages en relation avec la page courante aidera à la navigation et sera bénéfique pour l’indexation, entre autres.
  4. HTTPS : Google avantagera dans le futur (pas pour le moment) les sites utilisant ce protocole crypté.

Tagged under:

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.

22 Partages
Partagez9
Tweetez
+11
Épinglez
Partagez12