SEMRush: Le Guide Ultime (SEO)

SEMRush possède tout ce dont vous avez besoin pour mener à bien votre référencement naturel.

Mais, soyons honnête:

Ce n’est pas toujours évident de maîtriser la bête.

Dans ce guide, je vais vous montrer exactement toutes les étapes nécessaires pour gérer efficacement votre référencement naturel avec SEMRush.

 

Maillage Interne: Comment Construire et Optimiser les Liens Internes de votre Site [Guide Ultime]

Création de maillage interne SEO - liens internesConstruire le maillage interne de votre site, signifie créer tous ses liens internes.

Il s’agît là de la stratégie de référencement naturel la plus facile à réaliser.

Et la cerise sur le gâteau : vous n’avez pas besoin d’être un geek pour comprendre comment créer un maillage interne.

Après avoir lu ce guide, vous serez capable de construire intelligemment et efficacement les liens internes de votre site web ou blog.

Plutôt cool non ?

C’est parti.

 

Qu’est-ce qu’un Lien Interne ?

 

Un lien interne est lorsque que vous liez deux pages de votre site Internet à l’aide d’un lien.

Par exemple en HTML, vous devriez coder ceci :

<a href= »http://www.mon-lien-interne.com/meme-site/autre-page »>Ce lien mène sur la page d’accueil de Drujok</a>

Et voici à quoi cela ressemblerait dans le navigateur web : Ce lien mène sur la page d’accueil de Drujok

  

Pourquoi les Liens Internes sont-ils Importants?

 

Voici les différentes raisons pour lesquelles vous devez créer un maillage interne :

 

La Transmission d’autorité : lorsque vous créez un lien d’une page à une autre il y a une transmission de la « popularité » (appelé « Link equity » ou équité de lien). A la longue, cela crée l’autorité globale de votre site (DA) et rend vos efforts de création de liens plus efficace.

Indexation : Les liens internes permettent aux robots araignées des moteurs de recherche d’indexer efficacement votre site web.

Taux de rebond: les liens internes réduiront le taux de rebond de votre site et augmenteront la moyenne du nombre de pages vues et du temps passé sur votre site web.

Funnel de ventes (ou entonnoir de ventes): puisque c’est votre site, vous êtes en mesure de décider sur quelles pages chaque visiteur devrait aller. Si vous essayez de vendre un produit ou même de générer des prospects, vous pouvez structurer votre site de manière à ce que les liens internes mènent les visiteurs vers les pages les plus stratégiques et importantes de votre site.

 

Les Règles à Respecter pour un Bon Maillage Interne

 

Pour que vos liens internes aient un impact très positif sur la croissance organique de votre site, il faut tout de même suivre quelques règles :

 

Utiliser des Ancres de Liens Exact Match (reprenant exactement un mot clé)

Les liens internes sont analysés différemment des liens externes au niveau des textes d’ancre.

Vous POUVEZ utiliser des ancres incluant le mot clé exact de la page cible tant qu’il s’agît du maillage interne.

Il suffit que ce texte d’ancrage ait du sens et aide la navigation de l’internaute.

Par exemple : Si votre lien pointe sur la page / l’article « référencement naturel » de votre site, vous pouvez sans problème créer une ancre de lien « référencement naturel ».

 

Maîtriser le Concept de la Première Instance d’un Lien

Google ne comptabilise que la première ancre de lien d’une page pointant vers une autre page.

C’est-à-dire que si vous liez une page à une autre plus d’une fois (à partir de la même page et vers la même page), Google prendra en compte uniquement la première Ancre (celle placée la plus haute sur la page).

Cela veut donc dire que vous devez structurer intelligemment chacune de vos pages.

Il est nécessaire de rappeler que les liens présents dans votre navigation globale (menu du haut) font partie intégrante de votre maillage interne.

Par conséquent, si vous souhaitez vraiment améliorer la visibilité d’une certaine page pour un mot clé donné, faites votre possible pour utiliser un mot clé très pertinent dans le texte d’ancre de la première instance du lien.

C’est facile à réaliser tant que cette première instance ne se trouve pas dans la barre de navigation globale.

 

Tirer Profit de Votre Page d’Accueil

La page d’accueil est la page ayant le plus d’autorité, quel que soit le site web. Il est alors indispensable de l’exploiter intelligemment.

Ceci dit, il faudra que vous soyez très sélectif en ce qui concerne les liens internes utilisés sur cette page.

Vous veillerez donc à lier uniquement les pages les plus importantes de votre site à partir de votre page d’accueil afin de distribuer le maximum d’autorité à ces pages.

 

Créer des Liens Profonds

Pour assurer une indexation optimale de votre site web, vous devez essayer de construire des liens profonds dès que vous en avez l’occasion.

Construire des liens pointant vers des pages plus profondes aide Google ou autres moteurs de recherche à découvrir ces pages pour commencer à envoyer plus de trafic vers elles.

 

Utiliser l’Architecture en Silos pour une Pertinence Optimale

Il existe différents types d’architecture, comme expliqué dans cet article sur le comment construire un maillage interne.

Vous devez structurer votre stratégie de maillage interne de manière à aider vos utilisateurs, certes.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il est interdit de faire en sorte de satisfaire également les moteurs de recherche.

Pour répondre à ces deux attentes, simultanément, vous pouvez créer une structure en silo.

Concrètement, une structure en silo est un groupe de pages ayant toutes une forte cohérence entre-elles d’un point de vue du contenu, et étant liées les unes aux autres.

Ce maillage crée ainsi un haut niveau de pertinence qui aura pour impact de booster la visibilité de chacune des pages concernées.

Voici un exemple:

 

schéma de maillage interne

 

L’idée principale de l’architecture en silo est de décomposer un article principal (article parent long) en plusieurs articles plus petits et plus spécialisés.

Ces articles permettront non seulement de drainer du trafic organique grâce à leur bonne visibilité pour les mots clés de longue traîne (car sujet spécifique) mais également à renforcer l’autorité de l’article parent.

 

Laisser les Liens en Follow

Vos liens internes doivent toujours être en DoFollow.

Les seuls liens pour lesquels vous devriez ajouter l’attribut NoFollow sont les liens d’affiliation ou les liens situés dans la section « commentaire » de votre blog.

Même lorsque vous souhaitez éradiquer du contenu dupliqué, utilisez « noindex » et gardez « follow » comme attribut.

 

Ouvrir vos Liens dans une Nouvelle Fenêtre / Nouvel Onglet

Personnellement, dès que je crée un lien, je le fais ouvrir dans un nouvel onglet grâce à l’attribut « target=_blank ».

Je pense vraiment que cela réduit profondément l’expérience utilisateur lorsque vous lisez un article et que vous souhaitez cliquer sur un lien pour vérifier une information complémentaire et que vous perdez le fil car la page cible s’ouvre dans la même fenêtre…

En effet, vous devez revenir sur la page précédente et chercher l’endroit où vous en étiez…

Je recommande ainsi de toujours paramétrer chaque lien avec une ouverture dans un nouvel onglet.

En particulier pour un lien pointant sur une ressource / page externe car vous devez éviter que le visiteur quitte votre site !

 

Attribut ALT = Ancre de Lien

Il se peut, dans certain cas, que vous souhaitiez lier une image à une page / ressource interne.

Dans ce cas, n’oubliez pas de renseigner le bon mot clé dans l’attribut ALT de votre image de manière à ce qu’il reflète précisément le mot clé de la page cible.

Par exemple, si je voulais lier une image à mon article « Audit SEO », j’écrirais « audit seo » dans l’attribut ALT.

Google considère l’attribut ALT comme une ancre de lien d’image.

 

Eviter des Erreurs de Codage

Vos liens internes doivent tout le temps être en HTML.

Fuyez les liens en JavaScript ou ceux enfouis dans du Flash (de toute façon évitez Flash…).

Les robots araignées ne peuvent pas indexer ce genres de liens.

S’ils ne peuvent pas les indexer, alors l’autorité de votre site en sera impacté négativement, ainsi que son indexation.

Donc, encore une fois, tous vos liens doivent être en HTML.

 

Créer Uniquement des Liens Manuellement

Je vous recommande très fortement d’éviter les extensions/plugins WordPress pour créer vos liens internes.

Il existe en effet des plugins pour automatiser la création de liens internes mais évitez-les.

Tout simplement pour deux raisons :

1) Les plugins ne comprennent pas les intentions de vos utilisateurs et sont donc mauvais en termes d’expérience utilisateur

et 2) Les plugins injectent des liens internes de façon aléatoire.

Le but de la création du maillage interne de votre site est d’améliorer l’expérience utilisateur.

Faites toujours votre création de maillage interne à la main et gardez à l’esprit l’utilisateur !

 

Ne Pas Exagérer au niveau de la Quantité de Liens Internes

Vous ne devriez jamais construire des liens internes dans le seul but de manipuler les moteurs de recherche.

Le but d’un lien sur votre site web est d’aider vos lecteurs.

Si vous les submergez d’une quantité ahurissante de liens, vous allez pénaliser l’expérience utilisateur car ils ne sauront pas sur quels liens cliquer.

Ce comportement mènera directement à une inactivité de l’utilisateur et à un accroissement des taux de rebond.

Privilégiez la qualité à la quantité.

Avoir trop de liens internes n’est pas seulement mauvais pour guider vos utilisateurs à travers votre site, mais également parce-que cela partagera l’autorité envoyé vers chaque page.

Plus il y a de liens, moins il y a d’autorité transmis par chaque lien.

Moins il y a de liens, plus il y a d’autorité transmis par chaque lien.

 

La Suite ?

Vous êtes à présent prêt pour commencer à créer efficacement le maillage interne de votre site Web.

Suivez juste les conseils listés dans cet article, passez à l’acte, et vous verrez l’autorité de votre site ainsi que son trafic organique augmenter au fil du temps.

Vous avez des questions à propos de la création de liens internes ?

Parlons-en plus bas, dans les commentaires car c’est ici que les meilleures discussions se passent !

Comment Protéger votre Site WordPress et Quels Plugins Utiliser

Comment proteger votre site wordpressSi vous n’avez pas installé de plugins de sécurité WordPress sur votre blog, c’est très certainement que vous n’avez jamais fait l’expérience d’un piratage.

J’en ai fait l’expérience à mes dépends, il y a quelques années, lorsque je me suis réveillé un matin et que j’ai découvert que mes sites avaient fait une chute libre dans les Serps de Google (page des résultats).

Après investigation, j’ai découvert que quelqu’un avait piraté le blog et créé des milliers de pages à l’abri des regards et qu’il l’avait transformé en un réseau de liens dissimulés.

Ce fut suffisant pour que Google anéantisse le site même s’il semblait parfaitement sain à l’œil nu, même lorsque j’étais connecté en tant qu’administrateur !

J’ai eu besoin de quelques jours pour tout remettre dans l’ordre (à cause du manque de sauvegardes), ainsi que 3 à 4 semaines pour retrouver mes classements sur Google.

Tout ceci aurait pu être évité si j’avais passé 10 minutes de plus à appliquer les conseils de sécurité WordPress que je vais partager avec vous dans ce tutoriel.

WordPress est la cible privilégiée des hackers, que votre site soit connu ou non.

Découvrez les dernières menaces ici et vous saurez de quoi je parle.

 

Ce que vous allez apprendre

  • Comment améliorer la sécurité WordPress pour vous protéger contre les hackers
  • Comment automatiser les sauvegardes WordPress gratuitement
  • Comment analyser votre site pour vérifier la présence de logiciels malveillants
  • Comment effectuer une vérification de sécurité WordPress complète
  • Comment utiliser les plugins de sécurité WordPress gratuits pour protéger votre blog
  • Tous mes conseils concernant la sécurité WordPress

 

Sauvegarder automatiquement votre site

Avant toute chose : l’un des meilleurs conseils de sécurité WordPress que je puisse vous donner c’est de réaliser régulièrement des sauvegardes de votre site.

Cela facilitera la restauration suite à un piratage.

En effet, grâce à cela, vous pourrez restaurer l’intégralité de votre site en seul clic.

Il est également conseillé d’effectuer une sauvegarde avant toute modification importante de votre site, telle que l’installation d’un nouveau plugin ou la mise à jour vers une nouvelle version WordPress.

Mon hébergement effectue cette tâche automatiquement et me fournit un excellent panneau de configuration.

Si votre hébergement ne le fait pas, ne vous inquiétez pas.

Il existe de nombreux plugins de sauvegarde payants disponibles, mais vous aurez juste besoin du plugin gratuit BackWPup.

 

BackWPup

 

Il sauvegardera votre site, la base de données et tous les fichiers, ainsi que tout le Contenu WP dans un seul fichier ZIP.

Ensuite, il chargera automatiquement le fichier sur un serveur FTP, Amazon S3, Dropbox, SugarSync ou autres services.

Vous pouvez même configurer un compte Gmail gratuit prévu à cet effet et faire en sorte que le plugin vous envoie les sauvegardes par email !

Gmail est un excellent lieu de stockage pour vos sauvegardes de site !

Installez ce plugin et effectuez des sauvegardes quotidiennement !

 

Supprimer la version de WordPress

 

Par défaut, WordPress vous dira quelle version du logiciel est exécutée dans le code source.

Le problème avec ça, c’est que lorsque les hackers découvrent une vulnérabilité, il devient très facile pour eux d’effectuer une analyse des vulnérabilités de WordPress pour obtenir une liste des blogs qu’ils peuvent facilement attaquer.

Pour la supprimer, connectez-vous simplement en tant qu’administrateur et accédez à Apparence > Éditeur > Functions.php et ajoutez cette ligne de code à la fin, avant la balise de fermeture ?> :

remove_action(‘wp_head’, ‘wp_generator’);

 

Bloquer la navigation des répertoires

 

Généralement si vous parcourez un répertoire en particulier, vous pouvez voir tous les fichiers de ce dossier, tout comme lorsque vous parcourez des fichiers et des dossiers sur votre ordinateur.

Pour empêcher le serveur de répertorier les fichiers dans un répertoire, vous devez ajouter 1 ligne à .htaccess

Ouvrez le fichier .htaccess à la racine du site (là où le fichier wp-config.php se trouve) et ajoutez cette ligne :

Options –Index

 

Mise à jour de WordPress et des plugins

 

De nouveaux hacks et vulnérabilités WordPress sont découverts à chaque instant, c’est pourquoi il est important d’effectuer les mises à jour de votre WordPress et de vos plugins.

Assurez une  mise à jour régulière pour sécuriser votre site WordPress !

Il est également bon d’effectuer une sauvegarde de vos fichiers et de votre base de données avant de mettre à jour quoi que ce soit, au cas où il y ait un problème !

 

Effacer les thèmes/plugins non-utilisés

 

Même si des thèmes et plugins non utilisés interféreront pas directement sur votre blog, si le plugin ou le thème est piraté (il en existe des milliers sur le répertoire officiel) alors les hackers pourront encore y accéder.

Donc, si vous disposez de plugins ou de thèmes non utilisés, effacez-les !

En plus d’améliorer la sécurité WordPress, ceci accélérera la vitesse de fonctionnement de votre site web.

 

TimThumb Vulnerabilty Scanner

 

TimThumb est un script populaire qui est utilisé par de nombreux thèmes pour redimensionner des images de vignettes ou autre.

Le seul problème c’est que ce script a un énorme bug qui laisse la porte grande ouverte à tous les hackers.

L’autre problème c’est qu’il est utilisé par de nombreux thèmes et plugins, avec une entrée accessible aux hackers.

C’est à cause de ça que mon site a été piraté.

Pour vérifier si votre thème coure un risque, installez TimThumb Vulnerability Scanner.

Il analysera votre blog afin de découvrir toutes les anciennes versions de TimThumb et vous permettra de les mettre à jour, en un seul clic, si vous en avez besoin !

Vous pouvez désinstaller le plugin une fois cette tâche effectuée.

 

CloudFlare

 

CloudFlare propose un service gratuit qui aide à protéger et à accélérer la vitesse de fonctionnement de n’importe quel site web.

Ceci fonctionne en fait sur le niveau DNS et aide à stopper les hackers avant même qu’ils atteignent ou voient votre site web.

Seules quelques minutes sont nécessaires à sa configuration et il vous offrira une protection raisonnable.

Il existe des options payantes disponibles mais, dans l’ensemble, vous n’en aurez pas besoin.

 

Installer l’un des plugins de sécurité WordPress

 

L’unithemes-securitye des méthodes les plus rapides pour identifier des problèmes de sécurité WordPress c’est d’installer l’un des nombreux plugins de sécurité WordPress disponibles gratuitement.

Il en existe un grand nombre, mais deux se démarquent comme étant les meilleurs plugins de sécurité WordPress : Wordfence & Ithemes Security.

Personnellement, j’utilise Ithemes Security qui vous aidera à protéger votre site de plusieurs façons :

  • Il supprime la version de WordPress
  • Il change les URLs des pages de connexion et du tableau de bord
  • Il renomme le compte par défaut de l’administrateur
  • Il modifie le préfixe des tables de la base de données WordPress
  • Il supprime les messages d’erreur liés aux connexions
  • Il protège vos sites contre les hacks
  • Il surveille les problèmes de sécurité WordPress
  • Il dispose d’un outil d’analyse de la sécurité WordPress
  • Il interdit automatiquement les robots et les hackers
  • Il améliore la sécurité du serveur

Et tout un tas d’autres choses !

Il dispose également d’une option de sauvegarde automatique, mais il enregistre uniquement votre base de données, pas vos fichiers, donc faites référence à la section des sauvegardes pour ça !

 

Installer un pare-feu

 

En plus d’un des plugins de sécurité WordPress, vous devrez également installer un pare-feu WordPress qui bloquera toutes les attaques SQL/Java par injection.

Le plugin OSE Firewall couvrira vos arrières !

L’association du pare-feu et du plugin de sécurité Ithemes Security est une excellente configuration !

 

Comment surveiller la sécurité de vos sites ?

 

Il existe un grand nombre de services de vérification de la sécurité WordPress que nous pouvons utiliser pour surveiller notre site contre les hacks et les indisponibilités.

 

Sucuri Sitecheck

 

Le premier est l’outil d’analyse Sucuri Sitecheck qui vérifiera de nombreuses URL sur votre site quant à la présence d’un large éventail de menaces.

 

sucuri

 

Il vous protège contre tout, allant des logiciels malveillants à une vérification de la mise sur liste noire de votre site.

 

Pingdom

 

Le compte gratuit de Pingdom vérifiera votre site toute les minutes depuis plusieurs endroits.

Vous pouvez être informé par email, sms, Twitter, iOS et Android en cas d’indisponibilité, ce qui est très pratique !

En fait, si vous gérez plusieurs sites, l’App mobile de Pingdom est fantastique.

Je vous la recommande fortement !

 

Change Detection

 

Le service Change Detection est simple d’utilisation et vraiment très pratique !

Il surveille vos pages pour détecter toute modification et si une modification est détectée, il vous enverra un email !

 

Allez-vous mettre en pratique mes conseils de sécurité WordPress ?

 

Il est de votre intérêt de ne pas ignorer les conseils listés dans cet article.

Si vous ne prenez pas ce sujet sérieusement, vous ferez malheureusement face aux mêmes problèmes que ceux que j’ai rencontré.

Ça ne prend pas longtemps de sécuriser votre site.

Alors… qu’attendez-vous ?

Agissez MAINTENANT et appliquez tous les conseils de sécurité WordPress que je viens de partager avec vous.

Installez au moins l’un des plugins de sécurité WordPress et commencez à effectuer des sauvegardes régulières de votre site !

 

 

Comment Référencer des images sur Google image (Le Guide Ultime)

Référencer des images sur Google ImageSi vous êtes blogueur(euse) ou que vous écrivez des articles pour un magazine ou un journal en ligne, vous devez certainement utiliser des images pour embellir vos articles, mais savez-vous comment référencer ces images sur Google Image?

C’est exactement ce que je vais vous montrer dans ce guide!

Les images rendent les articles beaucoup plus vivants et peuvent effectivement contribuer à une amélioration du référencement de votre article.

Dans cet article, j’aimerais vous présenter les différentes étapes à entreprendre pour optimiser entièrement une image à des fins de référencement.

Lorsque vous optimisez une image, assurez-vous de la réduire le plus possible en termes de taille de téléchargement en utilisant la bonne compression d’image.

Une image bien optimisée signifie également qu’elle doit être dotée d’un nom adéquate et d’un texte alternatif (<img alt= »… »/>), afin d’être optimisée pour les moteurs de recherche.

 

Utiliser des images dans vos articles

 

Les images, en respectant certains critères, aideront à mieux comprendre votre article.

“Une image vaut mille mots”.

Oui, peut-être pas pour Google, mais elle ravivera sûrement 1000 mots un peu ternes.

Illustrez le message que vous souhaitez transmettre à l’aide d’un graphique ou rendez tout simplement vos publications sur les réseaux sociaux plus attractives.

Voici une recommandation simple: utilisez des images pour chaque article que vous publiez afin de le rendre plus attrayant.

 

Trouver la bonne image

 

Si vous avez l’opportunité de créer et ajouter votre propre image, faites-le.

La page dédiée à votre équipe a besoin de photos de votre équipe, tout comme votre article a besoin d’une image qui a le même thème que votre article.

Logique, hein?

Si vous souhaitez utiliser une image pour uniquement utiliser une image à des fins de référencement, vous avez tout faux.

L’image doit refléter le thème de la publication ou être ajoutée à titre illustratif au sein de l’article.

D’un point de vue référencement naturel, une image qui est entourée par du texte ayant le même thème que l’image se positionne mieux pour les mots-clés avec lesquels elle a été optimisée.

Vous pouvez jeter un oeil aux images que j’utilise pour mes articles (celles avec les titres, tout en haut).

Je les crées de la sorte pour un certain nombre de raisons :

  • Elles soulignent le titre ou le sujet de l’article;
  • Elles incitent les visiteurs à lire la publication, étant donné que le premier aperçu n’est pas uniquement du texte ;
  • Ces images sont utilisées dans les balises OpenGraph et Twitter Cards, ce qui ajoutera l’image lors de partages sur les réseaux sociaux.

La plupart de ces « images de présentation » sont créées grâce à l’outil en ligne gratuit canva.

Si vous n’êtes pas en mesure d’utiliser vos propres images, il existe de nombreuses alternatives pour trouver des images uniques.

Par exemple, Flickr.com est une bonne source d’images, comme l’explique cet article : Comment utiliser des images créatives appartenant au domaine public depuis Flickr.

J’aime également les images fournies par des sites tels que freeimages.com.

Découvrez ici plus de sources d’images.

Vous devriez éviter les photos trop superficielles, et choisir celles qui semblent (au moins un peu) plus authentiques.

Les images contenant des personnes ont tendance à trop faire penser à des  images provenant de banques d’images, sauf si elles ont été prises par vous.

Les alternatives évidentes pour les photos pourraient être les illustrations, comme nous le faisons souvent sur notre blog, ou des graphiques, bien sûr.

Enfin, n’oublions pas de mentionner les GIF animés, car ils sont de plus en plus populaires de nos jours.

Les GIF animés sont très populaires de nos jours, certes, mais n’en mettez pas partout!

Ils rendront la lecture de votre publication beaucoup moins attirante étant donné qu’elle sera interrompue par le mouvement de l’image.

 

Outils

 

GIF Grabber

Disponible pour Mac, GIF Grabber vous permet  de créer de nombreux GIF  gratuitement.

Vous pouvez capturer tout ce que vous avez sur votre bureau ou écran d’ordinateur, puis redimensionner et découper l’image.

Awesome screenshot

C’est une extension de Chrome qui vous permet de prendre des captures d’écran (partielles ou totales) de la fenêtre de votre navigateur très facilement, et vous pouvez également effectuer des annotations avant de la télécharger sur votre navigateur.

Piktochart

L’un des outils de visualisation des données les plus populaires, Piktochart, est gratuit, simple à utiliser et offre de magnifiques modèles créatifs et infographies.

 

Comment optimiser les images de votre article

 

Lorsque vous avez trouvé la bonne image à utiliser, que ce soit une illustration, un graphique ou une photo, l’étape suivante est d’optimiser cette image.

Il existe un grand nombre de critères à prendre en compte :

 

Choisir le bon nom de fichier

 

Le référencement d’une image commence par le bon nom de fichier.

Bien sûr, c’est le premier emplacement où le mot-clé sera utilisé.

Sans même regarder l’image, vous voulez que Google sache à quoi correspond l’image.

C’est simple : si votre image est un coucher de soleil à Paris avec Notre Dame, le fichier ne doit surtout pas être nommé DSC4536.jpg, mais plutôt… « notre-dame-paris-coucher-de-soleil.jpg ».

Le mot-clé principal devrait être Notre Dame, étant donné que c’est le sujet principal de la photo, c’est pourquoi je l’ai ajouté au début du nom du fichier.

 

Redimensionnez l’image à référencer

 

Le temps de chargement est un facteur d’expérience utilisateur très important et, par conséquent, un aspect du référencement important également.

Plus le site est rapide, plus la page est facile à visiter et à indexer.

Les images peuvent avoir un impact conséquent sur les temps de chargement, surtout lorsque vous mettez en ligne des images lourdes et qu’elles s’affichent en tout petit, telles que les images de 2500×1500 pixels pour les afficher avec une taille de 250×150 pixels.

Toute l’image devra être chargée…

Redimensionnez l’image avec la taille de l’affichage que vous désirez.

WordPress vous aide en offrant l’image sous différentes tailles après sa mise en ligne.

Malheureusement, ceci ne signifie pas que la taille du fichier est également optimisée, ceci concerne uniquement la taille de l’image.

Si vous utilisez un Mac, redimensionner est une tâche facile.

Ouvrez l’image, accédez à « Outils » puis sélectionnez « Ajuster la Taille ».

 

modifier image

 

Vous pouvez également utiliser Photoshop si vous l’avez ou utilisez l’un des nombreux outils disponibles en ligne, tel que Picresize.

Sinon, si vous utilisez un PC, vous pouvez utiliser Paint.

Et oui, ce bon vieux MS Paint.

Ouvrez Paint, cliquez sur Ouvrir, choisissez l’image que vous souhaitez redimensionner et ouvrez-la.

Puis, sur l’onglet « Accueil », sous « Image », cliquez sur « Redimensionner ».

 

Réduire la taille du fichier

 

La prochaine étape du référencement de l’image est de s’assurer que l’image redimensionnée est chargée avec une taille de fichier la plus petite possible.

Il existe des outils pour ça.

Bien sûr, vous pourriez tout simplement exporter l’image et tester le pourcentage de qualité acceptable, mais je préfère (surtout avec Retina et des écrans semblables) utiliser des images avec une qualité à 100%.

jpgmini

 

Vous pouvez toujours réduire la taille du fichier de ces images en supprimant les données EXIF, par exemple.

Je vous recommande d’utiliser des outils comme ImageOptim ou des sites web tels que JPEGMini ou PunyPNG.

Après avoir mis l’image en ligne, des outils tels que YSlow peuvent vous dire si l’optimisation de votre image est réussie.

 

Attention quant à l’utilisation des images crées avec un iPhone

 

Si vous mettez en ligne des photos prises avec un iPhone sur un site WordPress il existe un bug pouvant devenir très pénible.

Lorsque vous prenez une photo en portrait avec votre iPhone, elle peut apparaître en paysage une fois que votre article est en ligne.

Ça n’arrive pas à tout le monde et tout dépend de la génération iPhone que vous utilisez et de votre template WordPress.

Vous pouvez éviter cette erreur en prenant uniquement des photos en paysage (avec le bouton de réglage du volume vers le bas) ou différentes options de résolution sont disponibles à ce sujet sur ce forum.

 

Ajoutez l’image à votre article

 

Ne la placez pas n’importe où.

J’ai déjà indiqué qu’il était préférable de la placer au sein du contenu textuel.

Ça aide beaucoup.

Ceci permet de garantir que le contenu est pertinent pour l’image et vice versa.

 

Légendes & descriptions

 

La légende de l’image est le texte qui accompagne l’image.

Comme la plupart des images de cet article, c’est le texte dans l’encadré gris juste en-dessous.

Pourquoi ce texte est-il également important pour le référencement de l’image ?

Pour les personnes qui utilisent ce texte lorsqu’elles parcourent un article.

Après les titres, les personnes ont tendance à rapidement parcourir l’image et prennent également en compte la légende.

En 2012, KissMetric a même déclaré que “Les légendes sous les images sont lues en moyenne 300% plus que tout le contenu lui-même, donc ne pas les utiliser, ou les utiliser de manière incorrecte, signifie manquer une opportunité d’engager un grand nombre de lecteurs potentiels”.

Ajoutons-nous des légendes à toutes les images ?

Non.

Comme je l’ai déjà indiqué, certaines images ont tout simplement un autre but.

Décidez si l’image proposée est une image que vous souhaitez utiliser dans le cadre de votre processus de référencement ou non.

Evitez la sur-optimisation.

Vous devriez ajouter une légende si cela a du sens pour le visiteur.

Pensez d’abord au visiteur, n’ajoutez pas une légende uniquement pour le référencement de l’image.

La description peut être utilisée pour ajouter de nombreux détails supplémentaires, tels que comment la photo a été prise, quand a-t-elle été prise et tout autre élément intéressant.

 

légende et description

 

Attribut ALT d’une image et titre

 

l’attribut ALT est ajouté à une image afin qu’il y ait un texte descriptif lorsque l’image, pour une raison quelconque, ne s’affiche pas sur l’écran du visiteur.

Dans des situations où l’image n’est pas disponible pour le lecteur, peut-être parce qu’il a désactivé l’affichage des images dans son navigateur ou qu’il utilise un lecteur d’écran à cause d’une déficience visuelle, le texte alternatif garantit qu’aucune information ou fonctionnalité n’est perdue.

Assurez-vous d’ajouter une alternative textuelle dans l’attribut ALT et que ce texte contienne vos mots-clés SEO et soit lié à l’image.

 

Voici la balise HTML complète d’une image :

 

<img src= »image.jpg » alt= »description succinte de l’image » title= »intitulé de l’image »/>

 

L’alternative textuelle décrit ce qu’il y a sur l’image et la fonction de l’image sur la page.

Donc si vous avez une image qui est utilisée comme bouton pour acheter un produit X, l’attribut ALT devrait mentionner : « bouton pour acheter le produit X ».

L’attribut ALT est utilisé par les lecteurs d’écran, les navigateurs utilisés par les aveugles et les malvoyants, afin de leur raconter comment est l’image.

Le titre est affiché comme une infobulle lorsque vous passez sur l’élément, ainsi dans le cas d’une image de bouton, le bouton pourrait contenir un appel à l’action supplémentaire, comme « Achetez le produit X maintenant pour 19€ ! ».

Chaque image devrait avoir un attribut ALT.

Non seulement à des fins de référencement, mais également parce que, dans le cas contraire, les aveugles et les malvoyants ne sauraient pas à quoi sert l’image.

Le titre n’est pas obligatoire.

Il peut être utile dans la plupart des cas mais ne pas l’ajouter n’est pas un problème en soi.

Lorsque vous passez sur une image, Internet Explorer affiche l’alternative textuelle comme une ‘infobulle’…

Chrome affiche bien le texte du titre.

Le texte du titre, lorsqu’il est utilisé et bien souvent identique au contenu de l’attribut ALT.

En outre, de plus en plus de personnes ne les utilisent pas.

À quoi sert-il ?

Le titre peut être vraiment utile, dans certain cas pour fournir des informations supplémentaires mais n’est pas pris en compte pour le référencement d’une image.

 

Que se passe-t-il si une image n’a pas d’objectif particulier ?

 

Si vous avez des images dans votre article qui sont purement ajoutées pour des raisons d’esthétique, vous commettez une erreur, car ces images devraient être dans votre CSS et non pas dans votre HTML.

Si vous ne pouvez vraiment pas modifier votre code, laissez son attribut ALT vide, tel que : <img src= »image.png » alt= » »/>. Ainsi le lecteur d’écran ignorera l’image.

Attribut ALT et SEO

 

Google, dans son article au sujet des images, dispose d’un titre “Créer un texte alt pertinent”.

Ce n’est pas une coïncidence, Google place une valeur relativement élevée sur les textes alternatifs afin de déterminer ce qui se trouve sur l’image, mais également pour définir le thème du texte environnant.

 

L’attribut ALT et titre dans WordPress

 

Lorsque vous mettez une image en ligne sur WordPress, vous pouvez ajouter un titre ainsi qu’un texte alt.

Par défaut, il utilise le nom du fichier de l’image pour le titre qu’il duplique pour le texte ALT.

C’est mieux que de ne rien écrire, mais c’est tout aussi pauvre.

Vous devriez vraiment prendre le temps d’élaborer un texte alternatif pour chaque image que vous ajoutez à une publication.

Ne soyez pas paresseux!

Votre référencement (d’image) s’améliorera réellement si vous ajoutez tous ces petits détails correctement et les utilisateurs souffrant d’une déficience visuelle vous apprécieront d’autant plus pour ça.

J’ai mentionné l’utilisation de l’image pour les partages sur les réseaux sociaux.

Si vous ajoutez la bonne image à votre section <head> comme ceci :

<meta property= »og:image » content= »http://exemple.fr/image-a-lier.jpg » />

Ceci garantira que l’image est incluse à votre partage sur Facebook (de plus OpenGraph est également utilisé par Pinterest).

Le Plugin SEO de Yoast pour WordPress dispose d’une section réseaux sociaux où vous pouvez configurer et apercevoir cette image.

Assurez-vous de bien utiliser une image de haute qualité étant donné que les images avec une meilleure qualité/plus grandes ont tendance à être plus souvent utilisées par les plateformes de réseaux sociaux.

Si votre configuration est correcte, et que ça ne fonctionne pas, essayez d’effacer les caches Facebook dans l’URL Debugger.

Les Twitter Cards font la même chose pour Twitter et peuvent également être générées par le Plugin SEO de Yoast.

 

Plans du site XML (sitemap) de l’image

 

Si vous êtes un développeur web, vous vous posez probablement une ou plusieurs questions au sujet des plans de site XML de l’image.

Je dirais plutôt les images dans les plans de site.

Google est très clair à ce sujet :

Les informations relatives aux sitemaps pour images nous permettent d’identifier des images susceptibles de ne pas être prises en compte autrement (par exemple les images accessibles par le biais de code JavaScript), et de nous indiquer les images de votre site que vous souhaitez nous voir explorer et indexer.

Ajouter des images à vos plans de site XML aide Google à indexer vos images, donc assurez-vous de bien le faire pour un meilleur référencement de vos images.

 

TL;DR

 

Le référencement d’images est la somme d’un certain nombre de critères.

Grâce à la capacité de Google à reconnaître de mieux en mieux les éléments d’une image, il est logique de s’assurer que l’image et tous ses critères contribuent à l’expérience utilisateur ainsi qu’au référencement.

Il serait ridicule d’essayer de berner Google.

Prenez ces différents critères en compte lorsque vous ajoutez une image à un article :

  • Utilisez une image pertinente qui correspond à votre texte
  • Choisissez le bon nom de fichier pour votre image
  • Assurez-vous que les dimensions de l’image correspondent à la taille de l’image telle qu’elle est affichée
  • Réduisez la taille du fichier pour un chargement plus rapide
  • Ajoutez une légende pour un parcours plus simple de la page
  • Utilisez un texte alternatif à l’image, le texte du titre est facultatif
  • Ajoutez des balises OpenGraph et Twitter Card à l’image
  • Utilisez des images dans vos plans de site XML

En plus du référencement et de l’expérience utilisateur améliorée, les images peuvent également jouer un rôle important en termes de conversion !

 

Images utilisées sans votre accord

 

Parfois, vous pouvez ressentir le besoin de vérifier que vos propres images ne sont pas répandues partout sur Internet sans permission et sans crédit vous mentionnant.

Vous pouvez le faire en utilisant un outil de recherche inversée automatique, tel que Image Raider.

Ajoutez tout simplement vos images au catalogue, puis vous recevrez une alerte à chaque fois qu’un autre site utilise votre image.

Si le site n’a pas mentionné que vous étiez l’auteur de l’image, vous pouvez contacter le propriétaire du site et lui demander d’ajouter une mention.

Cependant, ne soyez pas impoli et intimidant, ceci a sûrement été effectué par erreur.

 

Long Tail Pro – Avis & Tutoriel

Chaque référenceur a son outil de recherche de mots clés préféré.

Il est donc difficile de dire que « Long Tail Pro » est le meilleur outil pour la recherche de mots clés.

Dans cet analyse (sous forme de tutoriel), je vais vous expliquer en détail comment faire une bonne recherche de mots clés en utilisant Long Tail Pro.

Ensuite, seulement vous, pourrez dire si cet outil vous convient ou non.

Je vais vous révéler une panoplie de mots clés ayant un trafic décent et avec très peu de concurrence.

A la fin de ce tutoriel, vous aurez en votre possession des astuces faciles pour vous classer sur des mots clés correspondant à votre niche.

Long Tail Pro a été lancé en 2011 et est utilisé par plus de 70 000 référenceurs dans le monde entier.

Long Tail Pro est un outil vous aidant à rechercher facilement des mots clés rentables.

Ce que vous allez apprendre

 

  • comment trouver des mots clés moins concurrentiels dans des niches pourtant concurrentielles
  • comment faire une recherche de mots clés correctement,
  • comment transformer votre recherche en profits
  • comment analyser les résultats du top 10 pour n’importe quel mot clé.

 

Vous verrez également pourquoi je crois que Long Tail Pro est le meilleur outil de recherche de mots clés qui existe.

 

Interface Long Tail Pro

 

Donc, allons-y.

Voici l’interface de la version 3 de Long Tail Pro.

interface long tail pro

 

Pour commencer, allez dans le coin supérieur droit, cliquez sur la petite icône représentant des roues dentées, puis liez-y vos comptes Google et Moz en cliquant sur « User Accounts ».

Vous pouvez également modifier les paramètres par défaut dans « Data fetching speed » et « Debug », mais je vous recommande de laisser ainsi.

 

configuration long tail pro

 

Une fois que vous avez terminé avec les réglages, vous pouvez commencer à ajouter de nouveaux projets.

Cliquez sur l’icône « + » située dans le coin supérieur gauche pour créer de nouveaux projets et choisissez la langue, le pays cible et les moteurs de recherches sur lesquels faire la recherche.

 

long tail pro creation projet

 

Lorsque vous faites une nouvelle recherche de mots clés en cliquant sur « Find Keywords » (bouton jaune), cette nouvelle recherche apparaît sur le côté gauche (encadré rouge).

Lorsque vous cliquez sur un des mots clés, la fenêtre principale (au milieu) affiche tous les résultats selon un certain nombre de filtres :

  •  «Suggested bid » (enchères suggérées de adwords),
  • « Local searches » (recherches à l’échelle nationale),
  • « Global searches » (recherches à l’échelle internationale),
  • « Advertisers competition » (concurrence sur la publicité adwords permettant de connaître la valeur/intention commerciale d’un mot clé)
  • « Average Keyword competitiveness » (fonction clé de Long Tail Pro qui permet de connaître le niveau de concurrence sur un mot clé).

 

long tail pro exemple

 

Analyse de mot clé

 

Pour commencer, cliquez sur Find Keywords et saisissez votre ou vos mots clés dans « Add Seed Keywords ».

Vous pouvez également :

  • Ajouter vos propres mots clés dans « Add my own keywords » si vous avez déjà fait une sélection de mots clés et que vous voulez vérifier les différentes métriques via Long Tail Pro.
  • Préfiltrer les mots clés (« Customize Data & Pre-filter ») en indiquant notamment les valeurs minimales et maximales à afficher dans les différentes colonnes.
  • Vous pouvez également décider d’ajouter à la recherche, des options comme la disponibilité du domaine et le volume de recherche global (dans tous les pays mais avec la langue choisie) ou encore la concurrence sur la balise Titre (à savoir si les sites web figurant dans le TOP 10 ont leur balise Titre correctement optimisée ou non (contenant le mot clé cible).

 

paramètres long tail pro

 

Pour tous les exemples que je vais vous montrer, j’ai ajouté mon mot clé initial sans aucun filtre.

En utilisant une recherche de mots clés pour ma stratégie de création de contenu, ceci permettra à mes futures publications sous forme d’articles de blog de se classer de façon plus efficace et d’attirer davantage de trafic ciblé et donc de qualité.

Par exemple, disons que je veux écrire un article concernant l’audit de site, mais je ne suis pas certain du mot clé sur lequel focaliser.

Je peux utiliser Long Tail Pro pour rechercher le mot clé « Audit Site » et trouver une panoplie de différents mots clés associés qui me donneront des idées pour mon prochain article.

Après avoir laissé Long Tail Pro générer des idées de mots clés, j’ai trié les résultats selon le volume de recherche local le plus élevé au volume de recherche local le moins élevé.

J’ai ainsi constaté que les mots clés les plus pertinents pour ma recherche ayant un volume décent étaient :

  • Audit SEO (720 recherches uniques par mois en France et 1000 quelque soit la zone géographique)
  • Analyse site web (590 recherches uniques par mois en France et 880 quelque soit la zone géographique)
  • Analyse SEO (590 recherches uniques par mois en France et 880 quelque soit la zone géographique)

Ceux ne sont pas des volumes de recherches énormes, mais suffisant si j’arrive à classer mon article dans le haut du classement.

De plus cela ne signifie pas que si je focalise sur un mot clé, mon site recevra des visites que par rapport à ce mot clé.

En effet, une multitude d’autres mots clés de longues traines, voir même moyenne traines (2-3 mots) saisies par les internautes me permettront d’accroître le nombre total de visiteurs uniques quotidiennement.

[sociallocker] Cliquez pour télécharger ma check-list Long tail Pro [/sociallocker]

Avant de décider quel mot clé je souhaite sélectionner en tant que mot clé principal, j’ai besoin d’utiliser la fonction clé de Long Tail Pro qui me permettra de connaître le niveau de concurrence sur chacun des mots clés.

Il suffit de se rendre sous la colonne de droite « Avg keyword Competitiveness » et passer la souris sur la ligne correspondant à un mot clé, par exemple «audit seo ». Un bouton « calculate » va alors apparaître.

Après avoir cliquer sur ce bouton, Long Tail Pro va lancer un calcul pour enfin afficher le niveau de concurrence.

Si vous souhaitez effectuer ce calcul sur tous vos mots clés, et ainsi éviter de lancer ce processus manuellement sur chacun de vos mots clés, il vous suffit de cliquer sur l’icône jaune représentant un petit point d’exclamation et puis cliquer sur « Fetch Now » (à noter: le calcul sera réalisé sur un maximum de 800 mots clés et durera environ 2 heures… ceci dit il n’y a aucun intérêt de faire ceci sur la totalité des mots clés).

Dans mon cas, je focalise uniquement sur ces 3 mots clés présélectionnés.

Voici les résultats obtenus sur les niveaux de concurrence :

 

liste mots clés long tail pro

 

Comme vous pouvez le constater:

  • Audit SEO a un niveau de concurrence de 43
  • Analyse Site Web a un niveau de concurrence de 33
  • Analyse SEO a un niveau de concurrence de 40

D’une manière générale, si votre site web ne fait pas partie des sites les plus populaires dans votre secteur d’activité, je recommande un niveau de concurrence de maximum 35.

Cependant, avec un peu de travail de création de liens et promotion de mon article je pourrai très bien arriver à classer mon prochain article sur « Analyse SEO » et pour la même occasion sur « Analyse Site Web », en optimisant mon article sur « Analyse SEO pour Site Web » par exemple.

D’autre part, Google est intelligent et depuis la sortie de Hummingbird, il est capable de comprendre le sens général de l’article, donc il saura que votre article parle d’Analyse SEO pour des sites webs, et il saura même qu’il s’agît d’Audit SEO.

Cependant, il est toujours préférable de focaliser sur 1 mot clé pour au moins optimiser sa balise TITRE avec ce mot clé choisi.

Si vous cliquez sur le mot clé, les résultats du top 10 de Google seront affichés incluant :

  • le site web,
  • l’autorité de la page (PA),
  • les liens pointant vers la page classée,
  • les liens avec jus de référencement (liens influant sur le classement),
  • l’autorité du domaine (DA),
  • le Moz Rank,
  • le Page Rank (plus mis à jour depuis un moment et retiré de la barre d’outil par Google récemment, donc il affiche à présent « 0 »)
  • Et un dernier critère qui a du poids : l’âge du site.

Long Tail Pro se sert entre autres de toutes ces métriques pour calculer le fameux KC (Keywords Competitiveness), autrement dit le niveau de concurrence préalablement mentionné.

 

métriques long tail pro

 

Lorsque je clique sur le mot clé « Analyse SEO », je constate que le TOP 10 des concurrents contient soit des outils d’analyse SEO, soit des articles sur des outils SEO.

D’autrepart, en regardant de plus près les métriques du top 10, je constate que certaines pages ont très peu de liens avec jus de référencement, que certains sites ne sont pas très âgés et pas mal de sites n’ont pas une balise Titre optimisée pour « Analyse SEO ».

Ce qui signifie que j’ai toutes mes chances de classer mon futur article sur la première page de Google à court/moyen terme, avec un peu de création de liens entrants de qualité, un bon maillage interne et une bonne promotion de mon article sur les réseaux sociaux.

Etant donné que cet article sera un tutoriel complet sur comment réaliser une analyse SEO (ou audit) pour un site web, je n’aurai aucune concurrence directe, compte tenu des autres résultats qui ne sont que des outils ou articles sur des outils…

Si vous trouvez un mot clé qui attire votre attention, vous pouvez l’identifier comme favori et ajouter des notes pour vous en rappeler plus tard.

 

favoris long tail pro

 

Trouver des mots clés rentables

 

Maintenant, je vais vous montrer comment utiliser Long Tail Pro pour trouver des mots clés rentables, et ce, même dans les niches les plus concurrentielles.

Par exemple, je saisi le mot clé : « gagner argent », qui est une niche vraiment concurrentielle…

 

long tail pro 9

 

Vous pouvez voir ci-dessus que j’ai déjà identifié cinq mots clés différents comme favoris (étoiles jaunes) qui seraient d’excellentes options.

Ces mots clés sont :

  • comment gagner sur le net (9900 recherches uniques par mois et un niveau de concurrence de seulement 16/100!)
  • gagner de l’argent à domicile (1600 recherches uniques par mois et une concurrence de 23/100…)
  • comment gagner beaucoup d’argent (1300 recherches uniques par mois et une concurrence de 25/100…)
  • comment se faire de l’argent facilement (1300 recherches pour un « KC » de 26…)
  • comment se faire de l’argent rapidement (1000 recherches pour un « KC » de 25…)

 

Si vous arrivez à faire un tutoriel complet et de qualité sur ce thème, bien optimisé avec la promotion et création de liens de qualité, vous êtes susceptible de voir votre tutoriel listé sur la première page des résultats de Google au moins…

9900 + 1600 + 1300 + 1300 + 1000 = 15100 fois par mois ! (nous parlons bien d’impressions et non de visites).

Biensûr ce résultat varie et peut également être plus élevé grâce à la multitude de recherches avec longues traines effectuées par les internautes.

 De nos jours, les adolescents grandissent avec internet dans les mains, ce qui rend ce mot clé très rentable.

Enseignez-leur comment créer un blog et le rendre rentable en leur proposant des outils indispensables à sa construction et à sa promotion, ainsi qu’un hébergeur pour la mise en ligne via vos liens affiliés…

Et le tour est joué.

 

Trouver des mots clés dans n’importe quelle niche

 

Long Tail Pro fonctionne très bien avec toutes les niches.

Par exemple, voici une recherche de mots clés dans la niche des accessoires pour chiens.

 

niches long tail pro

 

J’ai saisi le mot clé « accessoires chien » et j’ai trié les résultats par volume de recherche mensuel.

En quelques clics voici quelques mots clés que je peux utiliser pour des catégories d’accessoires pour chiens, pour un site e-commerce :

 

  • Collier pour chien (6600 recherches uniques par mois et un niveau de concurrence de seulement 20/100)
  • Harnais pour chien (6600 recherches uniques par mois et une concurrence de 17/100…)
  • Laisse pour chien (6600 recherches uniques par mois et une concurrence de 18/100…)
  • Coussin pour chien (3600 recherches pour un « KC » de 18…)
  • Manteau pour chien (3600 recherches pour un « KC » de 20…)
  • Médaille pour chien (3600 recherches pour un « KC » de 20…)
  • Collier électrique pour chien (2900 recherches pour un « KC » de 21…)

 

Long Tail Pro vous permet ainsi de trouver en très peu de temps des idées de mots clés moins concurrentiels et rentables pour votre site e-commerce.

Vous pouvez également allonger votre liste de mots clés en vous basant sur la liste de mots clés trouvées grâce à Long Tail Pro et en faisant des recherches sur des Forums thématiques et Wikipédia ce qui vous permettra de trouver une longue liste de mots clés pour la création d’articles de blogs.

Cet outil peut également vous être utile pour trouver des idées de mots clés pas directement liés à ce que vous recherchiez.

Par exemple, disons que je possède un site e-commerce pour la vente de lits.

Je décide alors de rechercher des idées de mots clés autour de  sommier de lit.

Ensuite, j’utilise la fonction filtre :

 

filtres long tail pro 11

 

Le but étant de trouver les questions que se posent mon audience dans la niche « sommier de lit ».

Je décide ainsi de saisir dans mon filtre des mots comme « comment », « quoi », « quel », « quelle », « quand », « pourquoi », « différence ».

Voici les résultats filtrés avec « comment »:

 

filtre avec comment

 

  • Comment choisir son matelas (5400 recherches uniques par mois et un niveau de concurrence de seulement 16/100)
  • Comment choisir son sommier (260 recherches uniques par mois et une concurrence de 15/100…)
  • Comment choisir un sommier (140 recherches uniques par mois et une concurrence de 14/100…)
  • Comment choisir son matelas et son sommier (90 recherches pour un « KC » de 11…)

 

Vous constatez ainsi que beaucoup de personnes se demandent comment choisir un matelas et un sommier et que le niveau de concurrence est très faible…

Je peux ainsi tirer profit de ces résultats en écrivant un article complet sur « Comment choisir son matelas et son sommier » avec un paragraphe sur « comment choisir son matelas » et un paragraphe sur « comment choisir son sommier ».

Et le tour et joué.

Evidemment cet article de blog permettra de drainer du trafic qualifié (personnes cherchant déjà à acheter un lit) et fera la promotion de vos articles de catégories « sommiers de lits » et « matelas de lits » de votre site e-commerce.

Pour trouver des mots clés qui convertissent bien, vous pouvez faire des recherches en filtrant avec les mots :

  • « meilleur » : Les gens qui recherchent le « meilleur » objet veulent déjà acheter l’objet en question (et le meilleur)
  • « acheter » : ici, les gens veulent déjà acheter l’objet
  • « avis », « test », « comparaison » : Les internautes cherchant des avis avant l’achat
  • « Pas cher » : Futurs acheteurs avec budget limité

 

Faisons le test avec le mot clé : « montre de sport » et le filtre « meilleur » :

 

long tail pro 13

 

Nous trouvons ainsi des mots clés avec une intention commerciale élevée, comme :

 

  • Meilleure montre GPS (260 recherches uniques par mois et un niveau de concurrence de seulement 16/100)
  • Meilleure montre GPS Running (170 recherches uniques par mois et une concurrence de 17/100…)
  • Meilleure montre Running (170 recherches uniques par mois et une concurrence de 13/100…)
  • Meilleur cardiofrequencemetre (140 recherches pour un « KC » de 11…)

 

Vous pouvez ainsi écrire un article sur « la meilleure montre GPS », « meilleure montre Running » etc, avec des classements et des références à d’autres articles plus connus, cela dans le but évidemment de promouvoir des pages articles (ou catégories) via des liens de votre article (si possible des montres présents dans le classement…).

 Avec le mot clé : « montre de sport » et le filtre « test » :

 

long tail pro 14

 

Nous trouvons ainsi d’autres mots clés avec une intention commerciale élevée, comme :

  • Test montre GPS (320 recherches uniques par mois et un niveau de concurrence de seulement 21/100)
  • Test montre running (140 recherches uniques par mois et une concurrence de 19/100…)
  • Test cardiofrequencemetre (110 recherches uniques par mois et une concurrence de 17/100…)
  • Test montre cardio (90 recherches pour un « KC » de 21…)

 

Il vous suffit ainsi de créer plusieurs articles avec votre avis sur différentes catégories de montre (montre GPS, montre running, cardiofréquencemètre, etc…) et chacun des articles listera entre autre des montres testées avec des liens sur certaines de vos pages de montres à promouvoir…

 

Calculer le niveau de concurrence sur un mot clé

 

Le calcul de la compétitivité d’un mot clé dans Long Tail Pro est calculé de cette manière :

KC (keyword competitiveness) = Autorité de la page (PA) +/- Titre de la page +/- Mots clés dans le domaine +/- Longueur du domaine.

PA (Autorité de la page) = (Combinaison de nombreux facteurs dont l’âge du site, l’autorité du domaine, les liens de la page, les liens avec jus de référencement, les signes sociaux et d’autres facteurs…)

 

Autorité de la page (PA): Chaque site possède un PA entre 1 et 100 (exponentiel). Cette métrique est fournie par Moz.com et son calcul est très complex. L’autorité de la page vous indique tout simplement le niveau d’autorité (influence) d’une page

 

Titre de la page: Lorsque votre mot clé cible se situe de manière exacte dans le titre d’une page, ceci est un indicateur très puissant pour Google. Ainsi, dans Long Tail Pro, plus le titre d’une page sera proche d’un mot clé cible, plus le KC augmentera, et  inversement.

 

Mots clés dans le Domaine: Ce facteur n’a presque plus d’impact sur le KC, tout simplement parce-que Google n’attribue quasiment plus d’attention à cela, contrairement à avant. Cependant, cela reste partie intégrante du calcul du KC.

 

Longueur du domaine: En general, plus un domaine est long, plus il a tendance a être considéré comme « spammy ». Le calcul du niveau de concurrence (KC) prend donc la longueur du domaine en considération et diminue légèrement le KC pour les sites ayant un domaine trop long.

 

Si vous voulez savoir si un mot clé vaut la peine d’être ciblé, fiez vous à ce classement :

  • 0 to 10 – Aucune concurrence
  • 10 to 20 – Concurrence extrêmement faible
  • 20 to 30 – Concurrence faible
  • 30 to 40 – Concurrence modérée
  • 40 to 50 – Concurrence élevée
  • 50 to 60 – Concurrence très élevée
  • 60 to 70 – Concurrence extrêmement élevée
  • 70 to 100 – N’y pensez même pas!

 

Rank checker

 

Long Tail pro contient un outil appelé « Rank checker », qui, comme son nom l’indique, vous permet de vérifier le classement de vos pages selon un mot clé saisi.

Par exemple, j’ai écrit récemment un article sur les meilleurs outils de référencement et de webmarleting.

Je veux vérifier ainsi le classement de cet article pour les mots clés suivants :

  • Outils seo marketing
  • Logiciel seo gratuit
  • Outils seo gratuits

 

rank checker long tail pro

 

Je me classe ainsi : 4ème, 7ème et 7ème sur ces mots clés. Rank checker est très utile pour faire rapidement le suivi du classement par mots clé.

 

En résumé

 

Long Tail Pro facilite la recherche de mots clés faiblement concurrentiels avec un volume de recherche élevé, particulièrement ceux possédant une valeur commerciale donc facilement convertible.

Il est également facile à apprendre et à utiliser, donc n’importe qui peut en tirer profit.

Il vous permet également de voir qui est votre concurrence et les 10 meilleurs résultats actuels pour les mots clés de n’importe quelle niche.

Il est sans aucun doute un très bon outil et si vous ne l’aimez pas, vous avez une garantie de remboursement de 30 jours, donc essayez-le et voyez par vous-même !

 

Les +
  • Facile d’utilisation, même pour les débutants
  • Rapide, fait gagner beaucoup de temps
  • Fonction « Niveau de concurrence » extrêment pratique
  • Idéal pour trouver des mots clés à fort trafic & concurrence faible
Les –
  • Abonnement mensuel
  • Le calcul du niveau de concurrence pour l’ensemble des mots clés prend environ 2 heures

Essayer Long Tail Pro

 

Rédaction de contenu web : comment écrire un article optimisé?

Ça y est, vous avez travaillé dur pour établir une liste de mots clés lucratifs et de faible concurrence.

Maintenant, que faire ?

Il est temps de passer à la rédaction de contenu!

Mais pas du contenu ordinaire : du contenu optimisé pour être classé  dans le haut du classement des résultats des moteurs de recherches.

Voici des lignes directrices simples – mais puissantes – à suivre lorsque vous élaborez du contenu SEO pour votre site.

 

le contenu referencement-min

 

Optimisez le plus possible vos balises titre

 

L’approche de la plupart des gens quant à l’optimisation de leurs balises titre est la suivante :

 

  1. Trouver un mot clé pour cette page
  2. Ajouter ce mot clé à la balise titre
  3. Espérer que tout ira pour le mieux

 

Considérant que la balise titre de votre page est (de loin) le facteur de classement le plus important pour le SEO on-page, il est logique de l’optimiser au maximum.

Le meilleur moyen d’y parvenir est d’exploiter les balises titre de 2 manières.

Cela consiste à optimiser votre balise titre pour une version « courte traîne » ET une version « longue traîne » de votre mot clé.

Lorsque vous faites cela, vous serez classé pour la longue traîne rapidement (parce que c’est moins concurrentiel).

Au fil de temps, vous serez classé également pour le mot clé de courte traîne (mot clé primaire).

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

Voici un exemple :

Disons que vous voulez être classé pour le mot clé « Rachat de crédit » puisque vous avez vu qu’il avait un volume de recherche solide de même qu’un excellent niveau d’intention commerciale (Enchère suggérée élevée):

 

mot cle courte traine

 

Comme vous pouvez vous en douter, dans une industrie aussi concurrentielle, cela va être assez long avant que vous puissiez être classé sur ce mot clé.

Donc au lieu de simplement utiliser le mot clé « Rachat de crédit » dans votre balise titre, utilisez une version « longue traîne » de ce mot clé :

 

mot cle longue traine

 

Vous pourrez même vous classer sur un mot clé de « moyenne traine » :

 

mot cle moyenne traine

 

Voilà à quoi cette balise à double optimisation ressemblerait en pratique :

 

balise titre

 

De cette façon, vous vous classerez rapidement pour les termes moins concurrentiels « Rachat de crédit immobilier simulation ». Et au fur et à mesure que vous construirez des liens vers cette page, vous serez aussi classé dans le top 10 pour « Rachat de crédit immobilier » et enfin pour « Rachat de crédit».

 

Publiez du contenu complet et long

 

Des articles approfondis de plus de 1500 mots surpassent de loin les publications banales de blog de 400 mots en matière de SEO, de performance du contenu et de satisfaction des lecteurs.

 

Le seul mauvais côté est que les longs articles prennent plus de temps et d’effort à réaliser.

 

Néanmoins, c’est un avantage concurrentiel pour vous.

 

Votre concurrence est probablement trop paresseuse pour écrire des articles approfondis. Ce qui signifie que vous vous démarquerez instantanément lorsque vous commencerez à publier des contenus rigoureux..

 

Pourquoi un long contenu est-il si important ?

 

Premièrement, le contenu long est fortement lié aux classements les plus élevés sur Google.

 

Les résultats du top 10 pour la plupart des mots clés comptent au moins 2000 mots :

 

SERIQ

 

Pourquoi sommes-nous mieux classés avec du contenu long ?

Il existe quelques raisons :

  • Le contenu long aide Google à obtenir plus d’informations sur le thème de la page. Cela montre que votre page est un résultat pertinent pour ce mot clé.
  • Un contenu long est généralement plus approfondie qu’une publication de blog de 300 mots sur le même sujet. Cela signifie que les longs articles répondront mieux à la requête de l’internaute que les articles courts.
  • Les articles longs attirent généralement plus de liens et de partages sociaux que du contenu « vide ».

En fait, Moz a remarqué que des articles longs sur leur site ont tendance à générer davantage de liens et de commentaires que des articles plus courts :

 

moz

 

C’est logique si vous y pensez :

Qu’est-ce qui est le plus susceptible de vous intéresser ?

Une publication de 350 mots intitulée, « 5 astuces pour trouver les bons mots clés »…

…ou un guide de 10 000 mots intitulé « Le guide ultime pour une recherche de mots clés optimale » ?

C’est ce que je pensais.

 

Rappelez-vous que vous ne devez pas nécessairement inclure plus souvent votre mot clé cible dans du contenu long. En d’autres termes, n’abusez pas de la densité d’un mot clé.

Assurez-vous simplement de répandre à quelques reprises votre mot clé ici et là… particulièrement au début.

Ce qui me mène à ma prochaine astuce…

 

Importance d’un mot clé

 

L’importance d’un mot clé se définit en fonction de son emplacement sur la page.

Plus votre mot clé est situé en hauteur sur la page, plus Google considérera que cette page est fortement lié à ce mot clé.

C’est logique du point de vue de Google. Si vous écrivez un article à propos d’un sujet en particulier, pourquoi ne mentionneriez-vous pas un mot associé à ce sujet (en d’autres termes, un mot clé) dès le départ ?

En résumé: utilisez votre mot clé cible dans les 100 premiers mots d’une page.

 

Exploitez les signaux liés à l’expérience utilisateur

 

seo-ux

 

Une bonne expérience utilisateur comporte des avantages en SEO TRÈS puissants, et ce, directement et indirectement.

L’avantage direct découle du fait que Google mesure des choses comme « clics courts vs clic longs » (en d’autres termes, combien de temps une personne passe sur votre page avant de cliquer sur bouton « retour » pour revenir à la pages des résultats de recherches Google).

Comme vous pouvez l’imaginer, plus longtemps une personne reste  sur votre page, mieux c’est.

A l’inverse, les personnes qui retournent immédiatement aux résultats de recherche après être allées sur votre page envoient un signal fort à Google qui dit : « Ce résultat ne semble pas utile, mieux vaut le descendre un peu plus bas dans la page ».

L’avantage indirect est simplement que les personnes appréciant de passer du temps sur votre site sont plus susceptibles de le lier…

Alors, que pourriez-vous faire pour que les gens collent à votre site comme de la glue ?

Voici quelques stratégies applicables pour vous aider à maximiser l’expérience utilisateur pour le SEO et les conversions :

 

Faites en sorte que les premières phrases soient VRAIMENT courtes 

 

Des études démontrent que les gens préfèrent lire des phrases courtes sur Internet. Ils n’aiment pas non plus les gros blocs de texte s’étendant d’un bout de l’écran à l’autre.

Voilà pourquoi il faut que les premières phrases de chaque article et de la page d’accueil de votre site soient très, très courtes.

Aussi, veillez à répartir les 5-10 premières phrases en paragraphes pas trop larges afin que le regard de vos lecteurs n’ait pas à balayer de droite à gauche sans cesse.

La façon la plus facile de générer cet effet pour votre site est d’ajouter une image au haut de chaque page et l’aligner à droite du premier paragraphe.

 

Proposer différents multimédias 

 

Du contenu comportant seulement du texte est peu efficace.

Aujourd’hui, votre contenu doit passer à la vitesse supérieure et inclure des vidéos, de l’audio, des diagrammes, des tableaux, du média interactif, des questionnaires, des jeux et des infographies.

Lorsque vous avez des médias de qualité sur votre site, vous satisfaisez une plus grande partie d’internautes visitant votre site à partir de Google. Les gens aimant les vidéos s’assoient et regardent votre extrait YouTube. Les utilisateurs aimant lire sont heureux de lire en diagonale les publications de blogs. Et les mordus de l’audio adorent écouter votre Podcast.

En fait, Moz a découvert que le contenu avec 3 types de médias ont tendance à attirer davantage de liens retour :

 

medias

 

En bref, cela vaut vraiment la peine d’utiliser plusieurs médias sur les pages que vous considérez prioritaires.

 

Utilisez des balises de sous-titres H 

 

Si vous publiez du contenu long (et si ce n’est pas le cas, vous devriez), vous devriez utiliser beaucoup de sous-titres pour séparer votre contenu.

Rien n’est plus pénalisant pour l’expérience utilisateur (et donc pour votre seo) qu’une page d’un kilomètre sans sous-titre.

Vous pouvez aussi répartir des mots et des phrases associées dans vos sous-titres avec des balises H2 et H3. Ceci va donner un petit boost au référencement de votre page.

Une bonne règle empirique est d’inclure au moins un sous-titre pour chaque tranche de 200 mots de contenu.

 

Optimiser les pages pour Google Hummingbird

 

La première chose que vous devez savoir à propos de Google Hummingbird est : nul besoin de paniquer.

Comme tout changement publiquement annoncé par Google, la communauté SEO a hyper médiatisé l’impact de la mise à jour en l’exagérant abusivement.

Après tout, Hummingbird était en marche pendant un mois entier avant que Google l’annonce publiquement et personne dans le monde SEO l’a même remarqué !

Cela étant dit, l’idée de créer des pages qui ciblent des thèmes et des mots clés est une évolution intelligente pour l’expérience utilisateur et pour le référencement naturel.

En d’autres termes, Google Hummingbird a eu un impact sur la façon dont nous optimisons des pages autour de mots clés…mais pas sur la manière dont nous les trouvons,  ni sur la façon dont nous ne les évaluons.

La manière de trouver des mots clés de longue traîne, de déterminer l’intention commerciale et d’analyser la concurrence d’un mot clé reste inchangée.

La seule chose qui a changé est la façon dont vous optimisez les pages de votre site basé sur les mots clés que vous voulez cibler.

Lorsque vous optimisez des pages avec des principes éprouvés du SEO « on-page » et ajoutez quelques nouveautés pour nourrir Google Hummingbird – vous pourrez alors obtenir même plus de trafic sur chacune des pages de votre site.

Voici comment :

Distiller les longs mots clés de conversation (comme « À quel endroit dans Paris est situé le Louvre ? ») en des mots clés plus courts qui vont droit au but (« Localisation et adresse du Louvre »)

Cessez de créer 10 pages pour 10 mots clés différents de longues traînes. Regardez simplement ce résultat de recherche :

 

hummingbird

 

Google est capable d’identifier que les mots « repas », « cuisiner » et « recettes » sont dans le même thème que le mot clé initial « préparer un diner délicieux ».

En fait, il n’y a aucun résultat dans le top 10 ayant le mot clé « préparer un diner » dans leurs balises titre.

Donc à la place de créer un article optimisé autour de « préparer un dîner délicieux », un autre autour de « cuisiner un super repas » etc. créez UN seul article génial optimisé autour d’un mot clé dans ce thème. De cette façon, vous vous classerez pour ce mot clé et pour tous les synonymes que Google associe à celui-ci.

 

Mélangez votre texte d’ancre

Vous savez déjà qu’un texte d’ancre suroptimisé est un facteur à risque pour la pénalité Google Penguin. Cela peut également vous affecter avec Google Hummingbird. Si 25% de vos texte d’ancre inclus le mot clé « meilleure recette de légumes », vous ne serez pas aussi bien classé pour des recherches comme « meilleure recettes de légumes bio » ou « meilleure plats de légumes verts ».

 

Utilisez des co-citations intelligentes

Google utilise maintenant le texte situé autour d’un lien pour déterminer le sujet de la page pointée.

 

Par exemple, vous pouvez voir que les mots « astuces en référencement » apparaissent à côté de ce lien :

 

cocitations

 

Plus Google voit les gens utiliser les mots « référencement naturel» autour d’un lien pointant vers mon site, plus cette association se renforce selon Google.

Comme pour les textes d’ancre, il faut que vous variez vos co-citations pour inclure votre mot clé cible ET vos synonymes. De cette façon, Hummingbird vous classera pour des mots clés multiples.

 

 

5 outils de recherche de mots clés à utiliser

Si vous voulez de bons résultats en termes de référencement naturel, vous devrez investir dans un outil de recherche de mots clés.

Oui, vous pouvez faire le tri des mots clés dans l’outil de planification de mots clés de Google un par un. Vous pouvez aussi évaluer manuellement la concurrence sur la première page pour vos mots clés cibles.

Néanmoins, le BON outil rend le processus BEAUCOUP plus rapide, plus facile et plus efficace.

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

Puisque les outils de recherche de mots clés fonctionnent à la vitesse de la lumière, vous obtiendrez généralement des poignées de mots clés inexploités et de faible concurrence en quelques minutes.

Mais quel outil de recherche de mots clés est le plus adapté à votre entreprise et à vous ?

Dans ce guide, j’ai testé 5 des meilleurs outils. Je vais vous montrer un aperçu de leur fonctionnement, des fonctions clés et une liste d’avantages et de désavantages.

C’est parti !

 

SEMrush

 

SEMrush a un fonctionnement quelque peu différent des autres outils de recherche de mots clés que je vous ai montrés jusqu’à présent.

Au lieu d’entrer un mot clé initial et d’obtenir une longue liste d’idées de mots clés, SEMrush vous montre les mots clés pour lesquels votre concurrence se positionne déjà.

 Ce sont souvent des mots clés plus « imaginatifs » qui seraient impossibles de trouver sans cet outil.

Voici comment il fonctionne :

Entrez le nom de domaine de l’un de vos concurrents dans le champ situé en haut de page.

Cliquez sur “Search”:

 

semrush

 

Si vous faites du SEO dans un pays autre que la france (par exemple en angleterre, Google.co.uk), vous pouvez sélectionner ce marché spécifique en choisissant le pays à partir de ce menu :

 

autres pays

 

Voici ce qu’affiche le tableau de bord:

 

tableau de bord SEMRUSH

 

Plus en détail :

 

detail tableau de bord

 

Rang de SEMRush est le rang auquel le domaine se classe dans sa base de données de domaines (comme Alexa, plus bas est le numéro, meilleur il est). Le rang SEMrush est basé sur le trafic organique total et la valeur de ce trafic.

Trafic est le nombre estimé de visiteurs (organiques) mensuels provenant de Google.

Coût du Trafic indique la valeur de ce trafic (basé sur Adwords CPC).

Donc si vous voyez un domaine avec un trafic élevé, mais un prix de trafic relativement bas, vous savez que vous ciblez des mots clés qui ne se convertissent pas très bien.

 

Mais le bénéfice réelle de SEMrush provient des données « Recherche organiques » :

 

mots cles organiques

 

Cette section vous montrera 5 des meilleurs mots-clés sur lesquels votre concurrent se positionne. Pour en voir davantage, cliquez sur « Lire le rapport détaillé » :

 

rapport detaille mots cles organiques

 

Et vous obtiendrez une liste de tous les mots clés pour lesquels le site ou la page se classe actuellement :

 

rapport semrush

 

Cette page à elle seule vous donnera généralement une poignée de mots clés intéressants.

Mais si vous voulez plus d’idées, retournez à la vue d’ensemble du domaine et regardez la section « Principaux concurrents organiques » :

 

concurrence semrush

 

Lorsque vous cliquez sur l’un de ces résultats, vous verrez sur quels mots clés ils se classent.

Il y aura un peu de chevauchement par rapport à ce que vous venez de voir, mais vous découvrirez généralement de vrais perles.

Vous pouvez aussi débuter votre recherche sur SEMrush avec un mot clé au lieu d’un site d’un concurrent :

 

recherche mots

 

SEMrush vous montrera une section “Mots clés de correspondance”, qui est une liste de mots clés de longue traîne incluant le mot clé que vous avez entré :

 

mots cles correspondance

 

Ceci est vraiment utile pour chercher des variations de longue traîne pour les mots clés primaires et secondaires.

Par exemple, si vous vouliez vous classer pour le mot clé « Régime », vous découvrirez rapidement que c’est tout simplement trop concurrentiel.

Mais SEMrush vous affichera des variations de longues traînes, comme « régime rapide et efficace», pour lesquelles il est BEAUCOUP plus facile à se classer.

 

mots correspondance

 

Lorsque vous commencez votre recherche de mot clé,  SEMrush vous montrera aussi des« mots clés associés ».

 

mot cles associes semrush

 

SEMrush est tout particulièrement doué pour associer des mots clés thématiquement reliés.

Par exemple, si vous cliquez sur « Lire le rapport détaillé » vous trouverez des mots clés comme :

« perte de poids rapide », « perdre 5 kilos en une semaine », « aliments pour maigrir », « programme minceur gratuit », etc.

SEMRUSH est capable en effet de déduire que ces mots clés sont thématiquement parlant reliés au mot clé initial « régime ». Ce sont souvent des mots clés parfait à cibler puisqu’ils ne sont pas des mots clés suggérés à tout le monde (incluant votre concurrence) par l’outil de planification de mots clés de Google…

 

En résumé

Si vous cherchez une liste complète de mots clés à utiliser comme base pour vos campagnes SEO, SEMRush est outil indispensable.

 

SECockpit

 

Le premier outil de recherche de mots clés dont je vais vous parler est SECockpit

Comme tout autre outil de recherche de mots clés, vous fournissez un mot clé initial et obtenez une liste de résultats. Mais ce qui rend SECockpit unique est son ensemble de fonctionnalités intégrées vous permettant d’obtenir une quantité d’informations incroyable sur les tendances de recherche, la concurrence et les estimations de trafic.

Voici comment l’outil fonctionne :

Lorsque vous vous connectez, vous serez automatiquement dirigé vers votre tableau de bord (dashboard), où vous pouvez créer des projets autour d’un ensemble de mots clés…ou y aller directement avec une recherche de mot clé unique.

 

SECockpit

 

Pour commencer le processus de recherche de mots clés, cliquez sur “Recherche de mots-clés”:

 

SECockpit mots cles

 

Ensuite, entrez un mot clé initial dans le champ nommé “Phrase clé”:

 

SECockpit phrase cle

 

Vous pouvez obtenir encore plus de résultats en choisissant d’inclure Google Suggests, des recherches associés et des synonymes tirés de Google Adwords :

 

SECockpit ressources

 

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur « sauvegarder et fermer » et l’outil se mettra en marche :

 

enregistrer recherche

 

Voici ce que vous verrez :

 

SECockpit resultats de la recherche

 

La plupart des résultats devraient vous être familiers puisque ce sont exactement les mêmes que vous étiez habitués à voir dans l’outil de planification des mots clés de Google.

En fait, les colonnes « Phrase », « Recherche mensuelle » et « CPC sont tirées directement de GKP :

 

donnees adwords

 

(La seule différence est que CPC est appelé « Enchères suggérées» dans Adwords)

Que signifient les autres informations sur SECockpit ?

Vous remarquerez une panoplie de barres vertes sous la colonne nommée « Niche » :

 

SECockpit niche

 

Cette barre est une mesure unique prenant en compte le top 10 de la concurrence, le volume de recherche mensuel et l’intention commerciale du mot clé. En d’autres termes, si c’est un bon choix ou non. Plus large est la barre, mieux sera le mot clé.

À côté des recherches mensuelles, vous remarquerez une série de barres oranges nommées «Top 1-10 »

 

top 1-10

 

Cette barre indique la difficulté à se classer pour chaque mot clé en considérant le top 10 actuel des résultats.

Vous pouvez obtenir un aperçu exhaustif de la concurrence d’un mot clé sur la première page de Google en cliquant sur ce mot clé :

 

concurrence mots cles

 

SECockpit va afficher des métriques importantes sur la concurrence pour les pages situées dans le top 10, dont le MozRank, Domain Authority, Page Authority, nombre total des liens.

 

top10 detail

 

C’est une belle façon de jauger rapidement la concurrence sans avoir à regarder un par un les résultats sur Google.

Si vous retournez à la page des mots clés, vous pouvez ajouter au moins 20 autres colonnes aux résultats :

 

colonnes

 

Par exemple, vous pouvez voir le ratio de la concurrence d’un mot clé en le comparant à son volume de recherche.

Vous pouvez aussi obtenir une comparaison du trafic estimé que vous obtiendriez pour une position dans le top 3 pour ce mot clé comparé au niveau de concurrence pour ce mot clé.

Une panoplie de fonctions avancées sur SECockpit.

 

En Résumé

La première chose dont vous allez vous apercevoir à propos de SECockpit est que c’est un outil conçu pour les professionnels du référencement naturel.

Oui, les nouveaux peuvent en tirer une certaine forme d’avantages, mais il est clair que SECockpit cible les personnes qui mangent et respirent du SEO.

Si le référencement naturel est tout nouveau pour vous, le nombre impressionnant de fonctions offertes par cet outil peut vous submerger. Mais si vous êtes à la recherche d’un outil complet, vous en aurez pour votre argent avec SECockpit.

 

Outil d’analyse de mot clé de Moz Analytics

 

Cet outil ne comporte pas autant de fonctionnalités que certains autres outils de recherche de mots clés sur le marché. Cependant il fait partie d’une grande suite d’outils trouvés dans Moz Analytics.

Et c’est très direct et facile à utiliser.

Premièrement, connectez-vous à votre compte Moz Analytics, passez votre souris sur  “Research Tools” et cliquez sur “Keyword Analysis”:

moz1

 

Entrez un ou plusieurs mots clés et cliquez sur “Check Difficulty”:

 

moz2

 

L’outil vous affichera la difficulté globale du mot clé (affiché sous forme de %) et le volume exact de recherche y étant associé, provenant de Bing :

 

moz3

 

Plus la difficulté en % du mot clé est élevé, plus difficile sera le classement.

Pour avoir plus de détails au sujet du top 10, cliquez sur le bouton « View » sous « SERP Analysis Reports »:

 

moz4

 

Vous obtenez une vue d’ensemble du top 10 des résultats par rapport à l’autorité de leur page et l’autorité de leur domaine sur Google.

 

moz5

 

Et si vous défilez vers le bas, vous pouvez obtenir des informations approfondies, incluant l’URL des pages se classant pour ce mot clé et le nombre de domaines référents menant à chaque page :

 

moz6

 

En résumé

Comme vous pouvez le voir, l’outil de concurrence des mots clés de Moz est facile à utiliser. Et son score « Keyword Difficulty » facilite la détermination de la difficulté d’un mot clé.

Toutefois, cet outil n’aide généralement pas à générer de nouvelles idées de mots clés. Il est seulement utile pour jauger les résultats du top 10 pour une liste de mots clés pour lesquels vous voulez être classé.

 

Long Tail Pro

 

Ensuite, nous avons Long Tail Pro, un outil de recherche de mots clés convivial (et de haute qualité)

 

Premièrement, lancez le logiciel

 

Long Tail Pro

 

et entrez un ou plusieurs mots clés initiaux dans l’outil :

 

LTP

 

En cliquant sur  « Customize Data & Pre-Filter » vous pouvez demander à l’outil d’afficher des données supplémentaires, comme Google Title Competition (le nombre de pages de l’index de Google utilisant ce mot clé dans leur titre) :

 

LTP 2

 

Enfin, vous pouvez configurer certains filtres pour faire en sorte que les mots clés à faible volume de recherche soient exclus des résultats. indiquez alors un volume minimale mensuel de 150 par exemple :

 

volume

 

Lorsque tout est configuré, cliquez sur « Generate Keywords & Fetch Data» :

 

generation de mots clés

 

Et Long Tail Pro vous affichera des données tirées de l’outil de planification de mots clés de Google :

 

liste mots cles

 

Ce qui rend cet outil très intéressant est sa fonctionnalité de calcul de la concurrence des mots clés.

Il s’agît d’une fonctionnalité développé par Long Tail Pro (présente uniquement dans la version Platinum) qui permet de vous indiquer le niveau de concurrence sur chaque mot clé. Il vous suffit de cliquer sur « calculate » et l’outil va calculer la concurrence en se basant sur toutes les métriques des sites du TOP 10 (vos concurrents) et va vous afficher un chiffre entre 0 et 100.

 

kc

 

Il est préférable de viser un résultat inférieur à 30 pour être sûr de se positionner assez facilement, dans le moyen terme. Si vous voulez vous positionner très rapidement sur un mot clé, je vous conseille de viser un « Keyword Competitiveness » maximal de 20-25.

Ce chiffre est calculé à partir d’un panel de métriques. Pour voir une partie de ces métriques,  cliquez simplement sur n’importe quel mot clé (par exemple « outils seo » dans cet exemple)

 

generation mots cles

 

Long Tail Pro analysera automatiquement la concurrence du top 10 pour ce mot clé :

 

top 10

 

Long Tail Pro vous affiche, entre autres,  l’autorité de la page et l’autorité du domaine des sites du top 10. L’outil vous montre également le nombre de liens entrants, PageRank et l’âge du site (un facteur important de classement ignoré par plusieurs outils). Toutes les métriques présentes dans ce tableau sont inclus dans ce fameux calcul du niveau de concurrence.

 

En résumé

Pour un outil de recherche de mots clés approfondi et également facile à utiliser, Long Tail Pro est un excellent choix.

 

Keyword Snatcher

 

Si vous voulez BEAUCOUP – et j’insiste … beaucoup– d’idées de mots clés, Keyword Snatcher est un rêve devenu réalité.

D’une manière générale, vous générerez minimum 4 000 mots clés à partir d’un seul mot clé initial.

Voilà comment il fonctionne :

Simplement ouvrir l’outil (il est basé sur un navigateur) et vous serez capable de choisir les sources à partir desquelles Keyword Snatcher tire ses suggestions de mots clés.

 

keyword snatcher

 

Je recommande de les garder toutes cochés pour que vous puissiez générer autant d’idées de mots clés que possible.

Ensuite, entrez un mot clé initial dans le champ et cliquez sur “Get Suggestions”:

 

keyword snatcher mots cles

 

Après quelques minutes, vous obtiendrez une quantité incroyable de suggestions:

 

keyword snatcher resultats

 

Un des mauvais côtés de cet outil de recherche de mots clés est qu’il ne vous montre aucune information utile à propos des mots clés qu’il génère (comme le volume de recherche et la concurrence sur le mot clé). C’est simplement un outil de génération de mot clé.

Pour obtenir ces informations primordiales, vous avez besoin d’extraire la liste de mots clés en cliquant sur « Download Suggestionse » et de sauvegarder votre liste de mots clés dans un fichier texte ou CSV.

Ensuite, dirigez-vous vers l’outil de planification de mots clés de Google et choisissez « Obtenir des tendances et des données sur le volume de recherche». Téléchargez le fichier que vous avez obtenu de Keyword Snatcher :

 

gkp

 

Vous pourrez ensuite voir le volume de recherche, les enchères suggérées et la concurrence Adwords pour tous les mots clés que l’outil vous a donnés :

 

gkp resultats

 

En résumé

Lorsqu’il s’agit de générer des listes massives d’idées de mots clés, il vous sera difficile de trouver un outil plus robuste que Keyword Snatcher.

 

Comment analyser la concurrence sur un mot clé?

Bravo, vous avez trouvé un mot clé à la fois assez populaire et ayant une intention commerciale élevée, donc facilement convertible en ventes.

Beau boulot!

Il ne reste plus qu’une chose à faire : analyser la concurrence située sur la première page de Google.

Si vous voyez une page remplie de résultats avec des sites de marques connues faisant autorité dans leur secteur, vous feriez mieux de tracer votre chemin et de passer au mot clé suivant de votre liste.

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

 

Néanmoins, si vous prenez le temps d’évaluer la concurrence liée au mot clé, vous allez découvrir que vous pouvez généralement trouver des mots clés drainant un volume de recherche intéressant ET n’ayant pas ou presque pas de concurrence.

Cela signifie que vous avez besoin de moins de contenu, moins de liens et moins d’actions pour promouvoir ce contenu dans le but d’obtenir votre place sur la première page.

 

analyse concurrence seo

Dans ce chapitre, je vais vous montrer comment évaluer rapidement la concurrence d’un mot clé dans les résultats de recherche de Google.

 

Première étape : Installer SEOQuake et MozBar

 

Il y a deux barres d’outils gratuites qui rend l’étude de la concurrence d’un mot clé plus rapide et facile : SEOQuake et Mozbar.

Voici comment les installer et les configurer :

 

SEOQuake

Dirigez vous sur SEOQuake.com et cliquez sur le gros bouton orange

 

seoquakein

 

(SEOQuake fonctionne avec les navigateurs Firefox, Chrome, Opera et Safari)

Suivez les étapes pour installer et activer la barre d’outils.

 

seoquake extension chrome

 

MozBar

Utilisez le même navigateur avec lequel vous avez installé SEO Quake. Choisissez soit Firefox soit Chrome : Téléchargement ici : Mozbar pour Google Chrome

Installez et activez MozBar.

Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous devriez voir les informations provenant de SEOQuake.

 

barre seoquake

 

Et de MozBar :

 

mozbar

 

Et si vous utilisez les deux en même temps :

 

mozbar seoquake

 

Maintenant que vous avez SEOQuake et MozBar installé, il est temps de jauger la concurrence.

 

PageRank et Page Authority (autorité de la page)

 

Il existe un vieil adage SEO qui dit : « Google ne classe pas des sites…il classe des pages. »

Même si l’autorité d’un domaine d’un site et la présence d’une marque joue des rôles importants, le facteur #1 de la capacité d’une page à se classer dans Google est l’autorité de cette page.

Donc il y a beaucoup de vérité dans ce vieil adage.

Les deux meilleures mesures de l’autorité d’une page sont PageRank et Page Authority (autorité de page) de Moz.

PageRank est la cible de beaucoup de critiques de la part de la communauté SEO (« PageRank n’est pas important! »). Mais vous savez quoi ? Ce sont des données provenant directement d’une source fiable. Voilà donc pourquoi je suis très attentif à PageRank (lorsqu’il est à jour).

Pour jeter un coup d’œil rapide au PageRank d’un site, tapez le mot clé dans la barre de recherche de Google et regardez la métrique « PR » sur SEOQuake :

 

seoquake PR

 

(Puisque la métrique PR de cette barre d’outils n’est pas mise à jour très souvent, les pages les plus récentes pourraient ne pas afficher de valeur à PR…même s’ils ont beaucoup d’autorité selon Google)

PageAuthority est un beau complément à PageRank. Puisqu’il est mis à jour mensuellement, il est beaucoup plus actuel que PR.

Vous pouvez facilement consulter le Page Authority en regardant « PA » dans la barre de MozBar :

 

mozbar PA

 

C’est normal pour un SERP d’avoir quelques résultats PR/PA élevés sur la première page. C’est le cas pour la plupart des mots clés à volume moyen et élevé.

Il faut que vous vérifiiez les pages comportant un faible PR/PA (PR<1 et PA<20). Ces pages sont à même d’être déclassées et remplacées par vos nouvelles pages magnifiquement optimisées…

Si vous en apercevez beaucoup sur la première page, vous pouvez valider définitivement votre mot clé.

 

Domaines référents

 

Fondamentalement, Google est un moteur de recueil de votes.

Plus une page obtient de « votes » (sous la forme de liens retours – backlinks), mieux elle sera généralement classée.

(Vous croyez vraiment que des métriques comme celle là n’ont plus d’impact? Une étude de Moz sur les facteurs les plus récents du classement démontre que le nombre de domaines référents  est le troisième signal le plus important pour le classement)

Cela signifie que le nombre de domaines référents mérite un vraiment le coup d’œil.

Puisqu’il existe beaucoup d’outils d’analyse de liens, il y a souvent des données contradictoires à propos du nombre de liens pointant sur une page.

Voilà pourquoi je recommande d’utiliser le même outil tout au long du processus de recherche de mots clés. De cette façon, vous utiliserez de l’information cohérente.

 

SEOQuake vous montre le nombre de domaines référent grâce à la métrique appelé « LD » (Linking Domains)

 

seoquake ld

 

(SEOQuake tire ses données de SEMRush, un outil très apprécié pour la recherche de mots clés que je vous montrerai comment utiliser dans le prochain chapitre)

Vous pouvez également voir le nombre de domaines référents à partir de MozBar (selon mon expérience, les mesures de liens de Moz sont BEAUCOUP plus précises que celles de SEMRush).

 

liens entrants

 

Vous pouvez également utiliser un outil comme ahrefs pour voir combien de domaines référents pointent vers une page en particulier. Prenez simplement une URL faisant partie du top 10 :

 

url ahrefs

 

Mettez-la dans aherfs et cliquez sur “Search”:

 

ahrefs

 

Et l’outil vous montrera le nombre de domaines référents pointant vers cette page.

 

resultats ahrefs

 

Ce processus prend plus de temps que d’utiliser l’une des barres d’outils, mais l’information sur ahrefs est généralement plus précise.

 

Autorité du domaine et présence de la marque

 

Nul besoin de vous dire que Google adore classer les pages provenant de sites à haute fréquentation comme Wikipédia, Amazon ou fnac.com

Alors que plusieurs pages de ces sites se classent selon l’autorité de la page et sa qualité, plusieurs autres voient leurs pages s’élever dans le classement seulement parce qu’elles proviennent d’un domaine à forte autorité.

Ce qui signifie que lorsque vous évaluez la concurrence d’un mot clé vous devez également jeter un coup d’œil aux sites avec lesquelles vous êtes en concurrence (et non juste les pages).

MozBar affiche l’autorité du domaine (DA-Domain Authority) dans le SERP :

 

autorite de domaine

 

Généralement, les résultats avec un PA et DA élevés sont ultra-concurrentiels (A partir de 40 cela devient vraiment compliqué de rivaliser à part si votre site est déjà bien fréquenté).

Comme vous pouvez vous en douter, votre but est alors de voir beaucoup de résultats du top 10 ayant un PA et un DA faible (de préférence inférieure à 20). Vous aurez alors toutes vos chances de facilement vous classer.

En d’autres termes, l’autorité d’une page est plus importante… mais vous devez également prendre en considération le DA.

L’impact de la popularité d’une marque

Les signaux d’une marque – signes montrant aux moteurs de recherche qu’un site fait partie d’une marque importante – deviennent de plus en plus intégrés à l’algorithme de Google.

Ceci signifie que vous devriez tenir compte de la popularité d’une marque. Par exemple, des sites comme Amazon, fnac.com et YouTube jouissent dès lors d’un avantage indéniable comparé aux petites marques avec des pages semblables et une autorité de domaine similaire.

 

Profil des liens

 

Si vous œuvrez dans le secteur du SEO depuis un certain temps, vous savez que le DA et PageRank peuvent être des mesures TRÈS trompeuses.

Des sites avec des profils de lien polluposteurs (spammeurs) peuvent se vanter d’avoir un DA et un PageRank élevé, mais – puisqu’ils utilisent des liens polluposteurs – ils ne resteront pas longtemps sur la première page.

S’il y a un mot clé qui paraît spécialement concurrentiel, mais que vous avez l’impression qu’il y aurait une technique SEO de type Black Hat (en français : « chapeau noir ») cachée derrière les résultats, vérifiez les profils de liens du TOP 10.

Vous devez également regarder si l’un des profils du top 10 a des liens étant très difficiles à obtenir (ex. des mentions des médias sur des sites réputés d’actualités).

Dans tous les cas, si vous allez dépenser beaucoup d’effort pour le classement d’un mot clé, il est essentiel d’analyser le top 10 pour savoir comment ils y sont parvenus et le meilleur moyen d’y arriver est de regarder leur profil de liens.

 

Premièrement, copiez l’URL de l’un des résultats du top 10 :

 

etude du profile de liens

 

Copiez cette URL dans le champs de la page d’accueil de ahrefs (si vous préférez, vous pouvez utiliser un outil similaire comme Open Site Explorer) :

 

etude des liens ahrefs

 

Cliquez sur “Links” sous la section « Inbound Links » de la barre latérale :

Ceci affichera tous les liens externes menant à cette page.

 

liens entrants ahrefs

 

Cliquez sur “01 Backlink/Domain”. Ceci rend l’interprétation des résultats beaucoup plus facile en enlevant les sites qui mènent à une même page plusieurs fois :

 

configuration ahrefs

 

Enfin, jetez un coup d’œil aux liens du top 10-25 dans leurs profils de lien :

 

profile liens ahrefs

 

Vous pouvez généralement déduire en quelques secondes si la page utilise ou non du SEO Black Hat.

 

Des liens provenant de ces sources indiquent généralement un profil de liens Black Hat : 

  • Répertoires web de faible qualité
  • Répertoires d’articles
  • Réseaux de blogs
  • Commentaires de blogs

 

Surveillez également les textes d’ancres sur optimisés. C’est un autre signe qu’une page ne durera pas longtemps.

 

A l’inverse, si une page contient beaucoup de liens provenant des sources ci-dessous, il s’avérera compliqué de rivaliser :

  • Des sites d’actualités réputés,
  • Des liens éditoriaux provenant de sites autoritaires dans votre secteur/niche
  • Des liens de répertoire difficiles à obtenir (comme DMOZ)

 

L’important n’est pas de faire une fixette sur leur profil de lien. C’est seulement une couche supplémentaire d’information qui vous aidera à prendre une décision plus éclairée à propos de la sélection ou non d’un mot clé.

 

SEO on-page (optimisation sur site)

 

Vous savez déjà que le référencement on-page a une influence directe le classement sur de votre site.

Voilà pourquoi vous devez être attentif au SEO on-page de vos concurrents potentiels présents dans le top 10 des résultats de recherche.

Premièrement, regardez les balises titre de chaque page du Top 10. C’est le lien en bleu affiché dans les résultats de recherche sur Google :

 

balise titre serp

 

 

Les deux résultats ci-dessus sont des exemples de balises titre bien optimisées. Premièrement, ils ont utilisé le même mot clé dans la balise titre (« Accessoires ordinateur portable »)… pas un synonyme ni une variation (ex., « Pièces pour ordinateur portables » ou « Accessoires pour PC portables »).

Ils ont également inclus le mot clé au début de leur balise titre, ce qui booste l’optimisation on-page.

Pour creuser davantage, cliquez sur l’un des résultats. Ensuite, cliquez sur l’icône de la loupe dans la MozBar :

 

moz bar analyse on-page

 

Restez sur  l’onglet activé par défaut  “On-page Elements”:

 

elements on-page

 

Et cela affichera entre autres, les informations à propos de l’URL de la page, de la balise titre, de la balise meta description, des balises H et du texte alt de l’image.

Si le mot clé est inclus dans les balises H1/H2, dans l’URL ou dans le texte alt de l’image, considérez que la page est bien optimisée.

D’un autre côté, si une page a un SEO on-page négligé, il devient assez facile de disparaitre de la première page… même si elle est d’une autorité décente.

 

Opportunité de classement

 

Lorsque vous voyez une réelle opportunité de vous classer aisément dans le top 10, il est temps de sortir la bouteille de champagne! Vous venez tout juste de trouver un mot clé à faible concurrence.

Voici des résultats qui indiquent généralement un mot clé ayant concurrence basse :

 

resultats facilement declassables

 

Voici des exemples de mots clés avec des résultats facilement battable.

 

mots cle faible concurrence

 

En voilà un autre :

 

signe concurrence faible

 

Qualité du contenu

 

Après tout ce qui a été dit au sujet des domaines référents et des balises titre, il est facile d’oublier que la qualité de votre contenu influence beaucoup votre capacité à percer dans le top 10.

En d’autres termes, si vous voulez être classé pour un mot clé concurrentiel, soyez prêt à égaliser (ou surpasser) la qualité du contenu des pages appartenant au top 10.

Bien que hautement subjectif, vous pouvez normalement avoir un pressentiment du type de contenu que vous devrez mettre sur la table pour battre le top 10 avec une minute ou deux de recherche.

Comment ?

Simplement,  cherchez avec votre mot clé et lisez le contenu des résultats du top 5-10.

Prenons un exemple avec le mot clé, « vertus de la banane ».

 

seo contenu de qualite

 

Le premier du classement est un article qui provient de Femininbio

 

article seo

 

Cet article n’a pas été écrit par un expert certifié de la diététique et ne cite aucune recherche ou étude scientifique dans son contenu. Malgré sa balise titre bien optimisée « Les 15 vertus essentielles de la banane », son contenu reste relativement facile à battre.

 

L’article suivant provient de maplante.com.

 

Picture1

 

La première chose que j’aie remarquée est la mise en page et le design qui sont tous deux TRÈS démodés. Malgré cela, ce site arrive à se classer 2ème  car son contenu touche directement l’intérêt de son audience.

L’article a été twitté + de 2000 fois et le site possède 3000 fans. Il y a un réel travail de promotion du contenu effectué…

 

Regardons un autre résultat dans le TOP 5 – Un article provenant de Passeportsante. Cet article est un article de haute qualité écrit par une diététicienne professionnelle (l’équipe de Passeportsante est composé de professionnels dans le domaine de la santé).

L’article cite également plusieurs études de recherche scientifique, rendant le contenu plus crédible et valorisant des liens :

 

liens sortants contenu

 

Son contenu est remarquable, incluant des tableaux :

top 5

 

des idées de recettes :

 

idees recette

 

et une liste de références scientifiques :

 

references

 

Ce qui empêche cette page d’atteindre la place de  #1 est tout simplement sa mauvaise optimisation SEO on-page.

La balise du titre ne contient pas « vertus » et il y a aucune mention du mot clé « vertus de la banane » sur la page, alors que cela traite des vertus de la banane… L’article se classe dans le Top 5 grâce à l’autorité du domaine et parce-que Google est assez intelligent pour comprendre de quoi traite l’article.

Cependant, le contenu en soi mérite un A+ et devrait être considéré comme la référence pour le contenu que vous créerez autour de ce mot clé.

 

Comment trouver des mots clés qui rapportent?

Si vous me demandiez de nommer l’erreur #1 que je vois le plus souvent en matière de recherche de mots clé, je n’hésiterais pas une seule seconde en vous disant :

« Ne pas passer suffisamment de temps à estimer si chaque mot clé sélectionné a une intention commerciale faible, moyenne ou forte».

En fait, la plupart des experts SEO s’accordent à dire que – lorsqu’il s’agit de choisir des mots clés – le but lucratif d’un mot clé est BEAUCOUP plus important que son volume de recherche.

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

 

Par exemple, certain sites web, populaires, recoivent plus de 50 000 visiteurs uniques par mois en termes de trafic naturel, mais ne rapportent que quelques centaines d’euros par mois à leur propriétaire…

Pourquoi le site ne leur rapporte pratiquement rien ?

 

billet

Tout simplement parce que lors de la sélection de mots clés pour ce site, ces propriétaires se sont focalisés sur le volume de recherche…et ont complètement ignoré le but lucratif de ces mots clés.

 

La bonne nouvelle est…

 

Heureusement — avec un peu de recherche — vous pouvez facilement trouver des mots clés que des acheteurs réels utilisent dans leurs recherches.

Lorsque vous parvenez à afficher votre site devant ces gens, ils deviennent alors aisément des clients potentiels.

Sans plus tarder, laissez-moi vous montrer comment trouver des mots clés à haute conversion  pour votre entreprise.

 

Intention commerciale : quatre catégories de mots clés

 

Lorsqu’il s’agit d’intention commerciale, tous les millions de mots clés existants peuvent être divisés en quatre catégories :

 

Mots clés d’achat immédiat (ou transactionnel)

 Il s’agit de mots clés utilisés par des internautes quelques minutes avant de faire un achat. Les gens utilisant des mots clés d’achat immédiat ont sans doute déjà leur carte de crédit dans leurs mains.

Voici des mots clés qui ont tendance à faire partie des mots clés d’achat immédiat :

  • Acheter
  • Coupon
  • Rabais
  • Affaire (sous-entendu « deal »)
  • Expédition

50 pourcent reduc

 

Des exemples concrets de mots clés d’achat immédiat sont « rabais tee-shirt », « acheter des chaussures en ligne » et « chemises sur mesure expédition gratuite ».

Comme vous vous en doutez, ces mots clés convertissent extrêmement bien. Ils n’attirent peut-être pas un volume de recherche élevé, mais leur taux de conversion très élevé compense largement cette faiblesse.

 

Mots clés de produit

 

Les mots clés de produit sont liés à des recherches ciblant une catégorie spécifique de produit, une marque ou un service. Les gens utilisant des mots clés de produit sont généralement bien avancés dans le cycle d’achat mais pas autant que les personnes utilisant des mots clés d’achat immédiat.

En d’autres termes, ils convertissent bien…mais pas autant que les mots clés d’achat immédiat.

 

mot cle produit

 

Les mots clés de produit ont tendance à inclure des mots comme :

  • Avis
  • Meilleur
  • Top 10
  • Nom de marque spécifique (“Porsche” ou “Apple”)
  • Produit spécifique (“Macbook Pro” ou “Iphone 6”)
  • Catégorie de produit (“ordinateur portable” ou “tablettes tactiles”)
  • Bas prix
  • Abordable
  • Comparaison

 

Ne soyez pas perturbés par des termes comme « bas prix » et « abordable ». Croyez-le ou non, les mots clés contenant le mot « bas prix » convertissent très bien.

Par exemple, une personne cherchant un ordinateur portable bon marché a déjà décidé qu’il voulait acheter un ordinateur portable… il cherche à présent un produit qui entre dans son budget.

 

Mots clés informatifs

 

La grande majorité de mots clés en ligne sont des mots clés informatifs. Comme vous pouvez l’imaginer, les personnes cherchant de l’information n’ont pas tendance à convertir très bien.

Cela étant dit, vous ne pouvez pas ignorer les mots clés informatifs puisqu’ils tiennent une place très grande en termes de mots clés situés dans votre niche.

 

mot cle informatif

 

Les mots clés informatifs ont tendance à inclure des mots comme :

  • Comment
  • Meilleur moyen de
  • Façon de
  • J’ai besoin de

Le meilleur moyen de tirer profit des mots clés informatifs est de trouver des mots clés qui ont un volume de recherche élevé et une faible concurrence.

Ensuite, convertissez le plus de visiteurs possible en nouveaux abonnés de votre Newsletter. De cette façon, votre site sera celui qu’ils garderont à l’esprit lorsqu’ils seront prêts à acheter quelque chose.

 

Les mots clés d’indécision

 

Les mots clés d’indécision sont ceux utilisés dans des recherches dont la conversion est TRÈS improbable au moment présent…et même dans un avenir proche.

Voici quelques exemples de mots qui ont tendance à composer les mots clés d’indécision

 

mot cle indecision

 

  • Gratuit
  • Torrent
  • Téléchargement
  • …gratuitement

Un mot clé comme «regarder les Simpsons en ligne gratuitement» est un mot clé classique d’indécision. Bonne chance pour convaincre cette personne à acheter quelque chose (ou même de cliquer sur une publicité).

D’un autre côté, des mots clés comme «acheter des épisodes TV Simpsons» (mots clé d’achat immédiat), «DVD Simpsons« (mot clé de produit) ou «comment regarder les épisodes des Simpsons» (mot clé informatif) vont convertir relativement bien.

 

Obtenir de l’information objective sur l’intention commerciale

 

Les quatre catégories de mots clés reflètent habituellement bien l’intention de l’acheteur.

Habituellement.

Après tout, il n’y a rien de pire que de se classer #1 pour un mot clé…et seulement découvrir que vous avez généré un sou ou deux de revenu par visiteur.

Voici deux techniques rapides que vous pouvez exploiter pour obtenir de l’information objective pour connaître la valeur réelle du trafic reliée à un mot clé.

 

Enchère suggérée de Adwords

 

L’enchère suggérée de Adwords était auparavant connue sous le nom de « Moyenne CPC » (CPC= Cost Per Click, coût par clic). Ils ont changé le terme discrètement, mais ils ont gardé les valeurs monétaires à l’identique…ce qui me mène à croire que l’enchère suggérée est simplement la moyenne CPC avec un nouveau nom.

Quoi qu’il en soit, l’enchère suggérée est l’une des quelques façons avec laquelle vous pouvez voir des données réelles  à propos de l’intention commerciale. Vous SAVEZ que si un annonceur Adwords paie 5$ par clic c’est que le trafic est alors de grande valeur.

Si vous vous classez pour ce mot clé dans les résultats naturels de Google, vous n’aurez aucun problème à convertir ce trafic en des abonnements à votre Newsletter, des commissions affiliées et des clients achetant vos produits.

 

Voilà comment faire :

 

Premièrement, connectez-vous à votre compte Google Adwords et ouvrez  l’outil de planification de mots clés

 

menu outils google keyword planner

 

Cliquez sur “Rechercher de nouveaux mots clés à l’aide d’une expression, d’un site web ou d’une catégorie”

 

recherche de nouveaux mots cles outils de planification google

 

Entrez un seul mot clé (ou une liste de mots clés) dans le champ et cliquez sur “Obtenir des idées”

 

intention-commerciale-mots-cles

 

Cliquez sur l’onglet “Idées de mots clés”

 

idees mots cles

 

Regardez l’enchère suggérée Adwords

 

encheres mots cles

 

Remarquez la GROSSE différence entre les mots clés énumérés ci-dessus.

Le mot clé « acheter un nom de domaine» est un mot clé transactionnel (achat immédiat) qui génère une enchère suggérée de 13,25€.

D’un autre côté, « nom de domaine gratuit » est un mot clé indécisionnel. Puisque les personnes cherchant « nom de domaine gratuit» sont très en retard dans le cycle d’achat, les annonceurs sont seulement prêts à payer 4,77€ par clic pour ce trafic.

Comme je l’ai dit, les quatre catégories de mots clés sont des lignes directrices utiles, mais rien ne surpasse le fait de voir combien le marché est prêt à payer par clic. Par expérience, l’enchère suggérée est la mesure la plus fiable pour jauger l’intention commerciale sur un mot clé.

 

Concurrence (annonceurs)

 

L’onglet « concurrence » d’Adwords est un bon complément à l’enchère suggérée. Cet onglet indique simplement le nombre d’annonceurs ayant misé sur ce mot clé en particulier sur Adwords.

Comme vous pouvez l’imaginer, davantage de personnes misent sur un mot clé, davantage ce mot clé sera lucratif.

Vous pouvez regarder la concurrence en regardant cette colonne dans l’outil de planification de mots clés de Google.

 

concurrence mots cles

 

Il y a seulement 3 niveaux de concurrence (Faible, moyen et élevé), donc la mesure n’est pas très précise. Il reste cependant que c’est une autre donnée réelle à utiliser pour connaître l’intention commerciale d’un mot clé.

 

La longue traîne (seo) inexploitée par vos concurrents

Si vous ne le savez pas encore, en moyenne 70% du trafic d’un site provient de l’addition de tous ses mots clés de longues traîne!

Et si vous n’êtes pas convaincu de la puissance que cela représente, lisez cette étude de cas utilisant La Technique de la Fourmilière!

Bien que j’adore l’outil de planification des mots clés de Google, il comporte un sacré défaut :

Il donne exactement les mêmes mots à tout le monde qui l’utilise (incluant votre concurrence)

Il n’est donc pas étonnant que la plupart des mots-clés soient si concurrentiels !

Comment pouvez-vous contourner le problème ?

Laissez l’outil de côté. À la place, utilisez des stratégies de recherches de mots-clés moins connues qui vous montreront des mots-clés de longue traîne inexploités.

Et c’est exactement ce que je vais vous montrer dans ce chapitre!

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

 

“Recherches associées à…”

 

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous défilez jusqu’au bas des résultats de Google, il y a une section appelée, « Recherches associées à… » ?

Cela ressemble à ceci :

 

recherches associees google

 

Cet endroit est une mine d’or pour les mots clés de longue traîne.

Tapez simplement n’importe quel mot clé que vous voulez cibler pour un article ou une page de produit :

 

saisie dun mot cle

 

Défilez vers le bas de la page et jetez un coup d’œil aux « recherches associées à… » pour ce mot clé :

 

recherches associees mots cles

Habituellement, vous obtiendrez un mélange de variations se rapprochant de votre mot clé principal :

 

recherches associees mots cles 2

 

(Ces variations sont parfois de bons mots clés à cibler puisqu’ils ont une très longue traîne et ont une concurrence moins élevée que les mots clés primaires et secondaires.)

Parfois, Google vous montrera une perle : un mot clé qui est associé…mais qui n’est pas seulement une autre variation du mot clé que vous avez entré.

Dans ce cas, Google nous a donné 5 mots clés qui sont thématiquement reliés au mot clé que j’ai utilisé dans cet exemple (« téléphone luxe ») :

 

recherches associees mots cles dans meme theme

 

Ces mots clés n’apparaissent pas lorsque vous utilisez le mot clé « téléphone luxe » comme mot clé initial dans l’outil de planification de mots clés de Google.

Astuce : Prenez l’un des mots clés des « Recherches associées à … », mettez-le dans Google et regardez les résultats des « Recherches associées à » pour ce mot clé. Réitérez jusqu’à ce que vous ayez une brassée de mots clés géniaux que l’outil de planification Google ne vous montre pas

 

Forums

 

L’une de mes astuces préférées pour faire un brainstorming de nouvelles idées de mots clés est de me diriger vers les forums populaires de mon industrie.

À quel autre endroit pourriez-vous trouver des centaines – voir même parfois des milliers – de personnes demandant et répondant à des questions concernant le thème de votre site ?

Après tout, si une personne pose une question sur un forum, vous SAVEZ qu’il y a d’autres personnes se posant cette même question sur Google.

Premièrement, dirigez-vous vers les forums où votre audience cible se trouve. Si vous n’en connaissez pas, utilisez ces chaînes de recherche pour les trouver :

 

“Mot clé” + “forum”

“Mot clé” + “conseil”

 

mots cle et forum

 

Lorsque vous trouvez un forum qui semble actif, jetez un coup d’œil aux catégories du forum :

 

forum mots clés

 

Les catégories elles-mêmes sont habituellement d’excellents mots clés initiaux que vous pouvez utiliser dans l’outil de planification Google.

Cliquez sur une catégorie et regardez certains fils de discussions :

 

fil de discussions

 

Après 20 secondes environ, j’ai trouvé cinq mots clés que des personnes intéressées à la cuisine bio pourraient potentiellement chercher sur Google :

 

  • “Comment manger bio sans se ruiner? “ (24 253 lectures)
  • “Cuisiner aux huiles essentielles” (6029 lectures)
  • “Faire un petit déjeuner bio” (6029 lectures)
  • “Comment faire des galettes de céréales ? “(7639 lectures)
  • “ Quoi cuisiner bio au quotidien ?“ ou “quelles recettes bio au quotidien ? “ (15378 lectures)

 

Facile, pas vrai ?

 

UberSuggest: Le « Racloir » de Google Suggestion

 

UberSuggest tire de l’information à partir de Google Suggestion (appelé aussi saisie semi-automatique). Ce qui rend cet outil unique est qu’il fournit BEAUCOUP de recommandations de mots clés.

Comment ?

Il prend votre mot clé initial et ajoute chaque lettre de l’alphabet après celui-ci pour générer des centaines de mots clés suggérés.

Par exemple, lorsque vous tapez le mot clé « cuisiner » dans Google, vous obtenez une liste de suggestions, comme ceci :

 

google suggestion

 

Mais lorsque vous entrez un mot clé plus une autre lettre, Google Suggestion vous donne une autre liste de mots clés :

 

google suggestion plus lettre

 

UberSuggest racle toutes ces données pour vous afin de vous éviter d’avoir à taper manuellement « cuisiner q », « cuisiner r » etc.

Pour l’utiliser, allez sur UberSuggest.io et entrez votre mot clé :

 

Ubbersuggest

Ensuite, cliquez sur « suggest » .

 

L’outil crachera des centaines de suggestions :

 

Ubbersuggest resultats

 

La plupart des mots clés suggérés n’auront pas de sens pour votre site, mais plusieurs seront appropriés.

 

Utilisez ScrapeBox pour les mots clés

 

Une bonne raison d’aimer ScrapeBox

Une fonction peu connue de ScrapeBox est l’outil « Keyword Scraper ». Cet outil fait la même chose que UberSuggest…mais vous obtiendrez BEAUCOUP plus de résultats car il se base sur BEAUCOUP plus de sources… Vous pouvez aussi écarter des mots clés dupliqués et télécharger les résultats dans des fichiers CSV (deux choses impossibles sur UberSuggest).

 

Premièrement, ouvrez ScrapeBox et cliquez sur « Scrape ». Choisissez « Keyword Scaper » à partir du menu déroulant.

 

scrapebox

 

Entrez votre mot clé initial dans la boîte intitulée « Type Your Search Keyword(s) Below » :

 

scrapebox mot cle

 

Ensuite, sélectionnez ‘google.fr’ et s’il n’est pas présent dans la liste vous devez le rajouter en cliquant sur « Edit » et en ajoutant « google.fr ».

 

scrapebox config

 

Ensuite cliquez sur « Click to Select Sources » :

 

scrapebox sources

 

Scrapebox est capable de cracher des mots clés en se basant sur tout un tas de sources ! Vous pouvez cliquer sur « ALL » si vous souhaitez utiliser toutes les sources disponibles.

 

Ensuite cliquez sur « Postfix/Prefix »

 

scrapebox postfix-prefix

 

Puis cliquez sur “Append A-Z”.

 

scrapebox appendAZ

 

Ceci va créer une liste de mots clés + des combinaisons de lettres (comme UberSuggest) :

 

scrapebox liste de mots

 

Cliquez sur le bouton « Start » pour générer des idées de mots clés :

 

scrapebox start

 

Vous devriez obtenir une longue liste de résultats dans le champ « Results » :

 

scrapebox resultats mots cles

 

Si vous le souhaitez vous pouvez exclure certains mots clés contenant/ne contenant pas un mot:

 

scrapebox resultats exclusions

 

Pour finir, ils vous suffit d’exporter vos résultats dans un fichier TXT :

scrapebox resultats export

Fichie texte:

scrapebox txt

 

Vous pouvez obtenir le volume de recherche rapidement et facilement pour ces mots clés en allant sur l’outil de planification des mots clés de Google, en cliquant sur « Obtenir des tendances et des données sur le volume de recherche » puis en copiant collant votre liste de mots clés.

 

scrapebox outils de planification google

 

(vous pouvez également télécharger la liste en cliquant sur le bouton « Sélectionner un fichier… » et télécharger un fichier CSV ou .txt)

 

scrapebox outils de planification google fichier

 

 

Outils Google Search Console

 

Parfois, le meilleur mot clé est celui pour lequel vous êtes déjà classé.

 

Qu’est-ce que je veux dire ?

 

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous avez une poignée de pages situées sur la 2e, 3e et 4e page de Google.

 

Parfois, vous découvrez que vous êtes également classé sur les pages internes de Google pour des mots clés de longue traîne que vous n’avez même pas optimisés.

 

Et lorsque vous donnez un peu de boost à ces pages, vous serez habituellement sur la première page après quelques semaines.

 

Vous pouvez facilement trouver des mots clés de 2e et 3e page dans la search console de Google (anciennement Google Webmaster Tools, GWT)

 

Premièrement, connectez-vous à votre compte Search Console et cliquez sur « Traffic de recherche » sur la barre latérale. À partir du menu, choisissez « Analyse de la recherche » :

 

search console google

 

Le haut du tableau compte les mots clés qui vous ont menés sur la première page :

 

google search console search analytics

 

C’est un bel encouragement pour hausser votre confiance, mais ce n’est pas ce qui va vous aider à identifier les mots clés avec lesquels vous êtes situés sur la 2e ou 3e page.

 

Pour les trouver, classez la liste selon la colonne « Position ». Pour cela cliquez sur le titre « Position »

 

google- earch console positions

 

Ensuite, réglez le nombre de lignes pour en afficher « 500 » :

 

google search console pages

 

Continuez à défiler vers le bas jusqu’à ce que vous voyiez une position moyenne à partir de 11.

 

google search- console classement

 

Ensuite, jetez un coup d’œil aux mots clés qui sont classés pour ces positions :

 

google search console mots-cles seconde page

 

Mettez les mots clés prometteurs dans l’outil de planification des mots clés de Google pour vérifier leur volume de recherche.

Si vous trouvez un mot clé ayant du sens pour votre site et qui a un volume de recherche décent, cliquez sur le mot clé.

Cela vous montrera la page de votre site étant classée pour ce mot clé :

 

google search console mot-cle page

 

Enfin, optimisez la page en question avec ce mot clé, dans le but d’améliorer le classement pour ce mot clé et passer en première page de Google.

 

Google Trends

 

Google Trends est l’un de mes outils de recherche préférés.

Cet outil vous montre un volume élevé de mots clés dans votre niche…avant qu’ils apparaissent dans l’outil de planification de mots clés Google.

Mais la fonction la plus utile de Google Trends est qu’il vous permet de vérifier rapidement la popularité d’un mot clé au fil du temps.

Sur le point d’investir 30 000€ pour une campagne SEO ? Il est préférable que vous sachiez si l’intérêt pour certains de vos mots clés dans votre liste croît (ou chute).

Premièrement, allez sur Google Trends et entrez le mot clé pour lequel vous désirez être classé dans le champ de recherche :

 

google trends

 

L’outil vous montrera l’intérêt au fil du temps selon le volume de recherche et les grands titres des actualités :

 

google trends evolution

 

Dans cet exemple, le volume de recherche croit légèrement depuis 2013.

 

Le meilleur scénario est un mot clé comme “marketing digital” dont la popularité croît constamment au fil du temps :

 

google trends evolution marketing digital

 

Astuce : Entrez l’un de vos mots clés cibles dans Google Trends et défilez vers le bas jusqu’à « Recherches Associées » :

 

google trends recherches associees

 

Certains de ces mots clés ont un réel potentiel de vente mais ne sont pas montrés par L’outil de planification de Google…

 

KeywordTool.io

 

KeywordTool.io est un outil génial (et gratuit) qui est PARFAIT pour générer des idées de longues traînes.

Il est similaire à UberSuggest par rapport au fait qu’il tire des résultats de Google Suggestion. Ce qui rend cet outil supérieur sous plusieurs angles est le fait qu’il ajoute un caractère avant ET après le mot clé que vous avez entré.

Par exemple, si vous avez entré « régime faible en glucides » dans UberSuggest, il va rechercher « régime faible en glucides a », « régime faible en glucides c » etc. KeywordTool.io cherchera pour ces mêmes mots clés ET cherchera pour « a régime faible en glucides », « b régime faible en glucides ». Cela signifie que vous obtiendrez davantage de mots clés à partir de la même recherche.

Premièrement, allez sur KeywordTool.io et entrez un mot clé initial dans ce champ :

 

Keyword tool

 

Ensuite, l’outil va cracher une quantité ridicule d’idées de mots clés (jusqu’à 750 pour être exact) :

 

Keyword tool resultat

 

Et voilà !

Drujok

Formation SEO et stratégies de référencement
naturel avancées

Entreprise Accueil A propos Contact
Se connecter
Mentions légales | Politique de confidentialité | Copyright © 2020 drujokweb.fr