Audit SEO: Le Guide Ultime [2020]

audit seoL’audit SEO est une étape cruciale pour le référencement naturel de votre site Internet.

Il permet de comprendre pourquoi les pages de votre site ne sont pas bien positionnées dans les moteurs de recherche.

Grâce à un audit SEO complet vous connaîtrez tous les points à améliorer pour que les fondations de votre site se rapprochent le plus possible de la perfection.

La vérité:

Sans fondations solides votre site n’aura qu’une chance infime d’atteindre le haut du classement de Google et autres moteurs de recherches.

Comme le rappelle Eskimoz, dans son guide sur l’audit seo, c’est même l’étape la plus importante lorsque l’on veut améliorer un site existant.

Dans cet article, je vais vous montrer exactement comment réaliser un audit SEO complet en 2020.

Vous connaitrez toutes les étapes et outils SEO à utiliser pour réaliser votre audit SEO efficacement.

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

Voici les étapes indispensables d’un audit SEO complet (cliquez sur les liens pour un accès rapide):

 

 

Outils Nécessaires Pour Un Audit SEO Complet

 

Avant d’attaquer l’audit SEO vous aurez besoin de préparer les outils suivants:

 

 

Il existe bien entendu d’autres outils SEO, mais ceux listés sont ceux que j’utilise personnellement.

 

Qu’est-ce Qu’un Audit SEO?

 

Voici ma propre définition :

Un audit SEO est une procédure détaillée, divisée en une multitude de tests et réflexions permettant d’évaluer la santé d’un site Internet, ses faiblesses, ses points forts ainsi que de réévaluer la stratégie marketing appliquée au site.

C’est grâce à l’audit SEO (s’il est bien fait) que vous allez pouvoir connaître tous les axes d’améliorations, qu’ils soient purement techniques ou stratégiques.

Le but de l’audit SEO?

C’est d’améliorer le positionnement de chacune des pages de votre site sur une variété de mots clés avec pour objectif de générer plus de trafic qualifié.

Et:

Plus de Trafic qualifié = plus de Leads.

Mais surtout:

Plus de Leads = plus de clients.

 

Pourquoi Faire Un Audit SEO?

 

C’est simple.

Petite comparaison:

Une maison a besoin de fondations solides pour perdurer dans le temps, vous êtes d’accord?

Autrement, elle risque de s’affaisser au fil du temps et peut-être de s’effondrer comme un château de cartes (j’exagère un peu).

On est tous d’accord, je crois, que lorsque l’on remarque qu’une maison a de mauvaises fondations, on en critique immédiatement la qualité du travail qui a été réalisée par le maçon.

Où je veux en venir?

Pour un site c’est pareil.

Si les fondations d’un site sont bâclées, alors on peut dire que c’est un site de mauvaise qualité… non?

En fait pas vraiment pour nous, à première vue.

En revanche:

Pour les moteurs de recherches, un site ayant beaucoup de faiblesses techniques, structurelles, sémantiques et ne répondant pas aux critères imposés par leurs algorithmes, sera considéré comme un site de mauvaise qualité.

Donc:

Ne pas corriger toutes les faiblesses de votre site, équivaut à prendre un faux départ dans votre campagne SEO.

Pourquoi ne pas montrer à Google et les autres que votre site est déjà bien optimisé et possède des fondations solides?

Trop de gens focalisent uniquement sur:

  • la rédaction d’articles de blog à gogo
  • la création de backlinks

Pourquoi?

Parce-que c’est plus marrant que de faire un audit SEO.

Pourtant:

Leur site  ne répond même pas aux exigences de base des moteurs de recherche car ils n’ont jamais fait d’audit SEO.

Enorme erreur.

Ne faites surtout pas la même erreur…

Si vous voulez partir sur de bonnes bases, faites un audit SEO complet de votre site.

 

Quand Devez-Vous Faire Un Audit SEO?

 

Tout va très vite dans le domaine du référencement naturel.

Ce qui fonctionne bien aujourd’hui, sera peut-être plus du tout efficace dans 6 mois.

Google met à jour ses algorithmes une centaine de fois par an.

Pour rester au courant des différents algorithmes de Google, jetez un oeil à cet article de Webrankinfo.

Il est mis à jour régulièrement.

Vous comprendrez qu’il est nécessaire de réaliser des audits SEO régulièrement.

Cela vous permettra de vous assurer que votre site est toujours au top (ou le plus possible).

Je vous recommande d’effectuer un audit SEO au moins 2 fois par an et si possible tous les trimestres.

Pourquoi?

Pour vérifier qu’aucun problème n’a été oublié.

Mais aussi:

Pour identifier d’éventuelles nouvelles faiblesses.

Maintenant que nous avons posé les bases, rentrons dans le vif du sujet.

 

L’Audit SEO En 7 Etapes

 

infographie audit seo

Pour utiliser cette infographie sur votre site web, copiez ce code :

 

Une campagne de référencement naturel réussie est le produit d’une centaine de facteurs de classement positifs.

Pour vous, le but d’un audit SEO peut varier selon vos besoins du moment.

Peut-être que vous souhaitez espionner vos concurrents pour répliquer certaines de leurs stratégies?

Ou peut-être que vous avez besoin d’analyser vos propres mots clés pour trouver de nouvelles opportunités?

Certains auront surtout envie de corriger toutes les faiblesses techniques de leur site web.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez améliorer grâce à un audit SEO…

Suivez ces 7 étapes et vous et votre site web serez très bien partis.

Passons maintenant à la première étape de l’Audit SEO.

C’est parti.

 

Etape 1: Audit de Mots Clés

 

La première chose à faire lors d’un audit SEO est de faire un audit de mots clés.

C’est à dire:

Vérifier si les mots clés que vous aviez sélectionnés lors de votre recherche de mots clés initiale s’avèrent être idéaux ou si au contraire des changements stratégiques seraient préférables.

Mais également:

Trouver de nouvelles opportunités de mots clés gagnants.

Comment faire?

Pour cela vous aurez besoin de re analyser votre liste actuelle de mots clés.

La première chose que vous devez vous demander est:

« Est-ce que je cible les bons mots clés? »

C’est le moment de savoir si ces mots clés sont:

  • Accessibles: c’est à dire pas trop concurrentiels
  • Pertinents: qui sont en rapport assez étroit avec ce que vous vendez
  • Rentables: qui ont le potentiel de déclencher rapidement des ventes

Un bon audit SEO vous aidera à déterminer l’accessibilité, la pertinence et le potentiel de conversion de chacun de vos mots clés actuels.

 

Accessibilité

 

Quand un mot clé est accessible, cela veut dire que votre site a des chances de pouvoir se positionner sur celui-ci.

A quoi bon d’essayer de positionner les pages de votre site sur des mots clés trop ambitieux?

La dure vérité:

Les nouveaux sites Web ne peuvent pas se classer sur des mots clés trop ambitieux.

Pourquoi?

Parce-que:

  • 1. Les sites qui se classent sur des mots clés compétitifs sont âgés, et ont déjà gagnés la confiance de Google.
  • 2. Ces mêmes sites ont une autorité de domaine (DA)  beaucoup plus élevée que celle de votre site parce-que cela fait des années qu’ils acquièrent des backlinks.
  • 3. Puisqu’ils se classent sur des mots clés concurrentiels, cela signifie également qu’ils ont un budget beaucoup plus élevé que le vôtre. Cela leur permet ainsi d’acheter des placements de liens à haute autorité afin de maintenir leur position.
  • 4. Enfin, les sites qui existent depuis longtemps ont plus de chance de posséder une grosse liste d’abonnés, ce qui leur permet de récolter une quantité non négligeable de backlinks à chacune de leur publication d’articles de blogs…

Soyez réaliste et basez-vous sur des données réelles.

Lors d’un audit SEO il est très fréquent de redéfinir une liste de mots clés bien moins concurrentiels.

Souvent ce sont des mots clés de longue traîne.

Voilà pourquoi:

  • 1. Il est plus facile de se positionner sur ce type de mots clés
  • 2. Leur intention d’achat est bien souvent très supérieure, donc tout bénéf.

 

Pertinence

 

Connaissez-vous Hubspot?

C’est une plateforme inbound qui aide les entreprises à augmenter leur croissance grâce à ses outils marketing, ventes et son CRM.

Leur site génère des tonnes de trafic.

Regardez ça :

 

ahrefs

 

Quasiment 5 Millions de visites par mois qui proviennent des moteurs de recherches!

Ca fout le vertige.

Ok, maintenant regardons quels sont les mots clés qui leur génèrent le plus de trafic.

 

 

Mots clés traduits en français:

  1. Télécharger via Youtube (un article expliquant comment télécharger et sauvegarder des vidéos Youtube).
  2. Faire des Gifs (un article expliquant comment créer des Gifs animés).
  3. Modèles de CV (11 modèles de CV Word) .

Oh Boy… sérieusement?

A votre avis, quel pourcentage de gens ayant tapés ces 3 mots clés sont intéressés par les outils Marketing de Hubspot?

Mmmm…

Pas grand monde.

En revanche, prenons l’exemple cette fois-ci du site de Ahrefs.

 

 

Quasiment 20 fois moins de trafic que celui de Hubspot…

Mais regardez les 4 mots clés qui drainent le plus de trafic vers leur site:

 

 

Mots clés traduits en français:

  • 1. Ahrefs
  • 2. Trafic Site Web
  • 3. Recherche de mots clés
  • 4. Soumettre sites aux moteurs de recherches

Même question:

A votre avis, quel pourcentage de gens ayant tapés ces 4 mots clés sont intéressés par leur outil SEO « Ahrefs » ?

Enormément.

Leur trafic est super qualifié.

Vous comprenez l’intérêt de créer du contenu ultra pertinent, qui drainera (peut-être) moins de trafic mais qui fera sans aucun doute beaucoup plus plaisir à votre banquier…

 

Intention Commerciale

 

Il s’agît de la capacité d’un mot clé à convertir les visiteurs en clients.

Plus l’intention commerciale est élevée, plus le mot clé a le potentiel de générer du cash.

Il existe plusieurs types de mots clés mais voici les 3 qui nous intéressent:

 

Les mots clés transactionnels

 

Il s’agît de mots clés comme :

  • Baskets adidas pas chères
  • Acheter chemises en ligne
  • Réserver billets avion…

Inutile de vous expliquer que ces mots clés sont tapés par des gens qui souhaitent effectuer un achat très rapidement.

Ils ont donc tous une intention commerciale élevée.

Devez-vous en inclure dans votre contenu?

Oui, absolument.

 

ASTUCE:

Créez des articles de blog de grande qualité, faciles à promouvoir auprès des blogueurs évoluant dans votre secteur d’activité. Ainsi vous pourrez obtenir plus de partages sociaux et des backlinks de qualité.

Ensuite, insérez des liens internes pointant vers vos pages produits et services afin de transmettre l’autorité de la page (article de blog). Il faut bien entendu utiliser les mots clés transactionnels dans le texte de l’ancre du lien.

 

Les mots clés Produits et Services

 

Comme son nom l’indique un tel mot clé décrit un produit ou service recherché par l’internaute. Il peut s’agir du nom d’une marque d’un produit, le nom d’une prestation de service, d’un produit ou catégorie de produits.

Par exemple:

  • comparaison appareils photos
  • avis smartphones
  • meilleur micro pc
  • chaussures NIKE
  • Iphone 8
  • création de sites
  • ordinateur pas cher

Ces mots clés convertissent moins bien que les mots clés transactionnels mais ont quand même une intention commerciale élevée.

Une personne cherchant des avis sur les smartphones ou comparant des appareils photos a tendance à vouloir passer à l’achat sous peu.

Devez-vous en inclure dans votre contenu?

Oui, absolument.

De temps en temps, quand vous en avez l’opportunité.

 

Les mots clés informationnels

 

Contrairement aux deux premières catégories de mots clés, vues plus haut, celle-ci constitue la grande majorité des termes de recherches tapés par les internautes.

Il s’agît de tous les mots clés ou phrases utilisés pour rechercher une information.

Quelques exemples concrets:

  • Comment maigrir vite
  • Astuces pour générer du trafic
  • Meilleures façons pour apprendre anglais
  • recettes cuisine vegan

 

Suivi De La Performance De Vos Mots Clés

 

Saviez-vous que le positionnement d’un mot clé varie selon:

  • 1. le type d’appareil que vous utilisez (ordinateur ou mobile)
  • 2. l’endroit où vous vous trouvez au moment de faire la recherche.

C’est pour cela qu’il est primordial de suivre l’évolution de vos mots clés par type d’appareil et par situation géographique.

Mais aussi:

Il est aujourd’hui impossible de connaître le trafic exact que génère UN mot clé donné.

En revanche:

Vous pouvez savoir combien de trafic une page est capable de générer et quels sont les mots clés sur lesquels elle se positionne.

Il est ainsi possible de connaître « la valeur » d’une page, plutôt que celle d’un mot clé.

Pour suivre le positionnement de vos mots clés, il est préférable de focaliser sur une poignée de mots clés seulement.

Veillez à choisir quelques mots clés par catégorie de mots clés:

  • 5-10 mots clés à intention commerciale élevée
  • 5-10 mots clés de longue traine
  • 2-5 mots clés de marque (votre société ou marque)

Pour mesurer la performance des mots clés vous devez, au préalable,  identifier des objectifs:

1/ Etre capable d’attribuer des gains ou pertes de trafic:

  • Suivi global,
  • Suivi par situation géographique,
  • Suivi par types d’appareils,
  • Suivi par page.

2/ Identifier les pages qui ont besoin d’amélioration et ayant un fort potentiel de trafic avec peu d’effort

  • Mots clés pour lesquels des pages de votre site se positionnent déjà en page 2,
  • Mots clés pour lesquels des pages de votre site se positionnent déjà entre la position 4 et 7,
  • Mots clés inexploités,
  • Mots clés de longue traine.

3/ Identifier les mots clés des concurrents actuels et futurs

  • Suivre les noms de domaine qui reviennent le plus souvent sur la page 1 et 2 pour tous vos mots clés,
  • Suivre chaque concurrent pour détecter de nouvelles opportunités de mots clés et contenus.

Pour faire le suivi de positionnement des mots clés, j’utilise SEMRush.

Voici une vidéo faite par l’équipe SEMRush France à propos du suivi de positionnement dans l’outil:

 

 

Trouver De Nouvelles Opportunités De Mots Clés Grâce à La Console Google Search

 

Maintenant, laissez-moi vous montrer comment vous pouvez trouver des opportunités vraiment facilement.

Pour cela, je vais utiliser le planificateur de mots clés de Google et la Console Google Search.

1. Allez sur la Google Search Console et cliquez  sur Etat → Performances, puis sélectionnez dans le champ Date , les 3 derniers mois.

 

gsc1-

 

2. cliquez ensuite sur les rectangles colorés Nombre Total d’impressions et Position Moyenne.

Petit rappel:

  • Nombre Total d’impressions: Nombre de fois où une de vos pages est apparue dans les résultats de Google
  • Position Moyenne: classement moyen sur la page des résultats de Google.

 

 

3. Enfin, triez les résultats de la  Position la plus élevée à la moins élevée.

Jetez un œil sur les mots clés qui permettent de classer vos pages en bas de la première page ou sur la deuxième page des résultats de Google.

Autrement dit les positions de 6 à 20.

Et regardez si certains mots clés obtiennent beaucoup d’impressions.

Dans mon cas, j’ai repéré le mot clé « Google Actualités ».

 

 

Mon tutoriel sur le référencement sur Google Actualités se positionne seulement 14 ème et le nombre d’impressions est de plus de 12000.

Mon article est apparu 12642 fois dans les Serps de Google les 3 derniers mois.

Sur ce mot clé je suis capable de générer pas mal d’impressions alors que je suis classé sur la deuxième page…

Alors imaginez si je passe un peu de temps à optimiser cette article de blog pour ce mot clé…

Passez un peu de temps dans votre console Google Search, vous y trouverez sans aucun doute des pépites.

En plus des mots clés initiaux sur lesquels vous souhaitez vous positionner, ajoutez les nouvelles variations de mots clés que vous aurez trouvées durant l’analyse de votre compte Google search Console.

 

Etape 2: Audit De La Concurrence

 

Analyser la concurrence est primordial au début d’une campagne de référencement naturel (et très utile régulièrement).

Trop de gens font l’impasse sur cette étape.

Ils préfèrent directement rechercher des mots-clés, créer et optimiser leurs contenus et créer des backlinks.

Mais cette étape vous permet de comprendre exactement:

  • 1. Quels sont vos concurrents,
  • 2. Quelle est leur stratégie de mots-clés,
  • 3. Quelle est leur stratégie de Netlinking,
  • 4. Quels contenus leur permet de générer du trafic qualifié.

Une véritable mine d’or.

Cela vous permet d’identifier de nouvelles opportunités auxquelles vous n’auriez pas pensé sans cette analyse.

Grâce a l’audit de la concurrence vous saurez exactement quelles tactiques fonctionnent dans votre secteur ou niche et ce que vous allez devoir améliorer  dans votre stratégie pour voir votre site grimper dans le classement.

En voyant les faiblesses et les points forts de vos concurrents vous allez pouvoir déterminer la difficulté et les efforts nécessaires qu’il va falloir faire durant votre campagne SEO pour être meilleur qu’eux.

Pour résumer, un bon audit de la concurrence va permettre de :

  • 1. Voir si un mot clé est trop concurrentiel.
  • 2. Comprendre quels types de contenus fonctionnent le mieux pour vos concurrents.
  • 3. Analyser le profil de liens de vos concurrents, dans le but de découvrir de nouvelles opportunités de liens.

 

Analyser le niveau de concurrence sur vos mots clés actuels

 

Il s’agît d’analyser l’autorité de Page (PA) et l’autorité du domaine (DA) des 10 sites présents sur la première page  des résultats de Google.

Pour cela vous aurez besoin d’installer la barre d’outil Moz.

Admettons que vous souhaitiez vous positionner sur le mot clé “marketing de contenu”.

Saisissez alors  “marketing de contenu” dans Google et attendez les résultats:

 

recherche google

 

Nous cherchons ici, des sites dont le DA est inférieur à 40.

Nous constatons que le deuxième et le troisième site sont dans ce cas.

Le DA – autorité de domaine, est une excellente jauge pour déterminer si oui ou non un mot clé mérite d’être considéré.

Cette étape permet d’éliminer très rapidement une première série de mots clés de votre liste.

Garder  à l’esprit:

La mesure du niveau de concurrence est relative.

Par exemple, il serait impensable pour un site fraichement créé de viser le mot clé “marketing de contenu”.

Pourquoi?

Un site nouvellement créé (avec nom de domaine neuf) n’aura aucune autorité aux yeux de Google et sera totalement ignoré au début.

Le DA d’un nouveau nom de domaine est égal à 1/100.

En revanche:

Si votre site a été créé il y a plusieurs années et possède une autorité de domaine décente (ex: 38/100), vous pouvez essayer de vous positionner sans problème.

Pour aller plus loin, lisez ce guide sur L’analyse de la concurrence d’un mot clé.

 

Identifier Vos Concurrents

 

Le but ici est de lister tous les concurrents qui arrivent à se positionner sur la première page des résultats de Google sur chacun de vos mots clés.

N’hésitez pas également à rajouter dans la liste d’autres concurrents directs auxquels vous pensez.

Pour trouver quelques uns de ces concurrents, dans un premier temps, vous pouvez utiliser l’outil SEMRush.

Une fois dans l’outil, vous devez saisir le nom de domaine de votre site (sans https://www).

 

 

Une fois l’analyse lancée, descendez jusqu’à la section Principaux Concurrents Organiques → Lire le rapport détaillé.

 

 

Triez ensuite par mots clés communs en cliquant sur la petite flèche du bas.

 

 

Parcourez la liste et sélectionnez uniquement ceux qui vous paraissent pertinents et qui ont un trafic décent.

Je vous conseille de passer quelques secondes ou minutes sur chaque site pour valider la pertinence.

Par défaut SEMRush vous montre les concurrents organiques sur ordinateur.

Pour voir les concurrents sur mobile, cliquez sur le bouton Mobile.

 

 

Vous verrez que les résultats sont assez différents.

 

 Analyse d’écart (Gap Analysis) Sur Les Mots Clés

 

L’analyse  d’écart sur les mots clés consiste à espionner les concurrents afin de déterminer quels sont les mots clés sur lesquels leur site se positionne bien et le vôtre non.

A partir de là, il suffit de faire du « reverse-engineer » afin de comprendre pourquoi ces concurrents arrivent à se positionner mieux que vous et déduire des solutions pour que vous puissiez également vous classer sur ces mots clés.

Voici quelques solutions efficaces:

  • Retravailler sur les balises Méta,
  • Améliorer l’architecture du site,
  • Améliorer et optimiser un contenu existant,
  • Créer un nouvel article de blog spécifique à un thème,
  • Construire des liens pointant vers le contenu qui doit se positionner sur les mots clés désirés.

Pour effectuer ce Gap Analysis dans SEMRush, il vous suffit de vous rendre sur Analyse des opportunités→ Possibilités de mots clés.

 

 

Saisissez votre nom de domaine et celui de vos concurrents.

Vous pouvez comparer jusqu’à 5 sites.

Ensuite cliquez sur Valider.

 

 

Vous pouvez ensuite exporter les résultats aux formats Excel ou CSV et trouver de nouvelles idées de mots clés.

 

 

Analyse d’écart (Gap Analysis) Sur Les Backlinks

 

Aimeriez-vous avoir devant les yeux la liste de toutes les backlinks que votre site ne possède pas mais que vos concurrents ont réussi à obtenir?

OK.

Pour cela je vais encore utiliser SEMRush.

Décidément…

Cette fois-ci cliquez sur Possibilités de Backlinks.

 

 

Puis indiquez les différents noms de domaine de vos concurrents.

Vous aurez ainsi devant les yeux tous les domaines référents pointant vers les sites de vos concurrents.

Pour connaître en détail toutes les pages et backlinks provenant d’un domaine référent, cliquez sur le lien bleu (comme dans l’exemple ci-dessous).

 

 

En examinant les backlinks de chaque concurrent, vous aurez ainsi une liste d’opportunités de backlinks à portée de main…

 

Espionner Vos Concurrents Pour Voler Des Idées De Contenus

 

Une des grands forces de SEMRush est de découvrir instantanément tous les mots clés sur lesquels vos concurrents se positionnent et quels sont les contenus qui leur permettent d’obtenir de si bons résultats.

Pourquoi passer un temps fou à chercher des idées de mots clés et de contenus qui pourront peut-être vous apporter du trafic alors qu’il vous suffit de piquer les idées chez les concurrents et produire du meilleur contenu qu’eux.

Sérieusement…

Vous êtes à un clic de connaître tous les mots clés et contenus qui génèrent réellement du trafic organique chez vos concurrents.

Vous n’avez qu’à copier et améliorer.

Tentant non?

Imaginez le nombre d’heures, de jours et même de semaines que vous allez économiser…

C’est tout simple:

Ouvrez SEMRush et tapez le nom de domaine du premier concurrent.

Puis laissez l’outil analyser le site.

Descendez jusqu’à la section Meilleurs mots clés organiques et cliquez sur le bouton Lire le rapport détaillé.

 

 

Allez ensuite à la section Top pages pour voir les pages qui génèrent le plus de trafic chez votre concurrent.

 

 

Vous pourrez alors jeter un oeil aux contenus de chaque page pour vous en inspirer…

 

 

Faites ça avec tous vos concurrents et listez toutes les idées de mots clés et contenus que vous pourrez utiliser pour votre propre site ou ceux de vos clients.

 

A présent laissez moi vous montrer comment réaliser une analyse technique.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 3: Audit SEO Technique

 

Contrairement à ce qu’il se dit, l’audit technique n’est pas si compliqué à réaliser si vous avez les bonnes méthodologies et si vous utilisez les bons outils.

Cependant:

Gardez en tête que votre site a probablement des dizaines, voire centaines de problèmes techniques.

Et:

Il est toujours possible d’améliorer votre site d’un point de vue technique.

Cette étude de SEMRush réalisée en 2017 montre que :

  • Plus de 80% des sites analysés possèdent des liens morts (erreur 404)
  • Plus de 65% des sites ont du contenu dupliqué.

L’audit SEO technique vous permet de découvrir beaucoup d’erreurs qui peuvent être corrigées rapidement et qui auront un effet bénéfique quasi immédiat pour votre site.

Nous voulons tous posséder un site qui se positionne mieux, qui génère plus de trafic et qui ramène plus de clients.

L’une des étapes clés:

Corriger toutes les erreurs techniques présentes sur votre site web.

Les problèmes techniques peuvent vraiment pourrirent les performances SEO de votre site.

Voyons comment réaliser un audit SEO technique.

C’est parti.

 

1/ Parcourir (Crawler) L’intégralité De Votre Site

 

Si vous souhaitez générer un rapport d’audit SEO technique visuel vous montrant très vite les erreurs techniques de votre site ou de celui de votre client alors il existe plusieurs outils disponibles sur le marché.

Pour ma part, lorsque je veux avoir rapidement une vue d’ensemble j’utilise SEMRush.

Il vous suffit d’utiliser l’outil d’audit technique.

Pour cela, sélectionnez SEO Toolkit.

 

 

Puis cliquez sur Audit de Site.

 

 

Ensuite vous devrez saisir l’url du site à analyser puis lancer l’analyse.

Une fois l’analyse terminée, vous pourrez accéder au tableau de bord suivant:

 

 

Pour accéder au détail des problèmes, cliquez sur l’onglet Problèmes.

 

 

Pour une vue plus graphique de l’audit SEO technique, vous pouvez cliquez sur Statistiques.

 

 

Il existe d’autres outils pour générer des rapports d’audit SEO technique comme Ahrefs, DeepCrawl mais ils n’existent qu’en anglais.

Retenez une chose:

Pour avoir une vision globale de tous les problèmes techniques de votre site, ce genre d’outils de génération de rapport d’audit seo est très intéressant…

cela dit:

Pour un audit technique en profondeur, je vous conseille, sans aucune hésitation, de crawler votre site avec l’outil Screaming Frog SEO Spider.

Cet outil vous permet de déceler beaucoup de problèmes techniques…

Il existe en version gratuite, qui permet de crawler 500 URLs maximum.

Si votre site est plus gros je vous conseille d’investir dans cet outil.

Si vous avez la version payante, vous pouvez configurer le crawling en cliquant sur Configuration → Spider.

 

 

Cliquez sur OK et tapez l’URL de votre site.

 

 

Cliquez sur le bouton Start, et le crawl va se lancer.

 

 

Vous devez vous demander à présent:

« Ok, mais comment exploiter ces données? »

Pas de panique:

C’est exactement ce que je vais vous expliquer un peu plus loin…

Mais d’abord vérifions si le site est bien indexé.

 

2/ Est-ce Que Votre Site Est Correctement Indexé?

 

Votre site web peut obtenir du trafic organique uniquement si vos pages sont indexées dans Google.

C’est pourquoi c’est toujours une bonne idée de vérifier si l’intégralité de votre site est correctement indexé.

Un bon endroit par où commencer est votre fichier robots.txt.

 

robots.txt

 

Des fois, par accident, les propriétaires ou développeurs de sites bloquent le crawl de leur site par les moteurs de recherches.

C’est pourquoi vous devez impérativement auditer votre fichier robots.txt afin d’être certain qu’il n’empêchent par les robots d’indexation d’explorer certaines pages indexables.

La commande que vous avez besoin de vérifier dans votre fichier robots.txt  est  “disallow”.

 

robots.txt

 

Si vous configurez mal votre fichier robots.txt, vous êtes susceptible d’empêcher la bonne indexation de votre site par les moteurs de recherche.

La commande spécifique que vous devez repérer est “Disallow: /” – ceci indique aux robots de ne pas crawler votre site ou partie de votre site.

Remarque: bloquer le crawl n’empêche pas l’indexation. Si robots.txt indique qu’une page ou ressource ne doit pas être explorée par les moteurs de recherche, celle-ci peut être indexée si elle ne possède pas d’instruction noindex et que des liens pointent vers elle.

 

Sitemaps

 

Votre site doit posséder une sitemap car cela aide à l’indexation.

Si votre site est sur WordPress, Yoast va automatiquement en créer une pour vous.

SI vous n’utilisez pas Yoast, vous pouvez installer le  plugin XML Sitemap

Pour ceux qui ont un site non WordPress, vous devrez  faire cela à l’ancienne.

 

Recherche “site:” 

 

Allez sur Google puis tapez  “site:votresite.com”.

 

sitesearch

 

Ceci vous indiquera si votre site est plutôt bien indexé ou non.

Si votre site n’est pas affiché en premier, cela signifie que vous avez certainement été sanctionné par Google.

Ou:

Peut être que vous empêchez les moteurs de recherches d’indexer votre site web.

Passons à présent à une analyse plus poussée grâce à Screaming Frog.

 

3/ Y’a T-il Cannibalisation De Mots clés?

 

L’un des problèmes les plus embêtants à vérifier durant un audit SEO technique est la cannibalisation de mots clé.

Le terme ”cannibalisation de mots clés” signifie que 2 pages se battent pour se positionner sur le même mot clé, et sont donc en concurrence directe.

Ce phénomène peut perturber Google et le forcer à prendre une décision pas toujours juste…

Dans ce cas Google se demande:

« Quelle page est la  “meilleure” pour cette requête?

Il est donc toujours préférable de guider Google au lieu de le laisser prendre cette décision.

Vous devez vous débarrasser de toute cannibalisation de mots clés.

Il existe une forme de cannibalisation de mots clés qui est très fréquente:

Lorsque vous optimisez la page d’accueil ET une page interne pour le même mot clé.

Ceci est plus fréquent lors d’une optimisation pour du référencement naturel local.

Exemple:

Prenons l’exemple d’un consultant SEO situé à Paris.

La page d’accueil aurait dans la balise titre :

“Consultant SEO à Paris | Agence de référencement »

Et une autre page interne serait optimisée de la sorte:

“Meilleur consultant SEO à Paris | Agence de référencement”

Ceci doit être éviter.

Choisissez une seule page à optimiser pour le terme  “Consultant SEO à Paris” et « désoptimiser » la page concurrente.

Il existe une autre sorte de cannibalisation de mots clés que vous devez vérifier et cela a un rapport avec votre blog.

Il n’y a aucun soucis si vous écrivez du contenu à propos d’un sujet, plusieurs fois.

Mais si cela devient excessif, cela peut causer des confusions.

Google va lutter pour comprendre quelle page est la plus pertinente pour ce même mot clé.

Plus important encore:

Google veut que vous écriviez du contenu :

  • Qualitatif,
  • Bien pensé,
  • Compréhensible,
  • Unique.

Il ne veut pas d’article court, maigrichon, qui n’explique pas un sujet en profondeur.

Il y a bien sûr des exceptions à la règle, mais d’une manière générale le contenu court doit être évité pour la plupart des business.

Gardez en tête qu’un contenu de qualité et bien écrit aura de bien meilleures performances dans les moteurs de recherches et conduira à une meilleure implication de votre audience.

En revanche :

Un contenu court et de mauvaise qualité conduira probablement à une cannibalisation de mots clés.

Conséquence:

Google pourrait interprétait votre activité comme une simple manipulation de mot-clés de longue traîne.

Si cela venait à arriver, l’algorithme Panda pourrait frapper votre site de plein fouet.

Ceci étant dit, laissez-moi vous montrer à présent comment repérer rapidement les cannibalisations de mots clés:

Ouvrez  Screaming Frog SEO Spider.

Saisissez l’URL de votre site et appuyez sur Start:

 

screaming frog seo spider

 

Puis allez sur Page Titles.

 

screaming frog seo spider 2

 

Saisissez un de vos mots clés dans la barre de recherche (cela vous montrera toutes les pages étant en concurrence pour ce mot clé).

 

screaming frog seo spider 3

 

Ensuite regardez toutes les pages contenant ce mot clé dans leur balise titre afin d’identifier les pages en concurrence directe.

 

4/ Y’a T-il Des Problèmes De Redirections?

 

Il existe quatre sortes de redirections susceptibles de pénaliser les performances SEO de votre site:

  • 1. Les redirections 302
  • 2. Les redirections en chaine
  • 3. La version « non www » sans redirection 301 vers la version « www »
  • 4. La version « non sécurisée » d’un nom de domaine sans redirection 301 vers une version « sécurisée »

Commençons par les redirections 302.

 

Redirections 302

 

Les redirections 302 sont des redirections “temporaires” et ne transmettent aucune autorité.

Les redirections 302 ont besoin d’être changées en redirections 301 pour transmettre de l’autorité à travers les liens.

Pour vérifier si vous avez des redirections 302, ouvrez Screaming Frog SEO Spider.

1. Saisissez l’URL du site à scanner et cliquez sur Start

2. Allez sur l’onglet “Response Codes

3. Cliquez sur le menu déroulant “Filter” et sélectionnez “Redirection 3xx

4. Cliquez sur “Export”pour exporter toutes les redirections 302.

 

screaming frog seo spider 4

 

Redirections en chaîne

 

Les redirections enchaîne sont représentées par une suite de redirections 301 interconnectées.

Par exemple:

 

redirections en chaine

 

Le fait de casser la chaîne permettra de transmettre toute l’autorité directement à la page de destination (au lieu d’une autorité partielle).

Voici comment vérifier si vous avez des redirections en chaine grâce à Screaming Frog SEO Spider:

1. Allez sur Configuration → Spider

2. Cliquez sur Advanced,  sélectionnez Always Follow Redirects, puis cliquez sur Ok

3. Saisissez l’URL à scanner puis cliquez sur Start

4. Une fois l’analyse terminée, allez dans ReportsRedirect Chains

 

redirections en chaine2

 

Est-ce que la version non préférée (sans www) du domaine a bien une redirection 301 vers la version préférée (www)?

 

Vous devez choisir une version à montrer aux visiteurs.

Certains préfèrent afficher  http://www.nomdusite.com  alors que d’autres préfèrent http://nomdusite.com.

Quelque soit la version que vous choisissez de montrer, cela n’aura aucun impact sur la performance du SEO.

Google les traite de manière identique, donc tout dépend des goûts de chacun.

Les problèmes apparaissent lorsque vous ne redirigez pas la version non préférée vers la version préférée.

Par exemple:

Imaginons que vous souhaitiez utiliser  www.supersite.com.

Dans ce cas la version avec « www » devient votre domaine préféré.

Et donc:

Le non-www. devient votre domaine non-préféré et vice versa.

Vous devez faire une redirection 301 de votre domaine non-préféré vers le préféré.

Autrement, vous allez finir avec deux sites dupliqués ET vous allez laisser couler de l’autorité… comme une fuite d’eau.

J’ai remarqué que beaucoup de sites web codés entièrement sur mesure, souffraient de ce problème.

Les développeurs sous estiment en général les répercussions que cela a.

Très souvent ils n’effectuent aucune redirection 301 de la version non-préférée vers la préferée.

Cela résulte donc souvent en deux sites webs dupliqués…

J’utilise cet outil pour voir si tout est propre en termes de redirection.

 

redirect-checker

 

Est-ce que la version non sécurisée du site a une redirection 301 vers la version sécurisée?

 

Admettons que la transition vers du SSL ne se soit pas déroulée de manière très propre.

Beaucoup de webmasters ou propriétaires de sites ont pris la décision de sécuriser leur site avec un certificat.

Mais, beaucoup d’entre eux font face à des difficultés pour implémenter le certificat.

Ils oublient d’effectuer une redirection 301 de la version non sécurisée (http) du site vers la version sécurisée (https).

Ceci a un effet similaire au fait de ne pas rediriger un domaine sans www vers un domaine ayant un www (vice et versa).

Identifier le problème est simple:

1. Allez sur votre site : https://www.votresite.com/.

2. Dans la barre d’adresse supprimez le “s” de http et tapez sur la touche « entrée ».

Cela devrait automatiquement se rediriger vers https://www.votresite.com.

Dans le cas contraire, il va falloir réparer ça.

Vous pouvez également utiliser l’outil cité plus haut pour faire la vérification de ce point.

 

5/ Y-a T-il Des Balises Méta Dupliquées?

 

Le contenu dupliqué peut vraiment nuire à votre site web et éventuellement provoquer une pénalité Panda.

Les sites e-commerce sont plus sujets aux contenus dupliqués parce-qu’ils copient en général les descriptions des produits fournis par les fabricants.

Pour couronner le tout:

Ils utilisent aussi des Méta données standardisées pour ces pages.

Cela créer un véritable « Tsunami » de contenus dupliqués.

Laissez-moi vous montrer les problèmes rencontrés avec la duplication des META données, dans un premier temps.

j’aborderai l’aspect contenu dupliqué un peu plus loin dans la section « Audit de contenu ».

 

Duplication des balises META Description

 

La duplication des métadonnées est plus fréquente chez les sites e-commerces.

Ceci est dû au fait que beaucoup de sites e-commerces contiennent beaucoup de pages affichant des produits similaires.

Ainsi, les propriétaires de sites ou webmasters, copieront tout simplement les mêmes balises META description sur toutes les pages, par pure fainéantise.

Ceci n’est pas du tout une bonne pratique.

Si votre site a beaucoup de pages similaires, vous devez consolider tout ça.

Il n’y a aucune raison d’avoir plusieurs pages pour chaque déclinaison de couleur ou taille pour un même produit.

Une fois que vous avez réglé ce problème, vous pourrez écrire des descriptions uniques pour chaque page.

Oui, j’ai bien dit chaque page.

Sérieusement.

Vous devrez faire votre possible pour avoir des métadonnées et des contenus uniques sur chacune des pages de votre site.

Cela va prendre pas mal de temps et d’effort, mais cela en vaut vraiment la chandelle.

Vous n’êtes pas obligé de faire tout ça en un jour.

Pour trouver les META données dupliquées vous pouvez utilisez Screaming Frog SEO Spider et Google Search Console.

Commençons par Screaming Frog:

Saisissez l’URL de votre site et cliquez sur START

Allez sur Meta Description, dans le menu déroulant  Filter sélectionnez Duplicate, puis Export.

 

metadescriptions

 

Une autre manière de faire est d’utiliser Google Search Console.

 

A NOTER:

A l’heure où j’écris ce guide, la nouvelle version de la Google Search Console n’inclut pas encore la section « Améliorations HTML ». Par conséquent vous devrez utiliser l’ancienne version pour cette étape.

 

Allez dans Google Search Console puis Apparence dans les résultats de recherches et enfin  Améliorations HTML:

 

search console

 

Dans cette section vous trouverez toutes les duplications des balises META description et balises title.

 

 

6/ Y-a T-il Des Erreurs 404 (Avec Du Jus De Référencement)?

 

Les erreurs 404 ne sont pas toutes égales.

D’abord, laissez moi éclaircir ce mythe qui dit que  “toutes les erreurs 404 sont mauvaises pour le référencement naturel”.

Ceci est faux.

Les erreurs 404 représentent une manière efficace d’indiquer aux moteurs de recherche que des pages n’existent plus.

Lorsqu’un moteur de recherche comme Google détecte une erreur 404, il supprime la page de son index.

Vous pouvez donc faire cela de manière intentionnelle.

Réfléchissez un instant:

Voudriez vous que quelqu’un trouve une de vos pages avec erreur 404 via Google?

Bien entendu que Non.

Google les supprime car elles sont inutiles pour les utilisateurs.

Cela étant dit:

Il y a des pages avec erreurs 404 qui peuvent impacter négativement les performances de votre site: celles qui possèdent des backlinks.

Ce type de pages 404 fait perdre de l’autorité à votre site.

Ce qu’il faut faire:

Rediriger ces pages 404 vers des pages ayant le même thème sur votre site.

Ainsi vous récupérez le flux d’autorité de ces pages.

Si vous ne trouvez pas de pages traitant du même thème alors redirigez-les tout simplement vers votre page d’accueil.

Pour trouver les erreurs 404, je vous recommande d’utiliser à nouveau la Google Search Console.

Sur le menu latéral gauche, cliquez sur Couverture.

Vous verrez alors, sur le tableau de bord, toutes les erreurs  dont les « URLs envoyées introuvables (404) ».

 

 

7/ Est-ce Que L’architecture De Votre Site Est Optimisée Pour Le Référencement Naturel?

 

Beaucoup d’audits SEO n’incluent pas l’analyse de l’architecture du site.

Et vous savez quoi?

C’est une énorme erreur.

La majorité des sites internet ne sont pas conçus avec le référencement naturel en tête.

Ce qui, en fait, n’est pas une mauvaise chose.

En effet, beaucoup construisent leur site en pensant à ce que voudraient voir leurs futurs clients.

Vous devriez toujours focaliser sur ce que souhaites les utilisateurs / visiteurs de votre site lorsque vous optimisez votre site.

Mais:

Vous aurez quand même besoin de guider et satisfaire les moteurs de recherches.

Une architecture de site optimisée, permet de satisfaire à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherches.

Lorsque vous analysez l’architecture de votre site, vous devez vous posez les questions suivantes:

  • Est-ce que la navigation est propre ou fouillie ?
  • Est-ce que les liens internes utilisent des textes d’ancres optimisés?
  • Puis-je améliorer la navigation pour la rendre plus facile pour les utilisateurs et les moteurs de recherches?

 

8/ Est-ce Que La Structure Des URLs Est Optimisée Pour Le Référencement Naturel?

 

J’analyse toujours la structure des URLs pendant les audits SEO afin d’être certain qu’elles soient « SEO friendly ».

Mais:

Je suis très prudent également.

Il ne faut pas modifier la structure d’une URL lorsque le site a déjà de bonnes performances.

Pourquoi ?

Parce-que cela oblige à faire une redirection 301 de l’ancienne URL vers la nouvelle URL.

Les redirections 301 ne donnent pas toujours les mêmes résultats.

Certaines ne vous enverront pas l’autorité et « trust » provenant de l’ancienne URL.

Cela peut se terminer par une perte de positionnement pendant un certain laps de temps.

Changer votre URL pour une version plus optimisée et propre aidera probablement votre site sur le long terme.

Vous devez juste accepter de perdre un peu de trafic organique en amont.

Ou alors:

Ne changez pas vos URLs.

Maintenant, si le site ne se positionne pour aucun mot clé, je vous conseille toujours d’améliorer la structure des URLs (si besoin).

 

URLs sur-optimisées

 

Pour tenter de pigeonner les moteurs de recherche, certains vont faire du bourrage de mots clés dans leurs URLs.

Evidemment cela est une très mauvaise pratique.

En fait, cela pénalisera peut être même la performance de votre site en termes de référencement.

Voici un exemple de bourrage de mots clés dans une URL que l’on rencontre assez souvent:

http://www.chemises-hommes.fr/chemises-hommes/chemises-hommes-manches-courtes

Comme vous pouvez le constater, “chemises hommes” apparaît trois fois dans l’URL.

Que cela soit intentionnel ou non, cela aura pour effet de pénaliser la performance de la page.

 

9/ Est-ce Que Les Liens Internes Sont Construits Correctement?

 

Un maillage interne réalisé de manière inefficace et non stratégique peut perturber les moteurs de recherches.

Les liens internes sont censés être le plus clair possible et ont des mots clés exacts dans leur texte d’ancre.

Si vous avez une page à propos de “chemises en jeans”, vous devrez créer un lien avec comme texte d’ancre “chemises en jeans”.

Ce concept semble simple, n’est-ce pas ?

Malheureusement, Je vois ce problème sans arrêt lorsque je réalise des audits SEO.

Trouver des liens internes non efficaces n’est pas une tâche facile…

Vous devez y aller page par page pour les identifier et les optimiser.

C’est, selon moi, l’une des améliorations « on-page » la plus coûteuse en temps.

Pour éviter que cela se produise, faites juste attention à toujours suivre les bonnes pratiques en termes de maillage interne.

La majorité des textes d’ancres de vos liens internes devraient inclure des mots clés exacts ou partiels.

 

10/ Est-ce Que Votre Site S’affiche Assez Rapidement?

 

La vitesse de chargement de votre site impacte directement l’expérience utilisateur de manière positive ou négative.

C’est pour cela que ce critère est très important.

Utilisez  Pingdom et Google’s website speed tool pour effectuer cette analyse.

Si votre site met plus de 3 secondes pour se charger, dites-vous bien que vous avez beaucoup d’améliorations possibles.

L’idéal est un chargement inférieur à 1 seconde, même si cela n’est pas facile du tout.

 

11/ Est-ce Que Votre Site Est Adapté Aux Mobiles?

 

Aujourd’hui, Google utilise un index « mobile-first » pour déterminer le classement des pages web.

Donc:

Votre site doit être IMPERATIVEMENT bien optimisé pour les mobiles.

Utilisez  Google’s mobile friendly check pour vérifier ce point.

La solution à ce problème est très simple:

Si votre site n’est pas adapté aux appareils mobiles, demandez à un web designer de le rendre mobile friendly.

 

12/ Analyse Des Fichiers Logs SEO

 

Pour aller plus loin dans l’audit SEO technique vous pouvez analyser les fichiers logs.

Ces fichiers vous permettent d’avoir des données 100% fiables sur la façon dont les robots crawlent votre site.

Cette analyse fait partie intégrante de l’audit SEO technique et corriger les problèmes trouvés dans vos fichiers logs vous aidera à obtenir de meilleurs classements, plus de trafic et de meilleurs conversions.

Voici pourquoi:

  • Lorsque votre site génère trop de codes erreurs (erreurs 404 par exemple) cela peut contraindre Google à réduire sa fréquence de crawl de vos pages
  • Il est nécessaire que vous sachiez si les moteurs de recherche crawlent tout votre contenu, nouveau et vieux, que vous voulez positionner dans les Serps.
  • Il est primordial que vous vous assuriez que toutes les redirections transmettent bien du jus de référencement.

Les outils permettant d’analyser vos fichiers de logs et de vous montrer toutes les données de manière digeste sur des tableaux de bords son relativement onéreux…

C’est peut-être pour cette raison que beaucoup de référenceurs ne réalisent pas cette étape (pourtant importante).

Pour comprendre mieux ce qui se cache derrière l’analyse de fichiers logs en référencement naturel, je vous invite à lire cet article de Oncrawl sur l’analyse des fichiers de logs SEO.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 4: Audit SEO Des Pages

 

Tout audit SEO doit vérifier la qualité du contenu et l’optimisation de chaque page.

Un contenu de qualité sans optimisation efficace ne réalisera pas de bonnes performances.

Un contenu de faible qualité avec une excellente optimisation n’obtiendra pas non plus de bonnes performances.

Vous avez besoin à la fois d’un contenu de qualité et d’une optimisation efficace afin de drainer du trafic.

La première chose que je fais est de scanner la page cible avec l’outil Copyscape.

 

2/ Est-ce Que Le Mot Clé Est Dans La Balise Title?

 

Votre mot clé principal pour la page en question doit être dans la balise title.

Ce mot clé doit apparaître qu’une seule fois.

C’est tout.

 

3/ Est-ce Que Le Mot Clé Est Dans La Balise Meta Description?

 

Prenez soin d’insérer une fois (pas plus) votre mot clé dans la META description.

Le mot clé apparaîtra ainsi en gras et sera rapidement visible par l’internaute ayant saisi ce mot clé.

 

4/ Est-ce Que Le Mot Clé Se Situe Dans Les 100 Premiers Mots?

 

Votre mot clé doit apparaître une fois au début de votre contenu.

Cela permet d’envoyer à Google un signal montrant que ce mot clé est important pour la page.

 

5/ Est-ce Que l’URL Est Claire Et Optimisée Pour Le SEO?

 

La page doit inclure le mot clé principal dans son URL et celle-ci doit être courte.

 

6/ Est-ce Que Le Paramètre ALT De La Première Image Contient Le Mot Clé Principal?

 

Tous les paramètres  ALT de vos images devraient être remplies, mais votre mot clé principale devrait apparaître dans le paramètre ALT de la première image. Pour plus d’informations lire le guide sur le référencement des images sur Google.

 

7/ Est-ce Que La Dernière Phrase De Votre Contenu Inclut Le Mot Clé?

 

La dernière phrase ou conclusion de votre contenu permet de solidifier la pertinence de la page pour votre mot clé.

 

8/ Y’a T-il Entre 2 Et 5 Liens Sortants?

 

Veillez à mentionner 2 à 5 sites autoritaires en rapport avec la thématique de votre article de blog de manière à apporter de la valeur ajoutée au contenu.

Cela a pour effet d’aider vos lecteurs et de montrer aux moteurs de recherche que votre contenu est sérieux.

De plus, il a été prouvé que cela donne un boost au positionnement du contenu.

Enfin:

Cela pourra vous aider à récolter des backlinks du fait que vous avez mentionné certaines ressources susceptibles de mentionner ou partager votre article.

 

9/ Y’a T-il Entre 2 Et 5 Liens Internes? Si Oui, Sont-ils Placés Au Bon Endroit?

 

Comme indiqué plus haut, si vous avez des liens internes, faites attention de bien utiliser des textes d’ancres avec mot clé exact.

Veillez à insérer entre 2 et 5 liens internes.

C’est tout ce dont vous avez besoin pour analyser vos pages.

Maintenant, laissez-moi vous montrer comment vous devez analyser votre contenu.

 

Etape 5: Audit Du Contenu

 

L’audit de contenu, c’est un peu comme faire l’inventaire de tous les contenus de votre site que les moteurs de recherches ont indexés, regarder un certain nombres de métriques pour enfin décider quel action doit être prise – garder, améliorer ou supprimer.

L’analyse de votre contenu doit explorer à la fois vos landing pages et toutes les publications faites sur votre blog.

Analyser le contenu est la partie la plus longue d’un audit SEO.

Tout simplement parce-qu’il s’agît de la partie la plus importante de tout l’audit SEO.

Vous pouvez avoir maîtrisé toutes les autres parties de votre campagne de référencement, mais avec un contenu mauvais vos bons résultats ne dureront pas.

 

1/ Faites L’inventaire De Tout Votre Contenu

 

Un audit de contenu commence toujours par l’inventaire de tous les contenus que vous souhaitez positionner sur les moteurs de recherche.

Le but étant, par la suite, d’analyser tous les contenus répertoriés à l’aide de métriques diverses.

Le résultat final sera l’un des 3 choix:

  • Garder tel quel
  • Améliorer
  • Supprimer

A NOTER:

Une différence majeure entre un audit de contenu et un audit SEO technique:

Lors d’un audit SEO technique, il faut inspecter tous les contenus crawlables par les moteurs de recherches

Lors d’un audit de contenu, il faut analyser tous les contenus indexables par les moteurs de recherches.

Pour faire l’inventaire de vos contenus indexables, je vous conseille d’utiliser plusieurs outils:

  • 1. Crawlez les contenus indexables avec Screaming Frog puis exporte-les
  • 2. Exportez les contenus indexables avec Google Analytics
  • 3. Faites de même avec Google Search Console

Ensuite, consolidez le tout dans un fichier Excel et supprimez tous les doublons.

Si vous utilisez uniquement Screaming Frog, vous risquez de passer à côté de quelques contenus indexables, d’où la combinaison des 3.

Une fois votre fichier Excel finalisé, passez à l’étape suivante, qui consiste à vérifier si certains de vos contenus sont susceptibles de déclencher une pénalité Google.

 

2/ Vérifiez Si Certains De Vos Contenus Risquent Une Pénalité

 

Il existe 3 raisons majeures pour lesquelles vos contenus pourraient (éventuellement) déclencher une pénalité:

  • 1. La mauvaise qualité
  • 2. La duplication
  • 3. La non pertinence

Voyons quelques erreurs à éviter…

 

Contenu de mauvaise qualité

 

Faites attention aux fautes d’orthographe et de grammaire.

Il ne fo pas aicrireu kom sa…

Utilisez un correcteur d’orthographe et de grammaire.

Par exemple l’outil Grammalecte.

Voici un article à ce sujet.

Evitez également d’écrire pour les moteurs de recherche (et non pas pour vos lecteurs) en y fourrant un max de mots clés. Votre contenu sera inutile et imprécis.

A bannir.

 

Contenu non pertinent

 

Lorsque votre site possède du contenu non pertinent par ci par là, vous n’encourez pas grand chose.

Par contre:

Evitez de remplir votre blog de contenus qui n’ont aucun rapport avec votre thématique.

 

Contenu court

 

Ce problème est récurrent.

Beaucoup de blogs proposent des articles contenant:

  • Quasiment que des images (par exemple les blogs sur la mode…)
  • Très peu de texte

Malheureusement cela peut être très néfaste lorsqu’il y en a beaucoup… Panda pourrait bien passer par là un jour…

De plus, le contenu plus long se classe mieux.

Un conseil: visez minimum 2000 mots.

Si vous n’êtes pas sur WordPress, pour vérifier le nombre de mots vous pouvez utiliser un outil comme Word Counter

 

Curation de contenu 

 

Cela concerne les blogs qui copient le contenu des autres sans ajouter de valeur ajoutée.

 

Optimisation trompeuse (qui induit en erreur)

 

Faites attention à ne pas optimiser des pages (balise Title et mots clés) pour des requêtes qui n’ont aucun rapport avec le contenu… Les visiteurs des pages en question n’obtiendront pas les informations qu’ils espèrent. Attention si cela se renouvelle trop souvent.

 

Autres éléments nocifs

 

  • Résultats indexables d’un moteur de recherche interne à votre site
  • Quantité élevé de Tags ou catégories de pages indexables

 

3/ Est-ce Que Vous Avez Du Contenu Dupliqué Sur D’autres Sites

 

Certains blogueurs, copient fréquemment le contenu des autres sur leur propre blog.

Risquent-ils une pénalité?

Non. A part si chaque contenu est copié des centaines de fois…

Risquez-vous une pénalité si quelqu’un copie votre contenu?

Non plus.

Par contre:

Il peut arriver dans certains cas qu’un blog ayant copié votre contenu se positionne mieux que vous sur les moteurs de recherches…

Par exemple si ce blog est beaucoup plus autoritaire que le vôtre.

Il faut donc vérifier si vos contenus n’ont pas été copié ailleurs.

Il existe plusieurs outils pour réaliser cela. L’un des meilleurs outils est tout simplement Google Alerts.

Une fois sur l’outil, faites un copié collé d’une section de votre contenu dans Google Alerts et choisissez quels types de sites Google Alerts doit inspecter.

Indiquez-lui enfin l’adresse email à laquelle il doit vous envoyer les alertes.

Vous pouvez créer autant d’alertes que vous voulez et être alerté quotidiennement, hebdomadairement ou quand le cas se présente.

 

 

Une autre alternative est d’utiliser l’outil Copyscape.

tapez l’URL du site à analyser et cliquez sur « Copyscape Search ».

 

 

Signaler un contenu dupliqué sans votre autorisation

 

Beaucoup de blogueurs ou webmasters mettent une page contact (ou une adresse email) sur leurs sites. Dans un premier temps contactez-les pour demander de supprimer le contenu dupliqué de leur site.

Beaucoup ignoreront votre demande, mais certains vous écouteront.

Pour ceux qui vous ignorent contactez directement la société qui héberge leur site.

Pour trouver l’hébergeur vous pouvez utiliser l’outil Who is hosting this.

Les hébergeurs sont (en général) assez réceptifs et peuvent mettre hors ligne l’intégralité du site de la personne ayant copié illégalement votre contenu.

En dernier recours, vous pouvez le Rapporter à Google et ils supprimeront le contenu de l’index.

 

4/ Est-ce Que Vous Avez Du Contenu Dupliqué Sur Votre Site

 

Pour trouver le contenu dupliqué, vous aurez besoin de Siteliner.

Cet outil vous montrera quelles pages partagent le même contenu.

Allez sur Siteliner.com et saisissez l’URL du site à analyser.

Cliquez ensuite sur “Duplicate Content” et identifiez quelles pages ont du contenu dupliqué.

 

Siteliner

 

Gardez à l’esprit que cet outil n’est pas toujours précis.

Par exemple:

Il peut ne pas savoir que vous avez en fait désindexé toutes vos pages catégories.

Par conséquent, il classifiera ces pages comme ayant du contenu dupliqué.

Il ne fait que vous mâcher le boulot…

A vous de tirer votre propre conclusion.

Je vous explique comment gérer votre contenu dupliqué un peu plus loin…

 

5/ Est-ce Que Votre Contenu Est Unique Et Original?

 

Ceci semble évident, mais le contenu sur votre site a besoin d’être unique et original.

Cela signifie qu’il faut utiliser votre créativité pour trouver des idées géniales et ainsi créer du contenu original.

 

6/ Est-ce Que Votre Contenu Est Utile Et Informatif?

 

En plus d’un contenu original, vous devez vous assurer qu’il sera utile et informatif pour vos lecteurs.

Cela signifie qu’il doit les instruire sur le sujet abordé ou solutionner un problème que votre client idéal rencontre.

Vous devez tout le temps penser à votre client idéal lorsque vous produisez du contenu.

Le contenu sur votre site est là pour aider vos futurs clients potentiels.

 

7/ Est-ce Que Votre Contenu Est Meilleur Que Celui De Vos Concurrents?

 

Il est inutile de créer un contenu si vous ne pensez pas qu’il sera meilleur que tout ceux se positionnant déjà sur la première page de Google.

Chacun de vos contenus doit être créé avec l’intention de battre vos concurrents.

Autrement, vous perdez votre temps.

 

8/ Est-ce Que Votre Contenu Est Captivant ?

 

Vos lecteurs ont besoin de croire que vous leur parlez directement. “Vous” et “votre” doivent devenir vos deux mots favoris.

 

9/ Est-ce Que Vos Informations Sont Précises Et Correctes?

 

N’inventez jamais des statistiques ou ne falsifiez  jamais des informations.

 

10/ Modérez-Vous Les Commentaires Sur Votre Blog?

 

Les Spammeurs adorent injecter des liens foireux dans les commentaires de votre blog.

C’est pourquoi vous avez besoin de vérifier les commentaires.

Pour éviter toute association avec un site douteux, nettoyez la section « commentaires » de votre blog, si besoin.

Ces différents points constituent la base permettant de déterminer si la stratégie de votre contenu fonctionne ou pas.

Mais l’indicateur ultime de performance de votre contenu sera l’ensemble des données relatives à l’expérience de vos utilisateurs (leur comportement).

 

11/ Classifiez Votre Contenu Dupliqué

 

Une fois les étapes 3 et 4 effectuées (voir un peu plus haut), vous pouvez à présent trier les contenus dupliqués (internes et externes) selon les 3 catégories d’actions:

  • 1. Réécrire / améliorer la page
  • 2. Supprimer / désindexer la page
  • 3. Laissez la page telle quelle.

 

Quelles pages doivent être améliorées / réécrites?

  • Les pages importantes, comme les pages catégories, pages d’accueil, pages produits qui ont un bon ROI
  • Les pages avec de bonnes métriques sociales (ex: nombre de partages) et ayant un bon profil de liens
  • Les pages drainant un trafic décent

Veillez à améliorer ces pages en proposant un contenu unique et très utile.

 

Quelles sont les pages à supprimer / désindexer?

  • Supprimer les articles invités (présents sur votre site) qui ont été publiés sur d’autres sites
  • Supprimer tous les contenus qui ont été plagiés par votre client (ou par vous-même)
  • Supprimer le contenu qui ne mérite pas d’être amélioré, comme par exemple du contenu n’ayant pas de backlink, peu de partages sociaux, peu de  trafic.
  • Désindexer tous les contenus supprimés. Pour cela une méthode simple est de laisser les URLs de ces pages retourner des codes réponses 404 ou 410. Il faut veiller à supprimer tous les liens internes pointant vers ces pages (sitemap incluse).

 

Quelles sont les pages à garder?

  • Les pages importantes dont le contenu a été plagié.

 

12/ Classifiez Votre Contenu Non Dupliqué

 

Une fois le contenu dupliqué trié, vous pouvez à présent trier les contenus non dupliqués selon les 4 catégories d’actions:

  • 1. Réécrire / améliorer la page
  • 2. Consolider la page avec d’autres pages (fusion)
  • 3. Supprimer / désindexer la page
  • 4. Laissez la page telle quelle.

 

Quelles pages doivent être améliorées?

  • Les pages ayant beaucoup de visites mais un taux de conversion faible, un temps moyen passé sur la page faible, des pages vues par session faible, etc…
  • Les pages clés dont vous jugez clairement qu’il y a plusieurs points d’améliorations (l’aspect visuel par exemple, la longueur du texte, ajout de vidéos etc.).

 

Quelles pages doivent être consolidées?

  • Lorsque plusieurs pages traitent du même sujet, sans pour autant proposer une réelle valeur unique mais qui combinées ensemble forment une superbe ressource. Dans ce cas, il faut garder la meilleure des pages et supprimer, puis rediriger (301) les autres vers cette page canonique. Prenez bien soin d’indiquer quelles sont les sections de contenus des pages supprimées à consolider. Notez les liens internes à garder.
  • Toutes les pages temporelles qui pourraient être fusionner en une page intemporelle (les prévisions pour 2012, les prévisions pour 2013… —> les prévisions pour cette année)

 

Quelles pages doivent être supprimées?

  • Les pages avec un mauvais profil de liens, peu de trafic, peu de signaux sociaux et ayant un contenu de mauvaise qualité. Dans ce cas vous pouvez supprimer et retournez une réponse 404 ou 410.
  • Les pages avec un contenu non pertinent. Si ces pages obtiennent un bon trafic et ont quelques bons backlinks vous pouvez faire une redirection 301 et dans le cas contraire, supprimez.
  • Les pages avec du contenu obsolète et n’ayant aucun intérêt d’être consolidées. Si ces pages obtiennent un bon trafic et ont quelques bons backlinks vous pouvez faire une redirection 301 et dans le cas contraire, supprimez.

 

Quelles pages doivent être conservées?

  • Les pages avec du bon trafic, bonnes conversions, avec un temps sur site assez élevé, et dont le contenu est bon.

 

Etape 6: Analyse De l’Expérience Utilisateur (UX)

 

Grâce à l’audit UX vous pouvez, entres autres :

  • Comprendre pourquoi vos taux de conversion sont faible,
  • Améliorer l’accueil des utilisateurs de votre site
  • Découvrir pourquoi les utilisateurs ne restent pas

Auditer l’expérience utilisateur dans le but de comprendre les faiblesses est un point clé, surtout aujourd’hui.

Le but ultime?

Satisfaire les utilisateurs au maximum et être en empathie avec vos futurs clients.

Heureusement, il existe des outils pour vous donner un sérieux coup de pouce dans votre analyse.

 

1/ Audit de l’UX avec Google Analytics

 

Taux De Rebond

 

Vous vous demandez certainement: “Qu’est-ce qu’un bon taux de rebond?

Malheureusement, il n’existe pas de réponse claire à ce sujet.

Le taux de rebond varie notamment selon le type de site web.

Par exemple un site de “photos rigolotes” aura un taux de rebond élevé.

Tout simplement parce-que les visiteurs viendront voir la photo rigolote, rigoleront un bon coup et quitteront la page.

Des blogs comme le mien ont des taux de rebond beaucoup moins élevés, car les gens veulent lire et apprendre ce que j’ai à partager.

Même s’il n’est pas possible de généraliser ce qu’un bon taux de rebond doit être, nous pouvons quand même dire que :

  • 50% et moins, est excellent
  • Entre 60 et 70%, est normal
  • Entre 70% et 80, est mauvais
  • Au-delà de 80%, très mauvais..

 

Le Temps Moyen Passé Sur Le Site

 

Plus vos visiteurs restent sur votre site, plus vous avez de chance de les convertir.

Tout comme le taux de rebond, le temps passé sur un site dépend du type de site.

Cependant, si le temps moyen passé est inférieur à 1 minute, il faudra impérativement que vous cherchiez à comprendre pourquoi.

D’une manière générale, les internautes resteront plus longtemps sur un site qui contient plus de contenu à consommer.

Par exemple, mes lecteurs restent en moyenne 2:47 minutes sur mon Blog.

Si mes lecteurs restait moins d’1 minute, je serais forcé de commencer à me questionner sur la stratégie de mon contenu et mon site d’une manière générale.

S’il y a bien une chose qui repoussera vos lecteurs, c’est le manque de contenu de qualité

Les entreprises locales sont souvent frappées par un temps passé sur site très court.

Pourquoi ?

Parce-que, toute personne cherchant un « réparateur d’ordinateurs sur Montpellier” est probablement intéressée par les tarifs.

Ces personnes vont ainsi sauter d’une entreprise de réparation à une autre afin de trouver les meilleurs prix.

Le meilleur moyen de combattre ce problème à l’échelle locale est de produire plus de contenu utile pour les lecteurs.

Il faut que vous passiez du temps à éduquer vos clients locaux potentiels.

Education et transparence inspire la confiance.

Et une fois la confiance installée, cela facilite les ventes.

Concentrez vous à fournir plus de valeur ajoutée que vos concurrents.

Cela améliorera vos taux de rebond et incitera vos visiteurs à rester plus longtemps sur votre site.

Plus vos lecteurs resteront sur votre site à digérer votre contenu, plus ils auront la sensation de vous connaître.

 

Objectifs Atteints

 

Faire le suivi de vos objectifs atteints est la métrique la plus importante dans Google Analytics.

La seule raison pour laquelle votre entreprise devrait avoir un site web est pour convertir ses visiteurs.

Cela n’importe peu que votre taux de rebond soit bas ou si beaucoup de gens restent des heures sur votre site ….

Si ces gens-là ne sont pas convertis en prospects, clients ou abonnés à votre newsletter, alors vous perdez votre temps.

Le but ultime d’une amélioration de la performance d’un site est de faire du chiffre.

Gardez en tête que le référencement naturel a pour but de rendre plus visible votre site, mais cela n’inclut pas la conversion en clients.

Donc le SEO à lui tout seul ne vous aidera pas à gagner plus d’argent.

C’est VOUS qui gagnez de l’argent en vendant vos produits et services.

Vous pouvez avoir le meilleur référencement naturel sur terre, mais si vous n’êtes pas capable de vendre vos propres produits et services, cela ne mènera à rien.

Le mot “vendre” est interprété différemment selon les individus.

Mais il y a une chose que chaque entreprise présente sur le Web a en commun:

Vous devez vendre vos produits ou prestations grâce à la création d’articles ou vidéos.

Si vous faites l’impasse sur cette étape, personne n’achètera vos produits ou personne de deviendra un prospect.

Ceci étant dit, dès que les objectifs réalisés sont nuls je regarde immédiatement la stratégie de vente mise en place par le client sur son site.

  • Est-ce facile pour les prospects de vous contacter?
  • Y-a-t-il assez d’informations à propos de vos prestations?
  • Mettez-vous suffisamment en avant votre bonne réputation (preuve sociale)?

 

Pages De Sortie

 

Le fait d’identifier quelle(s) page(s) sont le plus souvent affiché(es) avant que vos visiteurs quittent votre site est une première étape dans la compréhension des problèmes.

Vous devez analyser la page qui est utilisée le plus fréquemment comme porte de sortie par vos visiteurs.

La question à se poser est la suivante : “Pourquoi quittent-ils mon site à partir de cette page, plus que les autres?

Croyez-le ou non, cela ne s’avère pas être toujours une mauvaise chose d’avoir un taux de sortie élevé sur une page en particulier.

Par moment, le contenu a bien joué son rôle en apportant tout ce que les lecteurs voulaient obtenir, et les poussent donc à sortir pour mettre en action ce qu’ils ont appris.

Ils sont donc satisfaits.

Il ne faut pas penser que les utilisateurs quittent une page parce-qu’ils la déteste.

Si le contenu de cette page a résolu leur problème, et qu’ils quittent le site, vous avez gagné.

Il y a une chose très importante à considérer lorsque vous analysez le taux de sortie dans Google Analytics.

Ne vous focalisez pas sur le nombre total de “Sorties”.

Le nombre total de sorties sera toujours plus élevé sur les pages qui reçoivent plus de trafic.

Le chiffre sur lequel se focaliser est le “Sorties (en %)”.

Triez les données du pourcentage du plus élevé au moins élevé.

Un pourcentage de sortie élevé est situé au delà de 80%.

Un pourcentage  “normal” de sortie tourne autour de 50-65%.

Le problème numéro 1 incitant les visiteurs à quitter une page très fréquemment est tout simplement que le contenu de cette page n’a pas répondu à leurs attentes, et n’a donc résolu aucun de leur problème.

Il existe d’autres facteurs incitant les gens à partir d’une page tels que le design, cependant, le contenu en est presque toujours  la cause.

Dirigez-vous vers la page ayant le taux de sortie le plus élevé et posez vous les questions suivantes:

  • Est-ce que cette page résout un problème ou répond à une question de manière vraiment complète?
  • Y a t-il toujours quelques questions non répondues?
  • Est-ce que le contenu est agréable à lire?
  • Y a t-il trop de blocs de textes indigestes?
  • Des images trop petites?
  • Des liens d’images brisées ?
  • Est-ce que la page se charge très lentement?
  • Y a t-il des éléments distrayants/perturbants tels que des publicités qui feraient fuir les visiteurs?
  • Avez-vous configuré vos liens externes sur “ouvrir dans un nouvel onglet” (si non, vous devriez)?

Ces questions sont suffisantes pour trouver et régler le problème.

Suivez ce process pour toutes les pages ayant un taux de sortie élevé.

 

Visiteurs Récurrents

 

Le nombre de visiteurs visitant à nouveau votre site est un signal d’expérience utilisateur très positif.

Cela signifie que votre site ou contenu mérite d’être vu et lu de manière récurrente.

Avoir des visiteurs récurrents est un bon point en termes de conversion.

En effet, cela vous donne plus d’opportunités de les convertir en prospect ou abonnés à votre newsletter.

Si vous n’avez pas un pourcentage élevé de visiteurs récurrents cela peut signifier que votre contenu manque de quelque chose.

Ou peut-être que votre site web contient des problèmes techniques ou au niveau du contenu (voir mon explication plus haut) qui repousse vos lecteurs.

 

2/ Audit de l’UX avec la Google Search Console

 

Recherche Avec Mots Clés Contenant Votre Marque

 

Tout comme les visiteurs récurrents, les recherches utilisant votre nom de marque ou société (exemple : Drujok) est un indicateur très positif puisque cela signifie que ces personnes sont intéressées par votre site web ou marque.

Si vous produisez un contenu de qualité et que votre site est construit avec le but de satisfaire vos lecteurs, ces derniers voudront forcément revenir visiter votre site.

Cela signifie que la prochaine fois ils iront sur Google taper directement votre marque ou nom de société.

Pour vérifier si d’ores-et-déjà certains de vos lecteurs vous apprécient, vous avez besoin d’utiliser Google Search Console.

Allez dans “Trafic de recherche” puis cliquez sur  “Analyse de recherche”.

Filtrez par “Clics” de telle manière à afficher les termes de recherche ayant le plus de clics en premier.

Votre nom de société ou marque doit être en haut du classement.

 

3/ Signaux Sociaux

 

Les signaux sociaux, à eux seuls, ne sont pas très puissants.

MAIS, si vous les combinez avec toutes les autres métriques positives pour l’expérience utilisateur, cela aura pour impact de littéralement amplifier les signaux positifs pour le classement de votre site.

L’une des priorités de votre entreprise devrait être d’obtenir de véritables signaux sociaux.

La seule manière d’en obtenir et en créant du contenu de qualité et en satisfaisant vos lecteurs.

Vous pouvez également utiliser des plugins comme social Locker si vous avez un peu de mal à obtenir des partages et likes.

 

4/ Audit de l’UX avec Hotjar

 

Vous le savez, les formulaires sur votre site sont cruciaux.

Ils permettent à vos utilisateurs de

  • Demander plus d’information
  • Demander un devis
  • S’abonner à votre Newsletter

Donc:

Il est donc important de les rendre facilement et rapidement remplissable.

Dans le cas contraire vous risquez de faire face à taux d’abandon élevé.

Hotjar vous permet de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec vos formulaires grâce à ces deux outils Forms et Recordings.

Vous pouvez le tester pendant 15 jours gratuitement.

Pour cela il faut copier un code sur votre site (dans le fichier Header).

 

 

Forms

 

La fonctionnalité Forms fournit tout ce dont vous avez besoin pour connaître les performances de vos formulaires.

Il vous permet de savoir, entres autres, quels sont les formulaires que vos utilisateurs ne remplissent pas et quels sont les champs qui sont souvent laissés vides.

 

Recordings (vidéo)

 

La fonctionnalité recordings  est extrêmement utile.

Elle vous permet de regarder comment interagissent les utilisateurs (anonymes) sur votre site.

Vous pouvez donc les regarder entrain de remplir vos formulaires… par exemple.

Vous verrez ainsi à quels endroits les gens bloquent et quels champs semblent les rebuter.

 

 

5/ Audit de l’UX avec Crazy Egg

 

Une autre manière de savoir comment vos visiteurs naviguent sur votre site: les Heatmaps.

Crazy Egg propose cette fonctionnalité.

Vous pouvez voir les parties de votre où il y a le plus d’engagement de la part des visiteurs.

Les zones rouges signifient que qu’il y a beaucoup de clics.

Les zones bleus, le contraire, peu ou pas de clics.

 

 

Maintenant il est enfin temps de jeter un œil à votre profil de liens.

C’est parti.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 7: Audit Des Backlinks

 

Comme vous le savez certainement, les backlinks (ou liens entrants) peuvent littéralement booster une campagne SEO.

Mais aussi:

l’anéantir.

C’est pour cette raison qu’une grande partie de votre audit SEO doit consister à analyser le profil des liens de votre site.

Pour cela j’utilise l’outil Ahrefs et Google Search Console pour analyser en profondeur les liens.

Maintenant, vous devez vous demandez : « Que devons-nous chercher? »

Il est nécessaire de vérifier différents facteurs:

 

1/ Pertinence Des Liens

 

La pertinence des liens est un facteur clé lorsque l’on en vient à la création de liens.

C’est quasiment tout le temps le point de départ des audits de liens que je réalise.

Il n’est pas nécessaire d’avoir 100% des liens entrants pertinents, mais il en faut une majorité.

Afin de rapidement identifier le niveau de pertinence d’un profil de liens il suffit d’exporter les liens à partir de Ahrefs et d’utiliser la fonction « bulk check » dans l’outil Majestic.

Lorsque vous effectuez un export à partir de Ahrefs, faites attention d’y inclure également les domaines référents de cette manière:

 

ahrefs

 

Ensuite:

Ouvrez Majestic afin d’utiliser l’outil “bulk backlink checker” pour voir le « Trust Flow par sujet » des différents « domaines référents » que vous avez préalablement exportés de Ahrefs.

Bien que la métrique “Trust Flow par Sujet”  n’est pas parfaite, il s’agît de l’unique métrique de pertinence évolutive existante à ce jour.

Vérifier manuellement la pertinence de chaque site incluant les liens entrants serait une perte de temps gigantesque.

Le but ici, est d’obtenir une image d’ensemble de la pertinence des DOMAINES liés au site du client.

Pour cela, allez sur “Outils”, “Outils de cartographie des liens”, puis “Bulk Backlinks”.

 

Majestic

 

Utilisez dans le Bulk Backlinks les domaines référents préalablement exportés à partir de Ahrefs puis exportez les résultats.

Triez votre fichier CSV selon les Trust Flow par sujet.

Identifiez ainsi quelles sources de liens sont complètement hors sujet par rapport au reste.

Si vous êtes un plombier et que vous avez un lien entrant provenant d’un site ayant comme thématique “sport”, cela n’est pas normal.

Vous devrez alors noter chaque lien entrant non pertinent.

Cela ne veut pas forcément dire que vous allez devoir demander à les supprimer.

C’est juste une manière pour vous de savoir qu’ils existent.

Ainsi, lorsque votre site sera frappé par une pénalité Google (en espérant que cela ne vous arrive jamais) vous pourrez jeter un œil sur ces sites et faire supprimer les liens non pertinents.

 

2/ Autorité Des Liens

 

Après la pertinence des liens, l’autorité des liens est un autre critère important.

En fait, une forte autorité peut parfois cacher le manque de pertinence d’un lien.

Je préfère focaliser d’abord sur la pertinence des liens (et ensuite l’autorité) car je pense que cela sécurise votre site en l’éloignant des possibles pénalités distribuées par les algorithmes de Google, régulièrement mis à jour.

Il existe plusieurs manières de savoir si un backlink est autoritaire.

Vous pouvez vérifier cela en lançant un “bulk check” dans Majestic ou Ahrefs.

Ahrefs “Domain Rating” (DR) est une jauge précise de l’autorité d’un site.

C’est beaucoup plus précis que le PA (Autorité de page) et le DA (autorité de domaine) de MOZ parce-que  cette métrique est tout simplement mise à jour très fréquemment.

Les données provenant de Open Site Explorer, quant çà elles,  sont mises à jour rarement et ne sont pas précises la plupart du temps.

Vous pouvez utiliser Open Site Explorer pour faire une double vérification avec Ahrefs mais ne dépendez pas que de ces métriques.

Une autre métrique sur laquelle il est pratiquement impossible de parier est le « SEM Rush traffic score ».

La raison est  que cette métrique se base sur les vrais classements dans les moteurs de recherches.

SEM Rush utilise son propre algorithme pour déterminer la qualité de votre trafic organique.

Ce n’est pas parfait mais c’est une métrique sur laquelle je me base tous les jours pour déterminer la qualité des opportunités de liens.

L’utilisation de toutes les métriques à votre disposition vous permet ainsi de jauger la qualité de vos backlinks actuels ou des nouvelles opportunités de liens.

 

3/ Diversité Des Liens

 

Diversifier vos liens entrants rend votre profil de liens plus “naturel”.

Il existe différents types de liens entrants :

  • Les liens contextuels
  • Les liens dits « site-wide » situés dans les pieds de page et sidebars (barres latérales)
  • Les liens situés dans les annuaires
  • Les liens provenant de pages dites de “ressources” (contenant une liste de blogs par exemple)
  • Les liens situés dans les profils utilisateur d’un site de niche
  • Les liens provenant de forums
  • Les liens provenant de commentaires situés sur un blog pertinent

En plus du “type” de lien entrant, il faut également diversifier les liens avec jus de référencement (DoFollow) et sans jus de référencement (NoFollow).

A cette étape de l’analyse, posez-vous juste la question suivante

Est-ce que mon profil de liens est assez diversifié?

 

4/ Ciblage De Liens

 

Un autre facteur important pour les liens que vous devez analyser est le ratio des liens situés sur votre page d’accueil par rapport aux liens profonds.

Si vous suivez une approche SEO focalisant sur le contenu, la majorité de vos liens entrants devraient être en direction des pages profondes de votre site.

D’une manière générale, il est nécessaire de distribuer les liens entrants équitablement sur l’intégralité de votre site.

Cela aura pour conséquence de construire l’autorité globale du site et ainsi améliorer vos chances de voir rapidement des résultats positifs.

 

5/ Diversification Des Textes d’Ancre

 

La sur optimisation des textes d’ancre est très fréquente, c’est pour cela qu’il faut toujours vérifier les ratios.

Le premier ratio à vérifier est le pourcentage de texte d’ancre ayant un « exact match” , c’est-à-dire contenant un mot clé exact.

Ensuite:

Il faut regarder le pourcentage de textes d’ancres contenant un nom de marque / société.

Si le pourcentage de textes d’ancre ayant un mot clé exact est supérieur au pourcentage de textes d’ancre ayant un nom de marque, il faut impérativement changer de stratégie.

Comme vous le savez peut-être, une grande partie de votre profil de texte d’ancres doit utiliser votre marque ou nom de société.

Les textes d’ancres avec mot clé exact doivent être utilisés à très petite dose car ils sont tout simplement un signal très fort de SPAM aux yeux de Google.

Si votre site souffre de sur optimisation de texte d’ancre, il existe plusieurs solutions:

  • Construire de nouveaux liens entrants avec des textes d’ancres de type « marque ou nom de société» afin de diluer le nombre d’ancres sur optimisées
  • Changer quelques Textes d’ancres avec mot clé exact en texte d’ancre avec nom de marque / société

 

6/ Nombre Total De Domaines Référents

 

Plus un site a de domaines référents différents liés à lui, mieux c’est.

L’analyse que nous faisons ici est une simple comparaison avec les concurrents les mieux classés.

Par exemple, connaître combien de domaines référents sont reliés à votre site et comparer avec vos concurrents?

La solution est simple:

Il suffit d’obtenir plus de liens entrants de qualité et pertinents provenant de domaines uniques.

 

7/ Vitesse De Propagation Des Liens Entrants

 

Est-ce que la vitesse de propagation des liens entrants de votre site reste constante au fil du temps?

Ou:

Est-elle irrégulière?

Les périodes montrant des pertes conséquentes de liens donnent un caractère suspect.

Les Liens entrants provenant de sites réels sont rarement supprimés.

Les liens entrants provenant de sites webs artificiels sont, quant à eux, supprimés lorsque les fournisseurs de liens ne reconduisent pas leur hébergement ou ne renouvellent pas un domaine…

Votre but est d’obtenir une courbe d’accroissement des liens entrants de la sorte:

 

ahrefs3

 

 

Prêt Pour faire Votre Audit SEO?

 

Les 7 étapes d’un Audit SEO décrites dans ce guide sont fastidieuses mais pourtant cruciales pour obtenir de meilleurs résultats dans les moteurs de recherches, alors téléchargez la checklist et commencez les 207 tests de l’audit SEO.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Maillage Interne: Comment Construire et Optimiser les Liens Internes de votre Site [Guide Ultime]

Création de maillage interne SEO - liens internesConstruire le maillage interne de votre site, signifie créer tous ses liens internes.

Il s’agît là de la stratégie de référencement naturel la plus facile à réaliser.

Et la cerise sur le gâteau : vous n’avez pas besoin d’être un geek pour comprendre comment créer un maillage interne.

Après avoir lu ce guide, vous serez capable de construire intelligemment et efficacement les liens internes de votre site web ou blog.

Plutôt cool non ?

C’est parti.

 

Qu’est-ce qu’un Lien Interne ?

 

Un lien interne est lorsque que vous liez deux pages de votre site Internet à l’aide d’un lien.

Par exemple en HTML, vous devriez coder ceci :

<a href= »http://www.mon-lien-interne.com/meme-site/autre-page »>Ce lien mène sur la page d’accueil de Drujok</a>

Et voici à quoi cela ressemblerait dans le navigateur web : Ce lien mène sur la page d’accueil de Drujok

  

Pourquoi les Liens Internes sont-ils Importants?

 

Voici les différentes raisons pour lesquelles vous devez créer un maillage interne :

 

La Transmission d’autorité : lorsque vous créez un lien d’une page à une autre il y a une transmission de la « popularité » (appelé « Link equity » ou équité de lien). A la longue, cela crée l’autorité globale de votre site (DA) et rend vos efforts de création de liens plus efficace.

Indexation : Les liens internes permettent aux robots araignées des moteurs de recherche d’indexer efficacement votre site web.

Taux de rebond: les liens internes réduiront le taux de rebond de votre site et augmenteront la moyenne du nombre de pages vues et du temps passé sur votre site web.

Funnel de ventes (ou entonnoir de ventes): puisque c’est votre site, vous êtes en mesure de décider sur quelles pages chaque visiteur devrait aller. Si vous essayez de vendre un produit ou même de générer des prospects, vous pouvez structurer votre site de manière à ce que les liens internes mènent les visiteurs vers les pages les plus stratégiques et importantes de votre site.

 

Les Règles à Respecter pour un Bon Maillage Interne

 

Pour que vos liens internes aient un impact très positif sur la croissance organique de votre site, il faut tout de même suivre quelques règles :

 

Utiliser des Ancres de Liens Exact Match (reprenant exactement un mot clé)

Les liens internes sont analysés différemment des liens externes au niveau des textes d’ancre.

Vous POUVEZ utiliser des ancres incluant le mot clé exact de la page cible tant qu’il s’agît du maillage interne.

Il suffit que ce texte d’ancrage ait du sens et aide la navigation de l’internaute.

Par exemple : Si votre lien pointe sur la page / l’article « référencement naturel » de votre site, vous pouvez sans problème créer une ancre de lien « référencement naturel ».

 

Maîtriser le Concept de la Première Instance d’un Lien

Google ne comptabilise que la première ancre de lien d’une page pointant vers une autre page.

C’est-à-dire que si vous liez une page à une autre plus d’une fois (à partir de la même page et vers la même page), Google prendra en compte uniquement la première Ancre (celle placée la plus haute sur la page).

Cela veut donc dire que vous devez structurer intelligemment chacune de vos pages.

Il est nécessaire de rappeler que les liens présents dans votre navigation globale (menu du haut) font partie intégrante de votre maillage interne.

Par conséquent, si vous souhaitez vraiment améliorer la visibilité d’une certaine page pour un mot clé donné, faites votre possible pour utiliser un mot clé très pertinent dans le texte d’ancre de la première instance du lien.

C’est facile à réaliser tant que cette première instance ne se trouve pas dans la barre de navigation globale.

 

Tirer Profit de Votre Page d’Accueil

La page d’accueil est la page ayant le plus d’autorité, quel que soit le site web. Il est alors indispensable de l’exploiter intelligemment.

Ceci dit, il faudra que vous soyez très sélectif en ce qui concerne les liens internes utilisés sur cette page.

Vous veillerez donc à lier uniquement les pages les plus importantes de votre site à partir de votre page d’accueil afin de distribuer le maximum d’autorité à ces pages.

 

Créer des Liens Profonds

Pour assurer une indexation optimale de votre site web, vous devez essayer de construire des liens profonds dès que vous en avez l’occasion.

Construire des liens pointant vers des pages plus profondes aide Google ou autres moteurs de recherche à découvrir ces pages pour commencer à envoyer plus de trafic vers elles.

 

Utiliser l’Architecture en Silos pour une Pertinence Optimale

Il existe différents types d’architecture, comme expliqué dans cet article sur le comment construire un maillage interne.

Vous devez structurer votre stratégie de maillage interne de manière à aider vos utilisateurs, certes.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il est interdit de faire en sorte de satisfaire également les moteurs de recherche.

Pour répondre à ces deux attentes, simultanément, vous pouvez créer une structure en silo.

Concrètement, une structure en silo est un groupe de pages ayant toutes une forte cohérence entre-elles d’un point de vue du contenu, et étant liées les unes aux autres.

Ce maillage crée ainsi un haut niveau de pertinence qui aura pour impact de booster la visibilité de chacune des pages concernées.

Voici un exemple:

 

schéma de maillage interne

 

L’idée principale de l’architecture en silo est de décomposer un article principal (article parent long) en plusieurs articles plus petits et plus spécialisés.

Ces articles permettront non seulement de drainer du trafic organique grâce à leur bonne visibilité pour les mots clés de longue traîne (car sujet spécifique) mais également à renforcer l’autorité de l’article parent.

 

Laisser les Liens en Follow

Vos liens internes doivent toujours être en DoFollow.

Les seuls liens pour lesquels vous devriez ajouter l’attribut NoFollow sont les liens d’affiliation ou les liens situés dans la section « commentaire » de votre blog.

Même lorsque vous souhaitez éradiquer du contenu dupliqué, utilisez « noindex » et gardez « follow » comme attribut.

 

Ouvrir vos Liens dans une Nouvelle Fenêtre / Nouvel Onglet

Personnellement, dès que je crée un lien, je le fais ouvrir dans un nouvel onglet grâce à l’attribut « target=_blank ».

Je pense vraiment que cela réduit profondément l’expérience utilisateur lorsque vous lisez un article et que vous souhaitez cliquer sur un lien pour vérifier une information complémentaire et que vous perdez le fil car la page cible s’ouvre dans la même fenêtre…

En effet, vous devez revenir sur la page précédente et chercher l’endroit où vous en étiez…

Je recommande ainsi de toujours paramétrer chaque lien avec une ouverture dans un nouvel onglet.

En particulier pour un lien pointant sur une ressource / page externe car vous devez éviter que le visiteur quitte votre site !

 

Attribut ALT = Ancre de Lien

Il se peut, dans certain cas, que vous souhaitiez lier une image à une page / ressource interne.

Dans ce cas, n’oubliez pas de renseigner le bon mot clé dans l’attribut ALT de votre image de manière à ce qu’il reflète précisément le mot clé de la page cible.

Par exemple, si je voulais lier une image à mon article « Audit SEO », j’écrirais « audit seo » dans l’attribut ALT.

Google considère l’attribut ALT comme une ancre de lien d’image.

 

Eviter des Erreurs de Codage

Vos liens internes doivent tout le temps être en HTML.

Fuyez les liens en JavaScript ou ceux enfouis dans du Flash (de toute façon évitez Flash…).

Les robots araignées ne peuvent pas indexer ce genres de liens.

S’ils ne peuvent pas les indexer, alors l’autorité de votre site en sera impacté négativement, ainsi que son indexation.

Donc, encore une fois, tous vos liens doivent être en HTML.

 

Créer Uniquement des Liens Manuellement

Je vous recommande très fortement d’éviter les extensions/plugins WordPress pour créer vos liens internes.

Il existe en effet des plugins pour automatiser la création de liens internes mais évitez-les.

Tout simplement pour deux raisons :

1) Les plugins ne comprennent pas les intentions de vos utilisateurs et sont donc mauvais en termes d’expérience utilisateur

et 2) Les plugins injectent des liens internes de façon aléatoire.

Le but de la création du maillage interne de votre site est d’améliorer l’expérience utilisateur.

Faites toujours votre création de maillage interne à la main et gardez à l’esprit l’utilisateur !

 

Ne Pas Exagérer au niveau de la Quantité de Liens Internes

Vous ne devriez jamais construire des liens internes dans le seul but de manipuler les moteurs de recherche.

Le but d’un lien sur votre site web est d’aider vos lecteurs.

Si vous les submergez d’une quantité ahurissante de liens, vous allez pénaliser l’expérience utilisateur car ils ne sauront pas sur quels liens cliquer.

Ce comportement mènera directement à une inactivité de l’utilisateur et à un accroissement des taux de rebond.

Privilégiez la qualité à la quantité.

Avoir trop de liens internes n’est pas seulement mauvais pour guider vos utilisateurs à travers votre site, mais également parce-que cela partagera l’autorité envoyé vers chaque page.

Plus il y a de liens, moins il y a d’autorité transmis par chaque lien.

Moins il y a de liens, plus il y a d’autorité transmis par chaque lien.

 

La Suite ?

Vous êtes à présent prêt pour commencer à créer efficacement le maillage interne de votre site Web.

Suivez juste les conseils listés dans cet article, passez à l’acte, et vous verrez l’autorité de votre site ainsi que son trafic organique augmenter au fil du temps.

Vous avez des questions à propos de la création de liens internes ?

Parlons-en plus bas, dans les commentaires car c’est ici que les meilleures discussions se passent !

Comment Référencer des images sur Google image (Le Guide Ultime)

Référencer des images sur Google ImageSi vous êtes blogueur(euse) ou que vous écrivez des articles pour un magazine ou un journal en ligne, vous devez certainement utiliser des images pour embellir vos articles, mais savez-vous comment référencer ces images sur Google Image?

C’est exactement ce que je vais vous montrer dans ce guide!

Les images rendent les articles beaucoup plus vivants et peuvent effectivement contribuer à une amélioration du référencement de votre article.

Dans cet article, j’aimerais vous présenter les différentes étapes à entreprendre pour optimiser entièrement une image à des fins de référencement.

Lorsque vous optimisez une image, assurez-vous de la réduire le plus possible en termes de taille de téléchargement en utilisant la bonne compression d’image.

Une image bien optimisée signifie également qu’elle doit être dotée d’un nom adéquate et d’un texte alternatif (<img alt= »… »/>), afin d’être optimisée pour les moteurs de recherche.

 

Utiliser des images dans vos articles

 

Les images, en respectant certains critères, aideront à mieux comprendre votre article.

“Une image vaut mille mots”.

Oui, peut-être pas pour Google, mais elle ravivera sûrement 1000 mots un peu ternes.

Illustrez le message que vous souhaitez transmettre à l’aide d’un graphique ou rendez tout simplement vos publications sur les réseaux sociaux plus attractives.

Voici une recommandation simple: utilisez des images pour chaque article que vous publiez afin de le rendre plus attrayant.

 

Trouver la bonne image

 

Si vous avez l’opportunité de créer et ajouter votre propre image, faites-le.

La page dédiée à votre équipe a besoin de photos de votre équipe, tout comme votre article a besoin d’une image qui a le même thème que votre article.

Logique, hein?

Si vous souhaitez utiliser une image pour uniquement utiliser une image à des fins de référencement, vous avez tout faux.

L’image doit refléter le thème de la publication ou être ajoutée à titre illustratif au sein de l’article.

D’un point de vue référencement naturel, une image qui est entourée par du texte ayant le même thème que l’image se positionne mieux pour les mots-clés avec lesquels elle a été optimisée.

Vous pouvez jeter un oeil aux images que j’utilise pour mes articles (celles avec les titres, tout en haut).

Je les crées de la sorte pour un certain nombre de raisons :

  • Elles soulignent le titre ou le sujet de l’article;
  • Elles incitent les visiteurs à lire la publication, étant donné que le premier aperçu n’est pas uniquement du texte ;
  • Ces images sont utilisées dans les balises OpenGraph et Twitter Cards, ce qui ajoutera l’image lors de partages sur les réseaux sociaux.

La plupart de ces « images de présentation » sont créées grâce à l’outil en ligne gratuit canva.

Si vous n’êtes pas en mesure d’utiliser vos propres images, il existe de nombreuses alternatives pour trouver des images uniques.

Par exemple, Flickr.com est une bonne source d’images, comme l’explique cet article : Comment utiliser des images créatives appartenant au domaine public depuis Flickr.

J’aime également les images fournies par des sites tels que freeimages.com.

Découvrez ici plus de sources d’images.

Vous devriez éviter les photos trop superficielles, et choisir celles qui semblent (au moins un peu) plus authentiques.

Les images contenant des personnes ont tendance à trop faire penser à des  images provenant de banques d’images, sauf si elles ont été prises par vous.

Les alternatives évidentes pour les photos pourraient être les illustrations, comme nous le faisons souvent sur notre blog, ou des graphiques, bien sûr.

Enfin, n’oublions pas de mentionner les GIF animés, car ils sont de plus en plus populaires de nos jours.

Les GIF animés sont très populaires de nos jours, certes, mais n’en mettez pas partout!

Ils rendront la lecture de votre publication beaucoup moins attirante étant donné qu’elle sera interrompue par le mouvement de l’image.

 

Outils

 

GIF Grabber

Disponible pour Mac, GIF Grabber vous permet  de créer de nombreux GIF  gratuitement.

Vous pouvez capturer tout ce que vous avez sur votre bureau ou écran d’ordinateur, puis redimensionner et découper l’image.

Awesome screenshot

C’est une extension de Chrome qui vous permet de prendre des captures d’écran (partielles ou totales) de la fenêtre de votre navigateur très facilement, et vous pouvez également effectuer des annotations avant de la télécharger sur votre navigateur.

Piktochart

L’un des outils de visualisation des données les plus populaires, Piktochart, est gratuit, simple à utiliser et offre de magnifiques modèles créatifs et infographies.

 

Comment optimiser les images de votre article

 

Lorsque vous avez trouvé la bonne image à utiliser, que ce soit une illustration, un graphique ou une photo, l’étape suivante est d’optimiser cette image.

Il existe un grand nombre de critères à prendre en compte :

 

Choisir le bon nom de fichier

 

Le référencement d’une image commence par le bon nom de fichier.

Bien sûr, c’est le premier emplacement où le mot-clé sera utilisé.

Sans même regarder l’image, vous voulez que Google sache à quoi correspond l’image.

C’est simple : si votre image est un coucher de soleil à Paris avec Notre Dame, le fichier ne doit surtout pas être nommé DSC4536.jpg, mais plutôt… « notre-dame-paris-coucher-de-soleil.jpg ».

Le mot-clé principal devrait être Notre Dame, étant donné que c’est le sujet principal de la photo, c’est pourquoi je l’ai ajouté au début du nom du fichier.

 

Redimensionnez l’image à référencer

 

Le temps de chargement est un facteur d’expérience utilisateur très important et, par conséquent, un aspect du référencement important également.

Plus le site est rapide, plus la page est facile à visiter et à indexer.

Les images peuvent avoir un impact conséquent sur les temps de chargement, surtout lorsque vous mettez en ligne des images lourdes et qu’elles s’affichent en tout petit, telles que les images de 2500×1500 pixels pour les afficher avec une taille de 250×150 pixels.

Toute l’image devra être chargée…

Redimensionnez l’image avec la taille de l’affichage que vous désirez.

WordPress vous aide en offrant l’image sous différentes tailles après sa mise en ligne.

Malheureusement, ceci ne signifie pas que la taille du fichier est également optimisée, ceci concerne uniquement la taille de l’image.

Si vous utilisez un Mac, redimensionner est une tâche facile.

Ouvrez l’image, accédez à « Outils » puis sélectionnez « Ajuster la Taille ».

 

modifier image

 

Vous pouvez également utiliser Photoshop si vous l’avez ou utilisez l’un des nombreux outils disponibles en ligne, tel que Picresize.

Sinon, si vous utilisez un PC, vous pouvez utiliser Paint.

Et oui, ce bon vieux MS Paint.

Ouvrez Paint, cliquez sur Ouvrir, choisissez l’image que vous souhaitez redimensionner et ouvrez-la.

Puis, sur l’onglet « Accueil », sous « Image », cliquez sur « Redimensionner ».

 

Réduire la taille du fichier

 

La prochaine étape du référencement de l’image est de s’assurer que l’image redimensionnée est chargée avec une taille de fichier la plus petite possible.

Il existe des outils pour ça.

Bien sûr, vous pourriez tout simplement exporter l’image et tester le pourcentage de qualité acceptable, mais je préfère (surtout avec Retina et des écrans semblables) utiliser des images avec une qualité à 100%.

jpgmini

 

Vous pouvez toujours réduire la taille du fichier de ces images en supprimant les données EXIF, par exemple.

Je vous recommande d’utiliser des outils comme ImageOptim ou des sites web tels que JPEGMini ou PunyPNG.

Après avoir mis l’image en ligne, des outils tels que YSlow peuvent vous dire si l’optimisation de votre image est réussie.

 

Attention quant à l’utilisation des images crées avec un iPhone

 

Si vous mettez en ligne des photos prises avec un iPhone sur un site WordPress il existe un bug pouvant devenir très pénible.

Lorsque vous prenez une photo en portrait avec votre iPhone, elle peut apparaître en paysage une fois que votre article est en ligne.

Ça n’arrive pas à tout le monde et tout dépend de la génération iPhone que vous utilisez et de votre template WordPress.

Vous pouvez éviter cette erreur en prenant uniquement des photos en paysage (avec le bouton de réglage du volume vers le bas) ou différentes options de résolution sont disponibles à ce sujet sur ce forum.

 

Ajoutez l’image à votre article

 

Ne la placez pas n’importe où.

J’ai déjà indiqué qu’il était préférable de la placer au sein du contenu textuel.

Ça aide beaucoup.

Ceci permet de garantir que le contenu est pertinent pour l’image et vice versa.

 

Légendes & descriptions

 

La légende de l’image est le texte qui accompagne l’image.

Comme la plupart des images de cet article, c’est le texte dans l’encadré gris juste en-dessous.

Pourquoi ce texte est-il également important pour le référencement de l’image ?

Pour les personnes qui utilisent ce texte lorsqu’elles parcourent un article.

Après les titres, les personnes ont tendance à rapidement parcourir l’image et prennent également en compte la légende.

En 2012, KissMetric a même déclaré que “Les légendes sous les images sont lues en moyenne 300% plus que tout le contenu lui-même, donc ne pas les utiliser, ou les utiliser de manière incorrecte, signifie manquer une opportunité d’engager un grand nombre de lecteurs potentiels”.

Ajoutons-nous des légendes à toutes les images ?

Non.

Comme je l’ai déjà indiqué, certaines images ont tout simplement un autre but.

Décidez si l’image proposée est une image que vous souhaitez utiliser dans le cadre de votre processus de référencement ou non.

Evitez la sur-optimisation.

Vous devriez ajouter une légende si cela a du sens pour le visiteur.

Pensez d’abord au visiteur, n’ajoutez pas une légende uniquement pour le référencement de l’image.

La description peut être utilisée pour ajouter de nombreux détails supplémentaires, tels que comment la photo a été prise, quand a-t-elle été prise et tout autre élément intéressant.

 

légende et description

 

Attribut ALT d’une image et titre

 

l’attribut ALT est ajouté à une image afin qu’il y ait un texte descriptif lorsque l’image, pour une raison quelconque, ne s’affiche pas sur l’écran du visiteur.

Dans des situations où l’image n’est pas disponible pour le lecteur, peut-être parce qu’il a désactivé l’affichage des images dans son navigateur ou qu’il utilise un lecteur d’écran à cause d’une déficience visuelle, le texte alternatif garantit qu’aucune information ou fonctionnalité n’est perdue.

Assurez-vous d’ajouter une alternative textuelle dans l’attribut ALT et que ce texte contienne vos mots-clés SEO et soit lié à l’image.

 

Voici la balise HTML complète d’une image :

 

<img src= »image.jpg » alt= »description succinte de l’image » title= »intitulé de l’image »/>

 

L’alternative textuelle décrit ce qu’il y a sur l’image et la fonction de l’image sur la page.

Donc si vous avez une image qui est utilisée comme bouton pour acheter un produit X, l’attribut ALT devrait mentionner : « bouton pour acheter le produit X ».

L’attribut ALT est utilisé par les lecteurs d’écran, les navigateurs utilisés par les aveugles et les malvoyants, afin de leur raconter comment est l’image.

Le titre est affiché comme une infobulle lorsque vous passez sur l’élément, ainsi dans le cas d’une image de bouton, le bouton pourrait contenir un appel à l’action supplémentaire, comme « Achetez le produit X maintenant pour 19€ ! ».

Chaque image devrait avoir un attribut ALT.

Non seulement à des fins de référencement, mais également parce que, dans le cas contraire, les aveugles et les malvoyants ne sauraient pas à quoi sert l’image.

Le titre n’est pas obligatoire.

Il peut être utile dans la plupart des cas mais ne pas l’ajouter n’est pas un problème en soi.

Lorsque vous passez sur une image, Internet Explorer affiche l’alternative textuelle comme une ‘infobulle’…

Chrome affiche bien le texte du titre.

Le texte du titre, lorsqu’il est utilisé et bien souvent identique au contenu de l’attribut ALT.

En outre, de plus en plus de personnes ne les utilisent pas.

À quoi sert-il ?

Le titre peut être vraiment utile, dans certain cas pour fournir des informations supplémentaires mais n’est pas pris en compte pour le référencement d’une image.

 

Que se passe-t-il si une image n’a pas d’objectif particulier ?

 

Si vous avez des images dans votre article qui sont purement ajoutées pour des raisons d’esthétique, vous commettez une erreur, car ces images devraient être dans votre CSS et non pas dans votre HTML.

Si vous ne pouvez vraiment pas modifier votre code, laissez son attribut ALT vide, tel que : <img src= »image.png » alt= » »/>. Ainsi le lecteur d’écran ignorera l’image.

Attribut ALT et SEO

 

Google, dans son article au sujet des images, dispose d’un titre “Créer un texte alt pertinent”.

Ce n’est pas une coïncidence, Google place une valeur relativement élevée sur les textes alternatifs afin de déterminer ce qui se trouve sur l’image, mais également pour définir le thème du texte environnant.

 

L’attribut ALT et titre dans WordPress

 

Lorsque vous mettez une image en ligne sur WordPress, vous pouvez ajouter un titre ainsi qu’un texte alt.

Par défaut, il utilise le nom du fichier de l’image pour le titre qu’il duplique pour le texte ALT.

C’est mieux que de ne rien écrire, mais c’est tout aussi pauvre.

Vous devriez vraiment prendre le temps d’élaborer un texte alternatif pour chaque image que vous ajoutez à une publication.

Ne soyez pas paresseux!

Votre référencement (d’image) s’améliorera réellement si vous ajoutez tous ces petits détails correctement et les utilisateurs souffrant d’une déficience visuelle vous apprécieront d’autant plus pour ça.

J’ai mentionné l’utilisation de l’image pour les partages sur les réseaux sociaux.

Si vous ajoutez la bonne image à votre section <head> comme ceci :

<meta property= »og:image » content= »http://exemple.fr/image-a-lier.jpg » />

Ceci garantira que l’image est incluse à votre partage sur Facebook (de plus OpenGraph est également utilisé par Pinterest).

Le Plugin SEO de Yoast pour WordPress dispose d’une section réseaux sociaux où vous pouvez configurer et apercevoir cette image.

Assurez-vous de bien utiliser une image de haute qualité étant donné que les images avec une meilleure qualité/plus grandes ont tendance à être plus souvent utilisées par les plateformes de réseaux sociaux.

Si votre configuration est correcte, et que ça ne fonctionne pas, essayez d’effacer les caches Facebook dans l’URL Debugger.

Les Twitter Cards font la même chose pour Twitter et peuvent également être générées par le Plugin SEO de Yoast.

 

Plans du site XML (sitemap) de l’image

 

Si vous êtes un développeur web, vous vous posez probablement une ou plusieurs questions au sujet des plans de site XML de l’image.

Je dirais plutôt les images dans les plans de site.

Google est très clair à ce sujet :

Les informations relatives aux sitemaps pour images nous permettent d’identifier des images susceptibles de ne pas être prises en compte autrement (par exemple les images accessibles par le biais de code JavaScript), et de nous indiquer les images de votre site que vous souhaitez nous voir explorer et indexer.

Ajouter des images à vos plans de site XML aide Google à indexer vos images, donc assurez-vous de bien le faire pour un meilleur référencement de vos images.

 

TL;DR

 

Le référencement d’images est la somme d’un certain nombre de critères.

Grâce à la capacité de Google à reconnaître de mieux en mieux les éléments d’une image, il est logique de s’assurer que l’image et tous ses critères contribuent à l’expérience utilisateur ainsi qu’au référencement.

Il serait ridicule d’essayer de berner Google.

Prenez ces différents critères en compte lorsque vous ajoutez une image à un article :

  • Utilisez une image pertinente qui correspond à votre texte
  • Choisissez le bon nom de fichier pour votre image
  • Assurez-vous que les dimensions de l’image correspondent à la taille de l’image telle qu’elle est affichée
  • Réduisez la taille du fichier pour un chargement plus rapide
  • Ajoutez une légende pour un parcours plus simple de la page
  • Utilisez un texte alternatif à l’image, le texte du titre est facultatif
  • Ajoutez des balises OpenGraph et Twitter Card à l’image
  • Utilisez des images dans vos plans de site XML

En plus du référencement et de l’expérience utilisateur améliorée, les images peuvent également jouer un rôle important en termes de conversion !

 

Images utilisées sans votre accord

 

Parfois, vous pouvez ressentir le besoin de vérifier que vos propres images ne sont pas répandues partout sur Internet sans permission et sans crédit vous mentionnant.

Vous pouvez le faire en utilisant un outil de recherche inversée automatique, tel que Image Raider.

Ajoutez tout simplement vos images au catalogue, puis vous recevrez une alerte à chaque fois qu’un autre site utilise votre image.

Si le site n’a pas mentionné que vous étiez l’auteur de l’image, vous pouvez contacter le propriétaire du site et lui demander d’ajouter une mention.

Cependant, ne soyez pas impoli et intimidant, ceci a sûrement été effectué par erreur.

 

Comment Référencer votre Site Web sur Google Actualités (Google News): Le Guide Ultime

Google actualités guide ultimeDe nombreux sites web produisent régulièrement des contenus d’actualités fantastiques, mais l’audience qu’ils atteignent est limité car ils n’entrent pas dans la recherche Google Actualités (Google News).

Dans cet article, nous allons explorer les embuches courantes empêchant les entreprises d’apparaître dans Google Actualités et vous aurez en votre possession des conseils et astuces pratiques pour y inclure votre contenu à l’avenir.

Si vous souhaitez savoir comment médiatiser le contenu de votre site web dans Google News, cette publication est faite pour vous !

 

Qu’est-ce que Google Actualités ?

 

Google News est un moteur de recherche qui collecte des articles d’actualités depuis plus de 50000 sources d’informations partout dans le monde.

Google les affiche ensuite en fonction des préférences et intérêts de l’utilisateur, ou grâce à des filtres de recherche.

Vous pouvez directement accéder à Google News depuis https://news.google.com/ ou en sélectionnant la section ‘Actualités’ ci-dessous dans la barre de recherche principale de Google.

 section google actualites

 

Voici un exemple de l’écran d’accueil de Google News (affichage des meilleurs articles en fonction de la situation géographique et des préférences de l’utilisateur) :

 
page accueil google actualites
  
Vous pourrez, entre autres, avoir accès à ces sections :

  • La fonctionnalité de la barre de recherche (utilisation habituelle du moteur de recherche) ;
  • Le filtrage (pays et type d’informations, c’est-à-dire moderne, à la une, classique ou compacte) ;
  • Navigation latérale (fonctionnalité de filtrage rapide des sujets) ;
  • Outil météo ;
  • Emplacement et préférences en fonction du widget d’actualités (affichant des informations locales basées sur les préférences et les données d’emplacement)
  • Choix de l’éditeur ;
  • Meilleurs articles (régionaux et mondiaux)
  • Recommandations (données basées sur les préférences et le comportement de l’utilisateur) ;

 

Pourquoi les sites web d’actualités veulent être répertoriés dans Google News ?

 

Des réponses évidentes d’un point de vue holistique sont la portée de la marque, de l’expertise, la visibilité et le trafic.

Cependant, de manière réaliste, la réponse est plus complexe.

Plus de 60% des personnes ont davantage confiance en Google News qu’en les sites d’actualités

La confiance peut être un facteur de différenciation important entre les marques et les sites web, ayant un impact sur le comportement des utilisateurs à des stades pré-clic (publicité) et post-clic (site web).

Pour de nombreuses entreprises, l’incorporation à Google News est une manière de créer plus de contenu actuel et pour le futur.

Lorsque vous investissez beaucoup de temps, d’argent et de ressources dans votre site web, vous avez besoin que cet investissement fonctionne afin de générer des retours sur investissement.

Omettre Google Actualités, ou tout simplement ignorer son potentiel, peut être un oubli assez commun.


 
Voici un exemple de page de résultats du moteur de recherche de Google News:

 
page résultat google actualités

 

Comment être listé dans Google News

 

Comme pour tous les résultats de recherche de Google, il existe des directives claires et des pratiques à suivre absolument pour que votre contenu soit inclus et bien positionné dans Google News.

Dans les sections suivantes, nous nous concentrerons sur les directives de base que vous devez suivre pour réussir à répertorier votre site sur Google News.

 

Directives générales de Google Actualités

 

Types de contenus : Comme vous pouvez l’imaginer, le contenu doit être opportun, pertinent et d’intérêt pour l’audience de Google News. Certains des contenus qui n’entrent pas dans cette catégorie sont : les conseils et astuces, les offres d’emploi ou les contenus purement informatifs, comme la météo ou la bourse.

Originalité & lisibilité : Le contenu doit être précis et créé directement par vous. Si votre site est un mélange de contenu personnel et emprunté, vous devez le rendre unique, sinon rien n’entrera (ou ne restera) dans Google News. Le contenu créé a besoin d’être bien écrit et libre de toute distraction excessive, telles que des pubs, des vidéos, etc.

Expertise & confiance : Le contenu reflétant la pensée Générale et l’expertise a plus de chances d’entrer dans Google News. Elle doit donner une opinion claire, basée sur l’expérience en la matière et être soutenue par des signaux de confiance, tels qu’une adresse physique, des numéros de téléphone.

Voir la liste complète des ‘directives générales’ de Google News.

 

Directives techniques de Google Actualités

 

Google utilise un processus algorithmique lorsqu’il découvre et parcourt les articles pour les inclure à Google News, et il existe un certains nombres de facteurs techniques à respecter.

Beaucoup d’entre eux sont des facteurs de positionnement SEO traditionnels et d’autres sont spécifiques à Google News.

Vous devez vous assurer de ce qui suit :

  • Les URL et liens d’ancrage doivent décrire le contenu, doivent être uniques et permanentes ;
  • Le contenu doit être fourni en format HTML uniquement. Les PDF, JavaScript et autres types de contenu ne peuvent pas être explorés ou affichés. Dans la plupart des cas, les contenus multimédias (YouTube étant une exception occasionnelle) ne seront pas inclus ;
  • Le domaine sur lequel le contenu est hébergé doit être accessible aux robots des moteurs de recherche.

Accédez à la liste complète des ‘directives techniques‘.

 

Directives de qualité de Google Actualités

 

La qualité est présente dans tous les aspects de la « morale » Google.

Si vous n’êtes pas sûr de ce qui détermine la qualité en termes de contenu, découvrez les directives de qualité du webmaster, et regardez votre contenu de manière objective afin de pouvoir le comparer aux sites les mieux positionnés sur le même sujet.

Assurez-vous que vote contenu surpasse les exigences de base, telles que la profondeur, la variation, l’opinion, l’expertise, la confiance et les statistiques.

Il est bon d’insister, à nouveau, sur le fait que Google News accepte uniquement des contenus d’actualités. 

Essayez d’avoir toutes vos pages est une mauvaise tactique et vous serez voué à l’échec.

Dans la plupart des cas, le contenu sera spécifique au marché et neutre vis-à-vis de l’entreprise car il n’est pas à but marketing ou communiqué de presse.

De plus, même s’il peut inclure des citations et opinions d’expert, il ne peut pas être une annonce commerciale ou promotionnelle.

 

Trucs et astuces pour Google Actualités

 

Il existe un grand nombre d’autres tactiques pouvant être déployées pour vous aider à afficher et positionner votre contenu dans Google News ; voici quelques-unes d’entres-elles :

1) Bien respecter les bases : Il existe des secteurs plus larges qui peuvent directement avoir un impact sur la réussite sur Google News, et nombreux sont ceux qui respectent les bases correctement. Le contenu d’actualités devrait être clairement étiqueté en tant que tel ; il devrait disposer d’un seul sous-dossier (c’est-à-dire : exampledomain.com/news), et chaque article a besoin d’une URL descriptive qui reflète le sujet du contenu.

Le nouveau contenu a besoin de se charger rapidement, d’être riche en informations et accessible.

Il doit également avoir de la valeur, être d’actualité, soutenu par des faits et libre de toute tentative commerciale. 

Vous devrez publier des informations régulièrement et fréquemment – chaque semaine ou tous les jours, par exemple, plutôt que d’écrire 10 articles un jour et rien le reste du mois.

Le contenu doit être facile à lire, à partager et engager – plus il y a de signaux de qualité pour les utilisateurs provenant du contenu, mieux c’est.

 

2) Plan du site des informations : En créant un plan de site unique pour Google News et en l’envoyant directement à Google, vous êtes en mesure de prendre le contrôle sur les articles de contenu informatif qui répondent ou surpassent les critères de Google et de mettre en relief ceux qui sont plus susceptibles de fournir les résultats que vous recherchez.

Comme pour tous les plans de site, ceci peut accélérer et améliorer le taux de réussite de Google en trouvant votre contenu et en l’affichant dans les résultats de recherche.

 

3) Pages mobiles accélérées (AMP) : Au plus haut niveau, les AMP sont des versions de pages web qui ont été dénudées de tous les types de contenus non-textuels pouvant potentiellement provoquer un chargement lent.

Les AMP sont principalement destinées aux éditeurs, étant donné que les gens veulent des recueils de contenu informatif rapides à lire, en utilisant presque tous les supports et avec différents niveaux de connexions à Internet.

 

4) Soumettre votre site web : Avant de le soumettre, vérifiez que votre contenu n’est pas déjà naturellement exploré et indexé.

Vous serez surpris de voir le nombre de propriétaires de site web qui oublient de passer le processus d’application.

Ainsi, vous recevrez des consignes pour améliorer votre contenu et augmenter vos chances d’être choisi dans le futur.

 

5) Choix des éditeurs : Vous pouvez fournir à Google jusqu’à cinq articles de contenu d’actualités auxquels vous souhaitez donner plus d’importance.

Ceci peut être effectué pour plusieurs raisons : vous pouvez être fier du contenu ou ce peut être un sujet particulier.

Peut-être pensez-vous que Google News manque de ce type de contenu et qu’il devrait être sélectionné.

 

6) Balises méta des mots-clés (Remarque : ceci est différent de la balise méta de mot-clé obsolète)

Voir l’exemple fourni par Google :

“Dans un article au sujet de la coupe du monde, vous pourriez ajouter le code suivant pour aider Google News à mieux comprendre la nature de votre contenu :

<meta name= »news_keywords » content= »Coupe du monde, Brésil 2014, Espagne vs Pays-Bas »>

Les mots-clés pourraient également être utilisés pour aider à distinguer les termes liés.

À nouveau, si l’éditeur en particulier voulait spécifier que cet article était au sujet de la coupe du monde de foot – non pas la coupe du monde de rugby – alors il devrait essayer ce qui suit :

<meta name= »news_keywords » content= »Coupe du monde, Brésil 2014, Espagne vs Pays-Bas, foot, football »> »

Source : Assistance Google : Aide News – ‘Mots-clés et demande de recherche’.

 

Prochaines étapes

 

Suivez les astuces et conseils listés dans cet article et positionnez votre contenu unique et fiable dans Google News!

Dites-moi comment vous vous en êtes sorti ou posez vos questions dans les commentaires!

70 outils digitaux pour optimiser votre communication

Comme vous le savez, il y a des tonnes d’outils digitaux disponibles sur le web et cela prend beaucoup de temps pour trouver ceux qui nous conviennent et qui délivrent un réel retour sur investissement.

Aujourd’hui, je vais partager la liste complète et dernièrement mise à jour de tous les outils que j’utilise (ou que j’ai utilisé) afin que vous puissiez les essayer par vous-même.

Certain des outils que j’ai listé sont gratuits, tandis que d’autres sont payants.

J’ai classifié les outils par catégorie pour faciliter la lecture de cette liste.

 

Outils d’Analyse SEO

 

SEMrush – Cet outil n’a aucun equivalent lorsqu’il s’agît de découvrir le classement des mots clés d’un site sans même avoir accès à ses comptes analytiques. Il est également un outil de recherche de mots clés très puissant. SEMrush est l’un des outils que j’utilise le plus quotidiennement, en particulier pour l’analyse des concurrents.

Lire mon guide ultime sur Semrush.

Majestic – Un de mes outils d’analyse de liens préféré. J’utilise Majestic depuis des années. Le niveau de precision des statistiques est remarquable.

Ahrefs – Similaire à Majestic, Ahrefs est un outil fantastique pour l’analyse de liens, en particulier pour trouver des liens récemment créés. A ce que je sache, aucun autre outil n’est capable d’identifier de nouveaux liens aussi rapidement que Ahrefs.

Lire mon guide ultime sur Ahrefs.

Open Site Explorer – Voici le 3ème et dernier outils d’analyse digne de ce nom. Open Site Explorer (développé par la société Moz) a une base de données de liens nettement plus petite que Majestic et Ahrefs; cependant il reste l’outil le plus facile à utiliser.

Plugin WordPress Premium SEO Pack – Il s’agît de mon plugin SEO préféré, que j’utilise sur un bon nombre de sites. Il couvre les mêmes fonctionnalités que le plugin SEO de Yoast mais propose en plus des fonctionnalités de planification pour médias sociaux et plus.

Searchmetrics – Cette puissante suite d’outils SEO permet d’effectuer un suivi, gérer et mesurer l’intégralité de votre campagne SEO.

SearchMan – Un outil de recherche de mots clés et d’analyse de la concurrence pour l’App Store. Si vous êtes un marketer dans le domaine des applications, jetez-y un oeil maintenant!

Screaming Frog SEO Spider – Screaming Frog est un outil de bureau très puissant pour l’audit/analyse de sites web. Je l’utilise pour les Audits SEO que je realize.
Long Tail Pro – un superbe outil pour trouver des mots clés de longues traines rapidement. La version Platinum permet de mesurer la concurrence sur chacun des mots clés générés, afin de connaître si oui ou non vous pouvez rivaliser avec vos concurrents.

Keyword Snatcher – Un autre très bon outil de recherche de mots clés qui rassemble une multitude de données provenant de beaucoup de sources. Je le recommande très fortement.

 

Outils d’Analyse et d’Organisation de Contenu

 

URL Profiler (-10% de réduction avec ce lien). URL profiler est un puissant outil d’audit de contenu, liens & médias sociaux. Il renferme une multitude de fonctionnalités toutes plus utiles les unes ques les autres. URLProfiler est l’un de ces outils « couteaux suisses » qui devrait se retrouvait dans la boites à outils de tout un chacun.

Term Explorer – Un outil de recherche sémantique vraiment puissant.

Answer The Public – Outil de recherche de mots clés basés sur des questions.

GrepWords – Outil de suggestion de mots clés puissant.

Instant.ly – Plateforme et outils permettant d’avoir une connaissance approfondie de ce que recherche votre audience dans le monde entier.

Feedly – Un lecteur de flux RSS pour enregistrer un flux de tous les meilleurs blogs dans votre niche. Il existe également une très bonne application mobile.

Visual.ly – Ma librairie d’infographies favorite. Parfait pour obtenir des idées créatives.

Consumer Barometer – Un projet créé par Google qui vous donne accès à des données vous permettant de comprendre votre audience sur le web et ce pour une multitude de secteurs.

Trello – suite d’outils de gestion de projet. Idéal pour organiser le contenu provenant de multiple auteurs.

Basecamp – Ma plateforme de gestion de projet préférée. Basecamp est incroyablement simple à utiliser et peut vous faire économiser beaucoup beaucoup de temps.

Pocket – Sauvegarder du contenu que vous n’avez pas eu le temps de lire. Avec Pocket, vous pouvez lire ce contenu plus tard, quand vous aurez le temps.
Evernote – Organisez toutes vos campagnes et centralisez vos ideés en un seul endroit.

Quantcast – Permet d’obtenir des statistiques sur votre audience.

Contently – Plateforme de contenu collaboratif de très haute qualité

Yutongo  – Plateforme participative pour brainstorming.

Google Public Data Explorer – Des tonnes de statistiques et données de toutes sortes!

BuzzSumo – Outil d’analyse de contenu permettant de trouver des idées de contenus et de trouver les influenceurs dans votre secteur d’activité. Vous pouvez également suivre les influenceurs ainsi que toutes les personnes ayant partagées des articles de blog.

Survey Monkey – Très bon outil pour réaliser des enquêtes et questionnaires.

Qualaroo – Obtenir des statistiques sur les visiteurs de votre site afin de comprendre ce qu’ils veulent.

Worldometers – Statistiques en temps reel à l’échelle mondiale. Intéressant pour certain de vos articles ayant besoin de statistiques précises.

SumoRank – Suberbe outil créé par l’équipe de BuzzSumo ayant pour but d’analyser n’importe quelle page facebook afin de voir quel contenu fonctionne le mieux.

 

Outils analytiques et de test

 

Google Analytics – Outil connu de tout le monde, puisque c’est la plateforme leader dans le domaine de l’analytique. Cet outil est incontournable.

Cyfe – J’adore cet outil. Cyfe vous permet d’intégrer une multitude d’outils dans un tableau de bord afin d’afficher des rapports sur vos projets du moment. Si vous ne le connaissez pas, jetez-y un œil maintenant – il y a même une version gratuite

Sprout Social – J’utilise Sprout Social pour gérer toutes les campagnes de medias sociaux de mes clients, et cet outil a certaines fonctionnalités très intéressantes notamment pour la veille sociale et la planification. Vous pouvez lier tous vos comptes de réseaux sociaux, effectuer des planifications de publication/partages, analyser vos followers, trouver des mentions à votre marque, et vous pouvez communiquer avec des services externes comme ZenDesk pour ajouter une couche additionnelle de service client. Les rapports générés sont excellents également.

SerpBook – Voici un outil de suivi de classement très bon marché et vraiment efficace. Bien que le suivi du classement est moins primordial de nos jours, j’effectue régulièrement un suivi dans la plupart de mes campagnes et je vous recommande de toujours faire cela vous-même.

Authority Labs – Similaire à SerpBook, Authority Labs est un outil de suivi du classement. Il propose des rapports plus jolis et des possibilities de grouper les mots clés (j’ulilise en fait SerpBook & Authority Labs).

MixPanel – Pack analytique permettant d’effectuer des tests complets.

HotJar – Plateforme analytique et de tests, incluant l’enregistrement de l’écran pour analyser le comportement des utilisateurs.

UserTesting.com – Excellente suite d’outils pour tester experience utilisateur de votre site.

 

Outils pour produire votre contenu

 

Venngage – Réalisez des infographies personnalisées pour tous vos besoins avec cet outil en ligne gratuit et facile d’utilisation (CV, rapports, réseaux sociaux, statistiques, graphiques…)

SEO Content Machine (-25% de réduction avec ce lien) – Grâce à SEO Content Machine, ne payez plus jamais pour générer du contenu unique dans n’importe quel langue. Vous pourrez gérer tous vos sites web et réseaux privées de Blogs en un seul endroit
Grammarly – Un correcteur de grammaire très très performant, mais que pour les textes en anglais. Existe en extension CHROME.

Google Fusion Tables – créez gratuitement des tableaus et graphs interactifs.

SlideShare – créez et promouvez vos contenus via des diapositives en ligne (slides).

Speechpad – transcription audio (paroles vers texte) et transcription de vidéos (solution vraiment économique).

Infogr.am – Facile à utiliser, cet outil vous permet de créer des infographies gratuitement.

PiktoChart – Créez vos propres infographies, rapports, et présentations.

ReciteThis – Permet de créer de belles images à partir d’un simple texte saisi.

Adobe Color CC – fantastique roue développé par Adobe. Vous permet de trouver quelles couleurs vont avec vos realizations graphiques. Cette roue est particulièrement très utile lorsque vous commencer à créer des maquettes.

Pressbooks – Convertit votre contenu en un e-book prêt à être soumis à l’Apple’s iBook store, au Kindle store bien d’autres.

TagCrowd – créez de simples nuages de mots à partir de n’importe quel texte.

Camtasia – Suite outils pour enregistrer votre écran et éditer vos videos.Très utile pour enregistrer des tutoriels en format vidéo.

LICEcap – Logiciel gratuit pour la creation de GIF animés.

Resize.it – Permet de redimenssioner et rogner vos images
Instagress – Outil pour “follower” automatiquement sur Instagram.

BoardBooster – Plateforme pour faire grossir votre engagement sur Pinterest et le partage de contenu.

Print Friendly – Convertit vos pages web en PDF compressé. Parfait pour offrir des versions PDF de votre contenu.

Rafflecopter – Une plateforme pour créer des concours avec cadeaux à la clé.

Gleam – Systèmes de concours, recompenses et formulaires de capture de données.

 

Outils pour votre stratégie de création de liens

 

Ultimate Demon (-12.5% de réduction avec ce lien). Avec le logiciel de construction de liens Ultimate Demon, contruisez autant de liens contextuels de qualité que vous souhaitez. Cet outil a pour but d’améliorer considérablement le traffic vers votre site. Grâce à son interface simple, plus besoin d’être un expert SEO pour être capable de l’utiliser!

GSA Search Engine Ranker (-10% de réduction avec ce lien). Cet outil travaillera pour vous en continue, tous les jours afin de trouver de nouveaux sites sur lesquels construire des liens de manière complètement automatique.

Buzzstream – Il s’agît d’un outil pour gérer votre engagement envers les influenceurs de votre industrie. Vous pouvez trouver les blogs et personnes ayant de l’influence et obtenir leur email par exemple, entre autres. Cela vous permet par la suite de proposer certains de vos articles à valeur ajoutée et créer des liens de très haute qualité.

Scrapebox – Cet outil possède un large panel de fonctionnalités et est également considéré comme un véritable couteau suisse. Il permet de gérer un nombre incroyable de tâches SEO, malgré son interface graphique peu sexy (recherche de mots clés, recherche d’opportunités de création de liens, etc.)

BuzzBundle – Vous pourrez répondre à des commentaires contenant des mots clés que vous aurez choisis, situés sur un large panel de blogs, réseaux sociaux, sites de questions/réponses type Yahoo, etc…  Le parfait outil pour vous faire connaître rapidement auprès de personnes déjà intéressées par le contenu que vous avez à proposer.
Mention – Il s’agît d’un outil similaire à Google Alerts, mais beaucoup plus puissant. Je l’utilise dans chacune de mes campagnes SEO et trouve souvent des opportunités que je n’aurais jamais trouvé sans cet outil. Son coût est vraiment abordable et il vous enverra des alertes lorsque votre marque/entreprise a été mentionné sur le web.

Image Raider – Permet de détecter sur le web si vos images sont utilisées par un site Web. Cela vous permet ainsi de réclamer un backlink en échange – une une stratégie de réclamation simple mais efficace.

Whitespark Citation Finder – Cet outil permet de trouver toutes les citations locales utilisées par vos concurrents directes.

Whitespark Citation Builder – L’outil parfait pour vos campagnes de référencement locales. Ce complément à Whitespart Citation Finder vous permet de créer des citations locales. Cet outil crée manuellement des citations de bonne qualité;
WikiGrabber – Vous voulez des liens provenant de Wikipedia? C’est facile. Trouvez des pages dans Wikipédia qui ont besoin de citations (ou liens morts). De cette manière vous pourrez créer du contenu (un article de blog) qui pourra être utilisé comme référence à l’article en question.

 

Outil pour la création de signaux sociaux (partages, likes)

 

Drip Revolution (40% de crédits gratuits avec ce lien). DripRevolution vous permettra de gérer entièrement votre stratégie de médias sociaux, en particulier la distribution sur demande de signaux sociaux augmentant ainsi la popularité de votre site. La création des signaux sociaux (partage, likes) est faite manuellement par une équipe d’experts.

 

Résolveur automatique de Captcha

 

GSA Captcha Breaker (-10% de réduction avec ce lien). GSA Captcha Breaker est le meilleur résolveur automatique de Captcha sur le marché. Cet outil est compatible avec un large panel d’outils de marketing digital.

 

Plugin pour système d’abonnement

 

S2member (-10% de réduction avec  coupon : SAVE10-A:3971). Créez dès à présent votre propre site d’abonnement grâce à ce Plugin facile à utiliser. Que vous vouliez proposer sur votre site un paiement ponctuel ou récurrent, S2 Member propose une large gamme de fonctionnalités qui vous rendrez la tâche super facile!

 

Comment et où trouver votre audience sur le web?

audience cible

Pourquoi est-il absolument essentiel de comprendre, trouver et stimuler votre audience cible sur le web?

Il le faut, si vous souhaitez obtenir un trafic élevé vers votre blog.

Vous comptez uniquement sur le référencement naturel pour drainer beaucoup de trafic et gagner de l’argent?

Vous allez y passer un certain temps…

Cela s’avère être un gros risque, surtout, si la monétisation de votre blog est votre seule source de revenue.

 

Bonus PDF: Téléchargez la liste exacte des outils que j’utilise pour reussir mes campagnes de référencement.

 

Comment faire ?

 

C’est assez facile à faire, indépendamment de votre marché cible ou de votre but.

 

  1. Définir votre audience cible
  2. Comprendre votre audience cible
  3. Trouver où ils « vivent » sur le Web
  4. Établir un contact avec eux

 

Définir votre audience cible

 

La première chose que vous devez faire est de définir qui est réellement votre audience cible.

Savez-vous ce qui les attire ?

Quels types de questions peuvent-ils poser lorsqu’ils arrivent sur votre site?

Et est-ce que celui-ci répond à leurs questions ?

Par exemple, j’ai récemment travaillé sur un site web d’un client qui était dédié aux services aux personnes âgées.

Hors, le design du site était composé d’un petit texte blanc posé sur une grande image en fond, c’était vraiment difficile à lire.

C’est un bon exemple de quelqu’un qui ne comprenait pas complètement son audience cible.

 

Comment ai-je identifié mon audience ?

 

Lorsque je réfléchissais à mettre en place ce blog, je me suis demandé:

Quel type de personnes pourrait tirer profit du contenu que je crée?

Évidemment, c’est presque tout le monde ayant un site web, mais on peut creuser plus loin que ça :

  • Référenceurs pour le plaisir
  • Référenceurs à plein temps
  • Vendeurs affiliés
  • Entreprises locales
  • Organisations plus grandes
  • Agences SEO

 

Chacune de ces audiences a des priorités différentes.

Le référenceur occasionnel a un emploi du temps complet et un revenu stable avec peu de temps,.

Quant à lui, le référenceur à plein temps compte sur la performance de ses campagnes SEO pour gagner son pain.

Ensuite, vous pouvez avoir des vendeurs affiliés.

Il y a également, les entreprises locales qui n’ont aucune connaissance en SEO, mais veulent l’intégrer à leur stratégie.

Comprendre votre audience et les différents types de personnes est crucial.

J’ai réalisé que mon audience avait besoin de contenu étant facile à comprendre, indépendamment de l’expérience, mais sans compromettre l’intégrité de l’information.

Si vous gérez un site web dans le médical, vous pouvez très bien avoir des personnes cherchant seulement de l’information ou à l’opposé des malades cherchant un traitement immédiat.

Définir ces différentes audiences est important.

 

Comprendre votre audience cible

 

Une fois que vous avez défini votre audience cible, vous devez la comprendre.

Trouvez la façon dont ces personnes fonctionnent.

Pourquoi cherchaient-elles de l’information sur le web à la base ?

Quelles questions ou préoccupations chaque personne peut-elle avoir et qui est associée avec un mot clé en particulier lorsqu’elles cherchent sur votre site web ?

Est-ce que votre site répond à toutes ces préoccupations ?

Si vous comparez votre site avec les résultats du top 10 sur Google, est-ce qu’il offre vraiment la meilleure valeur?

Pouvez-vous honnêtement affirmer que votre page est LA page à lire sur le sujet ?

En poursuivant avec l’histoire du site dédié aux personnes âgées, ils n’avaient pas vraiment réfléchi aux types de questions qu’un client potentiel pourrait avoir comme :

 

  • Est-ce que les services aux personnes âgées sont pris en charge par la sécurité sociale ?
  • Est-ce que les courses sont prises en charge par votre service ?
  • Gérez-vous les gardes de nuits à domicile, en cas d’urgence ?

 

Ainsi, lorsqu’un client potentiel atterrissait sur leur site, ils ne trouvaient pas vraiment les réponses qu’ils cherchaient.

À moins de chercher un site de service à la personne âgé, ce qu’ils trouvaient.

Mais le site ne répondait à aucune question de leur audience cible et même si c’était le cas, il y avait de fortes chances que les personnes n’allaient pas le lire de toute façon.

 

Comment ai-je compris mon audience?

 

Tout ce que vous avez à faire est de naviguer sur les blogs pertinents et les forums pendant une après-midi et vous verrez les mêmes choses encore et encore :

 

  • Des gens posant une question et obtenant une mauvaise réponse
  • Des gens posant une question et obtenant des réponses générales n’étant pas d’une aide particulière
  • Beaucoup de conseils généraux n’entrant pas réellement dans les détails
  • De l’information réutilisée / caduque

 

Bonus PDF: Téléchargez la liste exacte des outils que j’utilise pour reussir mes campagnes de marketing digital.

J’ai personnellement pris le temps de comprendre mon audience avant de créer du contenu.

Pendant que je faisais ça, j’ai élaboré une liste de préoccupations / problèmes / inquiétudes que les gens avaient avec le SEO et le marketing digital / online marketing.

Au fil du temps, cette liste est devenue une liste d’idées de publication d’articles répondant directement aux questions et aux problèmes auxquels mon audience cible faisait face.

Des problèmes que je savais comment résoudre, et ce, quotidiennement grâce à mes propres activités en référencement naturel.

Chaque contenu que je produis doit répondre à toutes les questions et inquiétudes pour m’assurer que j’entre en contact avec l’audience correctement.

 

Trouver votre audience cible en ligne

 

Alors, de quelle façon procéder pour trouver votre audience cible en ligne ?

À quels endroits naviguent-ils ?

Trouver l’endroit où ils vivent en ligne est assez facile et il y a beaucoup d’outils à votre disposition pour y arriver.

 

BuzzBundle

 

Au moment où j’écrivais cette publication, je commençais à utiliser BuzzBundle pour trouver et éveiller l’intérêt de mon public en ligne.

C’est un logiciel génial que j’utilise.

 

buzzbundle

 

Tout ce que vous devez faire est d’entrer un certain nombre de mots clés/phrases à surveiller.

BuzzBundle trouvera toutes les publications de forum pertinentes, les publications de blogs, les tweets, les partages sur Google+,  les réponses sur Yahoo et plus !

Pour s’impliquer dans une conversation, tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur répondre et taper votre message.

BuzzBundle s’occupera automatiquement de toute inscription de compte si nécessaire.

C’est vraiment un bon outil et je le recommande fortement !

Je l’utilise également pour surveiller des termes associés a du contenu précédemment publié et chaque fois que BuzzBundle trouve une association pertinente, je peux diriger les personnes vers mon contenu directement !

 

Moteurs de recherche de Forum

 

L’un des meilleurs endroits pour entrer en contact avec votre audience cible est dans des forums populaires et il y a trois sites web différents que vous pouvez utiliser pour les trouver.

 

Boardreader

Boardreader vous aide à trouver votre audience cible et vous aide à les comprendre également.

Tout ce que vous devez faire est entrer un mot clé et cliquer sur rechercher, une liste de fils de discussion mentionnant votre mot clé vous sera alors retournée.

Dans l’exemple ci-dessous, j’ai fait une recherche avec « référencement »

 

boardborder

 

C’est seulement un extrait des résultats, mais je peux déjà entrevoir quelques occasions d’entrer en contact avec mon audience cible.

Je peux répondre à la question posée sur le titre de page tronqué.

Je peux également répondre sur « comment faire pour référencer et optimiser mon blog facilement ».

Je peux peut-être, même attirer l’attention de tout le monde dans ce fil de discussion avec mes tutoriels?

Ainsi, avec seulement deux fils de discussion, j’ai appris beaucoup sur mon audience cible.

J’ai appris à quels problèmes ils font face, ce qu’ils veulent voir et je peux entrer en contact directement avec eux sur le sujet en question.

C’est un scénario bénéfique pour tout le monde selon moi, même si certain considèrent cela comme de la publicité cachée, bref.

 

Omgili

Omgili est comme BoardReader, mais offre une gamme différente de résultats.

Il retourne aussi une liste de messages associés sur des forums, ce qui vous donne une autre occasion de trouver, comprendre et entrer en contact avec votre audience cible.

 

omgili

 

Autres approches

 

Vous pouvez regarder aux quatre coins du web pour trouver votre public.

 

Recherche Twitter

Twitter est aussi une manière de trouver votre audience. Faisons une recherche sous le thème « backlinks ».

 

twitter

 

Même si personne ne pose une question ici, il y a beaucoup de liens vers des articles associés à partir desquels je peux entrer en contact avec mon public.

Peut-être que je pourrais laisser un commentaire sur le blog et y véhiculer mon point de vue.

En parallèle vous pouvez utiliser des outils comme Social Quant pour augmenter votre nombre de followers Twitter automatiquement.

 

Alertes Google

vous pouvez mettre en place plusieurs alertes pour votre public cible et construire une « boîte » remplie d’alertes aux endroits où votre public cible navigue.

Ça prend environ 10 secondes pour installer une alerte, donc vous n’avez aucune excuse valable !

 

Établir un contact avec votre public cible

 

Établir un contact avec votre audience cible est facile et j’ai mentionné à quelques reprises dans cet article certaines façons, mais en bref, vous pouvez :

  • Répondre à des publications sur les forums
  • Commenter sur des blog pertinents
  • Joindre une conversation sur les médias sociaux.

Cela peut sembler être un vieux conseil rabâché, mais beaucoup ne réalisent pas à quel point c’est important et échouent donc à entrer en contact directement avec leur public.

 

Établir un contact de la bonne manière

 

Si vous vous apprêtez à vous impliquer dans une conversation, assurez-vous que ce que vous publiez possède une véritable valeur, non seulement pour les personnes vous lisant, mais également pour la communauté en général.

Une réponse rapide en deux phrases offre rarement une valeur à quiconque et j’ai appris que mon public cible se lasse de voir les mêmes astuces encore et encore.

C’est le contact fait avec ces communautés qui va réellement se refléter sur vous et votre marque – donc prenez le temps d’écrire des publications utiles.

 

Récolter les bénéfices

 

Établir un contact avec votre public comporte son lot d’avantages.

Premièrement, vous vous détachez de la mentalité que les personnes ont d’entrer et de sortir de votre site via un lien affilié aussi rapidement que possible.

Votre site et votre marque commencent à devenir quelque chose offrant une valeur réelle à votre public cible.

Au fil du temps, cela  crée un effet boule de neige.

les personnes commencent à compter sur vous et vous font confiance.

Il est important de construire ce niveau de confiance avec votre audience cible avant toute chose.

Si vous vous concentrez à créer quelque chose qui est sincèrement utile et pratique, vous n’aurez même pas besoin d’essayer de vendre quelque chose pour générer du profit.

Tout ce que j’ai fait a été d’identifier et de comprendre mon public cible et de leur donner ce qu’ils veulent.

 

Où commencer ?

 

Premièrement, vous devez prendre le temps d’identifier et de comprendre votre public cible.

Prenez le temps d’y réfléchir avant tout chose.

Une fois que vous avez fait ça (sans tricher), vous devrez compiler une liste des endroits où ils naviguent.

Dans mon cas, j’ai construit une liste de sites web et de forums liés au référencement et marketing digital associant à chacun le nombre de membres, de fils de discussions et de publications qu’ils avaient.

Une fois que vous avez cette liste, vous pouvez commencer à établir le contact avec votre public et raffiner constamment votre compréhension de celui-ci.

Le bénéfice associé à la compréhension de votre public est que la prochaine fois que vous créerez du contenu, il pourra répondre aux problèmes auxquels votre public fait face.

C’est un réel atout.

Souvenez-vous d’établir le contact avec eux de la bonne manière et de leur fournir une aide sincère et des conseils judicieux pour résoudre leurs problèmes.

Les résultats seront rapides et vous n’aurez pas besoin de compter que sur Google !

 

Une certitude:  Il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier…

 

Rédaction de contenu web : comment écrire un article optimisé?

Ça y est, vous avez travaillé dur pour établir une liste de mots clés lucratifs et de faible concurrence.

Maintenant, que faire ?

Il est temps de passer à la rédaction de contenu!

Mais pas du contenu ordinaire : du contenu optimisé pour être classé  dans le haut du classement des résultats des moteurs de recherches.

Voici des lignes directrices simples – mais puissantes – à suivre lorsque vous élaborez du contenu SEO pour votre site.

 

le contenu referencement-min

 

Optimisez le plus possible vos balises titre

 

L’approche de la plupart des gens quant à l’optimisation de leurs balises titre est la suivante :

 

  1. Trouver un mot clé pour cette page
  2. Ajouter ce mot clé à la balise titre
  3. Espérer que tout ira pour le mieux

 

Considérant que la balise titre de votre page est (de loin) le facteur de classement le plus important pour le SEO on-page, il est logique de l’optimiser au maximum.

Le meilleur moyen d’y parvenir est d’exploiter les balises titre de 2 manières.

Cela consiste à optimiser votre balise titre pour une version « courte traîne » ET une version « longue traîne » de votre mot clé.

Lorsque vous faites cela, vous serez classé pour la longue traîne rapidement (parce que c’est moins concurrentiel).

Au fil de temps, vous serez classé également pour le mot clé de courte traîne (mot clé primaire).

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

Voici un exemple :

Disons que vous voulez être classé pour le mot clé « Rachat de crédit » puisque vous avez vu qu’il avait un volume de recherche solide de même qu’un excellent niveau d’intention commerciale (Enchère suggérée élevée):

 

mot cle courte traine

 

Comme vous pouvez vous en douter, dans une industrie aussi concurrentielle, cela va être assez long avant que vous puissiez être classé sur ce mot clé.

Donc au lieu de simplement utiliser le mot clé « Rachat de crédit » dans votre balise titre, utilisez une version « longue traîne » de ce mot clé :

 

mot cle longue traine

 

Vous pourrez même vous classer sur un mot clé de « moyenne traine » :

 

mot cle moyenne traine

 

Voilà à quoi cette balise à double optimisation ressemblerait en pratique :

 

balise titre

 

De cette façon, vous vous classerez rapidement pour les termes moins concurrentiels « Rachat de crédit immobilier simulation ». Et au fur et à mesure que vous construirez des liens vers cette page, vous serez aussi classé dans le top 10 pour « Rachat de crédit immobilier » et enfin pour « Rachat de crédit».

 

Publiez du contenu complet et long

 

Des articles approfondis de plus de 1500 mots surpassent de loin les publications banales de blog de 400 mots en matière de SEO, de performance du contenu et de satisfaction des lecteurs.

 

Le seul mauvais côté est que les longs articles prennent plus de temps et d’effort à réaliser.

 

Néanmoins, c’est un avantage concurrentiel pour vous.

 

Votre concurrence est probablement trop paresseuse pour écrire des articles approfondis. Ce qui signifie que vous vous démarquerez instantanément lorsque vous commencerez à publier des contenus rigoureux..

 

Pourquoi un long contenu est-il si important ?

 

Premièrement, le contenu long est fortement lié aux classements les plus élevés sur Google.

 

Les résultats du top 10 pour la plupart des mots clés comptent au moins 2000 mots :

 

SERIQ

 

Pourquoi sommes-nous mieux classés avec du contenu long ?

Il existe quelques raisons :

  • Le contenu long aide Google à obtenir plus d’informations sur le thème de la page. Cela montre que votre page est un résultat pertinent pour ce mot clé.
  • Un contenu long est généralement plus approfondie qu’une publication de blog de 300 mots sur le même sujet. Cela signifie que les longs articles répondront mieux à la requête de l’internaute que les articles courts.
  • Les articles longs attirent généralement plus de liens et de partages sociaux que du contenu « vide ».

En fait, Moz a remarqué que des articles longs sur leur site ont tendance à générer davantage de liens et de commentaires que des articles plus courts :

 

moz

 

C’est logique si vous y pensez :

Qu’est-ce qui est le plus susceptible de vous intéresser ?

Une publication de 350 mots intitulée, « 5 astuces pour trouver les bons mots clés »…

…ou un guide de 10 000 mots intitulé « Le guide ultime pour une recherche de mots clés optimale » ?

C’est ce que je pensais.

 

Rappelez-vous que vous ne devez pas nécessairement inclure plus souvent votre mot clé cible dans du contenu long. En d’autres termes, n’abusez pas de la densité d’un mot clé.

Assurez-vous simplement de répandre à quelques reprises votre mot clé ici et là… particulièrement au début.

Ce qui me mène à ma prochaine astuce…

 

Importance d’un mot clé

 

L’importance d’un mot clé se définit en fonction de son emplacement sur la page.

Plus votre mot clé est situé en hauteur sur la page, plus Google considérera que cette page est fortement lié à ce mot clé.

C’est logique du point de vue de Google. Si vous écrivez un article à propos d’un sujet en particulier, pourquoi ne mentionneriez-vous pas un mot associé à ce sujet (en d’autres termes, un mot clé) dès le départ ?

En résumé: utilisez votre mot clé cible dans les 100 premiers mots d’une page.

 

Exploitez les signaux liés à l’expérience utilisateur

 

seo-ux

 

Une bonne expérience utilisateur comporte des avantages en SEO TRÈS puissants, et ce, directement et indirectement.

L’avantage direct découle du fait que Google mesure des choses comme « clics courts vs clic longs » (en d’autres termes, combien de temps une personne passe sur votre page avant de cliquer sur bouton « retour » pour revenir à la pages des résultats de recherches Google).

Comme vous pouvez l’imaginer, plus longtemps une personne reste  sur votre page, mieux c’est.

A l’inverse, les personnes qui retournent immédiatement aux résultats de recherche après être allées sur votre page envoient un signal fort à Google qui dit : « Ce résultat ne semble pas utile, mieux vaut le descendre un peu plus bas dans la page ».

L’avantage indirect est simplement que les personnes appréciant de passer du temps sur votre site sont plus susceptibles de le lier…

Alors, que pourriez-vous faire pour que les gens collent à votre site comme de la glue ?

Voici quelques stratégies applicables pour vous aider à maximiser l’expérience utilisateur pour le SEO et les conversions :

 

Faites en sorte que les premières phrases soient VRAIMENT courtes 

 

Des études démontrent que les gens préfèrent lire des phrases courtes sur Internet. Ils n’aiment pas non plus les gros blocs de texte s’étendant d’un bout de l’écran à l’autre.

Voilà pourquoi il faut que les premières phrases de chaque article et de la page d’accueil de votre site soient très, très courtes.

Aussi, veillez à répartir les 5-10 premières phrases en paragraphes pas trop larges afin que le regard de vos lecteurs n’ait pas à balayer de droite à gauche sans cesse.

La façon la plus facile de générer cet effet pour votre site est d’ajouter une image au haut de chaque page et l’aligner à droite du premier paragraphe.

 

Proposer différents multimédias 

 

Du contenu comportant seulement du texte est peu efficace.

Aujourd’hui, votre contenu doit passer à la vitesse supérieure et inclure des vidéos, de l’audio, des diagrammes, des tableaux, du média interactif, des questionnaires, des jeux et des infographies.

Lorsque vous avez des médias de qualité sur votre site, vous satisfaisez une plus grande partie d’internautes visitant votre site à partir de Google. Les gens aimant les vidéos s’assoient et regardent votre extrait YouTube. Les utilisateurs aimant lire sont heureux de lire en diagonale les publications de blogs. Et les mordus de l’audio adorent écouter votre Podcast.

En fait, Moz a découvert que le contenu avec 3 types de médias ont tendance à attirer davantage de liens retour :

 

medias

 

En bref, cela vaut vraiment la peine d’utiliser plusieurs médias sur les pages que vous considérez prioritaires.

 

Utilisez des balises de sous-titres H 

 

Si vous publiez du contenu long (et si ce n’est pas le cas, vous devriez), vous devriez utiliser beaucoup de sous-titres pour séparer votre contenu.

Rien n’est plus pénalisant pour l’expérience utilisateur (et donc pour votre seo) qu’une page d’un kilomètre sans sous-titre.

Vous pouvez aussi répartir des mots et des phrases associées dans vos sous-titres avec des balises H2 et H3. Ceci va donner un petit boost au référencement de votre page.

Une bonne règle empirique est d’inclure au moins un sous-titre pour chaque tranche de 200 mots de contenu.

 

Optimiser les pages pour Google Hummingbird

 

La première chose que vous devez savoir à propos de Google Hummingbird est : nul besoin de paniquer.

Comme tout changement publiquement annoncé par Google, la communauté SEO a hyper médiatisé l’impact de la mise à jour en l’exagérant abusivement.

Après tout, Hummingbird était en marche pendant un mois entier avant que Google l’annonce publiquement et personne dans le monde SEO l’a même remarqué !

Cela étant dit, l’idée de créer des pages qui ciblent des thèmes et des mots clés est une évolution intelligente pour l’expérience utilisateur et pour le référencement naturel.

En d’autres termes, Google Hummingbird a eu un impact sur la façon dont nous optimisons des pages autour de mots clés…mais pas sur la manière dont nous les trouvons,  ni sur la façon dont nous ne les évaluons.

La manière de trouver des mots clés de longue traîne, de déterminer l’intention commerciale et d’analyser la concurrence d’un mot clé reste inchangée.

La seule chose qui a changé est la façon dont vous optimisez les pages de votre site basé sur les mots clés que vous voulez cibler.

Lorsque vous optimisez des pages avec des principes éprouvés du SEO « on-page » et ajoutez quelques nouveautés pour nourrir Google Hummingbird – vous pourrez alors obtenir même plus de trafic sur chacune des pages de votre site.

Voici comment :

Distiller les longs mots clés de conversation (comme « À quel endroit dans Paris est situé le Louvre ? ») en des mots clés plus courts qui vont droit au but (« Localisation et adresse du Louvre »)

Cessez de créer 10 pages pour 10 mots clés différents de longues traînes. Regardez simplement ce résultat de recherche :

 

hummingbird

 

Google est capable d’identifier que les mots « repas », « cuisiner » et « recettes » sont dans le même thème que le mot clé initial « préparer un diner délicieux ».

En fait, il n’y a aucun résultat dans le top 10 ayant le mot clé « préparer un diner » dans leurs balises titre.

Donc à la place de créer un article optimisé autour de « préparer un dîner délicieux », un autre autour de « cuisiner un super repas » etc. créez UN seul article génial optimisé autour d’un mot clé dans ce thème. De cette façon, vous vous classerez pour ce mot clé et pour tous les synonymes que Google associe à celui-ci.

 

Mélangez votre texte d’ancre

Vous savez déjà qu’un texte d’ancre suroptimisé est un facteur à risque pour la pénalité Google Penguin. Cela peut également vous affecter avec Google Hummingbird. Si 25% de vos texte d’ancre inclus le mot clé « meilleure recette de légumes », vous ne serez pas aussi bien classé pour des recherches comme « meilleure recettes de légumes bio » ou « meilleure plats de légumes verts ».

 

Utilisez des co-citations intelligentes

Google utilise maintenant le texte situé autour d’un lien pour déterminer le sujet de la page pointée.

 

Par exemple, vous pouvez voir que les mots « astuces en référencement » apparaissent à côté de ce lien :

 

cocitations

 

Plus Google voit les gens utiliser les mots « référencement naturel» autour d’un lien pointant vers mon site, plus cette association se renforce selon Google.

Comme pour les textes d’ancre, il faut que vous variez vos co-citations pour inclure votre mot clé cible ET vos synonymes. De cette façon, Hummingbird vous classera pour des mots clés multiples.

 

 

5 outils de recherche de mots clés à utiliser

Si vous voulez de bons résultats en termes de référencement naturel, vous devrez investir dans un outil de recherche de mots clés.

Oui, vous pouvez faire le tri des mots clés dans l’outil de planification de mots clés de Google un par un. Vous pouvez aussi évaluer manuellement la concurrence sur la première page pour vos mots clés cibles.

Néanmoins, le BON outil rend le processus BEAUCOUP plus rapide, plus facile et plus efficace.

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

Puisque les outils de recherche de mots clés fonctionnent à la vitesse de la lumière, vous obtiendrez généralement des poignées de mots clés inexploités et de faible concurrence en quelques minutes.

Mais quel outil de recherche de mots clés est le plus adapté à votre entreprise et à vous ?

Dans ce guide, j’ai testé 5 des meilleurs outils. Je vais vous montrer un aperçu de leur fonctionnement, des fonctions clés et une liste d’avantages et de désavantages.

C’est parti !

 

SEMrush

 

SEMrush a un fonctionnement quelque peu différent des autres outils de recherche de mots clés que je vous ai montrés jusqu’à présent.

Au lieu d’entrer un mot clé initial et d’obtenir une longue liste d’idées de mots clés, SEMrush vous montre les mots clés pour lesquels votre concurrence se positionne déjà.

 Ce sont souvent des mots clés plus « imaginatifs » qui seraient impossibles de trouver sans cet outil.

Voici comment il fonctionne :

Entrez le nom de domaine de l’un de vos concurrents dans le champ situé en haut de page.

Cliquez sur “Search”:

 

semrush

 

Si vous faites du SEO dans un pays autre que la france (par exemple en angleterre, Google.co.uk), vous pouvez sélectionner ce marché spécifique en choisissant le pays à partir de ce menu :

 

autres pays

 

Voici ce qu’affiche le tableau de bord:

 

tableau de bord SEMRUSH

 

Plus en détail :

 

detail tableau de bord

 

Rang de SEMRush est le rang auquel le domaine se classe dans sa base de données de domaines (comme Alexa, plus bas est le numéro, meilleur il est). Le rang SEMrush est basé sur le trafic organique total et la valeur de ce trafic.

Trafic est le nombre estimé de visiteurs (organiques) mensuels provenant de Google.

Coût du Trafic indique la valeur de ce trafic (basé sur Adwords CPC).

Donc si vous voyez un domaine avec un trafic élevé, mais un prix de trafic relativement bas, vous savez que vous ciblez des mots clés qui ne se convertissent pas très bien.

 

Mais le bénéfice réelle de SEMrush provient des données « Recherche organiques » :

 

mots cles organiques

 

Cette section vous montrera 5 des meilleurs mots-clés sur lesquels votre concurrent se positionne. Pour en voir davantage, cliquez sur « Lire le rapport détaillé » :

 

rapport detaille mots cles organiques

 

Et vous obtiendrez une liste de tous les mots clés pour lesquels le site ou la page se classe actuellement :

 

rapport semrush

 

Cette page à elle seule vous donnera généralement une poignée de mots clés intéressants.

Mais si vous voulez plus d’idées, retournez à la vue d’ensemble du domaine et regardez la section « Principaux concurrents organiques » :

 

concurrence semrush

 

Lorsque vous cliquez sur l’un de ces résultats, vous verrez sur quels mots clés ils se classent.

Il y aura un peu de chevauchement par rapport à ce que vous venez de voir, mais vous découvrirez généralement de vrais perles.

Vous pouvez aussi débuter votre recherche sur SEMrush avec un mot clé au lieu d’un site d’un concurrent :

 

recherche mots

 

SEMrush vous montrera une section “Mots clés de correspondance”, qui est une liste de mots clés de longue traîne incluant le mot clé que vous avez entré :

 

mots cles correspondance

 

Ceci est vraiment utile pour chercher des variations de longue traîne pour les mots clés primaires et secondaires.

Par exemple, si vous vouliez vous classer pour le mot clé « Régime », vous découvrirez rapidement que c’est tout simplement trop concurrentiel.

Mais SEMrush vous affichera des variations de longues traînes, comme « régime rapide et efficace», pour lesquelles il est BEAUCOUP plus facile à se classer.

 

mots correspondance

 

Lorsque vous commencez votre recherche de mot clé,  SEMrush vous montrera aussi des« mots clés associés ».

 

mot cles associes semrush

 

SEMrush est tout particulièrement doué pour associer des mots clés thématiquement reliés.

Par exemple, si vous cliquez sur « Lire le rapport détaillé » vous trouverez des mots clés comme :

« perte de poids rapide », « perdre 5 kilos en une semaine », « aliments pour maigrir », « programme minceur gratuit », etc.

SEMRUSH est capable en effet de déduire que ces mots clés sont thématiquement parlant reliés au mot clé initial « régime ». Ce sont souvent des mots clés parfait à cibler puisqu’ils ne sont pas des mots clés suggérés à tout le monde (incluant votre concurrence) par l’outil de planification de mots clés de Google…

 

En résumé

Si vous cherchez une liste complète de mots clés à utiliser comme base pour vos campagnes SEO, SEMRush est outil indispensable.

 

SECockpit

 

Le premier outil de recherche de mots clés dont je vais vous parler est SECockpit

Comme tout autre outil de recherche de mots clés, vous fournissez un mot clé initial et obtenez une liste de résultats. Mais ce qui rend SECockpit unique est son ensemble de fonctionnalités intégrées vous permettant d’obtenir une quantité d’informations incroyable sur les tendances de recherche, la concurrence et les estimations de trafic.

Voici comment l’outil fonctionne :

Lorsque vous vous connectez, vous serez automatiquement dirigé vers votre tableau de bord (dashboard), où vous pouvez créer des projets autour d’un ensemble de mots clés…ou y aller directement avec une recherche de mot clé unique.

 

SECockpit

 

Pour commencer le processus de recherche de mots clés, cliquez sur “Recherche de mots-clés”:

 

SECockpit mots cles

 

Ensuite, entrez un mot clé initial dans le champ nommé “Phrase clé”:

 

SECockpit phrase cle

 

Vous pouvez obtenir encore plus de résultats en choisissant d’inclure Google Suggests, des recherches associés et des synonymes tirés de Google Adwords :

 

SECockpit ressources

 

Lorsque vous avez terminé, cliquez sur « sauvegarder et fermer » et l’outil se mettra en marche :

 

enregistrer recherche

 

Voici ce que vous verrez :

 

SECockpit resultats de la recherche

 

La plupart des résultats devraient vous être familiers puisque ce sont exactement les mêmes que vous étiez habitués à voir dans l’outil de planification des mots clés de Google.

En fait, les colonnes « Phrase », « Recherche mensuelle » et « CPC sont tirées directement de GKP :

 

donnees adwords

 

(La seule différence est que CPC est appelé « Enchères suggérées» dans Adwords)

Que signifient les autres informations sur SECockpit ?

Vous remarquerez une panoplie de barres vertes sous la colonne nommée « Niche » :

 

SECockpit niche

 

Cette barre est une mesure unique prenant en compte le top 10 de la concurrence, le volume de recherche mensuel et l’intention commerciale du mot clé. En d’autres termes, si c’est un bon choix ou non. Plus large est la barre, mieux sera le mot clé.

À côté des recherches mensuelles, vous remarquerez une série de barres oranges nommées «Top 1-10 »

 

top 1-10

 

Cette barre indique la difficulté à se classer pour chaque mot clé en considérant le top 10 actuel des résultats.

Vous pouvez obtenir un aperçu exhaustif de la concurrence d’un mot clé sur la première page de Google en cliquant sur ce mot clé :

 

concurrence mots cles

 

SECockpit va afficher des métriques importantes sur la concurrence pour les pages situées dans le top 10, dont le MozRank, Domain Authority, Page Authority, nombre total des liens.

 

top10 detail

 

C’est une belle façon de jauger rapidement la concurrence sans avoir à regarder un par un les résultats sur Google.

Si vous retournez à la page des mots clés, vous pouvez ajouter au moins 20 autres colonnes aux résultats :

 

colonnes

 

Par exemple, vous pouvez voir le ratio de la concurrence d’un mot clé en le comparant à son volume de recherche.

Vous pouvez aussi obtenir une comparaison du trafic estimé que vous obtiendriez pour une position dans le top 3 pour ce mot clé comparé au niveau de concurrence pour ce mot clé.

Une panoplie de fonctions avancées sur SECockpit.

 

En Résumé

La première chose dont vous allez vous apercevoir à propos de SECockpit est que c’est un outil conçu pour les professionnels du référencement naturel.

Oui, les nouveaux peuvent en tirer une certaine forme d’avantages, mais il est clair que SECockpit cible les personnes qui mangent et respirent du SEO.

Si le référencement naturel est tout nouveau pour vous, le nombre impressionnant de fonctions offertes par cet outil peut vous submerger. Mais si vous êtes à la recherche d’un outil complet, vous en aurez pour votre argent avec SECockpit.

 

Outil d’analyse de mot clé de Moz Analytics

 

Cet outil ne comporte pas autant de fonctionnalités que certains autres outils de recherche de mots clés sur le marché. Cependant il fait partie d’une grande suite d’outils trouvés dans Moz Analytics.

Et c’est très direct et facile à utiliser.

Premièrement, connectez-vous à votre compte Moz Analytics, passez votre souris sur  “Research Tools” et cliquez sur “Keyword Analysis”:

moz1

 

Entrez un ou plusieurs mots clés et cliquez sur “Check Difficulty”:

 

moz2

 

L’outil vous affichera la difficulté globale du mot clé (affiché sous forme de %) et le volume exact de recherche y étant associé, provenant de Bing :

 

moz3

 

Plus la difficulté en % du mot clé est élevé, plus difficile sera le classement.

Pour avoir plus de détails au sujet du top 10, cliquez sur le bouton « View » sous « SERP Analysis Reports »:

 

moz4

 

Vous obtenez une vue d’ensemble du top 10 des résultats par rapport à l’autorité de leur page et l’autorité de leur domaine sur Google.

 

moz5

 

Et si vous défilez vers le bas, vous pouvez obtenir des informations approfondies, incluant l’URL des pages se classant pour ce mot clé et le nombre de domaines référents menant à chaque page :

 

moz6

 

En résumé

Comme vous pouvez le voir, l’outil de concurrence des mots clés de Moz est facile à utiliser. Et son score « Keyword Difficulty » facilite la détermination de la difficulté d’un mot clé.

Toutefois, cet outil n’aide généralement pas à générer de nouvelles idées de mots clés. Il est seulement utile pour jauger les résultats du top 10 pour une liste de mots clés pour lesquels vous voulez être classé.

 

Long Tail Pro

 

Ensuite, nous avons Long Tail Pro, un outil de recherche de mots clés convivial (et de haute qualité)

 

Premièrement, lancez le logiciel

 

Long Tail Pro

 

et entrez un ou plusieurs mots clés initiaux dans l’outil :

 

LTP

 

En cliquant sur  « Customize Data & Pre-Filter » vous pouvez demander à l’outil d’afficher des données supplémentaires, comme Google Title Competition (le nombre de pages de l’index de Google utilisant ce mot clé dans leur titre) :

 

LTP 2

 

Enfin, vous pouvez configurer certains filtres pour faire en sorte que les mots clés à faible volume de recherche soient exclus des résultats. indiquez alors un volume minimale mensuel de 150 par exemple :

 

volume

 

Lorsque tout est configuré, cliquez sur « Generate Keywords & Fetch Data» :

 

generation de mots clés

 

Et Long Tail Pro vous affichera des données tirées de l’outil de planification de mots clés de Google :

 

liste mots cles

 

Ce qui rend cet outil très intéressant est sa fonctionnalité de calcul de la concurrence des mots clés.

Il s’agît d’une fonctionnalité développé par Long Tail Pro (présente uniquement dans la version Platinum) qui permet de vous indiquer le niveau de concurrence sur chaque mot clé. Il vous suffit de cliquer sur « calculate » et l’outil va calculer la concurrence en se basant sur toutes les métriques des sites du TOP 10 (vos concurrents) et va vous afficher un chiffre entre 0 et 100.

 

kc

 

Il est préférable de viser un résultat inférieur à 30 pour être sûr de se positionner assez facilement, dans le moyen terme. Si vous voulez vous positionner très rapidement sur un mot clé, je vous conseille de viser un « Keyword Competitiveness » maximal de 20-25.

Ce chiffre est calculé à partir d’un panel de métriques. Pour voir une partie de ces métriques,  cliquez simplement sur n’importe quel mot clé (par exemple « outils seo » dans cet exemple)

 

generation mots cles

 

Long Tail Pro analysera automatiquement la concurrence du top 10 pour ce mot clé :

 

top 10

 

Long Tail Pro vous affiche, entre autres,  l’autorité de la page et l’autorité du domaine des sites du top 10. L’outil vous montre également le nombre de liens entrants, PageRank et l’âge du site (un facteur important de classement ignoré par plusieurs outils). Toutes les métriques présentes dans ce tableau sont inclus dans ce fameux calcul du niveau de concurrence.

 

En résumé

Pour un outil de recherche de mots clés approfondi et également facile à utiliser, Long Tail Pro est un excellent choix.

 

Keyword Snatcher

 

Si vous voulez BEAUCOUP – et j’insiste … beaucoup– d’idées de mots clés, Keyword Snatcher est un rêve devenu réalité.

D’une manière générale, vous générerez minimum 4 000 mots clés à partir d’un seul mot clé initial.

Voilà comment il fonctionne :

Simplement ouvrir l’outil (il est basé sur un navigateur) et vous serez capable de choisir les sources à partir desquelles Keyword Snatcher tire ses suggestions de mots clés.

 

keyword snatcher

 

Je recommande de les garder toutes cochés pour que vous puissiez générer autant d’idées de mots clés que possible.

Ensuite, entrez un mot clé initial dans le champ et cliquez sur “Get Suggestions”:

 

keyword snatcher mots cles

 

Après quelques minutes, vous obtiendrez une quantité incroyable de suggestions:

 

keyword snatcher resultats

 

Un des mauvais côtés de cet outil de recherche de mots clés est qu’il ne vous montre aucune information utile à propos des mots clés qu’il génère (comme le volume de recherche et la concurrence sur le mot clé). C’est simplement un outil de génération de mot clé.

Pour obtenir ces informations primordiales, vous avez besoin d’extraire la liste de mots clés en cliquant sur « Download Suggestionse » et de sauvegarder votre liste de mots clés dans un fichier texte ou CSV.

Ensuite, dirigez-vous vers l’outil de planification de mots clés de Google et choisissez « Obtenir des tendances et des données sur le volume de recherche». Téléchargez le fichier que vous avez obtenu de Keyword Snatcher :

 

gkp

 

Vous pourrez ensuite voir le volume de recherche, les enchères suggérées et la concurrence Adwords pour tous les mots clés que l’outil vous a donnés :

 

gkp resultats

 

En résumé

Lorsqu’il s’agit de générer des listes massives d’idées de mots clés, il vous sera difficile de trouver un outil plus robuste que Keyword Snatcher.

 

Comment analyser la concurrence sur un mot clé?

Bravo, vous avez trouvé un mot clé à la fois assez populaire et ayant une intention commerciale élevée, donc facilement convertible en ventes.

Beau boulot!

Il ne reste plus qu’une chose à faire : analyser la concurrence située sur la première page de Google.

Si vous voyez une page remplie de résultats avec des sites de marques connues faisant autorité dans leur secteur, vous feriez mieux de tracer votre chemin et de passer au mot clé suivant de votre liste.

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

 

Néanmoins, si vous prenez le temps d’évaluer la concurrence liée au mot clé, vous allez découvrir que vous pouvez généralement trouver des mots clés drainant un volume de recherche intéressant ET n’ayant pas ou presque pas de concurrence.

Cela signifie que vous avez besoin de moins de contenu, moins de liens et moins d’actions pour promouvoir ce contenu dans le but d’obtenir votre place sur la première page.

 

analyse concurrence seo

Dans ce chapitre, je vais vous montrer comment évaluer rapidement la concurrence d’un mot clé dans les résultats de recherche de Google.

 

Première étape : Installer SEOQuake et MozBar

 

Il y a deux barres d’outils gratuites qui rend l’étude de la concurrence d’un mot clé plus rapide et facile : SEOQuake et Mozbar.

Voici comment les installer et les configurer :

 

SEOQuake

Dirigez vous sur SEOQuake.com et cliquez sur le gros bouton orange

 

seoquakein

 

(SEOQuake fonctionne avec les navigateurs Firefox, Chrome, Opera et Safari)

Suivez les étapes pour installer et activer la barre d’outils.

 

seoquake extension chrome

 

MozBar

Utilisez le même navigateur avec lequel vous avez installé SEO Quake. Choisissez soit Firefox soit Chrome : Téléchargement ici : Mozbar pour Google Chrome

Installez et activez MozBar.

Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous devriez voir les informations provenant de SEOQuake.

 

barre seoquake

 

Et de MozBar :

 

mozbar

 

Et si vous utilisez les deux en même temps :

 

mozbar seoquake

 

Maintenant que vous avez SEOQuake et MozBar installé, il est temps de jauger la concurrence.

 

PageRank et Page Authority (autorité de la page)

 

Il existe un vieil adage SEO qui dit : « Google ne classe pas des sites…il classe des pages. »

Même si l’autorité d’un domaine d’un site et la présence d’une marque joue des rôles importants, le facteur #1 de la capacité d’une page à se classer dans Google est l’autorité de cette page.

Donc il y a beaucoup de vérité dans ce vieil adage.

Les deux meilleures mesures de l’autorité d’une page sont PageRank et Page Authority (autorité de page) de Moz.

PageRank est la cible de beaucoup de critiques de la part de la communauté SEO (« PageRank n’est pas important! »). Mais vous savez quoi ? Ce sont des données provenant directement d’une source fiable. Voilà donc pourquoi je suis très attentif à PageRank (lorsqu’il est à jour).

Pour jeter un coup d’œil rapide au PageRank d’un site, tapez le mot clé dans la barre de recherche de Google et regardez la métrique « PR » sur SEOQuake :

 

seoquake PR

 

(Puisque la métrique PR de cette barre d’outils n’est pas mise à jour très souvent, les pages les plus récentes pourraient ne pas afficher de valeur à PR…même s’ils ont beaucoup d’autorité selon Google)

PageAuthority est un beau complément à PageRank. Puisqu’il est mis à jour mensuellement, il est beaucoup plus actuel que PR.

Vous pouvez facilement consulter le Page Authority en regardant « PA » dans la barre de MozBar :

 

mozbar PA

 

C’est normal pour un SERP d’avoir quelques résultats PR/PA élevés sur la première page. C’est le cas pour la plupart des mots clés à volume moyen et élevé.

Il faut que vous vérifiiez les pages comportant un faible PR/PA (PR<1 et PA<20). Ces pages sont à même d’être déclassées et remplacées par vos nouvelles pages magnifiquement optimisées…

Si vous en apercevez beaucoup sur la première page, vous pouvez valider définitivement votre mot clé.

 

Domaines référents

 

Fondamentalement, Google est un moteur de recueil de votes.

Plus une page obtient de « votes » (sous la forme de liens retours – backlinks), mieux elle sera généralement classée.

(Vous croyez vraiment que des métriques comme celle là n’ont plus d’impact? Une étude de Moz sur les facteurs les plus récents du classement démontre que le nombre de domaines référents  est le troisième signal le plus important pour le classement)

Cela signifie que le nombre de domaines référents mérite un vraiment le coup d’œil.

Puisqu’il existe beaucoup d’outils d’analyse de liens, il y a souvent des données contradictoires à propos du nombre de liens pointant sur une page.

Voilà pourquoi je recommande d’utiliser le même outil tout au long du processus de recherche de mots clés. De cette façon, vous utiliserez de l’information cohérente.

 

SEOQuake vous montre le nombre de domaines référent grâce à la métrique appelé « LD » (Linking Domains)

 

seoquake ld

 

(SEOQuake tire ses données de SEMRush, un outil très apprécié pour la recherche de mots clés que je vous montrerai comment utiliser dans le prochain chapitre)

Vous pouvez également voir le nombre de domaines référents à partir de MozBar (selon mon expérience, les mesures de liens de Moz sont BEAUCOUP plus précises que celles de SEMRush).

 

liens entrants

 

Vous pouvez également utiliser un outil comme ahrefs pour voir combien de domaines référents pointent vers une page en particulier. Prenez simplement une URL faisant partie du top 10 :

 

url ahrefs

 

Mettez-la dans aherfs et cliquez sur “Search”:

 

ahrefs

 

Et l’outil vous montrera le nombre de domaines référents pointant vers cette page.

 

resultats ahrefs

 

Ce processus prend plus de temps que d’utiliser l’une des barres d’outils, mais l’information sur ahrefs est généralement plus précise.

 

Autorité du domaine et présence de la marque

 

Nul besoin de vous dire que Google adore classer les pages provenant de sites à haute fréquentation comme Wikipédia, Amazon ou fnac.com

Alors que plusieurs pages de ces sites se classent selon l’autorité de la page et sa qualité, plusieurs autres voient leurs pages s’élever dans le classement seulement parce qu’elles proviennent d’un domaine à forte autorité.

Ce qui signifie que lorsque vous évaluez la concurrence d’un mot clé vous devez également jeter un coup d’œil aux sites avec lesquelles vous êtes en concurrence (et non juste les pages).

MozBar affiche l’autorité du domaine (DA-Domain Authority) dans le SERP :

 

autorite de domaine

 

Généralement, les résultats avec un PA et DA élevés sont ultra-concurrentiels (A partir de 40 cela devient vraiment compliqué de rivaliser à part si votre site est déjà bien fréquenté).

Comme vous pouvez vous en douter, votre but est alors de voir beaucoup de résultats du top 10 ayant un PA et un DA faible (de préférence inférieure à 20). Vous aurez alors toutes vos chances de facilement vous classer.

En d’autres termes, l’autorité d’une page est plus importante… mais vous devez également prendre en considération le DA.

L’impact de la popularité d’une marque

Les signaux d’une marque – signes montrant aux moteurs de recherche qu’un site fait partie d’une marque importante – deviennent de plus en plus intégrés à l’algorithme de Google.

Ceci signifie que vous devriez tenir compte de la popularité d’une marque. Par exemple, des sites comme Amazon, fnac.com et YouTube jouissent dès lors d’un avantage indéniable comparé aux petites marques avec des pages semblables et une autorité de domaine similaire.

 

Profil des liens

 

Si vous œuvrez dans le secteur du SEO depuis un certain temps, vous savez que le DA et PageRank peuvent être des mesures TRÈS trompeuses.

Des sites avec des profils de lien polluposteurs (spammeurs) peuvent se vanter d’avoir un DA et un PageRank élevé, mais – puisqu’ils utilisent des liens polluposteurs – ils ne resteront pas longtemps sur la première page.

S’il y a un mot clé qui paraît spécialement concurrentiel, mais que vous avez l’impression qu’il y aurait une technique SEO de type Black Hat (en français : « chapeau noir ») cachée derrière les résultats, vérifiez les profils de liens du TOP 10.

Vous devez également regarder si l’un des profils du top 10 a des liens étant très difficiles à obtenir (ex. des mentions des médias sur des sites réputés d’actualités).

Dans tous les cas, si vous allez dépenser beaucoup d’effort pour le classement d’un mot clé, il est essentiel d’analyser le top 10 pour savoir comment ils y sont parvenus et le meilleur moyen d’y arriver est de regarder leur profil de liens.

 

Premièrement, copiez l’URL de l’un des résultats du top 10 :

 

etude du profile de liens

 

Copiez cette URL dans le champs de la page d’accueil de ahrefs (si vous préférez, vous pouvez utiliser un outil similaire comme Open Site Explorer) :

 

etude des liens ahrefs

 

Cliquez sur “Links” sous la section « Inbound Links » de la barre latérale :

Ceci affichera tous les liens externes menant à cette page.

 

liens entrants ahrefs

 

Cliquez sur “01 Backlink/Domain”. Ceci rend l’interprétation des résultats beaucoup plus facile en enlevant les sites qui mènent à une même page plusieurs fois :

 

configuration ahrefs

 

Enfin, jetez un coup d’œil aux liens du top 10-25 dans leurs profils de lien :

 

profile liens ahrefs

 

Vous pouvez généralement déduire en quelques secondes si la page utilise ou non du SEO Black Hat.

 

Des liens provenant de ces sources indiquent généralement un profil de liens Black Hat : 

  • Répertoires web de faible qualité
  • Répertoires d’articles
  • Réseaux de blogs
  • Commentaires de blogs

 

Surveillez également les textes d’ancres sur optimisés. C’est un autre signe qu’une page ne durera pas longtemps.

 

A l’inverse, si une page contient beaucoup de liens provenant des sources ci-dessous, il s’avérera compliqué de rivaliser :

  • Des sites d’actualités réputés,
  • Des liens éditoriaux provenant de sites autoritaires dans votre secteur/niche
  • Des liens de répertoire difficiles à obtenir (comme DMOZ)

 

L’important n’est pas de faire une fixette sur leur profil de lien. C’est seulement une couche supplémentaire d’information qui vous aidera à prendre une décision plus éclairée à propos de la sélection ou non d’un mot clé.

 

SEO on-page (optimisation sur site)

 

Vous savez déjà que le référencement on-page a une influence directe le classement sur de votre site.

Voilà pourquoi vous devez être attentif au SEO on-page de vos concurrents potentiels présents dans le top 10 des résultats de recherche.

Premièrement, regardez les balises titre de chaque page du Top 10. C’est le lien en bleu affiché dans les résultats de recherche sur Google :

 

balise titre serp

 

 

Les deux résultats ci-dessus sont des exemples de balises titre bien optimisées. Premièrement, ils ont utilisé le même mot clé dans la balise titre (« Accessoires ordinateur portable »)… pas un synonyme ni une variation (ex., « Pièces pour ordinateur portables » ou « Accessoires pour PC portables »).

Ils ont également inclus le mot clé au début de leur balise titre, ce qui booste l’optimisation on-page.

Pour creuser davantage, cliquez sur l’un des résultats. Ensuite, cliquez sur l’icône de la loupe dans la MozBar :

 

moz bar analyse on-page

 

Restez sur  l’onglet activé par défaut  “On-page Elements”:

 

elements on-page

 

Et cela affichera entre autres, les informations à propos de l’URL de la page, de la balise titre, de la balise meta description, des balises H et du texte alt de l’image.

Si le mot clé est inclus dans les balises H1/H2, dans l’URL ou dans le texte alt de l’image, considérez que la page est bien optimisée.

D’un autre côté, si une page a un SEO on-page négligé, il devient assez facile de disparaitre de la première page… même si elle est d’une autorité décente.

 

Opportunité de classement

 

Lorsque vous voyez une réelle opportunité de vous classer aisément dans le top 10, il est temps de sortir la bouteille de champagne! Vous venez tout juste de trouver un mot clé à faible concurrence.

Voici des résultats qui indiquent généralement un mot clé ayant concurrence basse :

 

resultats facilement declassables

 

Voici des exemples de mots clés avec des résultats facilement battable.

 

mots cle faible concurrence

 

En voilà un autre :

 

signe concurrence faible

 

Qualité du contenu

 

Après tout ce qui a été dit au sujet des domaines référents et des balises titre, il est facile d’oublier que la qualité de votre contenu influence beaucoup votre capacité à percer dans le top 10.

En d’autres termes, si vous voulez être classé pour un mot clé concurrentiel, soyez prêt à égaliser (ou surpasser) la qualité du contenu des pages appartenant au top 10.

Bien que hautement subjectif, vous pouvez normalement avoir un pressentiment du type de contenu que vous devrez mettre sur la table pour battre le top 10 avec une minute ou deux de recherche.

Comment ?

Simplement,  cherchez avec votre mot clé et lisez le contenu des résultats du top 5-10.

Prenons un exemple avec le mot clé, « vertus de la banane ».

 

seo contenu de qualite

 

Le premier du classement est un article qui provient de Femininbio

 

article seo

 

Cet article n’a pas été écrit par un expert certifié de la diététique et ne cite aucune recherche ou étude scientifique dans son contenu. Malgré sa balise titre bien optimisée « Les 15 vertus essentielles de la banane », son contenu reste relativement facile à battre.

 

L’article suivant provient de maplante.com.

 

Picture1

 

La première chose que j’aie remarquée est la mise en page et le design qui sont tous deux TRÈS démodés. Malgré cela, ce site arrive à se classer 2ème  car son contenu touche directement l’intérêt de son audience.

L’article a été twitté + de 2000 fois et le site possède 3000 fans. Il y a un réel travail de promotion du contenu effectué…

 

Regardons un autre résultat dans le TOP 5 – Un article provenant de Passeportsante. Cet article est un article de haute qualité écrit par une diététicienne professionnelle (l’équipe de Passeportsante est composé de professionnels dans le domaine de la santé).

L’article cite également plusieurs études de recherche scientifique, rendant le contenu plus crédible et valorisant des liens :

 

liens sortants contenu

 

Son contenu est remarquable, incluant des tableaux :

top 5

 

des idées de recettes :

 

idees recette

 

et une liste de références scientifiques :

 

references

 

Ce qui empêche cette page d’atteindre la place de  #1 est tout simplement sa mauvaise optimisation SEO on-page.

La balise du titre ne contient pas « vertus » et il y a aucune mention du mot clé « vertus de la banane » sur la page, alors que cela traite des vertus de la banane… L’article se classe dans le Top 5 grâce à l’autorité du domaine et parce-que Google est assez intelligent pour comprendre de quoi traite l’article.

Cependant, le contenu en soi mérite un A+ et devrait être considéré comme la référence pour le contenu que vous créerez autour de ce mot clé.

 

Comment trouver des mots clés qui rapportent?

Si vous me demandiez de nommer l’erreur #1 que je vois le plus souvent en matière de recherche de mots clé, je n’hésiterais pas une seule seconde en vous disant :

« Ne pas passer suffisamment de temps à estimer si chaque mot clé sélectionné a une intention commerciale faible, moyenne ou forte».

En fait, la plupart des experts SEO s’accordent à dire que – lorsqu’il s’agit de choisir des mots clés – le but lucratif d’un mot clé est BEAUCOUP plus important que son volume de recherche.

 

Bonus PDF: Téléchargez la version PDF de ce guide gratuit (150 pages) accompagné de la liste complète des outils utilisés.

 

Par exemple, certain sites web, populaires, recoivent plus de 50 000 visiteurs uniques par mois en termes de trafic naturel, mais ne rapportent que quelques centaines d’euros par mois à leur propriétaire…

Pourquoi le site ne leur rapporte pratiquement rien ?

 

billet

Tout simplement parce que lors de la sélection de mots clés pour ce site, ces propriétaires se sont focalisés sur le volume de recherche…et ont complètement ignoré le but lucratif de ces mots clés.

 

La bonne nouvelle est…

 

Heureusement — avec un peu de recherche — vous pouvez facilement trouver des mots clés que des acheteurs réels utilisent dans leurs recherches.

Lorsque vous parvenez à afficher votre site devant ces gens, ils deviennent alors aisément des clients potentiels.

Sans plus tarder, laissez-moi vous montrer comment trouver des mots clés à haute conversion  pour votre entreprise.

 

Intention commerciale : quatre catégories de mots clés

 

Lorsqu’il s’agit d’intention commerciale, tous les millions de mots clés existants peuvent être divisés en quatre catégories :

 

Mots clés d’achat immédiat (ou transactionnel)

 Il s’agit de mots clés utilisés par des internautes quelques minutes avant de faire un achat. Les gens utilisant des mots clés d’achat immédiat ont sans doute déjà leur carte de crédit dans leurs mains.

Voici des mots clés qui ont tendance à faire partie des mots clés d’achat immédiat :

  • Acheter
  • Coupon
  • Rabais
  • Affaire (sous-entendu « deal »)
  • Expédition

50 pourcent reduc

 

Des exemples concrets de mots clés d’achat immédiat sont « rabais tee-shirt », « acheter des chaussures en ligne » et « chemises sur mesure expédition gratuite ».

Comme vous vous en doutez, ces mots clés convertissent extrêmement bien. Ils n’attirent peut-être pas un volume de recherche élevé, mais leur taux de conversion très élevé compense largement cette faiblesse.

 

Mots clés de produit

 

Les mots clés de produit sont liés à des recherches ciblant une catégorie spécifique de produit, une marque ou un service. Les gens utilisant des mots clés de produit sont généralement bien avancés dans le cycle d’achat mais pas autant que les personnes utilisant des mots clés d’achat immédiat.

En d’autres termes, ils convertissent bien…mais pas autant que les mots clés d’achat immédiat.

 

mot cle produit

 

Les mots clés de produit ont tendance à inclure des mots comme :

  • Avis
  • Meilleur
  • Top 10
  • Nom de marque spécifique (“Porsche” ou “Apple”)
  • Produit spécifique (“Macbook Pro” ou “Iphone 6”)
  • Catégorie de produit (“ordinateur portable” ou “tablettes tactiles”)
  • Bas prix
  • Abordable
  • Comparaison

 

Ne soyez pas perturbés par des termes comme « bas prix » et « abordable ». Croyez-le ou non, les mots clés contenant le mot « bas prix » convertissent très bien.

Par exemple, une personne cherchant un ordinateur portable bon marché a déjà décidé qu’il voulait acheter un ordinateur portable… il cherche à présent un produit qui entre dans son budget.

 

Mots clés informatifs

 

La grande majorité de mots clés en ligne sont des mots clés informatifs. Comme vous pouvez l’imaginer, les personnes cherchant de l’information n’ont pas tendance à convertir très bien.

Cela étant dit, vous ne pouvez pas ignorer les mots clés informatifs puisqu’ils tiennent une place très grande en termes de mots clés situés dans votre niche.

 

mot cle informatif

 

Les mots clés informatifs ont tendance à inclure des mots comme :

  • Comment
  • Meilleur moyen de
  • Façon de
  • J’ai besoin de

Le meilleur moyen de tirer profit des mots clés informatifs est de trouver des mots clés qui ont un volume de recherche élevé et une faible concurrence.

Ensuite, convertissez le plus de visiteurs possible en nouveaux abonnés de votre Newsletter. De cette façon, votre site sera celui qu’ils garderont à l’esprit lorsqu’ils seront prêts à acheter quelque chose.

 

Les mots clés d’indécision

 

Les mots clés d’indécision sont ceux utilisés dans des recherches dont la conversion est TRÈS improbable au moment présent…et même dans un avenir proche.

Voici quelques exemples de mots qui ont tendance à composer les mots clés d’indécision

 

mot cle indecision

 

  • Gratuit
  • Torrent
  • Téléchargement
  • …gratuitement

Un mot clé comme «regarder les Simpsons en ligne gratuitement» est un mot clé classique d’indécision. Bonne chance pour convaincre cette personne à acheter quelque chose (ou même de cliquer sur une publicité).

D’un autre côté, des mots clés comme «acheter des épisodes TV Simpsons» (mots clé d’achat immédiat), «DVD Simpsons« (mot clé de produit) ou «comment regarder les épisodes des Simpsons» (mot clé informatif) vont convertir relativement bien.

 

Obtenir de l’information objective sur l’intention commerciale

 

Les quatre catégories de mots clés reflètent habituellement bien l’intention de l’acheteur.

Habituellement.

Après tout, il n’y a rien de pire que de se classer #1 pour un mot clé…et seulement découvrir que vous avez généré un sou ou deux de revenu par visiteur.

Voici deux techniques rapides que vous pouvez exploiter pour obtenir de l’information objective pour connaître la valeur réelle du trafic reliée à un mot clé.

 

Enchère suggérée de Adwords

 

L’enchère suggérée de Adwords était auparavant connue sous le nom de « Moyenne CPC » (CPC= Cost Per Click, coût par clic). Ils ont changé le terme discrètement, mais ils ont gardé les valeurs monétaires à l’identique…ce qui me mène à croire que l’enchère suggérée est simplement la moyenne CPC avec un nouveau nom.

Quoi qu’il en soit, l’enchère suggérée est l’une des quelques façons avec laquelle vous pouvez voir des données réelles  à propos de l’intention commerciale. Vous SAVEZ que si un annonceur Adwords paie 5$ par clic c’est que le trafic est alors de grande valeur.

Si vous vous classez pour ce mot clé dans les résultats naturels de Google, vous n’aurez aucun problème à convertir ce trafic en des abonnements à votre Newsletter, des commissions affiliées et des clients achetant vos produits.

 

Voilà comment faire :

 

Premièrement, connectez-vous à votre compte Google Adwords et ouvrez  l’outil de planification de mots clés

 

menu outils google keyword planner

 

Cliquez sur “Rechercher de nouveaux mots clés à l’aide d’une expression, d’un site web ou d’une catégorie”

 

recherche de nouveaux mots cles outils de planification google

 

Entrez un seul mot clé (ou une liste de mots clés) dans le champ et cliquez sur “Obtenir des idées”

 

intention-commerciale-mots-cles

 

Cliquez sur l’onglet “Idées de mots clés”

 

idees mots cles

 

Regardez l’enchère suggérée Adwords

 

encheres mots cles

 

Remarquez la GROSSE différence entre les mots clés énumérés ci-dessus.

Le mot clé « acheter un nom de domaine» est un mot clé transactionnel (achat immédiat) qui génère une enchère suggérée de 13,25€.

D’un autre côté, « nom de domaine gratuit » est un mot clé indécisionnel. Puisque les personnes cherchant « nom de domaine gratuit» sont très en retard dans le cycle d’achat, les annonceurs sont seulement prêts à payer 4,77€ par clic pour ce trafic.

Comme je l’ai dit, les quatre catégories de mots clés sont des lignes directrices utiles, mais rien ne surpasse le fait de voir combien le marché est prêt à payer par clic. Par expérience, l’enchère suggérée est la mesure la plus fiable pour jauger l’intention commerciale sur un mot clé.

 

Concurrence (annonceurs)

 

L’onglet « concurrence » d’Adwords est un bon complément à l’enchère suggérée. Cet onglet indique simplement le nombre d’annonceurs ayant misé sur ce mot clé en particulier sur Adwords.

Comme vous pouvez l’imaginer, davantage de personnes misent sur un mot clé, davantage ce mot clé sera lucratif.

Vous pouvez regarder la concurrence en regardant cette colonne dans l’outil de planification de mots clés de Google.

 

concurrence mots cles

 

Il y a seulement 3 niveaux de concurrence (Faible, moyen et élevé), donc la mesure n’est pas très précise. Il reste cependant que c’est une autre donnée réelle à utiliser pour connaître l’intention commerciale d’un mot clé.

 

Drujok

Formation SEO et stratégies de référencement
naturel avancées

Entreprise Accueil A propos Contact
Se connecter
Mentions légales | Politique de confidentialité | Copyright © 2020 drujokweb.fr