Comment choisir ses mots clés?

  Par  |  Dernière mise à jour : 13 Mai 2019
Comment choisir ses mots clés?

 

A noter: J’ai ouvert les préventes de ma nouvelle formation Réussir son SEO. Vous pouvez en savoir plus et lire ce que les premiers étudiants en disent, en cliquant ici.

 
Imaginez que vous passiez un temps fou à réussir à classer votre site sur le terme de recherche « calvitie ».

Vous aurez alors approximativement 3000 visites sur votre site par mois, de gens recherchant une information générale à propos de la calvitie.

A l’inverse, « produit anti chute cheveux » vous permettra de recevoir environ 50 visites par mois de personnes étant déjà dans une étape avancée du processus d’achat.

Le but premier de la stratégie SEO est d’optimiser au maximum votre retour sur investissement (ROI), en attirant le plus possible les visiteurs qui seront intéressés par votre site Internet et par ce que vous vendez.

Il va de soi également qu’il est inutile d’attirer les visiteurs non intéressés, cela est une perte de temps pour eux et pour vous.

Vous préférerez alors cibler un panel de 100 prospects qualifiés par mois plutôt que 1500 visiteurs qui ne feront que passer sur votre site et le refermer immédiatement, puisque le contenu ne correspond par à leur attente.

Choisir une stratégie de mots-clés passe d’abord par la compréhension de ce que recherche les internautes.

Il existe une quantité gigantesque de combinaisons de mots pour chercher une même chose, selon la manière dont les internautes réfléchissent et s’expriment.

Choisir les bons mots clés passe ainsi par plusieurs étapes:

 

1. Le Brainstorming

 

Cette étape consiste à établir une liste d’environ 5 à 10 mots clés qui décrivent le mieux votre site Internet et votre activité.

Cela jouera le rôle de colonne vertébrale pour la suite de votre recherche de mots clés.

 

2. Recherche des termes de bases

 

Une fois votre brainstorming finalisé, il est temps de vous servir d’outils qui vous permettront de connaître les tendances sur les 5 à 10 mots clés que vous avez listés mais surtout de générer automatiquement une très longue liste d’idées de mots clés en relation avec votre activité et vote site Internet.

Cette liste proviendra de bases de données contenant les mots clés les plus recherchés.

Un très bon exemple d’outil pour recherche de mots clés est Google Keyword Planner, anciennement appelé « Adword Keywords Tool » que vous pouvez retrouver à l’adresse suivante : https://adwords.google.com/KeywordPlanner.

Il vous permettra d’identifier jusqu’à plusieurs milliers de termes.

 

3. Sélection des mots clés

 

Cette étape est cruciale et se compose de plusieurs sous-étapes aussi importantes les unes que les autres, qui sont :

 

La pertinence

Parmi la longue liste de termes de bases (étape 2),  pré-sélectionnez les mots clés qui décrivent de manière pertinente votre site Internet, produits, services, activité.

Par exemple, si vous vendez des produits capillaires pour hommes, il est évident qu’il ne faut pas sélectionner des mots clés tels que « implant capillaire pour femmes », « produit anti-ride homme » ou encore « soins capillaires gratuits » (vous n’avez pas envie de les donner…).

Certains outils comme Google Keyword Planner vous permet d’exclure automatiquement des mots clés de la liste.

Cela vous permet ainsi de filtrer plus facilement les idées de mots clés.

 

Le volume de recherche

Google Keyword Planner vous permettra de connaître le nombre de recherches mensuelles sur tel ou tel mot clé.

C’est à vous de décider quel volume de recherche est décent par rapport à la nature de votre site Internet et par rapport à vos objectifs personnels.

En effet, si votre site est un blog qui vous rapporte de l’argent via des bannières de publicités votre objectif en terme de visites sera plus élevé que s’il s’agit d’un site de vente en ligne d’objets de collections.

Vous allez alors garder que les mots clés ayant un volume de recherche décent.

Veuillez également noter que « volume de recherche » et « nombre de visites » sont liés mais ne signifient pas la même chose.

En effet, ce n’est pas parce-que vous apparaissez dans le top 3 des résultats sur un terme de recherche, que vous allez avoir 100% de visiteurs.

Si vous êtes 1er  du classement sur Google, le nombre de visites mensuelles correspondra à environ 20% du volume de recherche mensuel.

Si vous êtes 2ème, cela équivaudra à 10-12%, si vous êtes 3ème, vous obtiendrai approximativement 7-8% de visites. Confrontez le tableau ci-dessous:

 

Classement (Serp) Taux de clic
1 18.20%
2 10.05%
3 7.22%
4 4.81%
5 3.09%
6 2.76%
7 1.88%
8 1.75%
9 1.52%
10 1.04%

 

La concurrence

Cette étude est primordiale.

En effet rien ne sert d’essayer de se classer sur des mots clés avec un très fort potentiel de trafic si ceux-là sont très concurrentiels.

C’est un coup à ne jamais être classé sur tous vos mots clés cibles et à ne jamais ramener de trafic pendant des mois, voir des années…

Il convient alors d’étudier le TOP 10 des concurrents présent sur chacun de vos mots clés en regardant de très près les critères ci-dessous :

 

  • Mot clé dans le titre

La balise titre est un endroit essentiel pour placer un mot clé. En effet, le contenu de cette balise aura un impact considérable sur les résultats de votre classement lors d’une recherche dans Google.

Il convient alors d’étudier « la concurrence de la balise Titre » en vérifiant si la majorité des sites dans le top 10 ont ou pas le mot clé cible dans leur balise titre.

 

  • Autorité de Page (PA)

L’autorité de page est un indicateur mise en place par la société MOZ qui a une influence très importante sur le classement pris en compte par Google.

En effet, Le « PA » permet de dire si une page d’un site est populaire ou non. Le niveau de popularité s’étend de 1 à 100, sur une échelle logarithmique.

Si vous voyez que la majeure partie des concurrents du top 10 ont un PA largement supérieur à 30, tracez votre chemin et éliminez ce mot clé de votre liste.

 

  • Autorité du Domaine (DA)

L’autorité du domaine fonctionne comme l’autorité de page mais à l’échelle du site.

Si un Site est populaire est pertinent dans son secteur, il sera facilement bien classé sur tous ses mots clés cibles.

Il s’agît également d’un indicateur mise en place par la société MOZ. Le niveau de popularité s’étend de 1 à 100, sur une échelle logarithmique.

Le DA aura moins d’importance que le PA, mais il est juste préférable de ne pas avoir que des sites à fort DA dans le top 10.

 

  • Jus de référencement (Link juice)

Lorsqu’une page Internet ou un domaine reçoit des liens entrants et provenant de site externes, on dit qu’il a des « backlinks ».

Parmis ces Backlinks, certains sont des liens « dofollow », d’autres sont des liens « nofollow ».

Ces paramètres sont décidés par les administrateurs des sites en questions.

Lorsqu’un lien est en « nofollow » et pointe sur votre domaine, cela n’aura aucune influence sur le classement de votre site, car il ne ramènera aucun jus de référencement.

Inversement, lorsqu’un lien sera paramétré en « dofollow », vous recevrez du jus de référencement, ce qui aura une influcence plus ou moins forte sur votre classement.

L’impact dépend entre autres de l’autorité du domaine sur lequel provient le « backlink ».

Si vous voyez que dans le TOP 10 de vos concurrents, beaucoup d’entres eux on plus de 30 liens avec jus de référencement, il vaut mieux écarter le mot clé cible de votre stratégie.

 

  • Nouveaux sites

Un des critères pris en compte par Google lors du classement, est l’âge du site.

Il est alors préférable de retrouver des sites jeunes dans le top 10.

Si vous voyez des sites ayant tout juste 1 an, cela est intéressant.

 

  • Sites non concurrentiels

Enfin, si vous voyez dans le TOP 10 plusieurs sites n’ayant aucun lien avec le vôtre ou étant vraiment généraliste c’est un bon signe.

En effet, il est facile de rivaliser avec des sites tels que : Sites de Questions/réponses, Forums, Répertoires d’articles, sites spécialisés dans d’autres niches, sites d’affiliations…etc, d’autant plus si votre site est un site e-commerce.

En effet, Google privilégie les sites de vente en ligne, dans son système de classement…

 

4. Répartition des mots clés

Il est tant à présent de regrouper tous les mots clés par catégorie.

Chaque catégorie correspondra à une page de votre site Internet.

En effet, chaque page aura un sujet qui lui est propre et donc une optimisation qui lui est propre.

Chaque page devra compter 2 à 3 mots clés principaux (maximum) décrivant au mieux la page en question.

Ensuite un certain nombres de mots clés dits « Longues traînes » comportant plus de 4 mots, pourront être placés sur chaque page.

Ces mêmes mots clés de longues traînes serviront à optimiser les pages produits d’un site e-commerce.

Il ne faut en aucun cas suroptimiser les pages de mots clés, au risque d’être pénalisé par Google et de rendre le contenu difficilement lisible par vos lecteurs.

En effet, une des « Best practises » du SEO et de produire du contenu de qualité et cela passe par la création de contenu qui plaira avant tout à vos visiteurs et non pas aux moteurs de recherches…

 

 

Tagged under:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

31 Partages
Partagez8
Tweetez
Enregistrer
Partagez23