300 Critères de Classement Google (Officiels, Probables, Mythes…)

Connaissez-vous les critères qu’utilise Google pour classer les milliards de documents qu’il indexe ?

Dans cet article, j’ai compilé un MAXIMUM de facteurs en réunissant les informations les plus à jour.

Pour cela je me suis basé sur :

  • les différents brevets déposés au fil du temps,
  • les mises à jour de l’algorithme,
  • les recommandations et blogs officiels,
  • les informations fournies par les ingénieurs Matt Cutts (ex Google) et John Mueller.

Vous verrez que certains critères de positionnements sont indiscutables.

D’autres sont plus probables ou spéculatifs.

Tandis que certains n’en sont pas le moins du monde malgré leur réputation tenace…

Tous ces critères sont rangés en fonction de plusieurs caractéristiques présents dans le système de filtres ci-dessous.

Bonne découverte !

131 Outils SEO & Web Marketing Gratuits et Payants (2020)

Vous recherchez une liste des meilleurs outils SEO  (ou meilleurs outils de Webmarketing)?

Alors vous allez être servi!

Dans cet article j’ai listé pas moins de 131 outils SEO & Webmarketing gratuits et payants.

Pour faciliter votre recherche, vous n’aurez qu’à utiliser le système de filtres ci-dessous.

(En complément de cet article,  je vous recommande d’aller jeter un oeil à cette longue liste d’outils Marketing qui vous sera très certainement utile pour trouver de nouveaux prospects et clients).

Netlinking: Le Guide Ultime (2020)

Référencement Local: Le Guide Ultime (2020)

Ahrefs : Le Guide Ultime (2020)

Connaître le trafic d’un site concurrent et analyser ses statistiques (2020)

Connaitre le trafic d'un siteVous souhaitez connaître le trafic d’un site concurrent, en particulier, ou bien mener une veille concurrentielle pour analyser les statistiques des sites web qui vous font de l’ombre?

Si oui, vous êtes au bon endroit !

Mon premier guide ultime sur SEMrush vous aidait à prendre le taureau par les cornes en maîtrisant les outils SEO qui ont fait le succès de cette boite à outils, notamment la Recherche organique.

Mais depuis quelques temps l’outil d’Analyse du Trafic, qui est disponible en option payante, gagne en importance.

Aujourd’hui il s’est rendu quasiment indispensable pour qui veut mener une analyse concurrentielle complète et globale, basée sur des données intelligentes et fiables, et recoupant des paramètres essentiels sur le comportement des utilisateurs sur un site.

Pour prendre en compte cette nouvelle ressource extraordinaire et explorer le caractère complémentaire de la suite SEMrush, nous allons parcourir ses outils en fonction des questions fondamentales à se poser lorsqu’on élabore une stratégie inspirée du trafic et des méthodes de notre concurrence.

  • Quelles sont les questions les plus pertinentes, et comment SEMrush nous permet-il d’y répondre aujourd’hui ?
  • Quels sont les outils, que nous permettent-ils de connaître, et que faire des informations qu’ils nous dévoilent ?

Dans ce guide, on va s’intéresser principalement à 3 outils de SEMrush :

  • l’Analyse de trafic (Traffic Analytics),
  • la Recherche organique (Organic Research),
  • et la Recherche publicitaire (Avertising Research).

Pour effectuer l’analyse vous aurez besoin de ces outils :

SEMrush + Traffic Analytics (7 jours d’essai SEMrush & Module Traffic Analytics)

Nous allons comparer l’intérêt de ces outils et explorer en profondeur les possibilités de Traffic Analytics, le petit dernier.

En effet, puisqu’ils collectent des données de manières différentes, on ne les utilise pas tout à fait pour les mêmes raisons.

D’un côté:

Les rapports de recherche organique et de recherche payante sont le fruit d’estimations, basées sur la position SERP (Search Engine Result Page) de l’ensemble des mots-clés des sites analysés.

De l’autre côté:

Les rapports de Traffic Analytics sont aussi des estimations, mais basées sur du clickstream data (données sur des flux de clics), à partir d’un échantillon d’utilisateurs (environ 200 millions), l’intelligence artificielle de SEMrush ainsi que des dizaines de logiciels de machine learning – apprentissage de l’ordinateur à partir de données-.

 

Cliquez sur les liens pour un accès rapide:

 

OBJECTIF N°1 : Identifier la concurrence

 

De quel concurrent s’inspirer, jusqu’à quel point ? 

 

Si vous n’avez aucune idée de qui sont vos sites concurrents, j’ai fait un chapitre là-dessus dans mon guide ultime de SEMrush accessible directement ici.

En gros, il vous suffit, après avoir sélectionné le SEO Toolkit (boîte à outils SEO) de SEMrush dans la liste déroulante sous le titre du site, d’aller dans l’outil « Vue d’ensemble du domaine ».

 

 

Sans oublier d’indiquer que c’est votre propre domaine que l’on analyse, descendez jusqu’à la section « Principaux concurrents organiques ».

 

Sans oublier d’indiquer que c’est votre propre domaine que l’on analyse, descendez jusqu’à la section « Principaux concurrents organiques ».

 

Vous aurez une liste de vos principaux concurrents : attention, ce sont les sites les plus proches du vôtre sémantiquement parlant, et pas forcément TOUS les sites de votre marché.

 

Quel site concurrent attire le plus de trafic ?

 

Analyse du Trafic (Traffic Analytics)

 

Pour exploiter le filon et obtenir une vue d’ensemble du trafic d’un site concurrent, restez dans le SEO Toolkit, la boîte à outils relative au référencement naturel de votre site et de ceux de vos concurrents.

Pour commencer, dans le menu proposé par le SEO Toolkit, cliquez sur  « Analyse du trafic » (le fameux Traffic Analytics, qui vaut son pesant d’or).

 

Traffic Analytics

 

Il faut ensuite aller sur la barre de recherche, et entrer le nom du concurrent que l’on souhaite passer en revue.

Pour notre exemple, nous choisissons d’inspecter le site zara.com.

 

Barre de recherche Traffic analytics

 

La courte liste déroulante à gauche de la barre de recherche nous donne le choix entre:

  • inspecter un concurrent (Check competitor),
  • comparer des sites (Compare domains),
  • ou faire une analyse en lot (Analyze in bulk).

Ici, on choisit Check competitor, mais on pourra ajouter d’autres concurrents ensuite pour les comparer à nous ou bien les comparer entre eux.

 

Liste déroulante Traffic analytics

 

La barre située directement sous le titre de la page nous permet de filtrer les résultats des rapports en fonction de la date (on choisit le mois et l’année), du lieu (par pays), des appareils (trafic provenant d’ordinateur ou de mobile).

Ce menu pourra nous être utile à tout moment !

 

filtre résultats

 

À droite de cette barre, les trois tirets (bleus ou gris) sont un indicateur de précision estimée du rapport. Celui-ci se fonde sur la taille du domaine et varie en fonction des filtres appliqués. Pour un grand site comme celui que nous analysons, les résultats du rapport sont plutôt précis, ce qui est vraiment utile.

 

filtre résultats

 

Nous arrivons dans l’onglet « Vue d’ensemble » (ou Overview) de la page.

La première info capitale qui nous tombe sous les yeux est celle qui concerne le nombre total de visites sur un mois.

Les premiers éléments du rapport nous indiquent que zara.com a reçu environ 58,7 millions de visites au mois de novembre 2019 (mondialement, sur tous les appareils), et précisent que cela représente une augmentation de 18,37 % du trafic par rapport au mois précédent. 

 

filtre résultats

 

Vous avez également accès, en véritable espion, à ce qui ressemble de près à une Vue d’ensemble de l’audience (Audience Overview) de Google Analytics – à la différence qu’il s’agit d’un AUTRE site que le vôtre – c’est-à-dire des informations sur le nombre de personnes visitant le site et leur comportement dessus.

 

Quelle est la qualité de ce trafic ? L’audience est-elle plus engagée chez un autre, faut-il imiter tel concurrent ?

 

Analyse du Trafic – « Vue d’ensemble » (Traffic Analytics)

 

SEMrush ne vous limite pas au fait de connaître le succès d’un site, il vous donne aussi les clés pour évaluer sa performance à travers la réceptivité de son audience.

Les clés ici, ce sont les fameux KPI (Key Performance Indicators), indicateurs clés de performance d’un site.

Vous pouvez avoir une idée du niveau d’engagement des visiteurs à travers les chiffres proposés par la Vue d’ensemble, et à travers leur évolution (qui est indiquée en vert ou en rouge) :

  • Nombre de visites par mois
  • Nombre de visiteurs uniques: le nombre d’individus qui découvrent le site (à éventuellement mettre en rapport avec le nombre total de visites : les visiteurs reviennent-ils ?).
  • Nombre de pages visitées par visite: le nombre de pages visitées en moyenne par un visiteur.
  • Durée moyenne de la visite: le temps que passe en moyenne chaque visiteur sur le site.
  • Taux de rebond: le pourcentage de visiteurs qui quittent le site après n’en avoir vu qu’une seule page. Un pourcentage très élevé pourrait être le signe d’un site de mauvaise qualité ou d’un mauvais aiguillage du trafic à partir de ses différentes sources (mots-clés, références…).

Tous ces nombres connaissent-il des évolutions positives ?

Que racontent les corrélations entre deux nombres ?

Traffic Analytics va plus loin, et vous permet de juger la variation dans le temps de cet engagement :

  • mon concurrent est-il en progression permanente ?
  • À quelle époque a-t-il été le plus performant ?

Ainsi le graphique qui accompagne les premiers chiffres vous propose de comparer ces données actuelles aux données historiques en jetant un œil à leur évolution : choisissez si vous souhaitez évaluer l’évolution des chiffres des visites, des visiteurs uniques, des durées moyennes de visite, ou de taux de rebond.

 

évolution trafic

 

N’oubliez pas que vous pouvez appliquer les filtres « appareils » ; ici vous pouvez également choisir la durée sur laquelle s’étend le graph :

  • 6 mois,
  • 12 mois,
  • ou permanent.

Le graphique est exportable au format PNG.

Vous pourrez ainsi créer un tableau comparatif des résultats de plusieurs concurrents.

Une bonne pratique pour s’y retrouver dans tous les rapports de SEMrush, et les présenter à vos collègues, clients…

On peut voir que zara.com connaît une progression constante depuis août 2019.

Par contre, son taux de rebond augmente également (bien que lentement), particulièrement sur ordinateur. 

Les widgets qui complètent cette vue d’ensemble présentent des extraits des rapports qui sont détaillés dans les divers onglets de l’Analyse du Trafic : nous les retrouveront tous dans les chapitres suivant de ce guide.

 

widgets trafic

 

OBJECTIF N°2 : Identifier l’audience, connaître l’origine du trafic

 

Quelle est la source du trafic, qu’est-ce qui l’amène sur un site ?

Quelle est sa provenance géographique : qui attirer sur mon site et comment ?

 

Quels segments de mon marché n’ai-je pas pris en compte ?

 

Analyse du Trafic – « Chevauchement d’audience » (Audience Overlap)

 

L’onglet à côté de la « Vue d’ensemble » dans Traffic Analytics, « Chevauchement d’audience », vous permet d’évaluer la part d’audience que deux ou plusieurs sites (dont le vôtre) ont en commun, en pourcentages et en chiffres estimés.

Ce chevauchement est représenté par des bulles dont la taille est en rapport avec le trafic que chaque site reçoit, et plus bas, par un tableau qui en reprend les détails.

Vous pouvez comparer jusqu’à 5 domaines simultanément, mais ils seront toujours représentés deux par deux (vous n’aurez pas trois bulles dans le même graphique).

Vous pouvez choisir de visualiser le chevauchement du point de vue d’un site ou d’un autre.

 

chevauchement d'audience

 

En dehors de ma concurrence principale, qui sont les concurrents intéressants et pertinents ?

Si j’ai identifié zara.com comme mon principal concurrent, j’ai la possibilité de découvrir quel pourcentage de son audience chacun de ses concurrents partagent avec lui.

Par exemple, je décide de le comparer à gap.com et uniqlo.com.

  • Je découvre d’un côté que gap.com partage (en nov 2019) 1 million visiteurs avec zara.com, soit 4,24 % de l’audience de Zara (qui est de 58,7 millions de visiteurs).
  • De son côté, uniqlo.com partage 1,7 millions visiteurs avec Zara, ce qui représente 6,78 % de l’audience de ce dernier.

En fonction de ces résultats, je vais donc choisir de m’intéresser davantage à l’audience de uniqlo, par exemple lorsqu’il s’agira de mes choix de campagne Adwords.

 

Quels canaux vont m’apporter le plus de trafic ?

 

Analyse du Trafic – « Sources de trafic » (Traffic Sources)

 

À côté du chevauchement d’audience, l’onglet « Sources de trafic » apporte une segmentation indispensable pour savoir d’où viennent les visiteurs d’un site, et connaître par conséquent :

  • Où tel site place ses pions pour faire venir le trafic à lui ;
  • Quels canaux et sous-canaux sont les plus importants et les plus efficients sur le marché.

 

sources de trafic

 

Le rapport affiche donc les 5 principales sources de trafic pour un site internet :

  • Le trafic direct (saisie directe d’adresse URL dans la barre de recherche navigateur) ;
  • Le trafic referral (ou référent, depuis un lien sur un autre site) ;
  • Le trafic recherche (ou organique, provenant d’un moteur de recherche, non limité à Google) ;
  • Le trafic social (provenant des réseaux et médias sociaux) ;
  • Le trafic payant (provenant des plateformes publicitaires)

 

Puisque nous décidons d’analyser zara.com, nous pouvons constater que le trafic direct représente 60,03% de ses visites (un bon signe de sa notoriété), tandis que son trafic par recherche représente 35,09% de ses visites.

Le referral, quant à lui, représente 1,25% du trafic, le payant 0,07% et le social 1,56%.

Le détail des sources du trafic, sous la courbe d’évolution du trafic, permet d’identifier les véritables opportunités toutes sources confondues, ou réduites à une seule source (sites référents, moteurs de recherche, réseaux sociaux), et de répondre à certaines questions :

  • Sur quel réseau social miser ?
  • Quels sites font de bons référents, et éventuellement de bons partenaires ?

 

Détail des sources de trafic

 

Pour aller plus loin :

La répartition des sources du trafic ne s’arrête pas là.

Comme on le verra dans notre chapitre sur les intérêts des utilisateurs, les sources d’entrées dans un domaine diffèrent en fonction des pages sur lesquelles les utilisateurs atterrissent.

Ça, on le voit dans l’onglet (Beta) « Pages principales » de Traffic Analytics.

Cela permet notamment de déterminer quelles pages marchent grâce à quelle stratégie :

  • organique,
  • payant,
  • referral,
  • etc.

 

D’où viennent les visiteurs d’un site, et quelle région du monde puis-je cibler ?

 

Analyse du Trafic – « Répartition géographique » (Geo Distribution)

 

Pour savoir de quelle partie du monde viennent la plupart des visiteurs d’un site, et quelle est la stratégie de marché globale de vos concurrents, il faut vous rendre sur l’onglet « Répartition géographique » de l’outil d’Analyse du trafic.

Sur cette page, vous aurez d’abord une carte sur laquelle des nuances de bleu identifient les pays les plus porteurs de trafic.

 

répartition géographique

 

Sous cette carte, un tableau de répartition en part de trafic (pourcentage) et nombre de visiteurs compare 190 pays.

Les chiffres suivants vous permettent d’analyser le genre d’interaction que le site a avec ses visiteurs en fonction du pays.

Avec notre exemple qui est zara.com, nous pouvons voir par exemple qu’en Espagne, 87,23% des visiteurs viennent d’un mobile, tandis qu’ils ne sont que 49,20% aux USA à naviguer sur mobile.

Vous avez quelques KPI comme le nombre de pages par visite ou le taux de rebond.

 

tableau de répartition

 

Pour passer à l’action :

À partir des résultats obtenus, on peut choisir de cibler un pays plutôt qu’un autre, ou de s’étendre à un pays, et en fonction de ce pays, d’optimiser notre site pour ordinateur ou mobile.

Si c’est les USA et la navigation mobile qui nous intéressent, la question sera :

Comment adopter une stratégie différente de celle de notre concurrent, pour cibler en priorité un autre pays que l’Espagne, et un autre appareil que l’ordinateur ?

Quelques façons d’exploiter les ressources de trafic relatif à un pays :

  • Acheter un domaine spécifique à ce pays,
  • Soigner son contenu en pensant à l’audience de ce pays (langage, type de contenu, mention du pays),
  • Obtenir des backlinks sur des sites des pays ciblés (articles invités ou commentaires…),
  • Viser des mots-clés populaires dans ce pays.

OBJECTIF N°3: Identifier et définir des stratégies précises

 

Comment travailler contenu et mots-clés ?

Qu’est-ce qui fonctionne en termes de publicité ?

Comment l’audience répond-elle aux stratégies ?

 

Quels sont les mots-clés utilisés par ma concurrence qui me permettraient d’optimiser mon classement dans les SERPs ?

 

 Recherche Organique – « Positions » (Organic Research)

 

Pour optimiser votre position sur les moteurs de recherche, vous savez qu’utiliser les mots-clés les plus pertinents est une étape incontournable.

Vous connaissez peut-être déjà l’outil SEO Content Template de SEMrush qui fait un travail fantastique pour vous donner des idées de mots-clés, de taille de contenu, de domaines où acquérir des backlinks, etc.

Mais pour scruter à la loupe les mots-clés qui attirent le plus de trafic organique sur votre site et sur ceux de votre concurrence, c’est dans l’outil « Recherche organique » du SEO Toolkit qu’il faut aller.

 

menu Recherche organique

 

Tapez le nom du concurrent et lancez l’analyse.

 

recherche organique

 

Dans l’onglet « Positions », vous allez pouvoir analyser les mots-clés les plus efficaces chez l’un de vos concurrents.

Pour l’exemple, ici nous allons choisir à nouveau le site zara.com, avec un focus sur la France.

 

Positions organiques

 

Les premières infos du rapport sont :

  • Le nombre total de mots-clés qui peuvent amener à ce site via Google (ici, 205 mille environ pour le mois de décembre 2019) ;
  • Le trafic, c’est-à-dire le nombre d’utilisateurs qui sont susceptibles d’arriver sur ce domaine via Google, et grâce à ces mots-clés (ici, 3,7 millions de visiteurs prévus par avance en janvier 2019) ;
  • Le coût du trafic, c’est-à-dire le coût que représenteraient ces mots-clés sur Adwords s’ils n’étaient pas naturellement porteurs de trafic.

Sous ces statistiques, un tableau de position de chacun de ces mots-clés (attention, avec le forfait Business de SEMrush, vous pouvez voir la position de TOUS les mots-clés… il faut avoir un peu de temps devant soi).

Il peut être pertinent de trier un peu les résultats qu’on va obtenir, parce que tous les mots-clés ne vont pas forcément nous concerner, nous et notre stratégie.

 

tableau des positions

 

En effet :

  • Sur les 205 mille mots-clés qui mènent organiquement les utilisateurs sur le site, les premiers font directement référence au nom du site « Zara».
  • D’autre part, le résultat nous donne les meilleurs mots-clés sur TOUT le site. Mais il est possible qu’on ne s’intéresse qu’à la stratégie de Zara pour amener les utilisateurs sur ses produits dédiés aux hommes (les produits pour homme contiennent TOUS le mot « homme » dans l’URL).

Pour des résultats plus pertinents, on peut donc s’offrir le luxe de quelques « Filtres avancés ».

Voyons un peu :

  • « Exclure » -> « Type de mot clé » -> « Avec marque »
  • « Inclure » -> « URL » -> « Contenant » -> « /homme»

 

filtres

 

Dans la même idée, une autre stratégie peut être de chercher des mots clés contenant des modificateurs fréquemment utilisés dans une recherche de produits comme

  • « meilleur »,
  • « vs »,
  • « ou »,
  • « comparaison »,
  • ou leurs équivalents en anglais, langue de recherche universelle.

Vous aurez le bonheur de découvrir de quelle catégorie d’objets les consommateurs souhaitent connaître (et acheter) le « meilleur ».

Vous pourrez exploiter à la fois ces objets, et ce mot-clé.

Bien sûr, les filtres que vous appliquerez dépendront entièrement de la vocation de votre site et de celui que vous analysez.

 

Recherche Publicitaire – Positions > Tableau Keywords Report

 

Comment compléter ma stratégie de mots-clés organiques par une approche plus directe, inspirée de celle de ma concurrence ?

 

Grâce à l’Advertising Toolkit, la boîte à outil relative aux recherches payantes.

La recherche payante est un complément, un tremplin et un booster de la recherche organique, et peut faire une grande différence le temps que vos mots-clés organiques fassent décoller votre SEO.

Face à la gourmandise de vos concurrents, qui peuvent se payer votre propre nom d’entreprise en mot-clé, la campagne PPC devient carrément indispensable.

Il s’agit de viser… et de miser juste.

Cette fois-ci, nous analysons semrush.com dans l’outil « Recherche publicitaire » (Advertising Research).

 

menu recherche publicitaire

 

Sur l’onglet « Positions », le graphique représentant les tendances vous renseigne sur l’évolution du trafic payant et l’évolution du coût mensuel de ce trafic pour votre site concurrent.

Vous pouvez voir cette évolution sur 1 mois, 6 mois, 1 an… etc.

 

tendance de la recherche payante

 

Le tableau situé sous ce graphique fait la liste de tous les mots sur lesquels SEMrush a misé pour faire apparaître ses annonces dans les moteurs de recherche, classés (par défaut) par ordre décroissant d’apport de trafic.

 

tendance de la recherche payante

 

Sans surprise, son propre nom arrive en premier, mais il est intéressant de noter que SEMrush mise également sur ceux de ses concurrents (Ubersuggest, Gtmetrix, Ahrefs…) ; et qu’il est premier au classement des recherches payantes pour ces entreprises.

SEMrush cible évidemment, outre les concurrents directs, tous les mots-clés concernant l’optimisation du référencement.

Si vous survolez la colonne « Ad », vous verrez à quoi ressemble l’annonce correspondant à chaque mot-clé.

Pour passer à l’action :

Avec votre propre concurrence, choisissez les mots-clés les plus pertinents et découvrez ensuite comment le site convertit ces termes en clics grâce à ses annonces.

Recherche Publicitaire – « Textes d’annonces » (Ad Copies), ligne « mots-clés » sous chaque publicité

 

Le mot-clé n’est pas tout : il faut que l’URL auquel il se réfère attire les visiteurs sur elle.

C’est en visitant l’onglet « Textes d’annonces » que vous aurez accès aux titres et aux descriptions (aussi Call To Action) des annonces de votre concurrent… celles qui donneront envie de cliquer pour visiter le domaine.

Nous verrons cela un peu plus bas.

 

Quelles sont les stratégies de ma concurrence pour susciter clics et conversions ?

 

Recherche Publicitaire – « Textes d’annonces » (Ad Copies)

 

Dans cet onglet vous avez, comme son nom l’indique, accès aux textes des annonces que votre concurrent s’est payé, ce qui est une inspiration en soi.

 

textes d'annonce

 

Mais vous pouvez aussi voir les mots-clés sur lesquels (ici Semrush) mise pour que les utilisateurs tombent sur chaque annonce.

Ils se dissimulent sagement, avec leurs statistiques, dans une liste déroulante sur la ligne grise en bas de chaque case.

 

textes d'annonce

 

Dans la base de données française, on peut voir que Semrush cible 3 mots-clés autour du terme « backlink ».

N’hésitez pas à changer le pays de la base de données pour découvrir les différentes requêtes en fonction des pays et des langues des utilisateurs.

 

Recherche Publicitaire – « Historique d’annonces » (Ads History)

 

Le rapport de l’onglet « Historique d’annonces » va nous prodiguer un vrai point de vue sur la stratégie du concurrent, puisqu’on a accès à une année entière de stratégie publicitaire, et qu’on peut voir notamment :

  • Quels mots-clés sont utilisés ou abandonnés au fil des mois,
  • Quels textes / Calls to Action sont mis en œuvre et modifiés en fonction de leurs performances. Là, il faut être attentif aux détails et aux « petits » changements (choix verbes, façons d’écrire les nombres, etc.).

 

historique publicité

 

Cliquez sur les cellules colorées en bleu (qui vous donnent la position maximum obtenue par une annonce, sur un mois, en fonction du mot-clé auquel elle se réfère) pour voir apparaître les détails de l’annonce.

 

annonce détaillée

 

L’historique peut nous aider à évaluer ce qui semble marcher (parce que l’utilisation d’un mot-clé, d’un texte d’annonce, d’une page d’atterrissage est pérenne), de ce qui semble mériter des ajustements au fil du temps et des tendances – un texte d’annonce peut être éphémère parce qu’il ne concerne qu’un événement particulier-.

 

Recherche Publicitaire – « Pages »

 

Le rapport de l’onglet « Pages » vous donne la liste de toutes les pages sur lesquelles mènent les annonces.

 

landing page

 

La majorité des annonces vont sans aucun doute mener sur la page d’accueil.

Mais quelles sont les autres pages d’atterrissage (landing pages) choisies par votre concurrence afin d’avoir une interaction de qualité avec ses visiteurs ?

Si l’on prend le site Semrush.com en exemple, on découvre qu’en dehors de sa page d’accueil, ses deux autres pages d’atterrissage proposent une offre d’essai gratuit : leur façon à eux de convertir les visiteurs en utilisateurs.

 

Analyse du Trafic – « Pages principales »

 

On a déjà parlé de cet onglet en analysant l’origine du trafic sur un domaine, et on y repassera quand il s’agira de comprendre un peu ce qui intéresse les visiteurs, et donc les pages qu’ils vont visiter en priorité.

Ici, on remarque que l’indicateur des sources d’entrées dans le tableau de répartition par pages nous aide à déterminer une « source idéale » de trafic, source à exploiter puisqu’elle permet d’amener un utilisateur sur une page en particulier.

 

Quels mots-clés payants ont le plus haut potentiel de conversion ?

 

Recherche Publicitaire – « Historique d’annonces » (Ads history)

 

Une fois encore, un coup d’œil sur les performances des mots-clés expérimentés par votre concurrence dans l’Historique d’annonces vous donnera un aperçu des campagnes PPC qui ont le mieux fonctionné au fil du temps.

 

OBJECTIF N°4 : Les intérêts et habitudes des utilisateurs

 

Qu’est-ce qui intéresse les visiteurs et quelles pages les attirent ?

 

Même si rien ne remplace la créativité et les indispensables connaissances d’un blogueur (on reste humains !), toutes les données sur les sujets et les styles d’écriture qui fonctionnent auprès des utilisateurs – et sur ce qu’ils semblent bouder- nous apportent des connaissances objectives incontournables.

 

Recherche Organique – « Pages »

 

L’onglet « Pages » de la recherche organique permet de déterminer quels sont les sujets qui vont intéresser le maximum de monde… et donc sur lesquels vous allez devoir plancher.

Nous allons utiliser semrush.com pour notre exemple, et appliquer notre recherche à la France.

Apparaît le tableau des pages individuelles qui attirent le plus de trafic en France, et notamment le nombre de mots-clés qui sont associés à chacune de ces pages.

 

pages organiques

 

Les trois pages les mieux classées sont la page d’accueil de SEMrush, l’article de blog sur les 25 sites e-commerces les plus populaires sur Google et la page relative au « Position Tracking », l’un des outils fondamentaux proposés par le site.

Si l’on veut connaître les principaux sujets sur lesquels les utilisateurs vont chercher des informations, on peut filtrer un peu les résultats en se limitant aux résultats de blog de SEMrush, dont on voit déjà qu’ils sont très bien classés.

Les articles de blog étant contenus dans le sous-dossier « /blog », c’est ce que l’on va indiquer dans les filtres avancés : « Inclure » -> « URL » -> « Contenant » -> «/blog ».

 

pages organiques

 

Les premiers résultats parlent d’eux-mêmes :

  • « Top 25 des sites e commerce les plus populaires sur google fr »
  • « Outils pour analyser un site web »
  • « Étapes pour analyser la concurrence en SEO »

 

pages organiques

 

En décembre 2019, ce sont les trois sujets qui attirent le plus de monde sur le blog de SEMrush, ce qui nous renseigne d’une part sur ce que l’on va écrire, mais aussi sur quel sujet concentrer notre stratégie de mots-clés.

 

Analyse du Trafic – « Pages principales » (Top pages)

 

Quelles pages d’un site intéresse les utilisateurs, et globalement, quelles pages fonctionnent le mieux de sorte de, par exemple, vendre les produits qui y sont proposés ?

 

C’est l’analyse que fait l’onglet « Pages principales » de Traffic Analytics.

Il décompose le trafic d’un site par pages pour que l’on puisse voir combien de visites reçoit chaque page.

 

pages principales

 

Parmi les autres statistiques, quelques KPI dédiés aux pages individuelles :

  • Vues de pages uniques (« Nombre de visites au cours desquelles la page indiquée a été consultée au moins une fois ») : qui permet de déterminer vers quel page le site aura tendance à amener.

On va : du site > vers la page.

  • Entrées (« Nombre de fois que les visiteurs ont pénétré le domaine analysé via une page donnée ») : qui permet de déterminer quelle page a tendance à amener vers le site.

On va : de la page > vers le site.

  • Visiteurs uniques

Particulièrement intéressant, l’indicateur de sources d’entrées nous sert encore sur un plateau la répartition des sources du trafic sur chaque page prise individuellement.

 

indicateur de sources d'entrées

 

Analyse du Trafic – « Sous-domaines » (Subdomains)

 

Quelle partie d’un site intéresse particulièrement les utilisateurs, et où, sur ce site, ces utilisateurs trouvent-ils de la valeur ?

Sachant que les sous-domaines sont traités comme des sites à part entière par Google et consorts, quel(s) sous-domaine(s) un site utilise-t-il pour éventuellement guider ses utilisateurs vers son produit, ses applications web, ou par exemple les orienter vers sa rubrique d’aide ?

 

L’onglet « Sous-domaines » de Traffic Analytics vous donne accès aux sous-domaines recevant le plus de trafic, et ce en fonction des appareils utilisés.

Lorsqu’un domaine reçoit un trafic important (qui a valu que vous l’observiez de près), ce découpage offre une véritable vue à la loupe de la section d’un site qui justifie ces chiffres.

 

sous-domaines

 

Pour le mois de novembre 2019, sur notre exemple semrush.com, on peut voir que le sous-domaine le plus visité de Semrush (hors semrush.com), tous appareils confondus, est es.semrush.com, avec 10,46 % de son trafic.

Cela montre que l’audience hispanophone prend une part relativement importante du trafic.

 

Quelles sections d’un domaine fonctionnent le mieux grâce aux recherches organiques sur mon marché ?

 

Recherche organique – « Sous-domaines »

 

Nous allons rester sur les sous-domaines, mais en nous intéressant aux recherches organiques.

Un site peut posséder plusieurs sous-domaines en fonction des objectifs qu’il vise, du public auquel il s’adresse (de son langage, notamment), des sujets qu’il traite, etc.

 

 

La question qui en découle, c’est :

laquelle de ces diverses intentions touche naturellement le plus de public ?

Si on prend cette fois-ci fnac.com en exemple, on verra que c’est le sous-domaine « livre. » qui fonctionne le mieux, suivi de prêt par le sous-domaine « jeux-video. » (en dehors du domaine principal ou du domaine qui concerne le pays duquel on se place).

Pour passer à l’action :

Si un sous-domaine concurrent attire beaucoup de trafic, demandez-vous quelle est son intention (ici, vendre des livres).

Concentrez votre analyse de concurrence sur ce sous-domaine en particulier, et observez sa stratégie de mots-clés.

Travaillez votre propre stratégie sur votre sous-domaine équivalent.

 

Recherche organique – « Positions »

 

Ici, on va examiner la position des mots-clés en fonction des sous-dossiers (subfolders) que l’on a repérés dans le site.

Si l’on est un site affilié, et que notre but principal est d’informer les gens sur un produit pour les amener vers celui-ci : on va s’intéresser au sous-dossier d’un site qui a pour but d’informer, par exemple son blog.

Dans l’onglet « Positions », on va appliquer des filtres qui vont nous permettre de scruter ce segment particulier, aka ce sous-dossier de notre site concurrent.

Si ce dernier a classé ce sous-dossier sous /blog/, on applique le filtre « URL », « /blog/ », ainsi qu’un second filtre pour nettoyer les résultats peu pertinents (comme la recherche directe de la marque).

Pour éliminer « Semrush » et découvrir des termes de recherche élaborés, et donc des intentions plus précises à plus fort potentiel, on va choisir de ne rechercher que des mots-clés multiples (« Inclure », « Nombre de mots », « Supérieur à » « 1 »).

 

filtres position

 

Le nombre de mots-clés sera réduit au nécessaire qui nous intéresse ici.

Notre intention ici est de déterminer sur quel sous-dossier on va se focaliser, en fonction de l’intention-même du site et du sous-dossier avec lequel il draine le plus de trafic grâce aux mots-clés qu’il dédie à chaque intention (est-ce la vente, l’information… ?).

 

Recherche organique – « Pages »

 

Sur notre lancée, on va continuer à regarder quelle section d’un site attire le plus d’utilisateurs (cette fois-ci, à l’échelle des pages).

Sur l’onglet « Pages » de la Recherche organique, on peut appliquer des filtres similaires que pour les subfolders mais avec une intention légèrement différente.

 

pages recherche organique

 

L’intention ici est principalement de définir les sujets à aborder dans notre contenu, en fonction des pages (et donc… des mots-clés qui leur sont associés) qui drainent le plus de trafic naturel.

Vous verrez notamment quels sujets apparaissent plusieurs fois.

D’un autre côté, que penser des sujets qui n’apparaissent qu’au bas des listes, ne réunissant que moins de 0,01 % de trafic ?

 

Quels sites offrent le plus d’opportunités de partenariat ?

 

Analyse du Trafic – « Sites de destination » (Destination sites)

 

Dans l’outil d’Analyse du trafic, l’onglet des « Sites de destination » établit tout simplement la liste des domaines visités immédiatement après le site que vous analysez.

 

sites de destination

 

La grande majorité du temps, les visiteurs y auront accédé à partir d’un hyperlien présent sur le site d’origine.

Ça signifie qu’ils sont connectés entre eux et éventuellement partenaires…

L’information, en soi, est utile, ne serait-ce que pour identifier d’autres concurrents.

Vous y trouverez également vos meilleures opportunités de partenariat, et pourrez avoir une certaine confiance dans la qualité des connexions qu’ils offrent.

 

Analyse du Trafic – « Chevauchement d’audience »

 

Nous avons déjà découvert l’onglet « Chevauchement d’audience » dans notre chapitre consacré à l’identification et à la localisation d’une audience.

Ce rapport a une utilité similaire à celui des « Sites de destination » pour repérer les éventuels concurrents et partenaires et déterminer lesquels sont les plus intéressants en fonction de l’audience qu’ils partagent avec notre propre site et ceux de nos concurrents.

 

Dans ce marché, quels sont les appareils les plus utilisés pour naviguer ?

 

Filtre « Appareil » (Device)

 

Le filtre « Appareil » (Device) est disponible dans tous les outils SEMrush.

Dans l’Analyse du trafic, vous l’avez dans la Vue d’ensemble du trafic, la Distribution géographique et les Sous-domaines.

Pour chaque rapport, il permet d’analyser le trafic d’un point de vue global et / ou du point de vue de chaque type d’appareil, ordinateur ou mobile.

 

filtre appareil

 

Si vous sortez du point de vue global, vous avez la possibilité :

  • D’une part de choisir de focaliser vos efforts sur les possibilités offertes par l’un ou l’autre type d’appareil, sachant que le mobile prend de plus en plus d’importance dans le quotidien des utilisateurs.
  • D’autre part d’adopter une stratégie appropriée à l’un, et une autre stratégie appropriée à l’autre type d’appareil.

 

Comment les intérêts et habitudes des internautes évoluent-ils dans le temps ?

 

 Graphiques d’historiques de données

 Tous les rapports de Traffic Analytics comportent un historique de données pour suivre leurs fluctuations dans le temps.

 

graphique d'historique

 

Quoi d’autre ?

 

Vu toutes les possibilités, on pourrait continuer à se poser des questions pendant des heures.

Ma foi, elles en amènent toujours d’autres…

Mais, il semblerait tout de même qu’à travers ces questions, on ait passé en revue la plupart des outils d’analyse de trafic de SEMrush.

Ils sont tellement puissants que l’on pourrait passer notre vie à nous en servir pour faire de notre site une machine de guerre à l’épreuve des moteurs de recherche.

Toujours mieux que de passer sa vie à faire des hypothèses sur ce qui pourrait marcher, remarquez.

 

Remarque:

Si ce n’est pas déjà fait, activez une des 2 offres d’essai ci-dessous pour connaître le trafic des sites concurrents et tirer profit des analyses pour construire une stratégie d’acquisition de trafic solide.

Si vous souhaitez simplement connaître et analyser le trafic organique et payant d’un site concurrent, alors optez pour l’essai de 30 jours de SEMRush Pro.

En revanche, si vous voulez pousser l’analyse beaucoup plus loin optez pour l’essai de 7 jours SEMrush Pro + Traffic Analytics !

 

SEMRush: Son Utilisation Par 16 Experts

semrush utilisé par des expertsSEMRush compte plus de 3 millions d’utilisateurs dans le monde entier.

Une des raisons de son succès est certainement dû au fait que cela soit la boite à outils la plus complète qu’il existe, en termes de Marketing Digital.

L’équipe SEMRush ne cesse de faire évoluer son panel d’outils dans le seul et unique but de répondre le mieux possible aux besoins complets du professionnel du marketing digital.

Il propose ainsi un panel de 28 outils SEO, PPC, SMM ou dédiés au content marketing.

Il est ainsi légitime et intéressant de se poser la question suivante:

« Sur ces 28 outils, lesquels sont vraiment utilisés par les experts du marketing digital? »

Pour y répondre, rien de tel que de poser cette question directement à certains de mes confrères, reconnus pour leur expertise dans ce domaine.

Vous découvrirez les réponses de 16 experts, utilisateurs assidus de SEMRush, qui ont bien voulu se prêter au jeu en partageant leur réponse!

 

Voici le TOP 5 des utilisations faites de SEMRush par ces 16 experts:

 

#1: Analyse de la Concurrence – Trafic & Mots Clés Organiques (13 mentions)

#2: Suivi de Positionnement (8 mentions)

#3: Brand Monitoring, Audit de Backlinks, Keyword Magic Tool, Analyse PPC des Concurrents (3 mentions)

#4: Audit Technique, Semrush Sensor (2 mentions)

#5: Keyword Difficulty, Featured Snippets, Social Media Poster (1 mention)

 

Voici un accès rapide aux diverses réponses des experts:

 

Utilisez SEMRush PRO Gratuitement Pendant 30 Jours.

Offre Spéciale Exclusivement réservée aux lecteurs de mon blog. Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit avec un compte PRO SEMRush! Cliquez sur le lien ci-dessous pour profiter de cette offre gratuite.

Olivier Andrieu – Abondance

 

olivier andrieuOlivier Andrieu est  Consultant SEO indépendant dans le domaine de l’Internet, créateur de la société Abondance et du site www.abondance.com.

Issu du monde de la télématique (vidéotex, audiotex), Olivier travaille depuis 1993 sur le « réseau des réseaux » et il a créé une quinzaine de livres sur l’Internet. En voici les principaux : SEO Zéro Euro, Réussir son référencement web et Référencement Google mode d’emploi.

Aujourd’hui, Olivier forme  les utilisateurs aux outils de l’Internet, en plus de la recherche d’information sur ce réseau et la promotion d’un site Web. Il veille au maintien des sites du « Réseau Abondance », Il écrit des articles et des livres sur la recherche d’information et le référencement de sites web, effectue des audits SEO et conseille des entreprises sur leur visibilité , l’optimisation de leur site et leur référencement naturel.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

J’utilise avant tout le suivi de positionnement (« Position tracking »), les zones « Concurrents », « pages générant du trafic », les options autour des featured snippets, et d’une façon générale toute la partie « Recherche organique » qui est très intéressante.

Olivier Duffez – Web Rank Info & My Ranking Metrics

 

olivier duffezOlivier Duffez est consultant SEO depuis 2003, créateur de WebRankInfo.com (la plus grande  communauté SEO francophone) et cofondateur de Ranking Metrics (formation et plateforme d’audit SEO).

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

Le 1er outil reste le suivi de position, comme il y a 15 ans ! C’est utile pour suivre les requêtes hyper stratégiques au quotidien, ainsi que pour se faire une idée de certains concurrents.

Parmi les autres outils de Semrush, j’utilise le suivi de la marque (au sens large, car c’est finalement une autre forme de Google Alert), l’audit de backlinks, les suggestions de mots-clés. Parfois j’exploite les recos pour l’optimisation sémantique d’une page, mais ça reste encore peu efficace je trouve (j’ai mes propres outils).

Je n’utilise pas du tout la partie crawl. C’est bien d’avoir les données, mais on en fait quoi ? Tout est à construire, à croiser, à réfléchir. Cela dit je ne suis pas objectif car j’ai conçu un outil bien plus complet nommé RM Tech sur ma plateforme My Ranking Metrics.

Thomas Cubel – Thomascubel.com

 

Thomas Cubel est Consultant SEO et Entrepreneur, il accompagne les entreprises dans leurs stratégies SEO et marketing tout en maximisant la bonne utilisation des leviers à disposition. Sa philosophie : remettre au centre l’humain et partager.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

Tout d’abord, j’utilise SEMrush pour checker les performances d’un site de manière générale. Cela me permet en prospection de savoir où je mets les pieds, mais surtout de suivre au quotidien mes clients et mes concurrents.

Je couple cette analyse avec les différents outils de recherche de mots clés et d’opportunités. Cela me permet de prendre connaissance du marché et de développer une stratégie adaptée en fonction des objectifs, délais et budgets de mes clients. Je peux donc passer pas mal de temps sur des outils comme Keyword Magic Tool, mais aussi sur les outils autour des backlinks, social medias, etc. Mes choix d’outils se font vraiment en fonction des actions que j’ai à mettre en œuvre avec les équipes opérationnelles généralement.

De temps à autre également, j’utilise de manière complémentaire les fonctionnalités autour du volet « projets » afin de déceler d’éventuels problèmes techniques, pour mesurer les performances des campagnes que je mène ou autre. Il y a tellement d’outils qui sont développés par SEMrush que ça devient difficile de tous les tester et de changer nos habitudes avec d’autres outils parfois !

Rodrigue Fenard – Soumettre.fr

 

Fondateur associé de la plateforme de Visibilité Soumettre.fr / Consultant en visibilité eCommerce et Marketplace.

Editeur de logiciels d’aide à l’optimisation de flux produits sur les Marketplace.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

J’utilise Semrush dans le cadre de la qualification de notre base de sites partenaires sur Soumettre.fr. En effet les éléments de Trust Flow et Citation Flow ne sont pas les seuls critères à prendre en compte et nous avons besoin de connaitre le volume de mots clés positionnés, le nombre estimatif de visiteurs d’un site afin de suivre la tendance de ce domaine et anticiper une perte de vitesse ou une montée en puissance. Cela nous est donc très utile au quotidien pour évaluer les sites que nous rémunérons afin de poser des articles pour nos clients, ça va du site one page jusqu’au site média de plusieurs millions de pages indexées.

Notre fréquence de rafraichissement de données est assez importante, puisque nous actualisons plusieurs fois par mois nos datas et avons un volume de sites partenaires de plus de 10.000 sites, ce qui fait beaucoup d’appel API derrière, mais pour la bonne cause.

David Groult – David-groult.fr

 

Initialement spécialisé sur l’adwords David Groult a élargi en 2014 sa palette e-marketing en aiguisant ses connaissances SEO. Actuellement Consultant SEO & SEA au sein d’une agence de Search Marketing à Lille appelée Open Linking, il profite de cette double casquette pour mettre en place des synergies SEO/SEA et faire grimper la visibilité de ses clients dans Google.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

Mon utilisation de SEMRush concerne principalement la partie « SEO ».
Outre le monitoring de mots-clés et de trafic SEO pour mes clients et les concurrents de mes clients, j’utilise SEMRush pour réaliser des analyses concurrentielles de mot-clés.

L’outil est d’ailleurs très bien fait pour identifier des niches de mots-clés inexploitées ou pouvant être facilement optimisées pour acquérir toujours plus de trafic naturel sur Google.

Contrairement à ses concurrents, SEMRush est particulièrement efficace pour des problématiques internationales car c’est un outil qui dispose d’une base de mots-clés particulièrement complète sur de nombreux pays.

Enfin, le Sensor de SEMRush est devenu un rendez-vous chaque matin pour suivre la météo des SERP SEO. Grâce à sa granularité par secteur d’activité, ce baromètre est idéal pour sentir l’arrivée des mises à jour algorithmique.

Stéphane Jambu – Hi-commerce

 

Stéphane Jambu est ingénieur, e-commerçant depuis 2009 et expert SEO spécialisé en cocons sémantiques et Neuroergonomie.

Il a récemment obtenu la certification de Laurent Bourrelly, le SEO fondateur des cocons sémantiques.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

J’utilise SEMrush pour voir les courbes de visibilité en ref naturel + le comparatif des mots clés sur lesquels sont positionnés des sites concurrents (« Possibilités de mots-clés » en français).

Cyril Bladier – Business-On-Line

 

Digital Evangelist, Business-on-Line, Dirigeant Fondateur Agence Digitale en Réseau et Digital Strategist.  Cyril est diplômé RMS et Executive MBA HEC.

 

Après 15 de Direction Commerciale et Marketing en BtoB, Cyril Bladier a créé Business-on-Line; agence digitale en réseau. Il est spécialisé dans les stratégies digitales et expert de LinkedIn.

 

Professeur à HEC / Google@HEC / ESCP / Neoma BS, il anime des conférences et accompagne entrepreneurs, dirigeants et entreprises dans leurs stratégies digitales (BtoB, BtoC, RH). Il anime le blog B2B. Il a co-écrit « Réussir avec les Réseaux Sociaux » (L’Express Réussir) et Le Marketing de Soi (Eyrolles, 01/2014).

 

Il a écrit « La Boîte à Outils des Réseaux Sociaux » (Dunod, 02/2012), nominé pour le prix « Livre influent de l’année 2012 dans le digital » du HubForum; et La Boîte à Outils des Réseaux Sociaux_ Edition 2014 (Dunod, 01/2014). Il est membre fondateur et membre du bureau de l’Association Française des Décideurs du Digital

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

Semrush fait partie des outils que nous utilisons. Ce n’est pas notre outil N°1.

J’utilise Semrush pour 2 raisons principales. D’une part, le KD (Keyword Difficulty). C’est un point que je trouve encore très peu connu chez les marketers. Beaucoup pensent encore que la concurrence SEO est liée au CPC ou au nombre de résultats proposés par Google. Ce sont évidemment des points intéressants et à prendre en compte, mais je trouve que rien ne vaut la Keyword Difficulty. On voit d’ailleurs bien qu’elle n’a aucun lien avec le CPC ni avec le nombre de résultats trouvé par Google. La concurrence SEO, ce n’est pas 100 000 ni 20 millions de résultats, c’est la 1° page et surtout les 3 premiers résultats. L’autre point que je regarde (et que je ne trouve pas dans l’étude, c’est l’analyse des ads des concurrents de mes clients : sur quoi ils font de la pub, ce que ça leur apporte, leur budget…

Laura Blanchard – Khosi

 

Laura Blanchard  est consultante Webmarketing au sein de l’agence KHOSI à Nantes. Elle accompagne ses clients dans la définition et la mise en place de leur stratégie d’acquisition web. Son crédo ? Challenger les projets pour aller plus loin !

 

Pour la suivre: Twitter

 

Sa réponse:

Nous utilisons les principales fonctionnalités de SEMrush, soit l’état des lieux des mots-clés SEO d’un domaine ou des mots-clés achetés en Google Ads ainsi que la fonctionnalité de rapports. Cependant, quelques fonctionnalités précises nous sont particulièrement utiles :

  • Une des fonctionnalités les plus pratiques est de pouvoir checker le positionnement d’une seule page. C’est notamment utile lorsque l’on veut estimer la puissance d’une page pour « négocier » un partenariat linking.
  • Le tableau de bord avec la vue de l’ensemble des sites suivi est très utile pour une agence car cela permet de voir les grandes tendances en un clin d’oeil sur plusieurs clients
  • L’audit de SEMrush, même s’il ne remplace pas le travail du consultant SEO, permet de gagner du temps en mettant en lumière les « grosses » faiblesses techniques et structurelles. »
  • Pouvoir voir les fonctionnalités SERP d’un site client ou de sites concurrents est un vrai plus. L’aperçu de chaque domaine, par mots-clés, permet de faire une veille très précise des concurrents. »
  • Enfin, la fonctionnalité « Mentions » de l’outil de Brand Monitoring est également un vrai gain de temps et complète une veille de marque. Le plus ? SEMrush indique si un backlink est présent où non sur la Mention. »

Frédéric Canevet – ConseilsMarketing.com

 

Frederic CANEVET est blogueur sur ConseilsMarketing.Com et  auteur du livre « Le Growth Hacking » https://amzn.to/2R4GFgo

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

J’utilise SEMrush pour conseilsmarketing.com pour plusieurs usages :

– Faire un audit d’un site pour savoir « comment Google voit votre site ». C’est super pratique de montrer à un prospect, un client… la situation de son référencement. Souvent les gens sont une vision un peu déformée de la qualité de leur référencement, et les rapports standard suffisent à dresser un audit.

– Aller voir les mots clés qui génèrent le plus de trafic chez les concurrents (et les articles liés), afin de déterminer si on n’a pas oublié des mots clés. C’est utile soit pour identifier des expressions à « voler » (en produisant un article supérieur en qualité et en quantité que le concurrent, puis en y faisant pointer des liens), soit pour enrichir sa liste de mots clés dans le cadre d’un audit initial.

– Identifier les mots clés liés, par exemple pour choisir entre deux titres pour un article de blog, un titre de vidéo sur youtube… Si vous n’avez pas la version payante de SEMrush, vous pouvez compléter avec infinitesuggest.com qui offre toute une liste de mots clés.

– Avoir un suivi de mon positionnement sur des mots clés stratégiques, afin d’agir quand c’est nécessaire.

Ce qui est bien avec SEMrush c’est que même la version gratuite peut servir, et on peut prendre juste un abonnement 1 mois pour faire un audit.

Rudy Viard – Webmarketing Conseil

 

Rudy Viard est l’auteur du blog Webmarketing Conseil. Il coache et accompagne les entreprises prestataires de services (agences, cabinets conseil, consultants, coachs…) qui souhaitent générer du trafic, des prospects et des clients grâce à Internet.

 

Pour le suivre:  Twitter

 

Sa réponse:

 

J’utilise essentiellement SEMRush pour 5 usages majeurs :

1. Le suivi des performances de mon site Webmarketing Conseil notamment en terme d’acquisition de backlinks
2. Le suivi des positions de mes concurrents sur leurs mots-clés stratégiques
3. La détection d’expressions générant beaucoup de trafic mais dont les positions sont « prenables »
4. La détection de contenus générant déjà des performances (en terme d’audience ou de backlinks) chez mes concurrents
5. L’audit des annonces et bannières Google Adwords sur les secteurs que je cible

Thibault De Vergnette – Alesiacom

 

Thibault DE VERGNETTE est Partner à l’agence inbound marketing Alesiacom. Il aide de nombreuses entreprises à augmenter leur présence digitale, dans les moteurs de recherches, les réseaux sociaux, les médias.

 

Pour le suivre: Linkedin

 

Sa réponse:

 

SEMrush est un incontournable du référencement. Nous l’utilisons quotidiennement pour nos clients :

  • Identification d’opportunités SEO sur leurs sites
  • Identification de nouveaux mots clés à travailler
  • Suivi des résultats sur les actions menées
  • Analyse des concurrents et de leurs positions

C’est un vrai couteau suisse. Il faut à peu près tout ce qu’on peut espérer d’un outil de référencement, SEO et SEM.

Peut-être un point faible : la longue traine. SEMrush fonctionne avec une base de données d’expressions recherchées. Alors pour peu que vos expressions aient 3-4 mots, elles ont peu de chance d’être dans la base. Quand ça arrive, nous complétons nos analyses avec des outils spécialisés.

Mais dans tous les cas, c’est l’outil « go to » pour travailler votre visibilité sur Google.

William Troillard – Comexplorer

 

William Troillard est le fondateur de l’agence ComExplorer, le leader de l’inbound marketing en France. Lorsque vous êtes confronté à des cycles de vente longs et coûteux, parce que l’équipe commerciale passe trop de temps à la détection d’opportunités et à la chasse de nouveaux clients, ComExplorer intervient.

L’agence vous accompagnent dans la mise en place d’un dispositif inbound marketing, dont le but est d’attirer et convertir de nouveaux clients en mode « autopilot ». Leur axe de développement se fait autour : 1) du conseil stratégique, 2) de la création de contenu, 3) du marketing automation et 4) l’acquisition de trafic, le tout orchestré dans un écosystème pour que vous n’ayez plus jamais à prospecter dans le dur.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

Nous utilisons principalement SEMrush pour toute la partie intelligence SEO & Contenus.

En tant qu’agence, notre mission est d’apporter des réponses claires et objectives à nos clients, en mettant de côté le travail de « devinette ». Pour qu’une campagne d’inbound marketing soit un succès, il ne s’agit pas seulement de formuler des hypothèses réalistes sur ce qui va créer du résultat ; il s’agit de s’assurer de leur validité à travers de la data et un travail d’analyse précis. C’est exactement ce que nous apporte SEMrush. Dans cette perspective, notre utilisation va s’axer autour de 1) la planification des campagnes marketing (quels contenus créer ? par rapport à quel contexte concurrentiel ?), 2) l’analyse après campagne (les actions réalisées ont-elles générées le résultat escompté ? Pourquoi ?), enfin 3) la surveillance et veille concurrentielle (où en sommes-nous par rapport à la concurrence ?).

Kévin Jourdan – Kjourdan.com

 

Kevin Jourdan est  un web-entrepreneur et digital nomade.

Il est à la fois éditeur de sites de niche depuis 2012 et créateur de sites clés en main pour entrepreneurs / euses web

Depuis plusieurs années, il vit uniquement du fruit de ses différents projets en ligne tout en voyageant un peu partout en Europe et en Asie. Autant dire que quand il s’agit de créer un business rentable et durable sur internet, Kevin a plusieurs atouts.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

Ma première utilisation est assez peu excitante mais incroyablement apaisante (ou l’inverse)

Je l’utilise principalement pour monitorer la courbe de trafic de mes sites, ou ceux de mes concurrents.

Chaque matin, un petit coup d’oeil à la tendance (qui est très instable depuis début août) aussi bien sur mes sites que sur les quelques sites clés qui rankent dans mes thématiques. Ce suivi « simple » me permet de rapidement identifier 1) les nouveaux mots clés (chez moi + concurrence pour élaborer mes stratégies de développement de contenu), mais aussi 2) sur la base des mouvements, les potentielles updates à creuser pour comprendre une hausse ou une baisse et faire évoluer ms stratégies.

J’ai également sur Semrush un outil de suivi des mentions sur mon site principal.

La plus forte utilité étant lorsque je mène des opérations de RP digitale et que nous devons partir à la chasse aux liens de belle qualité auprès des presse ayant cité notre marque, enquête, article, etc…. C’est complémentaires à d’autres alertes utilisées, mais Semrush est plutôt efficace sur ça, donc partie intégrante de mon processus de suivi pour relance et collecte de liens.

Christophe Benoit – Tyseo

 

D’abord développeur web, Christophe BENOIT s’est intéressé au SEO à partir des années 2000. Éditeur de sites web, il a fondé en 2007 Tyseo, petite agence webmarketing sur Annecy. Depuis, son activité se partage entre édition de sites web et prestations en entreprises autour de la visibilité sur Internet.

Spécialisations : Référencement de sites web et mise en place de stratégie de visibilité. Génération de trafic : SEO et plus généralement SEM & Webmarketing (régies publicitaires Adwords, Facebook, Bing mais aussi génération et entretien de leads email ou web, optimisation des conversions, growth hacking…).

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

SEMRush est un outil que j’utilise pour obtenir un version macro rapide de l’environnement du site web qui m’intéresse. Concrètement SEMRush me permet d’appréhender ce que fait la concurrence et de confirmer/infirmer ce que m’a dit le donneur d’ordre. En quelques clics, j’obtiens les 2-3 informations clés qui me sont utiles pour avoir un peu de contexte et se positionner par rapport à la concurrence :
– Évolution générale de la visibilité sur les termes principaux

– Travail SEO engagés (mots clés bien placés, qualité et quantité des liens entrants, meilleures pages)

– Travail SEA engagés (quoi, comment, sur quels mots clés)

– Découverte d’autres concurrents

Seul bémol : la couverture sur les mots clés français est moins profonde que ce que l’on trouve sur les mots clés anglais par exemple. Les chiffres que l’on obtient sont à examiner avec cette limitation en tête.

Cette première étape est alors une base de discussion avec le client/prospect et permet d’orienter les actions à mener (ou pas). Préalable à un audit formel, SEMRush fait partie pour moi du top3 des outils d’avant-vente.

Benjamin Thiers – Digimood

 

Responsable Content Marketing Digimood et Co-Auteur de Ce que Google Veut (Studyrama Pro). Benjamin Thiers travaille dans le référencement naturel depuis 2003 et occupe depuis 2016 le poste de Responsable Content Marketing, orienté SEO, au sein de l’agence Digimood.

Il a publié en 2014 un premier livre sur le marketing digital, « Digitalisez votre Marque », et a co-écrit en 2016 « Ce que Google Veut » avec Julien Ringard. Il enseigne aussi le digital et le SEO à Kedge Business School et à l’Université d’Aix Marseille.

 

Pour le suivre: Twitter

 

Sa réponse:

 

SEMrush est un véritable couteau suisse qui rend de nombreux services aux professionnels du marketing digital et du SEO. La richesse des fonctionnalités ne nuit jamais à sa dimension conviviale, tant l’interface est pensée pour trouver facilement et rapidement la bonne information. J’apprécie autant les fonctionnalités accessibles librement que les projets qui m’apportent des informations ciblées sur les sites de mon choix : pour un suivi de mots-clés, des pistes d’amélioration personnalisées, des audits sur le netlinking, etc.

Je l’utilise au quotidien pour affiner mes stratégies de mots-clés et mon content marketing, pour trouver des pistes d’optimisation de mon netlinking et des idées d’améliorations globales de mon SEO. J’utilise aussi régulièrement le Social Media Poster pour programmer des publications sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

J’aime l’exhaustivité de SEMrush, qui regroupe en un seul et même endroit des outils autrefois éparpillés sans jamais sacrifier la quantité à la qualité. Les équipes sont disponibles, à l’écoute des remontées des utilisateurs et s’investissent corps et âme pour améliorer sans cesse les services rendus. Ne vous arrêtez pas aux tarifs et testez-le. Vous verrez qu’il fait tant de choses (et qu’il les fait si bien) qu’il permet d’annuler d’autres abonnements : finalement, il vous permettra de réaliser de belles économies.

Rémi Mondina – Drujok

 

Je suis consultant SEO depuis 10 ans et anciennement ingénieur informatique (développement web). J’ai débuté ma carrière à Shanghai, en Chine et suis rentré en France fin 2014 après 7 ans d’expatriation. Je suis aujourd’hui indépendant.

J’ai créé ma propre méthodologie SEO pas à pas dont les principaux ingrédients sont:  Le Content marketing & Des Techniques SEO Avancées.

Je suis également auteur du blog que vous êtes entrain de lire, en ce moment même, qui compte quelques milliers d’abonnés.

 

Pour me suivre: Twitter

 

Ma réponse:

 

Je teste très régulièrement de nouveaux outils dans le but de trouver les quelques perles rares qui me permettent de minimiser le plus possible le temps passé à mettre en place mes nouvelles stratégies de référencement et conversion.

Bien que les compétences d’un consultant SEO soient indépendantes de l’outil, son efficacité en dépend grandement.

SEMRush fait partie des outils que j’utilise au quotidien pour m’aider à être le plus efficace possible.

Voici l’utilisation que j’en fait au quotidien:

  • Analyse du trafic et des mots clés des concurrents pour dégoter de nouvelles idées de contenu
  • Possibilités de Mots Clés
  • Suivi du positionnement
  • Brand Monitoring

Et de temps en temps j’utilise:

  • Keyword Magic Tool
  • Semrush Sensor

 

Et vous?

 

Si vous travaillez aussi avec la boite à outils SEMRush pour votre Marketing Digital ou celui de vos clients, dites moi dans les commentaires les outils ou fonctionnalités que vous utilisez!

 

SEMRush: Le Guide Ultime (SEO)

SEMRush possède tout ce dont vous avez besoin pour mener à bien votre référencement naturel.

Mais, soyons honnête:

Ce n’est pas toujours évident de maîtriser la bête.

Dans ce guide, je vais vous montrer exactement toutes les étapes nécessaires pour gérer efficacement votre référencement naturel avec SEMRush.

 

Audit SEO: Le Guide Ultime [2020]

audit seoL’audit SEO est une étape cruciale pour le référencement naturel de votre site Internet.

Il permet de comprendre pourquoi les pages de votre site ne sont pas bien positionnées dans les moteurs de recherche.

Grâce à un audit SEO complet vous connaîtrez tous les points à améliorer pour que les fondations de votre site se rapprochent le plus possible de la perfection.

La vérité:

Sans fondations solides votre site n’aura qu’une chance infime d’atteindre le haut du classement de Google et autres moteurs de recherches.

Comme le rappelle Eskimoz, dans son guide sur l’audit seo, c’est même l’étape la plus importante lorsque l’on veut améliorer un site existant.

Dans cet article, je vais vous montrer exactement comment réaliser un audit SEO complet en 2020.

Vous connaitrez toutes les étapes et outils SEO à utiliser pour réaliser votre audit SEO efficacement.

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

Voici les étapes indispensables d’un audit SEO complet (cliquez sur les liens pour un accès rapide):

 

 

Outils Nécessaires Pour Un Audit SEO Complet

 

Avant d’attaquer l’audit SEO vous aurez besoin de préparer les outils suivants:

 

 

Il existe bien entendu d’autres outils SEO, mais ceux listés sont ceux que j’utilise personnellement.

 

Qu’est-ce Qu’un Audit SEO?

 

Voici ma propre définition :

Un audit SEO est une procédure détaillée, divisée en une multitude de tests et réflexions permettant d’évaluer la santé d’un site Internet, ses faiblesses, ses points forts ainsi que de réévaluer la stratégie marketing appliquée au site.

C’est grâce à l’audit SEO (s’il est bien fait) que vous allez pouvoir connaître tous les axes d’améliorations, qu’ils soient purement techniques ou stratégiques.

Le but de l’audit SEO?

C’est d’améliorer le positionnement de chacune des pages de votre site sur une variété de mots clés avec pour objectif de générer plus de trafic qualifié.

Et:

Plus de Trafic qualifié = plus de Leads.

Mais surtout:

Plus de Leads = plus de clients.

 

Pourquoi Faire Un Audit SEO?

 

C’est simple.

Petite comparaison:

Une maison a besoin de fondations solides pour perdurer dans le temps, vous êtes d’accord?

Autrement, elle risque de s’affaisser au fil du temps et peut-être de s’effondrer comme un château de cartes (j’exagère un peu).

On est tous d’accord, je crois, que lorsque l’on remarque qu’une maison a de mauvaises fondations, on en critique immédiatement la qualité du travail qui a été réalisée par le maçon.

Où je veux en venir?

Pour un site c’est pareil.

Si les fondations d’un site sont bâclées, alors on peut dire que c’est un site de mauvaise qualité… non?

En fait pas vraiment pour nous, à première vue.

En revanche:

Pour les moteurs de recherches, un site ayant beaucoup de faiblesses techniques, structurelles, sémantiques et ne répondant pas aux critères imposés par leurs algorithmes, sera considéré comme un site de mauvaise qualité.

Donc:

Ne pas corriger toutes les faiblesses de votre site, équivaut à prendre un faux départ dans votre campagne SEO.

Pourquoi ne pas montrer à Google et les autres que votre site est déjà bien optimisé et possède des fondations solides?

Trop de gens focalisent uniquement sur:

  • la rédaction d’articles de blog à gogo
  • la création de backlinks

Pourquoi?

Parce-que c’est plus marrant que de faire un audit SEO.

Pourtant:

Leur site  ne répond même pas aux exigences de base des moteurs de recherche car ils n’ont jamais fait d’audit SEO.

Enorme erreur.

Ne faites surtout pas la même erreur…

Si vous voulez partir sur de bonnes bases, faites un audit SEO complet de votre site.

 

Quand Devez-Vous Faire Un Audit SEO?

 

Tout va très vite dans le domaine du référencement naturel.

Ce qui fonctionne bien aujourd’hui, sera peut-être plus du tout efficace dans 6 mois.

Google met à jour ses algorithmes une centaine de fois par an.

Pour rester au courant des différents algorithmes de Google, jetez un oeil à cet article de Webrankinfo.

Il est mis à jour régulièrement.

Vous comprendrez qu’il est nécessaire de réaliser des audits SEO régulièrement.

Cela vous permettra de vous assurer que votre site est toujours au top (ou le plus possible).

Je vous recommande d’effectuer un audit SEO au moins 2 fois par an et si possible tous les trimestres.

Pourquoi?

Pour vérifier qu’aucun problème n’a été oublié.

Mais aussi:

Pour identifier d’éventuelles nouvelles faiblesses.

Maintenant que nous avons posé les bases, rentrons dans le vif du sujet.

 

L’Audit SEO En 7 Etapes

 

infographie audit seo

Pour utiliser cette infographie sur votre site web, copiez ce code :

 

Une campagne de référencement naturel réussie est le produit d’une centaine de facteurs de classement positifs.

Pour vous, le but d’un audit SEO peut varier selon vos besoins du moment.

Peut-être que vous souhaitez espionner vos concurrents pour répliquer certaines de leurs stratégies?

Ou peut-être que vous avez besoin d’analyser vos propres mots clés pour trouver de nouvelles opportunités?

Certains auront surtout envie de corriger toutes les faiblesses techniques de leur site web.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez améliorer grâce à un audit SEO…

Suivez ces 7 étapes et vous et votre site web serez très bien partis.

Passons maintenant à la première étape de l’Audit SEO.

C’est parti.

 

Etape 1: Audit de Mots Clés

 

La première chose à faire lors d’un audit SEO est de faire un audit de mots clés.

C’est à dire:

Vérifier si les mots clés que vous aviez sélectionnés lors de votre recherche de mots clés initiale s’avèrent être idéaux ou si au contraire des changements stratégiques seraient préférables.

Mais également:

Trouver de nouvelles opportunités de mots clés gagnants.

Comment faire?

Pour cela vous aurez besoin de re analyser votre liste actuelle de mots clés.

La première chose que vous devez vous demander est:

« Est-ce que je cible les bons mots clés? »

C’est le moment de savoir si ces mots clés sont:

  • Accessibles: c’est à dire pas trop concurrentiels
  • Pertinents: qui sont en rapport assez étroit avec ce que vous vendez
  • Rentables: qui ont le potentiel de déclencher rapidement des ventes

Un bon audit SEO vous aidera à déterminer l’accessibilité, la pertinence et le potentiel de conversion de chacun de vos mots clés actuels.

 

Accessibilité

 

Quand un mot clé est accessible, cela veut dire que votre site a des chances de pouvoir se positionner sur celui-ci.

A quoi bon d’essayer de positionner les pages de votre site sur des mots clés trop ambitieux?

La dure vérité:

Les nouveaux sites Web ne peuvent pas se classer sur des mots clés trop ambitieux.

Pourquoi?

Parce-que:

  • 1. Les sites qui se classent sur des mots clés compétitifs sont âgés, et ont déjà gagnés la confiance de Google.
  • 2. Ces mêmes sites ont une autorité de domaine (DA)  beaucoup plus élevée que celle de votre site parce-que cela fait des années qu’ils acquièrent des backlinks.
  • 3. Puisqu’ils se classent sur des mots clés concurrentiels, cela signifie également qu’ils ont un budget beaucoup plus élevé que le vôtre. Cela leur permet ainsi d’acheter des placements de liens à haute autorité afin de maintenir leur position.
  • 4. Enfin, les sites qui existent depuis longtemps ont plus de chance de posséder une grosse liste d’abonnés, ce qui leur permet de récolter une quantité non négligeable de backlinks à chacune de leur publication d’articles de blogs…

Soyez réaliste et basez-vous sur des données réelles.

Lors d’un audit SEO il est très fréquent de redéfinir une liste de mots clés bien moins concurrentiels.

Souvent ce sont des mots clés de longue traîne.

Voilà pourquoi:

  • 1. Il est plus facile de se positionner sur ce type de mots clés
  • 2. Leur intention d’achat est bien souvent très supérieure, donc tout bénéf.

 

Pertinence

 

Connaissez-vous Hubspot?

C’est une plateforme inbound qui aide les entreprises à augmenter leur croissance grâce à ses outils marketing, ventes et son CRM.

Leur site génère des tonnes de trafic.

Regardez ça :

 

ahrefs

 

Quasiment 5 Millions de visites par mois qui proviennent des moteurs de recherches!

Ca fout le vertige.

Ok, maintenant regardons quels sont les mots clés qui leur génèrent le plus de trafic.

 

 

Mots clés traduits en français:

  1. Télécharger via Youtube (un article expliquant comment télécharger et sauvegarder des vidéos Youtube).
  2. Faire des Gifs (un article expliquant comment créer des Gifs animés).
  3. Modèles de CV (11 modèles de CV Word) .

Oh Boy… sérieusement?

A votre avis, quel pourcentage de gens ayant tapés ces 3 mots clés sont intéressés par les outils Marketing de Hubspot?

Mmmm…

Pas grand monde.

En revanche, prenons l’exemple cette fois-ci du site de Ahrefs.

 

 

Quasiment 20 fois moins de trafic que celui de Hubspot…

Mais regardez les 4 mots clés qui drainent le plus de trafic vers leur site:

 

 

Mots clés traduits en français:

  • 1. Ahrefs
  • 2. Trafic Site Web
  • 3. Recherche de mots clés
  • 4. Soumettre sites aux moteurs de recherches

Même question:

A votre avis, quel pourcentage de gens ayant tapés ces 4 mots clés sont intéressés par leur outil SEO « Ahrefs » ?

Enormément.

Leur trafic est super qualifié.

Vous comprenez l’intérêt de créer du contenu ultra pertinent, qui drainera (peut-être) moins de trafic mais qui fera sans aucun doute beaucoup plus plaisir à votre banquier…

 

Intention Commerciale

 

Il s’agît de la capacité d’un mot clé à convertir les visiteurs en clients.

Plus l’intention commerciale est élevée, plus le mot clé a le potentiel de générer du cash.

Il existe plusieurs types de mots clés mais voici les 3 qui nous intéressent:

 

Les mots clés transactionnels

 

Il s’agît de mots clés comme :

  • Baskets adidas pas chères
  • Acheter chemises en ligne
  • Réserver billets avion…

Inutile de vous expliquer que ces mots clés sont tapés par des gens qui souhaitent effectuer un achat très rapidement.

Ils ont donc tous une intention commerciale élevée.

Devez-vous en inclure dans votre contenu?

Oui, absolument.

 

ASTUCE:

Créez des articles de blog de grande qualité, faciles à promouvoir auprès des blogueurs évoluant dans votre secteur d’activité. Ainsi vous pourrez obtenir plus de partages sociaux et des backlinks de qualité.

Ensuite, insérez des liens internes pointant vers vos pages produits et services afin de transmettre l’autorité de la page (article de blog). Il faut bien entendu utiliser les mots clés transactionnels dans le texte de l’ancre du lien.

 

Les mots clés Produits et Services

 

Comme son nom l’indique un tel mot clé décrit un produit ou service recherché par l’internaute. Il peut s’agir du nom d’une marque d’un produit, le nom d’une prestation de service, d’un produit ou catégorie de produits.

Par exemple:

  • comparaison appareils photos
  • avis smartphones
  • meilleur micro pc
  • chaussures NIKE
  • Iphone 8
  • création de sites
  • ordinateur pas cher

Ces mots clés convertissent moins bien que les mots clés transactionnels mais ont quand même une intention commerciale élevée.

Une personne cherchant des avis sur les smartphones ou comparant des appareils photos a tendance à vouloir passer à l’achat sous peu.

Devez-vous en inclure dans votre contenu?

Oui, absolument.

De temps en temps, quand vous en avez l’opportunité.

 

Les mots clés informationnels

 

Contrairement aux deux premières catégories de mots clés, vues plus haut, celle-ci constitue la grande majorité des termes de recherches tapés par les internautes.

Il s’agît de tous les mots clés ou phrases utilisés pour rechercher une information.

Quelques exemples concrets:

  • Comment maigrir vite
  • Astuces pour générer du trafic
  • Meilleures façons pour apprendre anglais
  • recettes cuisine vegan

 

Suivi De La Performance De Vos Mots Clés

 

Saviez-vous que le positionnement d’un mot clé varie selon:

  • 1. le type d’appareil que vous utilisez (ordinateur ou mobile)
  • 2. l’endroit où vous vous trouvez au moment de faire la recherche.

C’est pour cela qu’il est primordial de suivre l’évolution de vos mots clés par type d’appareil et par situation géographique.

Mais aussi:

Il est aujourd’hui impossible de connaître le trafic exact que génère UN mot clé donné.

En revanche:

Vous pouvez savoir combien de trafic une page est capable de générer et quels sont les mots clés sur lesquels elle se positionne.

Il est ainsi possible de connaître « la valeur » d’une page, plutôt que celle d’un mot clé.

Pour suivre le positionnement de vos mots clés, il est préférable de focaliser sur une poignée de mots clés seulement.

Veillez à choisir quelques mots clés par catégorie de mots clés:

  • 5-10 mots clés à intention commerciale élevée
  • 5-10 mots clés de longue traine
  • 2-5 mots clés de marque (votre société ou marque)

Pour mesurer la performance des mots clés vous devez, au préalable,  identifier des objectifs:

1/ Etre capable d’attribuer des gains ou pertes de trafic:

  • Suivi global,
  • Suivi par situation géographique,
  • Suivi par types d’appareils,
  • Suivi par page.

2/ Identifier les pages qui ont besoin d’amélioration et ayant un fort potentiel de trafic avec peu d’effort

  • Mots clés pour lesquels des pages de votre site se positionnent déjà en page 2,
  • Mots clés pour lesquels des pages de votre site se positionnent déjà entre la position 4 et 7,
  • Mots clés inexploités,
  • Mots clés de longue traine.

3/ Identifier les mots clés des concurrents actuels et futurs

  • Suivre les noms de domaine qui reviennent le plus souvent sur la page 1 et 2 pour tous vos mots clés,
  • Suivre chaque concurrent pour détecter de nouvelles opportunités de mots clés et contenus.

Pour faire le suivi de positionnement des mots clés, j’utilise SEMRush.

Voici une vidéo faite par l’équipe SEMRush France à propos du suivi de positionnement dans l’outil:

 

 

Trouver De Nouvelles Opportunités De Mots Clés Grâce à La Console Google Search

 

Maintenant, laissez-moi vous montrer comment vous pouvez trouver des opportunités vraiment facilement.

Pour cela, je vais utiliser le planificateur de mots clés de Google et la Console Google Search.

1. Allez sur la Google Search Console et cliquez  sur Etat → Performances, puis sélectionnez dans le champ Date , les 3 derniers mois.

 

gsc1-

 

2. cliquez ensuite sur les rectangles colorés Nombre Total d’impressions et Position Moyenne.

Petit rappel:

  • Nombre Total d’impressions: Nombre de fois où une de vos pages est apparue dans les résultats de Google
  • Position Moyenne: classement moyen sur la page des résultats de Google.

 

 

3. Enfin, triez les résultats de la  Position la plus élevée à la moins élevée.

Jetez un œil sur les mots clés qui permettent de classer vos pages en bas de la première page ou sur la deuxième page des résultats de Google.

Autrement dit les positions de 6 à 20.

Et regardez si certains mots clés obtiennent beaucoup d’impressions.

Dans mon cas, j’ai repéré le mot clé « Google Actualités ».

 

 

Mon tutoriel sur le référencement sur Google Actualités se positionne seulement 14 ème et le nombre d’impressions est de plus de 12000.

Mon article est apparu 12642 fois dans les Serps de Google les 3 derniers mois.

Sur ce mot clé je suis capable de générer pas mal d’impressions alors que je suis classé sur la deuxième page…

Alors imaginez si je passe un peu de temps à optimiser cette article de blog pour ce mot clé…

Passez un peu de temps dans votre console Google Search, vous y trouverez sans aucun doute des pépites.

En plus des mots clés initiaux sur lesquels vous souhaitez vous positionner, ajoutez les nouvelles variations de mots clés que vous aurez trouvées durant l’analyse de votre compte Google search Console.

 

Etape 2: Audit De La Concurrence

 

Analyser la concurrence est primordial au début d’une campagne de référencement naturel (et très utile régulièrement).

Trop de gens font l’impasse sur cette étape.

Ils préfèrent directement rechercher des mots-clés, créer et optimiser leurs contenus et créer des backlinks.

Mais cette étape vous permet de comprendre exactement:

  • 1. Quels sont vos concurrents,
  • 2. Quelle est leur stratégie de mots-clés,
  • 3. Quelle est leur stratégie de Netlinking,
  • 4. Quels contenus leur permet de générer du trafic qualifié.

Une véritable mine d’or.

Cela vous permet d’identifier de nouvelles opportunités auxquelles vous n’auriez pas pensé sans cette analyse.

Grâce a l’audit de la concurrence vous saurez exactement quelles tactiques fonctionnent dans votre secteur ou niche et ce que vous allez devoir améliorer  dans votre stratégie pour voir votre site grimper dans le classement.

En voyant les faiblesses et les points forts de vos concurrents vous allez pouvoir déterminer la difficulté et les efforts nécessaires qu’il va falloir faire durant votre campagne SEO pour être meilleur qu’eux.

Pour résumer, un bon audit de la concurrence va permettre de :

  • 1. Voir si un mot clé est trop concurrentiel.
  • 2. Comprendre quels types de contenus fonctionnent le mieux pour vos concurrents.
  • 3. Analyser le profil de liens de vos concurrents, dans le but de découvrir de nouvelles opportunités de liens.

 

Analyser le niveau de concurrence sur vos mots clés actuels

 

Il s’agît d’analyser l’autorité de Page (PA) et l’autorité du domaine (DA) des 10 sites présents sur la première page  des résultats de Google.

Pour cela vous aurez besoin d’installer la barre d’outil Moz.

Admettons que vous souhaitiez vous positionner sur le mot clé “marketing de contenu”.

Saisissez alors  “marketing de contenu” dans Google et attendez les résultats:

 

recherche google

 

Nous cherchons ici, des sites dont le DA est inférieur à 40.

Nous constatons que le deuxième et le troisième site sont dans ce cas.

Le DA – autorité de domaine, est une excellente jauge pour déterminer si oui ou non un mot clé mérite d’être considéré.

Cette étape permet d’éliminer très rapidement une première série de mots clés de votre liste.

Garder  à l’esprit:

La mesure du niveau de concurrence est relative.

Par exemple, il serait impensable pour un site fraichement créé de viser le mot clé “marketing de contenu”.

Pourquoi?

Un site nouvellement créé (avec nom de domaine neuf) n’aura aucune autorité aux yeux de Google et sera totalement ignoré au début.

Le DA d’un nouveau nom de domaine est égal à 1/100.

En revanche:

Si votre site a été créé il y a plusieurs années et possède une autorité de domaine décente (ex: 38/100), vous pouvez essayer de vous positionner sans problème.

Pour aller plus loin, lisez ce guide sur L’analyse de la concurrence d’un mot clé.

 

Identifier Vos Concurrents

 

Le but ici est de lister tous les concurrents qui arrivent à se positionner sur la première page des résultats de Google sur chacun de vos mots clés.

N’hésitez pas également à rajouter dans la liste d’autres concurrents directs auxquels vous pensez.

Pour trouver quelques uns de ces concurrents, dans un premier temps, vous pouvez utiliser l’outil SEMRush.

Une fois dans l’outil, vous devez saisir le nom de domaine de votre site (sans https://www).

 

 

Une fois l’analyse lancée, descendez jusqu’à la section Principaux Concurrents Organiques → Lire le rapport détaillé.

 

 

Triez ensuite par mots clés communs en cliquant sur la petite flèche du bas.

 

 

Parcourez la liste et sélectionnez uniquement ceux qui vous paraissent pertinents et qui ont un trafic décent.

Je vous conseille de passer quelques secondes ou minutes sur chaque site pour valider la pertinence.

Par défaut SEMRush vous montre les concurrents organiques sur ordinateur.

Pour voir les concurrents sur mobile, cliquez sur le bouton Mobile.

 

 

Vous verrez que les résultats sont assez différents.

 

 Analyse d’écart (Gap Analysis) Sur Les Mots Clés

 

L’analyse  d’écart sur les mots clés consiste à espionner les concurrents afin de déterminer quels sont les mots clés sur lesquels leur site se positionne bien et le vôtre non.

A partir de là, il suffit de faire du « reverse-engineer » afin de comprendre pourquoi ces concurrents arrivent à se positionner mieux que vous et déduire des solutions pour que vous puissiez également vous classer sur ces mots clés.

Voici quelques solutions efficaces:

  • Retravailler sur les balises Méta,
  • Améliorer l’architecture du site,
  • Améliorer et optimiser un contenu existant,
  • Créer un nouvel article de blog spécifique à un thème,
  • Construire des liens pointant vers le contenu qui doit se positionner sur les mots clés désirés.

Pour effectuer ce Gap Analysis dans SEMRush, il vous suffit de vous rendre sur Analyse des opportunités→ Possibilités de mots clés.

 

 

Saisissez votre nom de domaine et celui de vos concurrents.

Vous pouvez comparer jusqu’à 5 sites.

Ensuite cliquez sur Valider.

 

 

Vous pouvez ensuite exporter les résultats aux formats Excel ou CSV et trouver de nouvelles idées de mots clés.

 

 

Analyse d’écart (Gap Analysis) Sur Les Backlinks

 

Aimeriez-vous avoir devant les yeux la liste de toutes les backlinks que votre site ne possède pas mais que vos concurrents ont réussi à obtenir?

OK.

Pour cela je vais encore utiliser SEMRush.

Décidément…

Cette fois-ci cliquez sur Possibilités de Backlinks.

 

 

Puis indiquez les différents noms de domaine de vos concurrents.

Vous aurez ainsi devant les yeux tous les domaines référents pointant vers les sites de vos concurrents.

Pour connaître en détail toutes les pages et backlinks provenant d’un domaine référent, cliquez sur le lien bleu (comme dans l’exemple ci-dessous).

 

 

En examinant les backlinks de chaque concurrent, vous aurez ainsi une liste d’opportunités de backlinks à portée de main…

 

Espionner Vos Concurrents Pour Voler Des Idées De Contenus

 

Une des grands forces de SEMRush est de découvrir instantanément tous les mots clés sur lesquels vos concurrents se positionnent et quels sont les contenus qui leur permettent d’obtenir de si bons résultats.

Pourquoi passer un temps fou à chercher des idées de mots clés et de contenus qui pourront peut-être vous apporter du trafic alors qu’il vous suffit de piquer les idées chez les concurrents et produire du meilleur contenu qu’eux.

Sérieusement…

Vous êtes à un clic de connaître tous les mots clés et contenus qui génèrent réellement du trafic organique chez vos concurrents.

Vous n’avez qu’à copier et améliorer.

Tentant non?

Imaginez le nombre d’heures, de jours et même de semaines que vous allez économiser…

C’est tout simple:

Ouvrez SEMRush et tapez le nom de domaine du premier concurrent.

Puis laissez l’outil analyser le site.

Descendez jusqu’à la section Meilleurs mots clés organiques et cliquez sur le bouton Lire le rapport détaillé.

 

 

Allez ensuite à la section Top pages pour voir les pages qui génèrent le plus de trafic chez votre concurrent.

 

 

Vous pourrez alors jeter un oeil aux contenus de chaque page pour vous en inspirer…

 

 

Faites ça avec tous vos concurrents et listez toutes les idées de mots clés et contenus que vous pourrez utiliser pour votre propre site ou ceux de vos clients.

 

A présent laissez moi vous montrer comment réaliser une analyse technique.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 3: Audit SEO Technique

 

Contrairement à ce qu’il se dit, l’audit technique n’est pas si compliqué à réaliser si vous avez les bonnes méthodologies et si vous utilisez les bons outils.

Cependant:

Gardez en tête que votre site a probablement des dizaines, voire centaines de problèmes techniques.

Et:

Il est toujours possible d’améliorer votre site d’un point de vue technique.

Cette étude de SEMRush réalisée en 2017 montre que :

  • Plus de 80% des sites analysés possèdent des liens morts (erreur 404)
  • Plus de 65% des sites ont du contenu dupliqué.

L’audit SEO technique vous permet de découvrir beaucoup d’erreurs qui peuvent être corrigées rapidement et qui auront un effet bénéfique quasi immédiat pour votre site.

Nous voulons tous posséder un site qui se positionne mieux, qui génère plus de trafic et qui ramène plus de clients.

L’une des étapes clés:

Corriger toutes les erreurs techniques présentes sur votre site web.

Les problèmes techniques peuvent vraiment pourrirent les performances SEO de votre site.

Voyons comment réaliser un audit SEO technique.

C’est parti.

 

1/ Parcourir (Crawler) L’intégralité De Votre Site

 

Si vous souhaitez générer un rapport d’audit SEO technique visuel vous montrant très vite les erreurs techniques de votre site ou de celui de votre client alors il existe plusieurs outils disponibles sur le marché.

Pour ma part, lorsque je veux avoir rapidement une vue d’ensemble j’utilise SEMRush.

Il vous suffit d’utiliser l’outil d’audit technique.

Pour cela, sélectionnez SEO Toolkit.

 

 

Puis cliquez sur Audit de Site.

 

 

Ensuite vous devrez saisir l’url du site à analyser puis lancer l’analyse.

Une fois l’analyse terminée, vous pourrez accéder au tableau de bord suivant:

 

 

Pour accéder au détail des problèmes, cliquez sur l’onglet Problèmes.

 

 

Pour une vue plus graphique de l’audit SEO technique, vous pouvez cliquez sur Statistiques.

 

 

Il existe d’autres outils pour générer des rapports d’audit SEO technique comme Ahrefs, DeepCrawl mais ils n’existent qu’en anglais.

Retenez une chose:

Pour avoir une vision globale de tous les problèmes techniques de votre site, ce genre d’outils de génération de rapport d’audit seo est très intéressant…

cela dit:

Pour un audit technique en profondeur, je vous conseille, sans aucune hésitation, de crawler votre site avec l’outil Screaming Frog SEO Spider.

Cet outil vous permet de déceler beaucoup de problèmes techniques…

Il existe en version gratuite, qui permet de crawler 500 URLs maximum.

Si votre site est plus gros je vous conseille d’investir dans cet outil.

Si vous avez la version payante, vous pouvez configurer le crawling en cliquant sur Configuration → Spider.

 

 

Cliquez sur OK et tapez l’URL de votre site.

 

 

Cliquez sur le bouton Start, et le crawl va se lancer.

 

 

Vous devez vous demander à présent:

« Ok, mais comment exploiter ces données? »

Pas de panique:

C’est exactement ce que je vais vous expliquer un peu plus loin…

Mais d’abord vérifions si le site est bien indexé.

 

2/ Est-ce Que Votre Site Est Correctement Indexé?

 

Votre site web peut obtenir du trafic organique uniquement si vos pages sont indexées dans Google.

C’est pourquoi c’est toujours une bonne idée de vérifier si l’intégralité de votre site est correctement indexé.

Un bon endroit par où commencer est votre fichier robots.txt.

 

robots.txt

 

Des fois, par accident, les propriétaires ou développeurs de sites bloquent le crawl de leur site par les moteurs de recherches.

C’est pourquoi vous devez impérativement auditer votre fichier robots.txt afin d’être certain qu’il n’empêchent par les robots d’indexation d’explorer certaines pages indexables.

La commande que vous avez besoin de vérifier dans votre fichier robots.txt  est  “disallow”.

 

robots.txt

 

Si vous configurez mal votre fichier robots.txt, vous êtes susceptible d’empêcher la bonne indexation de votre site par les moteurs de recherche.

La commande spécifique que vous devez repérer est “Disallow: /” – ceci indique aux robots de ne pas crawler votre site ou partie de votre site.

Remarque: bloquer le crawl n’empêche pas l’indexation. Si robots.txt indique qu’une page ou ressource ne doit pas être explorée par les moteurs de recherche, celle-ci peut être indexée si elle ne possède pas d’instruction noindex et que des liens pointent vers elle.

 

Sitemaps

 

Votre site doit posséder une sitemap car cela aide à l’indexation.

Si votre site est sur WordPress, Yoast va automatiquement en créer une pour vous.

SI vous n’utilisez pas Yoast, vous pouvez installer le  plugin XML Sitemap

Pour ceux qui ont un site non WordPress, vous devrez  faire cela à l’ancienne.

 

Recherche “site:” 

 

Allez sur Google puis tapez  “site:votresite.com”.

 

sitesearch

 

Ceci vous indiquera si votre site est plutôt bien indexé ou non.

Si votre site n’est pas affiché en premier, cela signifie que vous avez certainement été sanctionné par Google.

Ou:

Peut être que vous empêchez les moteurs de recherches d’indexer votre site web.

Passons à présent à une analyse plus poussée grâce à Screaming Frog.

 

3/ Y’a T-il Cannibalisation De Mots clés?

 

L’un des problèmes les plus embêtants à vérifier durant un audit SEO technique est la cannibalisation de mots clé.

Le terme ”cannibalisation de mots clés” signifie que 2 pages se battent pour se positionner sur le même mot clé, et sont donc en concurrence directe.

Ce phénomène peut perturber Google et le forcer à prendre une décision pas toujours juste…

Dans ce cas Google se demande:

« Quelle page est la  “meilleure” pour cette requête?

Il est donc toujours préférable de guider Google au lieu de le laisser prendre cette décision.

Vous devez vous débarrasser de toute cannibalisation de mots clés.

Il existe une forme de cannibalisation de mots clés qui est très fréquente:

Lorsque vous optimisez la page d’accueil ET une page interne pour le même mot clé.

Ceci est plus fréquent lors d’une optimisation pour du référencement naturel local.

Exemple:

Prenons l’exemple d’un consultant SEO situé à Paris.

La page d’accueil aurait dans la balise titre :

“Consultant SEO à Paris | Agence de référencement »

Et une autre page interne serait optimisée de la sorte:

“Meilleur consultant SEO à Paris | Agence de référencement”

Ceci doit être éviter.

Choisissez une seule page à optimiser pour le terme  “Consultant SEO à Paris” et « désoptimiser » la page concurrente.

Il existe une autre sorte de cannibalisation de mots clés que vous devez vérifier et cela a un rapport avec votre blog.

Il n’y a aucun soucis si vous écrivez du contenu à propos d’un sujet, plusieurs fois.

Mais si cela devient excessif, cela peut causer des confusions.

Google va lutter pour comprendre quelle page est la plus pertinente pour ce même mot clé.

Plus important encore:

Google veut que vous écriviez du contenu :

  • Qualitatif,
  • Bien pensé,
  • Compréhensible,
  • Unique.

Il ne veut pas d’article court, maigrichon, qui n’explique pas un sujet en profondeur.

Il y a bien sûr des exceptions à la règle, mais d’une manière générale le contenu court doit être évité pour la plupart des business.

Gardez en tête qu’un contenu de qualité et bien écrit aura de bien meilleures performances dans les moteurs de recherches et conduira à une meilleure implication de votre audience.

En revanche :

Un contenu court et de mauvaise qualité conduira probablement à une cannibalisation de mots clés.

Conséquence:

Google pourrait interprétait votre activité comme une simple manipulation de mot-clés de longue traîne.

Si cela venait à arriver, l’algorithme Panda pourrait frapper votre site de plein fouet.

Ceci étant dit, laissez-moi vous montrer à présent comment repérer rapidement les cannibalisations de mots clés:

Ouvrez  Screaming Frog SEO Spider.

Saisissez l’URL de votre site et appuyez sur Start:

 

screaming frog seo spider

 

Puis allez sur Page Titles.

 

screaming frog seo spider 2

 

Saisissez un de vos mots clés dans la barre de recherche (cela vous montrera toutes les pages étant en concurrence pour ce mot clé).

 

screaming frog seo spider 3

 

Ensuite regardez toutes les pages contenant ce mot clé dans leur balise titre afin d’identifier les pages en concurrence directe.

 

4/ Y’a T-il Des Problèmes De Redirections?

 

Il existe quatre sortes de redirections susceptibles de pénaliser les performances SEO de votre site:

  • 1. Les redirections 302
  • 2. Les redirections en chaine
  • 3. La version « non www » sans redirection 301 vers la version « www »
  • 4. La version « non sécurisée » d’un nom de domaine sans redirection 301 vers une version « sécurisée »

Commençons par les redirections 302.

 

Redirections 302

 

Les redirections 302 sont des redirections “temporaires” et ne transmettent aucune autorité.

Les redirections 302 ont besoin d’être changées en redirections 301 pour transmettre de l’autorité à travers les liens.

Pour vérifier si vous avez des redirections 302, ouvrez Screaming Frog SEO Spider.

1. Saisissez l’URL du site à scanner et cliquez sur Start

2. Allez sur l’onglet “Response Codes

3. Cliquez sur le menu déroulant “Filter” et sélectionnez “Redirection 3xx

4. Cliquez sur “Export”pour exporter toutes les redirections 302.

 

screaming frog seo spider 4

 

Redirections en chaîne

 

Les redirections enchaîne sont représentées par une suite de redirections 301 interconnectées.

Par exemple:

 

redirections en chaine

 

Le fait de casser la chaîne permettra de transmettre toute l’autorité directement à la page de destination (au lieu d’une autorité partielle).

Voici comment vérifier si vous avez des redirections en chaine grâce à Screaming Frog SEO Spider:

1. Allez sur Configuration → Spider

2. Cliquez sur Advanced,  sélectionnez Always Follow Redirects, puis cliquez sur Ok

3. Saisissez l’URL à scanner puis cliquez sur Start

4. Une fois l’analyse terminée, allez dans ReportsRedirect Chains

 

redirections en chaine2

 

Est-ce que la version non préférée (sans www) du domaine a bien une redirection 301 vers la version préférée (www)?

 

Vous devez choisir une version à montrer aux visiteurs.

Certains préfèrent afficher  http://www.nomdusite.com  alors que d’autres préfèrent http://nomdusite.com.

Quelque soit la version que vous choisissez de montrer, cela n’aura aucun impact sur la performance du SEO.

Google les traite de manière identique, donc tout dépend des goûts de chacun.

Les problèmes apparaissent lorsque vous ne redirigez pas la version non préférée vers la version préférée.

Par exemple:

Imaginons que vous souhaitiez utiliser  www.supersite.com.

Dans ce cas la version avec « www » devient votre domaine préféré.

Et donc:

Le non-www. devient votre domaine non-préféré et vice versa.

Vous devez faire une redirection 301 de votre domaine non-préféré vers le préféré.

Autrement, vous allez finir avec deux sites dupliqués ET vous allez laisser couler de l’autorité… comme une fuite d’eau.

J’ai remarqué que beaucoup de sites web codés entièrement sur mesure, souffraient de ce problème.

Les développeurs sous estiment en général les répercussions que cela a.

Très souvent ils n’effectuent aucune redirection 301 de la version non-préférée vers la préferée.

Cela résulte donc souvent en deux sites webs dupliqués…

J’utilise cet outil pour voir si tout est propre en termes de redirection.

 

redirect-checker

 

Est-ce que la version non sécurisée du site a une redirection 301 vers la version sécurisée?

 

Admettons que la transition vers du SSL ne se soit pas déroulée de manière très propre.

Beaucoup de webmasters ou propriétaires de sites ont pris la décision de sécuriser leur site avec un certificat.

Mais, beaucoup d’entre eux font face à des difficultés pour implémenter le certificat.

Ils oublient d’effectuer une redirection 301 de la version non sécurisée (http) du site vers la version sécurisée (https).

Ceci a un effet similaire au fait de ne pas rediriger un domaine sans www vers un domaine ayant un www (vice et versa).

Identifier le problème est simple:

1. Allez sur votre site : https://www.votresite.com/.

2. Dans la barre d’adresse supprimez le “s” de http et tapez sur la touche « entrée ».

Cela devrait automatiquement se rediriger vers https://www.votresite.com.

Dans le cas contraire, il va falloir réparer ça.

Vous pouvez également utiliser l’outil cité plus haut pour faire la vérification de ce point.

 

5/ Y-a T-il Des Balises Méta Dupliquées?

 

Le contenu dupliqué peut vraiment nuire à votre site web et éventuellement provoquer une pénalité Panda.

Les sites e-commerce sont plus sujets aux contenus dupliqués parce-qu’ils copient en général les descriptions des produits fournis par les fabricants.

Pour couronner le tout:

Ils utilisent aussi des Méta données standardisées pour ces pages.

Cela créer un véritable « Tsunami » de contenus dupliqués.

Laissez-moi vous montrer les problèmes rencontrés avec la duplication des META données, dans un premier temps.

j’aborderai l’aspect contenu dupliqué un peu plus loin dans la section « Audit de contenu ».

 

Duplication des balises META Description

 

La duplication des métadonnées est plus fréquente chez les sites e-commerces.

Ceci est dû au fait que beaucoup de sites e-commerces contiennent beaucoup de pages affichant des produits similaires.

Ainsi, les propriétaires de sites ou webmasters, copieront tout simplement les mêmes balises META description sur toutes les pages, par pure fainéantise.

Ceci n’est pas du tout une bonne pratique.

Si votre site a beaucoup de pages similaires, vous devez consolider tout ça.

Il n’y a aucune raison d’avoir plusieurs pages pour chaque déclinaison de couleur ou taille pour un même produit.

Une fois que vous avez réglé ce problème, vous pourrez écrire des descriptions uniques pour chaque page.

Oui, j’ai bien dit chaque page.

Sérieusement.

Vous devrez faire votre possible pour avoir des métadonnées et des contenus uniques sur chacune des pages de votre site.

Cela va prendre pas mal de temps et d’effort, mais cela en vaut vraiment la chandelle.

Vous n’êtes pas obligé de faire tout ça en un jour.

Pour trouver les META données dupliquées vous pouvez utilisez Screaming Frog SEO Spider et Google Search Console.

Commençons par Screaming Frog:

Saisissez l’URL de votre site et cliquez sur START

Allez sur Meta Description, dans le menu déroulant  Filter sélectionnez Duplicate, puis Export.

 

metadescriptions

 

Une autre manière de faire est d’utiliser Google Search Console.

 

A NOTER:

A l’heure où j’écris ce guide, la nouvelle version de la Google Search Console n’inclut pas encore la section « Améliorations HTML ». Par conséquent vous devrez utiliser l’ancienne version pour cette étape.

 

Allez dans Google Search Console puis Apparence dans les résultats de recherches et enfin  Améliorations HTML:

 

search console

 

Dans cette section vous trouverez toutes les duplications des balises META description et balises title.

 

 

6/ Y-a T-il Des Erreurs 404 (Avec Du Jus De Référencement)?

 

Les erreurs 404 ne sont pas toutes égales.

D’abord, laissez moi éclaircir ce mythe qui dit que  “toutes les erreurs 404 sont mauvaises pour le référencement naturel”.

Ceci est faux.

Les erreurs 404 représentent une manière efficace d’indiquer aux moteurs de recherche que des pages n’existent plus.

Lorsqu’un moteur de recherche comme Google détecte une erreur 404, il supprime la page de son index.

Vous pouvez donc faire cela de manière intentionnelle.

Réfléchissez un instant:

Voudriez vous que quelqu’un trouve une de vos pages avec erreur 404 via Google?

Bien entendu que Non.

Google les supprime car elles sont inutiles pour les utilisateurs.

Cela étant dit:

Il y a des pages avec erreurs 404 qui peuvent impacter négativement les performances de votre site: celles qui possèdent des backlinks.

Ce type de pages 404 fait perdre de l’autorité à votre site.

Ce qu’il faut faire:

Rediriger ces pages 404 vers des pages ayant le même thème sur votre site.

Ainsi vous récupérez le flux d’autorité de ces pages.

Si vous ne trouvez pas de pages traitant du même thème alors redirigez-les tout simplement vers votre page d’accueil.

Pour trouver les erreurs 404, je vous recommande d’utiliser à nouveau la Google Search Console.

Sur le menu latéral gauche, cliquez sur Couverture.

Vous verrez alors, sur le tableau de bord, toutes les erreurs  dont les « URLs envoyées introuvables (404) ».

 

 

7/ Est-ce Que L’architecture De Votre Site Est Optimisée Pour Le Référencement Naturel?

 

Beaucoup d’audits SEO n’incluent pas l’analyse de l’architecture du site.

Et vous savez quoi?

C’est une énorme erreur.

La majorité des sites internet ne sont pas conçus avec le référencement naturel en tête.

Ce qui, en fait, n’est pas une mauvaise chose.

En effet, beaucoup construisent leur site en pensant à ce que voudraient voir leurs futurs clients.

Vous devriez toujours focaliser sur ce que souhaites les utilisateurs / visiteurs de votre site lorsque vous optimisez votre site.

Mais:

Vous aurez quand même besoin de guider et satisfaire les moteurs de recherches.

Une architecture de site optimisée, permet de satisfaire à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherches.

Lorsque vous analysez l’architecture de votre site, vous devez vous posez les questions suivantes:

  • Est-ce que la navigation est propre ou fouillie ?
  • Est-ce que les liens internes utilisent des textes d’ancres optimisés?
  • Puis-je améliorer la navigation pour la rendre plus facile pour les utilisateurs et les moteurs de recherches?

 

8/ Est-ce Que La Structure Des URLs Est Optimisée Pour Le Référencement Naturel?

 

J’analyse toujours la structure des URLs pendant les audits SEO afin d’être certain qu’elles soient « SEO friendly ».

Mais:

Je suis très prudent également.

Il ne faut pas modifier la structure d’une URL lorsque le site a déjà de bonnes performances.

Pourquoi ?

Parce-que cela oblige à faire une redirection 301 de l’ancienne URL vers la nouvelle URL.

Les redirections 301 ne donnent pas toujours les mêmes résultats.

Certaines ne vous enverront pas l’autorité et « trust » provenant de l’ancienne URL.

Cela peut se terminer par une perte de positionnement pendant un certain laps de temps.

Changer votre URL pour une version plus optimisée et propre aidera probablement votre site sur le long terme.

Vous devez juste accepter de perdre un peu de trafic organique en amont.

Ou alors:

Ne changez pas vos URLs.

Maintenant, si le site ne se positionne pour aucun mot clé, je vous conseille toujours d’améliorer la structure des URLs (si besoin).

 

URLs sur-optimisées

 

Pour tenter de pigeonner les moteurs de recherche, certains vont faire du bourrage de mots clés dans leurs URLs.

Evidemment cela est une très mauvaise pratique.

En fait, cela pénalisera peut être même la performance de votre site en termes de référencement.

Voici un exemple de bourrage de mots clés dans une URL que l’on rencontre assez souvent:

http://www.chemises-hommes.fr/chemises-hommes/chemises-hommes-manches-courtes

Comme vous pouvez le constater, “chemises hommes” apparaît trois fois dans l’URL.

Que cela soit intentionnel ou non, cela aura pour effet de pénaliser la performance de la page.

 

9/ Est-ce Que Les Liens Internes Sont Construits Correctement?

 

Un maillage interne réalisé de manière inefficace et non stratégique peut perturber les moteurs de recherches.

Les liens internes sont censés être le plus clair possible et ont des mots clés exacts dans leur texte d’ancre.

Si vous avez une page à propos de “chemises en jeans”, vous devrez créer un lien avec comme texte d’ancre “chemises en jeans”.

Ce concept semble simple, n’est-ce pas ?

Malheureusement, Je vois ce problème sans arrêt lorsque je réalise des audits SEO.

Trouver des liens internes non efficaces n’est pas une tâche facile…

Vous devez y aller page par page pour les identifier et les optimiser.

C’est, selon moi, l’une des améliorations « on-page » la plus coûteuse en temps.

Pour éviter que cela se produise, faites juste attention à toujours suivre les bonnes pratiques en termes de maillage interne.

La majorité des textes d’ancres de vos liens internes devraient inclure des mots clés exacts ou partiels.

 

10/ Est-ce Que Votre Site S’affiche Assez Rapidement?

 

La vitesse de chargement de votre site impacte directement l’expérience utilisateur de manière positive ou négative.

C’est pour cela que ce critère est très important.

Utilisez  Pingdom et Google’s website speed tool pour effectuer cette analyse.

Si votre site met plus de 3 secondes pour se charger, dites-vous bien que vous avez beaucoup d’améliorations possibles.

L’idéal est un chargement inférieur à 1 seconde, même si cela n’est pas facile du tout.

 

11/ Est-ce Que Votre Site Est Adapté Aux Mobiles?

 

Aujourd’hui, Google utilise un index « mobile-first » pour déterminer le classement des pages web.

Donc:

Votre site doit être IMPERATIVEMENT bien optimisé pour les mobiles.

Utilisez  Google’s mobile friendly check pour vérifier ce point.

La solution à ce problème est très simple:

Si votre site n’est pas adapté aux appareils mobiles, demandez à un web designer de le rendre mobile friendly.

 

12/ Analyse Des Fichiers Logs SEO

 

Pour aller plus loin dans l’audit SEO technique vous pouvez analyser les fichiers logs.

Ces fichiers vous permettent d’avoir des données 100% fiables sur la façon dont les robots crawlent votre site.

Cette analyse fait partie intégrante de l’audit SEO technique et corriger les problèmes trouvés dans vos fichiers logs vous aidera à obtenir de meilleurs classements, plus de trafic et de meilleurs conversions.

Voici pourquoi:

  • Lorsque votre site génère trop de codes erreurs (erreurs 404 par exemple) cela peut contraindre Google à réduire sa fréquence de crawl de vos pages
  • Il est nécessaire que vous sachiez si les moteurs de recherche crawlent tout votre contenu, nouveau et vieux, que vous voulez positionner dans les Serps.
  • Il est primordial que vous vous assuriez que toutes les redirections transmettent bien du jus de référencement.

Les outils permettant d’analyser vos fichiers de logs et de vous montrer toutes les données de manière digeste sur des tableaux de bords son relativement onéreux…

C’est peut-être pour cette raison que beaucoup de référenceurs ne réalisent pas cette étape (pourtant importante).

Pour comprendre mieux ce qui se cache derrière l’analyse de fichiers logs en référencement naturel, je vous invite à lire cet article de Oncrawl sur l’analyse des fichiers de logs SEO.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 4: Audit SEO Des Pages

 

Tout audit SEO doit vérifier la qualité du contenu et l’optimisation de chaque page.

Un contenu de qualité sans optimisation efficace ne réalisera pas de bonnes performances.

Un contenu de faible qualité avec une excellente optimisation n’obtiendra pas non plus de bonnes performances.

Vous avez besoin à la fois d’un contenu de qualité et d’une optimisation efficace afin de drainer du trafic.

La première chose que je fais est de scanner la page cible avec l’outil Copyscape.

 

2/ Est-ce Que Le Mot Clé Est Dans La Balise Title?

 

Votre mot clé principal pour la page en question doit être dans la balise title.

Ce mot clé doit apparaître qu’une seule fois.

C’est tout.

 

3/ Est-ce Que Le Mot Clé Est Dans La Balise Meta Description?

 

Prenez soin d’insérer une fois (pas plus) votre mot clé dans la META description.

Le mot clé apparaîtra ainsi en gras et sera rapidement visible par l’internaute ayant saisi ce mot clé.

 

4/ Est-ce Que Le Mot Clé Se Situe Dans Les 100 Premiers Mots?

 

Votre mot clé doit apparaître une fois au début de votre contenu.

Cela permet d’envoyer à Google un signal montrant que ce mot clé est important pour la page.

 

5/ Est-ce Que l’URL Est Claire Et Optimisée Pour Le SEO?

 

La page doit inclure le mot clé principal dans son URL et celle-ci doit être courte.

 

6/ Est-ce Que Le Paramètre ALT De La Première Image Contient Le Mot Clé Principal?

 

Tous les paramètres  ALT de vos images devraient être remplies, mais votre mot clé principale devrait apparaître dans le paramètre ALT de la première image. Pour plus d’informations lire le guide sur le référencement des images sur Google.

 

7/ Est-ce Que La Dernière Phrase De Votre Contenu Inclut Le Mot Clé?

 

La dernière phrase ou conclusion de votre contenu permet de solidifier la pertinence de la page pour votre mot clé.

 

8/ Y’a T-il Entre 2 Et 5 Liens Sortants?

 

Veillez à mentionner 2 à 5 sites autoritaires en rapport avec la thématique de votre article de blog de manière à apporter de la valeur ajoutée au contenu.

Cela a pour effet d’aider vos lecteurs et de montrer aux moteurs de recherche que votre contenu est sérieux.

De plus, il a été prouvé que cela donne un boost au positionnement du contenu.

Enfin:

Cela pourra vous aider à récolter des backlinks du fait que vous avez mentionné certaines ressources susceptibles de mentionner ou partager votre article.

 

9/ Y’a T-il Entre 2 Et 5 Liens Internes? Si Oui, Sont-ils Placés Au Bon Endroit?

 

Comme indiqué plus haut, si vous avez des liens internes, faites attention de bien utiliser des textes d’ancres avec mot clé exact.

Veillez à insérer entre 2 et 5 liens internes.

C’est tout ce dont vous avez besoin pour analyser vos pages.

Maintenant, laissez-moi vous montrer comment vous devez analyser votre contenu.

 

Etape 5: Audit Du Contenu

 

L’audit de contenu, c’est un peu comme faire l’inventaire de tous les contenus de votre site que les moteurs de recherches ont indexés, regarder un certain nombres de métriques pour enfin décider quel action doit être prise – garder, améliorer ou supprimer.

L’analyse de votre contenu doit explorer à la fois vos landing pages et toutes les publications faites sur votre blog.

Analyser le contenu est la partie la plus longue d’un audit SEO.

Tout simplement parce-qu’il s’agît de la partie la plus importante de tout l’audit SEO.

Vous pouvez avoir maîtrisé toutes les autres parties de votre campagne de référencement, mais avec un contenu mauvais vos bons résultats ne dureront pas.

 

1/ Faites L’inventaire De Tout Votre Contenu

 

Un audit de contenu commence toujours par l’inventaire de tous les contenus que vous souhaitez positionner sur les moteurs de recherche.

Le but étant, par la suite, d’analyser tous les contenus répertoriés à l’aide de métriques diverses.

Le résultat final sera l’un des 3 choix:

  • Garder tel quel
  • Améliorer
  • Supprimer

A NOTER:

Une différence majeure entre un audit de contenu et un audit SEO technique:

Lors d’un audit SEO technique, il faut inspecter tous les contenus crawlables par les moteurs de recherches

Lors d’un audit de contenu, il faut analyser tous les contenus indexables par les moteurs de recherches.

Pour faire l’inventaire de vos contenus indexables, je vous conseille d’utiliser plusieurs outils:

  • 1. Crawlez les contenus indexables avec Screaming Frog puis exporte-les
  • 2. Exportez les contenus indexables avec Google Analytics
  • 3. Faites de même avec Google Search Console

Ensuite, consolidez le tout dans un fichier Excel et supprimez tous les doublons.

Si vous utilisez uniquement Screaming Frog, vous risquez de passer à côté de quelques contenus indexables, d’où la combinaison des 3.

Une fois votre fichier Excel finalisé, passez à l’étape suivante, qui consiste à vérifier si certains de vos contenus sont susceptibles de déclencher une pénalité Google.

 

2/ Vérifiez Si Certains De Vos Contenus Risquent Une Pénalité

 

Il existe 3 raisons majeures pour lesquelles vos contenus pourraient (éventuellement) déclencher une pénalité:

  • 1. La mauvaise qualité
  • 2. La duplication
  • 3. La non pertinence

Voyons quelques erreurs à éviter…

 

Contenu de mauvaise qualité

 

Faites attention aux fautes d’orthographe et de grammaire.

Il ne fo pas aicrireu kom sa…

Utilisez un correcteur d’orthographe et de grammaire.

Par exemple l’outil Grammalecte.

Voici un article à ce sujet.

Evitez également d’écrire pour les moteurs de recherche (et non pas pour vos lecteurs) en y fourrant un max de mots clés. Votre contenu sera inutile et imprécis.

A bannir.

 

Contenu non pertinent

 

Lorsque votre site possède du contenu non pertinent par ci par là, vous n’encourez pas grand chose.

Par contre:

Evitez de remplir votre blog de contenus qui n’ont aucun rapport avec votre thématique.

 

Contenu court

 

Ce problème est récurrent.

Beaucoup de blogs proposent des articles contenant:

  • Quasiment que des images (par exemple les blogs sur la mode…)
  • Très peu de texte

Malheureusement cela peut être très néfaste lorsqu’il y en a beaucoup… Panda pourrait bien passer par là un jour…

De plus, le contenu plus long se classe mieux.

Un conseil: visez minimum 2000 mots.

Si vous n’êtes pas sur WordPress, pour vérifier le nombre de mots vous pouvez utiliser un outil comme Word Counter

 

Curation de contenu 

 

Cela concerne les blogs qui copient le contenu des autres sans ajouter de valeur ajoutée.

 

Optimisation trompeuse (qui induit en erreur)

 

Faites attention à ne pas optimiser des pages (balise Title et mots clés) pour des requêtes qui n’ont aucun rapport avec le contenu… Les visiteurs des pages en question n’obtiendront pas les informations qu’ils espèrent. Attention si cela se renouvelle trop souvent.

 

Autres éléments nocifs

 

  • Résultats indexables d’un moteur de recherche interne à votre site
  • Quantité élevé de Tags ou catégories de pages indexables

 

3/ Est-ce Que Vous Avez Du Contenu Dupliqué Sur D’autres Sites

 

Certains blogueurs, copient fréquemment le contenu des autres sur leur propre blog.

Risquent-ils une pénalité?

Non. A part si chaque contenu est copié des centaines de fois…

Risquez-vous une pénalité si quelqu’un copie votre contenu?

Non plus.

Par contre:

Il peut arriver dans certains cas qu’un blog ayant copié votre contenu se positionne mieux que vous sur les moteurs de recherches…

Par exemple si ce blog est beaucoup plus autoritaire que le vôtre.

Il faut donc vérifier si vos contenus n’ont pas été copié ailleurs.

Il existe plusieurs outils pour réaliser cela. L’un des meilleurs outils est tout simplement Google Alerts.

Une fois sur l’outil, faites un copié collé d’une section de votre contenu dans Google Alerts et choisissez quels types de sites Google Alerts doit inspecter.

Indiquez-lui enfin l’adresse email à laquelle il doit vous envoyer les alertes.

Vous pouvez créer autant d’alertes que vous voulez et être alerté quotidiennement, hebdomadairement ou quand le cas se présente.

 

 

Une autre alternative est d’utiliser l’outil Copyscape.

tapez l’URL du site à analyser et cliquez sur « Copyscape Search ».

 

 

Signaler un contenu dupliqué sans votre autorisation

 

Beaucoup de blogueurs ou webmasters mettent une page contact (ou une adresse email) sur leurs sites. Dans un premier temps contactez-les pour demander de supprimer le contenu dupliqué de leur site.

Beaucoup ignoreront votre demande, mais certains vous écouteront.

Pour ceux qui vous ignorent contactez directement la société qui héberge leur site.

Pour trouver l’hébergeur vous pouvez utiliser l’outil Who is hosting this.

Les hébergeurs sont (en général) assez réceptifs et peuvent mettre hors ligne l’intégralité du site de la personne ayant copié illégalement votre contenu.

En dernier recours, vous pouvez le Rapporter à Google et ils supprimeront le contenu de l’index.

 

4/ Est-ce Que Vous Avez Du Contenu Dupliqué Sur Votre Site

 

Pour trouver le contenu dupliqué, vous aurez besoin de Siteliner.

Cet outil vous montrera quelles pages partagent le même contenu.

Allez sur Siteliner.com et saisissez l’URL du site à analyser.

Cliquez ensuite sur “Duplicate Content” et identifiez quelles pages ont du contenu dupliqué.

 

Siteliner

 

Gardez à l’esprit que cet outil n’est pas toujours précis.

Par exemple:

Il peut ne pas savoir que vous avez en fait désindexé toutes vos pages catégories.

Par conséquent, il classifiera ces pages comme ayant du contenu dupliqué.

Il ne fait que vous mâcher le boulot…

A vous de tirer votre propre conclusion.

Je vous explique comment gérer votre contenu dupliqué un peu plus loin…

 

5/ Est-ce Que Votre Contenu Est Unique Et Original?

 

Ceci semble évident, mais le contenu sur votre site a besoin d’être unique et original.

Cela signifie qu’il faut utiliser votre créativité pour trouver des idées géniales et ainsi créer du contenu original.

 

6/ Est-ce Que Votre Contenu Est Utile Et Informatif?

 

En plus d’un contenu original, vous devez vous assurer qu’il sera utile et informatif pour vos lecteurs.

Cela signifie qu’il doit les instruire sur le sujet abordé ou solutionner un problème que votre client idéal rencontre.

Vous devez tout le temps penser à votre client idéal lorsque vous produisez du contenu.

Le contenu sur votre site est là pour aider vos futurs clients potentiels.

 

7/ Est-ce Que Votre Contenu Est Meilleur Que Celui De Vos Concurrents?

 

Il est inutile de créer un contenu si vous ne pensez pas qu’il sera meilleur que tout ceux se positionnant déjà sur la première page de Google.

Chacun de vos contenus doit être créé avec l’intention de battre vos concurrents.

Autrement, vous perdez votre temps.

 

8/ Est-ce Que Votre Contenu Est Captivant ?

 

Vos lecteurs ont besoin de croire que vous leur parlez directement. “Vous” et “votre” doivent devenir vos deux mots favoris.

 

9/ Est-ce Que Vos Informations Sont Précises Et Correctes?

 

N’inventez jamais des statistiques ou ne falsifiez  jamais des informations.

 

10/ Modérez-Vous Les Commentaires Sur Votre Blog?

 

Les Spammeurs adorent injecter des liens foireux dans les commentaires de votre blog.

C’est pourquoi vous avez besoin de vérifier les commentaires.

Pour éviter toute association avec un site douteux, nettoyez la section « commentaires » de votre blog, si besoin.

Ces différents points constituent la base permettant de déterminer si la stratégie de votre contenu fonctionne ou pas.

Mais l’indicateur ultime de performance de votre contenu sera l’ensemble des données relatives à l’expérience de vos utilisateurs (leur comportement).

 

11/ Classifiez Votre Contenu Dupliqué

 

Une fois les étapes 3 et 4 effectuées (voir un peu plus haut), vous pouvez à présent trier les contenus dupliqués (internes et externes) selon les 3 catégories d’actions:

  • 1. Réécrire / améliorer la page
  • 2. Supprimer / désindexer la page
  • 3. Laissez la page telle quelle.

 

Quelles pages doivent être améliorées / réécrites?

  • Les pages importantes, comme les pages catégories, pages d’accueil, pages produits qui ont un bon ROI
  • Les pages avec de bonnes métriques sociales (ex: nombre de partages) et ayant un bon profil de liens
  • Les pages drainant un trafic décent

Veillez à améliorer ces pages en proposant un contenu unique et très utile.

 

Quelles sont les pages à supprimer / désindexer?

  • Supprimer les articles invités (présents sur votre site) qui ont été publiés sur d’autres sites
  • Supprimer tous les contenus qui ont été plagiés par votre client (ou par vous-même)
  • Supprimer le contenu qui ne mérite pas d’être amélioré, comme par exemple du contenu n’ayant pas de backlink, peu de partages sociaux, peu de  trafic.
  • Désindexer tous les contenus supprimés. Pour cela une méthode simple est de laisser les URLs de ces pages retourner des codes réponses 404 ou 410. Il faut veiller à supprimer tous les liens internes pointant vers ces pages (sitemap incluse).

 

Quelles sont les pages à garder?

  • Les pages importantes dont le contenu a été plagié.

 

12/ Classifiez Votre Contenu Non Dupliqué

 

Une fois le contenu dupliqué trié, vous pouvez à présent trier les contenus non dupliqués selon les 4 catégories d’actions:

  • 1. Réécrire / améliorer la page
  • 2. Consolider la page avec d’autres pages (fusion)
  • 3. Supprimer / désindexer la page
  • 4. Laissez la page telle quelle.

 

Quelles pages doivent être améliorées?

  • Les pages ayant beaucoup de visites mais un taux de conversion faible, un temps moyen passé sur la page faible, des pages vues par session faible, etc…
  • Les pages clés dont vous jugez clairement qu’il y a plusieurs points d’améliorations (l’aspect visuel par exemple, la longueur du texte, ajout de vidéos etc.).

 

Quelles pages doivent être consolidées?

  • Lorsque plusieurs pages traitent du même sujet, sans pour autant proposer une réelle valeur unique mais qui combinées ensemble forment une superbe ressource. Dans ce cas, il faut garder la meilleure des pages et supprimer, puis rediriger (301) les autres vers cette page canonique. Prenez bien soin d’indiquer quelles sont les sections de contenus des pages supprimées à consolider. Notez les liens internes à garder.
  • Toutes les pages temporelles qui pourraient être fusionner en une page intemporelle (les prévisions pour 2012, les prévisions pour 2013… —> les prévisions pour cette année)

 

Quelles pages doivent être supprimées?

  • Les pages avec un mauvais profil de liens, peu de trafic, peu de signaux sociaux et ayant un contenu de mauvaise qualité. Dans ce cas vous pouvez supprimer et retournez une réponse 404 ou 410.
  • Les pages avec un contenu non pertinent. Si ces pages obtiennent un bon trafic et ont quelques bons backlinks vous pouvez faire une redirection 301 et dans le cas contraire, supprimez.
  • Les pages avec du contenu obsolète et n’ayant aucun intérêt d’être consolidées. Si ces pages obtiennent un bon trafic et ont quelques bons backlinks vous pouvez faire une redirection 301 et dans le cas contraire, supprimez.

 

Quelles pages doivent être conservées?

  • Les pages avec du bon trafic, bonnes conversions, avec un temps sur site assez élevé, et dont le contenu est bon.

 

Etape 6: Analyse De l’Expérience Utilisateur (UX)

 

Grâce à l’audit UX vous pouvez, entres autres :

  • Comprendre pourquoi vos taux de conversion sont faible,
  • Améliorer l’accueil des utilisateurs de votre site
  • Découvrir pourquoi les utilisateurs ne restent pas

Auditer l’expérience utilisateur dans le but de comprendre les faiblesses est un point clé, surtout aujourd’hui.

Le but ultime?

Satisfaire les utilisateurs au maximum et être en empathie avec vos futurs clients.

Heureusement, il existe des outils pour vous donner un sérieux coup de pouce dans votre analyse.

 

1/ Audit de l’UX avec Google Analytics

 

Taux De Rebond

 

Vous vous demandez certainement: “Qu’est-ce qu’un bon taux de rebond?

Malheureusement, il n’existe pas de réponse claire à ce sujet.

Le taux de rebond varie notamment selon le type de site web.

Par exemple un site de “photos rigolotes” aura un taux de rebond élevé.

Tout simplement parce-que les visiteurs viendront voir la photo rigolote, rigoleront un bon coup et quitteront la page.

Des blogs comme le mien ont des taux de rebond beaucoup moins élevés, car les gens veulent lire et apprendre ce que j’ai à partager.

Même s’il n’est pas possible de généraliser ce qu’un bon taux de rebond doit être, nous pouvons quand même dire que :

  • 50% et moins, est excellent
  • Entre 60 et 70%, est normal
  • Entre 70% et 80, est mauvais
  • Au-delà de 80%, très mauvais..

 

Le Temps Moyen Passé Sur Le Site

 

Plus vos visiteurs restent sur votre site, plus vous avez de chance de les convertir.

Tout comme le taux de rebond, le temps passé sur un site dépend du type de site.

Cependant, si le temps moyen passé est inférieur à 1 minute, il faudra impérativement que vous cherchiez à comprendre pourquoi.

D’une manière générale, les internautes resteront plus longtemps sur un site qui contient plus de contenu à consommer.

Par exemple, mes lecteurs restent en moyenne 2:47 minutes sur mon Blog.

Si mes lecteurs restait moins d’1 minute, je serais forcé de commencer à me questionner sur la stratégie de mon contenu et mon site d’une manière générale.

S’il y a bien une chose qui repoussera vos lecteurs, c’est le manque de contenu de qualité

Les entreprises locales sont souvent frappées par un temps passé sur site très court.

Pourquoi ?

Parce-que, toute personne cherchant un « réparateur d’ordinateurs sur Montpellier” est probablement intéressée par les tarifs.

Ces personnes vont ainsi sauter d’une entreprise de réparation à une autre afin de trouver les meilleurs prix.

Le meilleur moyen de combattre ce problème à l’échelle locale est de produire plus de contenu utile pour les lecteurs.

Il faut que vous passiez du temps à éduquer vos clients locaux potentiels.

Education et transparence inspire la confiance.

Et une fois la confiance installée, cela facilite les ventes.

Concentrez vous à fournir plus de valeur ajoutée que vos concurrents.

Cela améliorera vos taux de rebond et incitera vos visiteurs à rester plus longtemps sur votre site.

Plus vos lecteurs resteront sur votre site à digérer votre contenu, plus ils auront la sensation de vous connaître.

 

Objectifs Atteints

 

Faire le suivi de vos objectifs atteints est la métrique la plus importante dans Google Analytics.

La seule raison pour laquelle votre entreprise devrait avoir un site web est pour convertir ses visiteurs.

Cela n’importe peu que votre taux de rebond soit bas ou si beaucoup de gens restent des heures sur votre site ….

Si ces gens-là ne sont pas convertis en prospects, clients ou abonnés à votre newsletter, alors vous perdez votre temps.

Le but ultime d’une amélioration de la performance d’un site est de faire du chiffre.

Gardez en tête que le référencement naturel a pour but de rendre plus visible votre site, mais cela n’inclut pas la conversion en clients.

Donc le SEO à lui tout seul ne vous aidera pas à gagner plus d’argent.

C’est VOUS qui gagnez de l’argent en vendant vos produits et services.

Vous pouvez avoir le meilleur référencement naturel sur terre, mais si vous n’êtes pas capable de vendre vos propres produits et services, cela ne mènera à rien.

Le mot “vendre” est interprété différemment selon les individus.

Mais il y a une chose que chaque entreprise présente sur le Web a en commun:

Vous devez vendre vos produits ou prestations grâce à la création d’articles ou vidéos.

Si vous faites l’impasse sur cette étape, personne n’achètera vos produits ou personne de deviendra un prospect.

Ceci étant dit, dès que les objectifs réalisés sont nuls je regarde immédiatement la stratégie de vente mise en place par le client sur son site.

  • Est-ce facile pour les prospects de vous contacter?
  • Y-a-t-il assez d’informations à propos de vos prestations?
  • Mettez-vous suffisamment en avant votre bonne réputation (preuve sociale)?

 

Pages De Sortie

 

Le fait d’identifier quelle(s) page(s) sont le plus souvent affiché(es) avant que vos visiteurs quittent votre site est une première étape dans la compréhension des problèmes.

Vous devez analyser la page qui est utilisée le plus fréquemment comme porte de sortie par vos visiteurs.

La question à se poser est la suivante : “Pourquoi quittent-ils mon site à partir de cette page, plus que les autres?

Croyez-le ou non, cela ne s’avère pas être toujours une mauvaise chose d’avoir un taux de sortie élevé sur une page en particulier.

Par moment, le contenu a bien joué son rôle en apportant tout ce que les lecteurs voulaient obtenir, et les poussent donc à sortir pour mettre en action ce qu’ils ont appris.

Ils sont donc satisfaits.

Il ne faut pas penser que les utilisateurs quittent une page parce-qu’ils la déteste.

Si le contenu de cette page a résolu leur problème, et qu’ils quittent le site, vous avez gagné.

Il y a une chose très importante à considérer lorsque vous analysez le taux de sortie dans Google Analytics.

Ne vous focalisez pas sur le nombre total de “Sorties”.

Le nombre total de sorties sera toujours plus élevé sur les pages qui reçoivent plus de trafic.

Le chiffre sur lequel se focaliser est le “Sorties (en %)”.

Triez les données du pourcentage du plus élevé au moins élevé.

Un pourcentage de sortie élevé est situé au delà de 80%.

Un pourcentage  “normal” de sortie tourne autour de 50-65%.

Le problème numéro 1 incitant les visiteurs à quitter une page très fréquemment est tout simplement que le contenu de cette page n’a pas répondu à leurs attentes, et n’a donc résolu aucun de leur problème.

Il existe d’autres facteurs incitant les gens à partir d’une page tels que le design, cependant, le contenu en est presque toujours  la cause.

Dirigez-vous vers la page ayant le taux de sortie le plus élevé et posez vous les questions suivantes:

  • Est-ce que cette page résout un problème ou répond à une question de manière vraiment complète?
  • Y a t-il toujours quelques questions non répondues?
  • Est-ce que le contenu est agréable à lire?
  • Y a t-il trop de blocs de textes indigestes?
  • Des images trop petites?
  • Des liens d’images brisées ?
  • Est-ce que la page se charge très lentement?
  • Y a t-il des éléments distrayants/perturbants tels que des publicités qui feraient fuir les visiteurs?
  • Avez-vous configuré vos liens externes sur “ouvrir dans un nouvel onglet” (si non, vous devriez)?

Ces questions sont suffisantes pour trouver et régler le problème.

Suivez ce process pour toutes les pages ayant un taux de sortie élevé.

 

Visiteurs Récurrents

 

Le nombre de visiteurs visitant à nouveau votre site est un signal d’expérience utilisateur très positif.

Cela signifie que votre site ou contenu mérite d’être vu et lu de manière récurrente.

Avoir des visiteurs récurrents est un bon point en termes de conversion.

En effet, cela vous donne plus d’opportunités de les convertir en prospect ou abonnés à votre newsletter.

Si vous n’avez pas un pourcentage élevé de visiteurs récurrents cela peut signifier que votre contenu manque de quelque chose.

Ou peut-être que votre site web contient des problèmes techniques ou au niveau du contenu (voir mon explication plus haut) qui repousse vos lecteurs.

 

2/ Audit de l’UX avec la Google Search Console

 

Recherche Avec Mots Clés Contenant Votre Marque

 

Tout comme les visiteurs récurrents, les recherches utilisant votre nom de marque ou société (exemple : Drujok) est un indicateur très positif puisque cela signifie que ces personnes sont intéressées par votre site web ou marque.

Si vous produisez un contenu de qualité et que votre site est construit avec le but de satisfaire vos lecteurs, ces derniers voudront forcément revenir visiter votre site.

Cela signifie que la prochaine fois ils iront sur Google taper directement votre marque ou nom de société.

Pour vérifier si d’ores-et-déjà certains de vos lecteurs vous apprécient, vous avez besoin d’utiliser Google Search Console.

Allez dans “Trafic de recherche” puis cliquez sur  “Analyse de recherche”.

Filtrez par “Clics” de telle manière à afficher les termes de recherche ayant le plus de clics en premier.

Votre nom de société ou marque doit être en haut du classement.

 

3/ Signaux Sociaux

 

Les signaux sociaux, à eux seuls, ne sont pas très puissants.

MAIS, si vous les combinez avec toutes les autres métriques positives pour l’expérience utilisateur, cela aura pour impact de littéralement amplifier les signaux positifs pour le classement de votre site.

L’une des priorités de votre entreprise devrait être d’obtenir de véritables signaux sociaux.

La seule manière d’en obtenir et en créant du contenu de qualité et en satisfaisant vos lecteurs.

Vous pouvez également utiliser des plugins comme social Locker si vous avez un peu de mal à obtenir des partages et likes.

 

4/ Audit de l’UX avec Hotjar

 

Vous le savez, les formulaires sur votre site sont cruciaux.

Ils permettent à vos utilisateurs de

  • Demander plus d’information
  • Demander un devis
  • S’abonner à votre Newsletter

Donc:

Il est donc important de les rendre facilement et rapidement remplissable.

Dans le cas contraire vous risquez de faire face à taux d’abandon élevé.

Hotjar vous permet de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec vos formulaires grâce à ces deux outils Forms et Recordings.

Vous pouvez le tester pendant 15 jours gratuitement.

Pour cela il faut copier un code sur votre site (dans le fichier Header).

 

 

Forms

 

La fonctionnalité Forms fournit tout ce dont vous avez besoin pour connaître les performances de vos formulaires.

Il vous permet de savoir, entres autres, quels sont les formulaires que vos utilisateurs ne remplissent pas et quels sont les champs qui sont souvent laissés vides.

 

Recordings (vidéo)

 

La fonctionnalité recordings  est extrêmement utile.

Elle vous permet de regarder comment interagissent les utilisateurs (anonymes) sur votre site.

Vous pouvez donc les regarder entrain de remplir vos formulaires… par exemple.

Vous verrez ainsi à quels endroits les gens bloquent et quels champs semblent les rebuter.

 

 

5/ Audit de l’UX avec Crazy Egg

 

Une autre manière de savoir comment vos visiteurs naviguent sur votre site: les Heatmaps.

Crazy Egg propose cette fonctionnalité.

Vous pouvez voir les parties de votre où il y a le plus d’engagement de la part des visiteurs.

Les zones rouges signifient que qu’il y a beaucoup de clics.

Les zones bleus, le contraire, peu ou pas de clics.

 

 

Maintenant il est enfin temps de jeter un œil à votre profil de liens.

C’est parti.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

Etape 7: Audit Des Backlinks

 

Comme vous le savez certainement, les backlinks (ou liens entrants) peuvent littéralement booster une campagne SEO.

Mais aussi:

l’anéantir.

C’est pour cette raison qu’une grande partie de votre audit SEO doit consister à analyser le profil des liens de votre site.

Pour cela j’utilise l’outil Ahrefs et Google Search Console pour analyser en profondeur les liens.

Maintenant, vous devez vous demandez : « Que devons-nous chercher? »

Il est nécessaire de vérifier différents facteurs:

 

1/ Pertinence Des Liens

 

La pertinence des liens est un facteur clé lorsque l’on en vient à la création de liens.

C’est quasiment tout le temps le point de départ des audits de liens que je réalise.

Il n’est pas nécessaire d’avoir 100% des liens entrants pertinents, mais il en faut une majorité.

Afin de rapidement identifier le niveau de pertinence d’un profil de liens il suffit d’exporter les liens à partir de Ahrefs et d’utiliser la fonction « bulk check » dans l’outil Majestic.

Lorsque vous effectuez un export à partir de Ahrefs, faites attention d’y inclure également les domaines référents de cette manière:

 

ahrefs

 

Ensuite:

Ouvrez Majestic afin d’utiliser l’outil “bulk backlink checker” pour voir le « Trust Flow par sujet » des différents « domaines référents » que vous avez préalablement exportés de Ahrefs.

Bien que la métrique “Trust Flow par Sujet”  n’est pas parfaite, il s’agît de l’unique métrique de pertinence évolutive existante à ce jour.

Vérifier manuellement la pertinence de chaque site incluant les liens entrants serait une perte de temps gigantesque.

Le but ici, est d’obtenir une image d’ensemble de la pertinence des DOMAINES liés au site du client.

Pour cela, allez sur “Outils”, “Outils de cartographie des liens”, puis “Bulk Backlinks”.

 

Majestic

 

Utilisez dans le Bulk Backlinks les domaines référents préalablement exportés à partir de Ahrefs puis exportez les résultats.

Triez votre fichier CSV selon les Trust Flow par sujet.

Identifiez ainsi quelles sources de liens sont complètement hors sujet par rapport au reste.

Si vous êtes un plombier et que vous avez un lien entrant provenant d’un site ayant comme thématique “sport”, cela n’est pas normal.

Vous devrez alors noter chaque lien entrant non pertinent.

Cela ne veut pas forcément dire que vous allez devoir demander à les supprimer.

C’est juste une manière pour vous de savoir qu’ils existent.

Ainsi, lorsque votre site sera frappé par une pénalité Google (en espérant que cela ne vous arrive jamais) vous pourrez jeter un œil sur ces sites et faire supprimer les liens non pertinents.

 

2/ Autorité Des Liens

 

Après la pertinence des liens, l’autorité des liens est un autre critère important.

En fait, une forte autorité peut parfois cacher le manque de pertinence d’un lien.

Je préfère focaliser d’abord sur la pertinence des liens (et ensuite l’autorité) car je pense que cela sécurise votre site en l’éloignant des possibles pénalités distribuées par les algorithmes de Google, régulièrement mis à jour.

Il existe plusieurs manières de savoir si un backlink est autoritaire.

Vous pouvez vérifier cela en lançant un “bulk check” dans Majestic ou Ahrefs.

Ahrefs “Domain Rating” (DR) est une jauge précise de l’autorité d’un site.

C’est beaucoup plus précis que le PA (Autorité de page) et le DA (autorité de domaine) de MOZ parce-que  cette métrique est tout simplement mise à jour très fréquemment.

Les données provenant de Open Site Explorer, quant çà elles,  sont mises à jour rarement et ne sont pas précises la plupart du temps.

Vous pouvez utiliser Open Site Explorer pour faire une double vérification avec Ahrefs mais ne dépendez pas que de ces métriques.

Une autre métrique sur laquelle il est pratiquement impossible de parier est le « SEM Rush traffic score ».

La raison est  que cette métrique se base sur les vrais classements dans les moteurs de recherches.

SEM Rush utilise son propre algorithme pour déterminer la qualité de votre trafic organique.

Ce n’est pas parfait mais c’est une métrique sur laquelle je me base tous les jours pour déterminer la qualité des opportunités de liens.

L’utilisation de toutes les métriques à votre disposition vous permet ainsi de jauger la qualité de vos backlinks actuels ou des nouvelles opportunités de liens.

 

3/ Diversité Des Liens

 

Diversifier vos liens entrants rend votre profil de liens plus “naturel”.

Il existe différents types de liens entrants :

  • Les liens contextuels
  • Les liens dits « site-wide » situés dans les pieds de page et sidebars (barres latérales)
  • Les liens situés dans les annuaires
  • Les liens provenant de pages dites de “ressources” (contenant une liste de blogs par exemple)
  • Les liens situés dans les profils utilisateur d’un site de niche
  • Les liens provenant de forums
  • Les liens provenant de commentaires situés sur un blog pertinent

En plus du “type” de lien entrant, il faut également diversifier les liens avec jus de référencement (DoFollow) et sans jus de référencement (NoFollow).

A cette étape de l’analyse, posez-vous juste la question suivante

Est-ce que mon profil de liens est assez diversifié?

 

4/ Ciblage De Liens

 

Un autre facteur important pour les liens que vous devez analyser est le ratio des liens situés sur votre page d’accueil par rapport aux liens profonds.

Si vous suivez une approche SEO focalisant sur le contenu, la majorité de vos liens entrants devraient être en direction des pages profondes de votre site.

D’une manière générale, il est nécessaire de distribuer les liens entrants équitablement sur l’intégralité de votre site.

Cela aura pour conséquence de construire l’autorité globale du site et ainsi améliorer vos chances de voir rapidement des résultats positifs.

 

5/ Diversification Des Textes d’Ancre

 

La sur optimisation des textes d’ancre est très fréquente, c’est pour cela qu’il faut toujours vérifier les ratios.

Le premier ratio à vérifier est le pourcentage de texte d’ancre ayant un « exact match” , c’est-à-dire contenant un mot clé exact.

Ensuite:

Il faut regarder le pourcentage de textes d’ancres contenant un nom de marque / société.

Si le pourcentage de textes d’ancre ayant un mot clé exact est supérieur au pourcentage de textes d’ancre ayant un nom de marque, il faut impérativement changer de stratégie.

Comme vous le savez peut-être, une grande partie de votre profil de texte d’ancres doit utiliser votre marque ou nom de société.

Les textes d’ancres avec mot clé exact doivent être utilisés à très petite dose car ils sont tout simplement un signal très fort de SPAM aux yeux de Google.

Si votre site souffre de sur optimisation de texte d’ancre, il existe plusieurs solutions:

  • Construire de nouveaux liens entrants avec des textes d’ancres de type « marque ou nom de société» afin de diluer le nombre d’ancres sur optimisées
  • Changer quelques Textes d’ancres avec mot clé exact en texte d’ancre avec nom de marque / société

 

6/ Nombre Total De Domaines Référents

 

Plus un site a de domaines référents différents liés à lui, mieux c’est.

L’analyse que nous faisons ici est une simple comparaison avec les concurrents les mieux classés.

Par exemple, connaître combien de domaines référents sont reliés à votre site et comparer avec vos concurrents?

La solution est simple:

Il suffit d’obtenir plus de liens entrants de qualité et pertinents provenant de domaines uniques.

 

7/ Vitesse De Propagation Des Liens Entrants

 

Est-ce que la vitesse de propagation des liens entrants de votre site reste constante au fil du temps?

Ou:

Est-elle irrégulière?

Les périodes montrant des pertes conséquentes de liens donnent un caractère suspect.

Les Liens entrants provenant de sites réels sont rarement supprimés.

Les liens entrants provenant de sites webs artificiels sont, quant à eux, supprimés lorsque les fournisseurs de liens ne reconduisent pas leur hébergement ou ne renouvellent pas un domaine…

Votre but est d’obtenir une courbe d’accroissement des liens entrants de la sorte:

 

ahrefs3

 

 

Prêt Pour faire Votre Audit SEO?

 

Les 7 étapes d’un Audit SEO décrites dans ce guide sont fastidieuses mais pourtant cruciales pour obtenir de meilleurs résultats dans les moteurs de recherches, alors téléchargez la checklist et commencez les 207 tests de l’audit SEO.

 

Bonus: cliquez ici pour accéder au Modèle Google Sheets avec 207 tests pour réaliser un audit SEO technique complet.

 

10 Stratégies Pour Augmenter Rapidement Votre Trafic Organique en 2020

Améliorer trafic organiqueVous avez un blog avec du contenu existant et vous aimeriez augmenter son trafic organique rapidement ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous !

Il existe des astuces assez rapides et peu compliquées à mettre en œuvre pour donner un coup de boost à votre trafic organique.

Cerise sur le gâteau:

En ajoutant 0 article de blog.

 

Voici un accès rapide vers les stratégies que vous allez apprendre :

 

> Trouver de nouvelles opportunités de mots clés
> Optimiser les taux de clic (CTR)
> Augmenter la durée moyenne d’une visite
> Ajouter des variations de mots clés dans votre contenu
> Répondre aux questions de votre audience
> Optimiser votre site pour l’indexation mobile-first
> Technique de l’Unification
> Transfert de flux d’autorité
> Créer des Livres sémantiques
> Mettre à jour et re publier du contenu ancien

 

Vous êtes prêt à donner un coup de boost à votre trafic SEO?

Allez c’est parti…

 

AIMERIEZ-VOUS SAVOIR:

– générer des milliers de visites en quelques jours avec un seul article
– générer des centaines de partages avec un seul article
– obtenir des dizaines de backlinks de qualité avec un seul article
– tisser des liens avec des dizaines d’influenceurs grâce à un seul article

>> OUI, JE VEUX TÉLÉCHARGER LE PDF & LA VIDÉO.

 

1. Trouver de Nouvelles Opportunités de Mots clés

 

Avez-vous un blog depuis plusieurs mois, voire plusieurs années ?

Et :

Avez-vous créé et configuré un compte Google Search Console à l’époque ?

Si oui :

Alors vous êtes tout bon pour mettre en pratique cette tactique !

A l’heure où vous lisez cette astuce, Google Search Console a déjà enregistré dans sa base de données des centaines, voire milliers de données à propos de votre site.

Quelles données ?

Des données relatives aux recherches effectuées par les visiteurs de votre site.

Mots clés, Trafic, Impressions, Taux de Clics…

Toutes ces informations vont vous permettre d’y voir BEAUCOUP plus clair…

Plus clair sur les contenus et mots clés qui génèrent le plus de clics.

Et surtout…

Plus clair sur les mots clés auxquels vous n’avez pas pensé pendant votre analyse de mots clés initiale !

Vous allez pouvoir découvrir des mots clés supplémentaires que les gens recherchent mais qui n’apparaissent pas dans votre contenu.

Une vraie opportunité pour voir un petit PIC de trafic rapidement !

Comment ?

En ajoutant ces mots clés dans les balises TITRE des pages concernées, balises H1, H2, H3 quand cela s’y prête.

Mais attention…

Je ne parle pas de fourrer des mots clés partout dans votre contenu.

Voyons voir de plus prêt comment faire.

D’abord connectez-vous à votre compte Google Search Console.

Puis cliquez sur « Performances », puis sélectionnez dans le champ « Date », les 3 derniers mois.

 

gsc1-

 

Cliquez ensuite sur chacun des rectangles jusqu’à obtenir 4 rectangles colorés. Vous venez de sélectionner l’affichage des 4 métriques :

  • Nombre Total de Clics: Trafic SEO
  • Nombre Total d’impressions: Nombre de fois où une de vos pages est apparue dans les résultats de Google
  • CTR Moyen: Taux de Clics (Nombres de fois où les internautes ont cliqué sur votre page chaque 100 impressions)
  • Position Moyenne: Tout est dans l’intitulé.

 

gsc2-min

 

Vous verrez ainsi s’afficher les 4 colonnes, précédemment configurées :

 

gsc3

 

Cliquez ensuite sur « Position », pour jeter un œil sur les mots clés qui permettent de classer vos pages en fin de première page ou sur la deuxième page.

Autrement dit les positions de 8 à 20 (c’est une fourchette).

Et regardez si certains mots clés obtiennent beaucoup d’impressions.

Dans mon cas, j’ai repéré les mots clés tournant autour de « outil référencement ».

 

gsc4-min

 

« Outil referencement » a obtenu 1301 impressions, et mon taux de clic a été de 0%…

« Outil référencement » a obtenu 1110 impressions, et mon taux de clics a été de 0,1%…

Et ce n’est pas tout :

En regardant un peu plus loin dans le classement j’ai vu également…

« Outil de réferencement » avec 800 impressions et 0 clic, « outil de référencement » avec 700 impressions et… 0 clic.

Je suis tombé sur beaucoup d’autres variations de ce mot clé.

Mais pourquoi mon article sur les outils de référencement et webmarketing se positionne mal sur ce mot clé.

La réponse en image…

Voici la balise TITRE de l’article en question :

 

blog2

 

Voyez-vous le mot-clé cité plus haut ?

Non.

Voici maintenant les balises H1, première balise H2 et premier paragraphe de l’article…

 

blog1-min

Voyez-vous le mot-clé cité plus haut ?

Non plus.

Et pire…

Le mot clé en question apparaît ZÉRO fois dans le contenu !

Etant donné que l’article se classe déjà dans le TOP 3 pour les autres mots clés (outils seo, outils webmarketing, logiciel seo… etc), il y a fort à parier que si je rajoute le mot clé dans la balise Titre et/ou H1 mon trafic va faire un petit bond…

Par exemple, entre parenthèses :

 

blog3

 

C’est exactement la stratégie que j’ai adoptée pour mon article sur les réseaux sociaux (celui là).

Cet article générait 2557 visites uniques (organiques) par mois avant d’appliquer cette stratégie simple.

Voilà les résultats quelques mois après…

 

 

C’est une augmentation de plus de 67% en à peine 5 mois, puisque le trafic vers cette page est passé de 2585 à 4340 visites organiques par mois.

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

2. Optimiser Les Taux de Clics (CTR)

 

Une fois encore, La Google Search Console va vous être très utile.

Vous allez pouvoir connaître les mots clés pour lesquels votre positionnement est correct mais ne vous ramènent que peu de clics.

Entre d’autres termes :

Cela signifie que beaucoup d’internautes voient votre page dans les résultats de Google (donc bon référencement naturel) mais que les balises TITRE et DESCRIPTION ne convainquent pas ces internautes de cliquer sur votre résultat.

Donc votre page est visible mais pas grand monde veut la visiter…

Commencez par vous rendre sur votre compte Google Search Console.

Ensuite rendez visible les 4 colonnes « Clics », « Impressions », « CTR » et « Position », comme expliqué plus haut.

Exportez les résultats en cliquant sur le petit bouton de téléchargement.

 

 

Une fois les résultats dans votre feuille Excel, recherchez tous les mots clés avec un positionnement sur la première page, ayant un nombre élevé d’impressions et un taux de clic bas.

Insérez ensuite chaque mot clé dans le champ de recherche de Google.

Dans mon cas, j’ai sélectionné par exemple « Stratégie Netlinking ».

 

google serp-min

 

Posez-vous ensuite les questions suivantes :

– « Est-ce que ma balise TITRE est assez explicite et donne envie de cliquer dessus ? »

– « Est-ce que ma balise DESCRIPTION est assez explicite et met bien en valeur le contenu de ma page ? »

Regardez de manière objective les différents résultats et demandez-vous pourquoi votre résultat n’est pas beaucoup cliqué ?

 

Revenons sur les résultats de la recherche « Stratégie Netlinking »…

 

google serp

 

Ici, je me classe seulement 6ème.

Au premier coup d’œil, on voit bien que mon titre est bien plus long que celui des autres concurrents.
Tellement long que Google ne l’affiche pas en entier.

Il fait apparaître « … » à la fin.

Pas top.

Plus mon Titre va être attractif, plus je vais obtenir de clics.

Plus je vais obtenir de clics, plus Google va considérer que cette page devrait être mieux classer.

Voici quelques astuces pour obtenir un meilleur Taux de Clics :

 

Astuce 1 : Utiliser un nombre dans la balise TITRE

 

Il suffit de jeter un œil sur les magazines, vous y verrez tout un tas de titres avec des nombres.

Par ailleurs, une étude a été menée par la société Conductor qui montre que les titres comportant des nombres obtiennent 36% de clics en plus que ceux n’en ayant pas..

Par exemple :

Je pourrais changer le titre de mon article de la manière suivante : « Stratégie de Netlinking: Les 8 Etapes. »

Également, il a été prouvé que les chiffres impairs obtiennent de meilleurs résultats que les chiffres pairs.

Donc, si vous pouvez, utilisez des chiffres impairs.

 

Astuce 2 : Utiliser des crochets et parenthèses dans la balise TITRE

 

Cette stratégie est très efficace.

Vous avez d’ailleurs peut-être remarqué que je l’utilise pour toutes les balises Titre de mes articles.

  • Audit SEO : Le Guide Ultime [2020]
  • 100 Réseaux Sociaux à Connaître en 2020 (Liste Mise à Jour)
  • Comment Référencer des Images sur Google Image (Le Guide Ultime)

Pour mon article, pourquoi ne pas l’appliquer également : « Stratégie de Netlinking en 8 Etapes [Guide] »

 

Astuce 3 : Ajouter l’année courante dans la balise TITRE

 

Quand vous mettez à jour votre contenu, indiquez dans la balise Titre (Mise à jour 2020) ou (Guide 2020) par exemple.

L’intérêt :

Les internautes vont être intéressé par du contenu fraîchement créé ou mis à jour.

En plus, un certain nombre d’internautes ajoutent l’année courante dans le terme de recherche donc cela permet de mieux vous classer pour ces requêtes.

 

Dans mon cas, je peux éditer mon titre de la sorte : « Stratégie de Netlinking en 8 Etapes [Guide 2020] »

 

Astuce 4 : Insérer des Mots Attractifs dans la balise TITRE

 

Il existe des mots qui ont le pouvoir d’attirer et de toucher de manière plus significative notre attention.

En voici un tout petit échantillon : Secret, Rapide, Simple, Ultime, Aujourd’hui, Pas-à-Pas, Magique, Puissant.

Si vous pouvez ajouter un de ces mots dans vos balises Titre, c’est tout bénéf.

Dans mon cas, je peux écrire : « Stratégie de Netlinking en 8 Etapes [Guide Ultime 2020] »

 

Astuce 5 : Optimiser le Nombre de caractères dans la balise TITRE

 

Des études ont montré que les titres ayant entre 50 et 60 caractères avaient plus de chance d’être cliqués.

De toute façon il ne faut pas dépasser 600 pixels, sinon Google tronquera votre titre et ajoutera « … » à la fin.

600 pixels correspondent approximativement à 60 caractères.

Dans mon cas, « Stratégie de Netlinking en 8 Etapes [Guide Ultime 2020] » comporte 55 caractères, donc parfait.

 

Astuce 6 : Incluez un Mot Attractif dans la balise Description

 

Jusqu’à preuve du contraire, Google n’utilise pas la balise Description comme facteur direct pour le classement.

Cela dit, en améliorant la balise Description vous donnerez davantage envie aux internautes de cliquer sur votre lien.

Cela aura donc un effet indirect sur le classement de votre page.

Donc :

Même principe que pour la balise Titre, je vous invite à ajouter un mot attractif, comme expliqué pour la balise Titre.

 

Astuce 7 : Inclure le Mot Clé Principal dans la balise Description

 

Les Internautes faisant une recherche avec votre mot clé verront le mot clé affiché en gras dans votre description et seront donc attirés.

En plus, cela leur permettra de voir que votre contenu est très pertinent avec ce qu’ils recherchent, donc cela mènera à plus de clics!

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

AIMERIEZ-VOUS SAVOIR:

– générer des milliers de visites en quelques jours avec un seul article
– générer des centaines de partages avec un seul article
– obtenir des dizaines de backlinks de qualité avec un seul article
– tisser des liens avec des dizaines d’influenceurs grâce à un seul article

>> OUI, JE VEUX TÉLÉCHARGER LE PDF & LA VIDÉO.

 

3. Augmenter La Durée Moyenne Des Visites

 

Tout comme pour le Taux de Clics, Google apporte une grande importance à la durée de chaque visite sur votre site.

Encore plus depuis la sortie de RankBrain…

C’est quoi RankBrain :

Le Rank Brain est un système intelligent qui apprend au fil du temps des comportements des utilisateurs et qui a pour finalité d’aider Google à classifier les résultats de manière cohérente.

Il se base sur les Taux de clics, Taux de rebond et le Temps passé sur une page.

Par exemple :

– Un utilisateur A fait une requête sur Google « comment référencer son site en 2020 » et clique sur le premier résultat, machinalement. Or, cela l’amène sur un pseudo article de blog bâclé, incomplet, sans aucune valeur ajoutée, alors l’utilisateur A va quitter le site après 10 secondes…

Résultat ?

Google va prendre note…

Et si cela se reproduit avec pas mal d’internautes, ce fameux article classé 1er sur le mot clé en question va dégringoler dans les Serps.

– Admettons maintenant que le même utilisateur décide alors de cliquer sur le 5 ème résultat car le Titre et la Description l’attire plus et une fois sur l’article, celui-ci est tellement complet et agréable à lire qu’il y reste 3 ou 4 minutes…

Résultat ?

Google va prendre note…

Et si cela se reproduit avec pas mal d’internautes, cet article va se voir propulsé dans le TOP 3 des Serps (page des résultats).

Ok, mais comment optimiser ça ?

Voici quelques techniques pour inciter les visiteurs de votre blog à rester plus longtemps sur vos pages.

 

Astuce n°1 : Placer le contenu en haut de la page

 

La première chose qu’un visiteur souhaite voir en arrivant sur votre page, c’est le contenu, le produit ou service qu’il a demandé de voir.

Normal.

Si votre page contient une gros entête incluant une grosse image, un titre énorme (ou autre) qui pousse votre contenu vers le bas et le rend invisible à première vue…

…alors beaucoup de visiteurs vont se demander où est le contenu qu’ils ont demandé et vont quitter votre site.

Tout simplement.

Voici un exemple de page dont le contenu est invisible…

 

contenu pousse-min

 

Voici un exemple de page dont le contenu est bien placé tout en haut : https://www.drujokweb.fr/blog/technique-de-la-fourmiliere/

 

Astuce n°2 : Introduction Accrocheuse

 

Après avoir attiré les visiteurs grâce à un titre accrocheur, il va falloir qu’ils restent collés à votre contenu.

La meilleure façon pour cela est de proposer une introduction accrocheuse.

Je suis persuadé que lorsque vous recherchez des informations sur Internet et que vous cliquez sur un titre accrocheur dans les résultats de Google et que vous lisez une introduction ennuyeuse ou fouillie, votre premier réflexe est de jeter un œil sur les autres résultats pour voir si vous y trouver ce que vous recherchez.

En revanche :

Si l’introduction est courte, concise et qu’elle décrit exactement ce que l’article contient alors vous restez sur cette page pour continuer à lire l’article.

Pas vrai ?

C’est pour ça que les premières lignes d’un article jouent un rôle crucial pour retenir vos lecteurs.

Voici quelques astuces :

  • Ecrire des introductions COURTES: grand maximum 100 mots découpés en 4 ou 5 phrases minimum.
  • Expliquer clairement le problème résolu par l’article en 1 phrase. Le lecteur sait rapidement s’il est au bon endroit.
  • Décrire les différents points qui seront abordés dans l’article. Le lecteur a une vision claire sur ce qu’il va apprendre.

Voici un exemple d’introduction accrocheuse :

« Dans ce guide, je vais vous enseigner tout ce dont vous avez besoin pour obtenir des backlinks en 2020.

Ce que vous allez apprendre:

  • Comment préparer votre site avant une campagne de Netlinking
  • Quels backlinks doivent être créés au début pour installer un climat de confiance
  • Comment obtenir des backlinks naturels et très puissants
  • Le type de Backlinks à éviter absolument
  • Comment augmenter l’autorité globale de votre site »

 

Astuce n°3 : Contenu Long

 

Comme vous le savez très certainement, il y a une forte corrélation entre la longueur d’un contenu et sa position dans la page des résultats de Google.

La raison est simple :

1/ Plus un contenu est long, plus il faut de temps pour le lire… donc la durée de la visite s’allonge.

Signal positif envoyé à Google.

2/ Plus un contenu est long, plus il y a de chance qu’il apporte une solution concrète au problème du lecteur.
Plus il répond aux questionnements de vos lecteurs, moins les lecteurs iront voir les autres sites après avoir vu le vôtre.

Encore un Signal positif envoyé à Google.

3/ Plus un contenu est long, plus il impressionnera les blogueurs et aura de chance de récupérer des backlinks de qualité.

 

Donc :

Si vous avez des articles de blog contenant 800-1000 mots seulement, essayez de rajouter du contenu pour atteindre au moins 2000 mots.

Mais attention :

Il ne s’agît pas de fourrer du contenu juste pour atteindre une quantité suffisante de mots !

Il faut rajouter des paragraphes complémentaires aidant à la compréhension de l’article ou apportant des éléments additionnels.

Une astuce que j’utilise souvent est d’aller sur Google Search Console pour voir ce que recherchent mes lecteurs.

Si certains mots clés sont relatifs à quelque chose qui n’est pas traité en profondeur dans mon article, alors je rajoute un paragraphe (avec le mot clé dans une balise H2…) et je crée le contenu répondant à la problématique en question.

 

Astuces n°4 : Ajouter des sous-titres (Balises H1, H2, H3)

 

Je vous ai dit plus haut qu’il fallait du contenu long.

Qui dit « contenu long » dit « contenu plus difficile à consommer ».

Si vous ne voulez pas assommer vos lecteurs, il faut aérer le plus possible votre article en y insérant régulièrement des nouveaux paragraphes et Sous-titres à l’aide de Balise H2, H3,…).

Si possible tous les 200 mots environ.

Chaque sous-titre doit donner envie au lecteur de continuer !

Il doit être assez court et accrocheur.

Par exemple :

  • La vérité sur le Pop Corn
  • 7 Erreurs à éviter absolument
  • Comment j’ai perdu 25 kg en 3 mois

Vous voyez le genre 🙂

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

4. Ajouter Des Variations De Mots Clés Dans Votre Contenu

 

L’idée ici et de trouver de nouvelles variations de mots clés et de les incorporer dans votre contenu.

Pour cela il suffit de demander à Google de vous fournir ces variations de mots clés…

 

Astuce n°1 : Recherches Associées Google

 

Connaissez-vous la section « Recherches Associées » située tout en bas de la page des résultats de Google ?

Dans cette section, Google vous propose des mots et phrases ayant un rapport avec votre recherche.

Par exemple, si vous recherchez « Recette crêpes », voici ce que vous affiche Google…

 

recherches associees

 

Ensuite :

Vous pourriez changer l’introduction de votre article sur les crêpes de la façon suivante :

– Intro initiale : « Dans cette article je vous dévoilerai mes recettes de crêpes pour cuisiniers débutants! Vous apprendrez à faire une pâte facilement et qui sera délicieuse ! »

– Intro optimisée : « Dans cet article vous découvrirez mes recettes de crêpes salées et sucrées pour 2 personnes. Ce sont des recettes de crêpes faciles à réaliser… vous apprendrez à faire une pâte à crêpe simple mais délicieuse ! »

 

Ajoutez autant de variations de mots clés que possible dans votre contenu (tout en restant naturel).

 

Astuce n°2 : Utiliser le Planificateur de Mots clés de Google

 

Grâce au planificateur de Mots Clés de Google vous allez pouvoir trouver des variations de mots clés.

Ouvrez le planificateur de mots clés.

 

gkp

 

Choisissez « Trouver des mot clés ».

 

gkp2

 

Ensuite Tapez votre mot clé.

 

 

Par exemple, si mon mot clé cible est « miel bio », il me suffit de le taper dans l’outil puis de cliquer sur « Démarrer ».

 

 

L’outil de planification de Google m’a dégoté quelques mots clés intéressants « gelée royale », « miel de thym bio », « miel propolis » et « miel châtaignier ».

Je pourrai ainsi rajouter 4 paragraphes avec ces mots clés dans des balises H2 et développer du contenu sur ces types de miels bio.

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

5. Répondre Aux Questions De Votre Audience

 

Comme vous le savez déjà, plus votre contenu répondra aux questions de vos lecteurs, meilleur sera votre contenu.

Et plus votre contenu sera qualitatif (et long) plus il drainera du trafic.

Pour cela je vous recommande d’utiliser l’outil https://answerthepublic.com

Une fois sur la page d’accueil, vous verrez un gentil monsieur barbu…

Sélectionnez la langue « FR » puis tapez votre mot clé et cliquez sur le bouton jaune « Get questions ».

 

answerthepublic

 

Vous verrez ensuite un joli graphique avec toutes les questions extraites par le monsieur barbu en rapport avec votre mot clé.

 

Exportez ensuite les données au format CSV en cliquant sur le bouton situé en haut à droite de l’écran :

 

 

Vous pourrez ainsi mieux exploiter ces données et choisir toutes les questions auxquelles vous souhaitez répondre dans votre article.

Chaque question sera ajoutée dans une nouvelle balise H2 et votre réponse dans le corps du paragraphe.

Cette stratégie est très efficace car vous répondez aux questions les plus posées sur la thématique de votre article…

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

AIMERIEZ-VOUS SAVOIR:

– générer des milliers de visites en quelques jours avec un seul article
– générer des centaines de partages avec un seul article
– obtenir des dizaines de backlinks de qualité avec un seul article
– tisser des liens avec des dizaines d’influenceurs grâce à un seul article

>> OUI, JE VEUX TÉLÉCHARGER LE PDF & LA VIDÉO.

 

6. Optimiser Votre Site Pour L’indexation Mobile-First De Google

 

Comme vous le savez peut-être, Google prend à présent d’abord en compte la version mobile de votre site Internet pour établir le positionnement de ses pages dans les résultats.

Il est donc crucial que votre site soit bien optimisé (dans les moindres recoins) pour les mobiles.

Donc :

Comment savoir si votre site est bien optimisé pour les mobiles ?

Il suffit d’utiliser l’outil gratuit proposé par Google: Test d’optimisation mobile

Cet outil vous dira si votre site s’affiche bien sur les mobiles…

 

test mobile

 

… et quels sont les points à améliorer.

 

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

7. La Technique De l’Unification

 

Cette technique que j’ai nommé « Unification » consiste à éliminer la cannibalisation de mots clés.

Derrière ce terme farfelu, l’idée est simple.

Chaque page de votre site doit traiter un sujet qui lui est propre et donc être la seule à être optimisée pour les mots clés relatifs au sujet traité.

Si plusieurs pages sont optimisées pour des mots clés similaires il y a « cannibalisation ».

Ce qu’il faut faire :

1/ Repérer plusieurs articles de blogs traitant d’un sujet similaire.

Exemple:

Article 1 : « Comment maigrir rapidement : 21 astuces qui marchent »,
Article 2 : « Les secrets d’un amaigrissement rapide et réussi. »,
Article 3 : « 17 conseils pour perdre 5kg en 1 mois ».

2/ Vérifier le trafic de chaque article dans Google Analytics ou Google Search Console

3/ Garder l’article qui génère le plus de trafic et ajouter des redirections 301 sur les autres de manière à transmettre l’autorité des pages non sélectionnées vers la page sélectionnée.

4/ Consolider le contenu de manière à ajouter les informations provenant des autres articles dans l’article final.

Bien veiller à restructurer l’article pour le rendre agréable à lire.

Les bénéfices de cette technique :

  • Votre article sera plus long et plus complet
  • L’autorité de l’article va grossir grâce au flux d’autorité transmis par les autres articles
  • Moins de cannibalisation
  • Plus facile à promouvoir

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

8. Transfert De Flux d’Autorité

 

Cette technique consiste à tirer profit des pages existantes ayant déjà une autorité assez élevée pour transférer du flux d’autorité aux pages qui en ont besoin.

Oui mais :

« Comment connaître les pages qui ont déjà de l’autorité » ?

C’est simple :

Il suffit d’utiliser l’outil Ahrefs.

Ouvrez l’outil en cliquant sur ce lien.

Ensuite tapez l’URL de votre site puis cliquez sur la petite loupe pour lancer l’analyse (bouton).

Vous obtiendrez ensuite l’écran suivant. Cliquez sur « Meilleures par liens » sous la section « Pages ».

 

 

Cet écran va vous montrer toutes les pages ayant des backlinks classés par ordre décroissant.

 

 

Ensuite :

Déterminez quels articles de blog ont besoin d’un coup de boost et quelles sont les pages listées dans ahrefs où l’ajout d’un lien interne serait pertinent.

Pour déterminer les pages qui ont besoin d’un coup de boost, vérifiez tout simplement votre Google Search Console.

Vous y verrez ainsi le classement de chaque page par mot clé, ce qui vous aidera à prendre une décision sur quel mot clé vous souhaitez le coup de boost dans le classement Google et donc quelle page lier à partir d’une page ayant déjà une bonne autorité (listée dans AHrefs).

Enfin:

Editez l’article sur lequel placer le lien afin de rajouter un peu de texte en rapport avec votre page à booster.

Puis insérez dans ce texte un lien avec une ancre optimisée avec le mot clé à booster.

Faites de même avec toutes les autres pages à booster.

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

9. Créer Des Livres Sémantiques

 

J’ai appelé cette technique « livres sémantiques » car elle s’apparente à une collection de livres.

Chaque livre couvre un thème et est composé de plusieurs chapitres.

Chaque chapitre aborde un sous-thème (ou spécialité).

Concrètement :

Chaque livre sémantique est composé d’un article central appelé « Article Livre », traitant d’une thématique et de plusieurs articles satellites appelés « Articles Chapitres » traitant chacun d’une sous-thématique (une spécialité précise de la thématique).

Le but est de créer un environnement propre à chaque thématique abordée sur votre blog.

Pourquoi ?

  1. Pour montrer à Google que vous en connaissez un rayon sur chacune des thématiques sur lesquelles vous êtes expert.
  2. Pour guider chaque visiteur vers tous les « articles chapitres » de chaque livre sémantique…

L’intérêt principal de cette technique est de garder vos lecteurs le plus longtemps possible sur vos pages.

Plus de temps sur votre site = Rankbrain content.

Rankbrain content = meilleure classement dans les Serps.

Second intérêt de cette technique :

Augmenter l’autorité de la page centrale « Article Livre » et des pages satellites « Articles chapitres ».

A noter que si vous souhaitez allez plus loin dans la création de groupes sémantiques parfaitement isolés et optimisés alors je vous invite à jeter un œil au concept de cocons sémantiques de Laurent Bourrelly.

Dans notre cas il ne s’agit pas du même but.

Créer les liens internes :

  • L’article livre doit être écrit sous la forme d’un Mega Guide divisé en chapitres
  • Certains chapitres de l’article livre doivent amener le lecteur vers des articles chapitres à l’aide de liens
  • Chaque article chapitre doit être relié à l’article livre
  • Les articles chapitres peuvent être reliés entre eux quand c’est possible pour inciter le lecteur à explorer davantage le livre

 

collection semantique

Vous n’êtes pas obligé de suivre exactement le schéma de dessus, c’est juste un exemple.

Les flèches à double sens représentent des liens internes bidirectionnels.

Que faire avec votre blog ?

1/ Listez tous les articles de votre blog qui peuvent être inclus dans un livre sémantique (traitant de la même thématique).

2/ Désignez l’article Livre qui jouera le rôle d’article central (optimisé pour le mot clé le plus concurrentiel)

3/ Incorporez-y des références aux différents chapitres (titre H2 + texte + lien interne vers le chapitre en question : flèche verte)

4/ Dans chaque article chapitre mentionnez l’article livre avec un lien vers celui-ci et mentionnez également 2 ou 3 articles chapitres (flèches bleues).

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

10. Mettre à Jour et Re Publier Du Contenu Ancien

 

Classez-vous les articles de votre blog par date (avec un lien « articles plus anciens ») ?

Alors :

Plus vous publiez des articles de blogs, plus vos anciens articles vont se retrouver au fil du temps sur la page 2, 3, 4… 10… de votre blog.

Conséquence :

Ils sont plus difficiles d’accès car ils s’enfoncent de plus en plus dans l’architecture de votre site et reçoivent moins de Page Rank.

Comme vous le savez certainement, plus une page est élevée dans l’architecture, plus elle est (en général) autoritaire.

C’est d’ailleurs pour cela que la page d’accueil d’un site est toujours plus autoritaire.

 

Pour booster un ancien article, il suffit de :

1/ Mettre à jour l’article en y apportant de nouvelles données, nouvelles astuces, nouvelles images etc, de manière à lui donner un coup de jeune et ajouter de la valeur.

2/ Editer la date de publication et mettre la date actuelle

3/ Publier l’article
4/ Partager l’article avec vos abonnés et sur vos réseaux sociaux

 

Résultats :

  • Vous améliorez et rallongez le contenu en y insérant de nouveaux mots clés qualifiés
  • Vous boostez votre article en le propulsant en haut de l’architecture du site
  • Votre article récolte plus de partages et potentiellement de nouveaux backlinks

 

TWITTEZ CETTE TECHNIQUE SEOClick to Tweet

 

Etes-Vous Prêt Pour Générer Plus De Trafic Organique ?

 

Je vous ai listé 10 techniques pour obtenir du trafic organique rapidement, toutes applicables sur du contenu existant.

Cela dit :

A vous, maintenant, d’appliquer 1 ou plusieurs de ces techniques !

Je vous garantis que vous verrez un boost dans votre trafic organique d’ici quelques semaines.

Optimiser du contenu existant est la stratégie la plus rapide, facile et efficace pour augmenter votre trafic SEO.

Alors, quelle astuce allez-vous tester en premier ?

Dites-le-moi dans les commentaires !

 

AIMERIEZ-VOUS SAVOIR:

– générer des milliers de visites en quelques jours avec un seul article
– générer des centaines de partages avec un seul article
– obtenir des dizaines de backlinks de qualité avec un seul article
– tisser des liens avec des dizaines d’influenceurs grâce à un seul article

>> OUI, JE VEUX TÉLÉCHARGER LE PDF & LA VIDÉO.

 

Drujok

Formation SEO et stratégies de référencement
naturel avancées

Entreprise Accueil A propos Contact
Se connecter
Mentions légales | Politique de confidentialité | Copyright © 2020 drujokweb.fr